Courrier des lecteurs

La version du chauffeur de Car Jaune face au signalement d'un passager

Mardi 12 Septembre 2017 - 15:28

"J'ai 28 ans de permis super lourd, cela fait 22 ans que je suis dans le transport en commun. Je suis aussi taximan."
"J'ai 28 ans de permis super lourd, cela fait 22 ans que je suis dans le transport en commun. Je suis aussi taximan."
Le 15 août dernier, Jules Bénard nous faisait parvenir un courrier des lecteurs intitulé [Cars Jaunes] Le comble de l'inconscience meurtrière : Le chauffeur téléphone à sa copine... assise à 2 mètres ! Dans son courrier, l'auteur pointait du doigt le comportement d'un chauffeur de la ligne O1 reliant Saint-Denis à Saint-Pierre par la Route des Tamarins. Le conducteur a été accusé d'avoir téléphoné à sa copine assise à quelques mètres de lui dans le bus et d'avoir eu un comportement dangereux. Une version réfutée par le chauffeur. Aujourd'hui sanctionné et rétrogradé par son employeur, Jean-Bernard Auguste a souhaité apporter sa version des faits et "rétablir la vérité". Voici son droit de réponse.

"Cet usager est entré dans mon bus le mardi 14 août. Il était assis juste derrière moi. Ma copine était effectivement dans le bus. On a parlé peut-être 5 minutes. En aucun cas je n'ai pris mon téléphone, j'avais les deux mains sur le volant. C'est absurde. Pourquoi j'aurais fait quelque chose d'aussi stupide ? On ne joue pas avec la sécurité des passagers. 

J'ai 28 ans de permis super lourd, cela fait 22 ans que je suis dans le transport en commun. Je suis aussi taximan. Le jeudi 16 août, j'apprends que je suis retiré de la ligne Car Jaune et que je suis rétrogradé au transport scolaire. Mon employeur (l'entreprise Moutoussamy, sous-traitante pour Car Jaune ndlr) m'indique juste que j'ai été sanctionné parce que j'ai fait "une grosse bêtise". Je n'ai rien fait ! 

Mon employeur m'a retiré de mon poste sans explication. Il m'a juste indiqué avoir reçu un e-mail de Car Jaune concernant une réclamation déposée par Mr. Bénard. Suite à ce mail, il a directement pris des sanctions. Je suis père de famille, ce tissu de mensonges m'a coûté cher, une différence de 400 euros sur mon salaire ! On ne peut pas s'amuser comme cela avec la vie des gens. Il y a des caméras dans les bus, cela aurait été simple de vérifier ce qu'il s'est passé.

J'ai voulu aller déposer plainte pour diffamation. La police m'a expliqué que le courrier des lecteurs ne mentionnait pas mon nom et que je n'étais donc pas directement identifiable. Pour que mes démarches avancent, il faudrait que mon employeur me fournisse la réclamation déposée par l'usager à mon encontre. Mais il refuse catégoriquement ! Je ne sais même plus si je dois en vouloir à celui qui a écrit ces choses sur moi ou à mon employeur.

J'ai récupéré les relevés téléphoniques prouvant que je n'ai ni émis ni reçu des appels dans le créneau horaire concerné. Un huissier a également constaté que je n'avais qu'une seule ligne téléphonique et un seul téléphone. Malgré cela, je reste dans l'impasse. J'espère que grâce à ces preuves, mon employeur acceptera la discussion et peut-être qu'il reviendra sur sa décision. Tout ce que je demande, c'est de rétablir la vérité. 

Je vis un véritable cauchemar. Quelle image je donne à mes enfants, à mes proches et à mes collègues ? Aujourd'hui je suis exclu, on ne me serre même plus la main. J'ai honte de voir ce qui a été écrit sur moi. Je pense aussi à l'image catastrophique que cela a dû véhiculer pour Car Jaune. C'est une histoire de fou."
Zinfos974
Lu 1241 fois



1.Posté par Mojito le 12/09/2017 16:10

On retiendra de cette histoire que chez Moutoussamy, quand un chauffeur fait une "bêtise", la sanction est de lui donner la responsabilité d'un car scolaire....parents, souriez!

2.Posté par Jules Bénard le 12/09/2017 16:54

Réponse à M. Jean-Bernard Auguste :

Monsieur, vous êtes d'une mauvaise foi frisant la malhonnêteté.
Je ne retire rien à ce que j'ai écrit : vous l'avez fait.
Pourquoi m'en serais-je pris à vous, sinon ? Je ne vous connais pas, je n'avais jamais entendu parler de vous, je n'avais donc aucune raison de vous en vouloir. Je précise que j'ai généralement d'excellentes relations avec les conducteurs des Cars Jaunes qui font bien leur travail... exception faite de ceux qui nous balancent de la musique stupide dans les oreilles de Saint-Pierre à Saint-Denis.
Je vous signale que votre témoignage d'huissier ne vaut pas un kopek. Mieux vaut demander à la Gendarmerie de relever vos appels ; ces fonctionnaires ont tout ce qu'il faut pour ça. Mais je doute que vous fassiez appel aux gendarmes spécialisés : vous êtes dans votre tort et vous le savez.
Vous dites vous-même (je cite) : "On a parlé peut-être cinq minutes". Pris le doigt dans le pot de confiture.
Il y a une pancarte, elle était sous le nez de votre copine : "Il est interdit de parler au conducteur". Cinq minutes peut-être ? Cinq minutes de trop.
"Et quoça i fé out' chéri ?" - "Mon chéri i conduit le car"... Je l'ai inventé aussi, ça ?
Désolé pour votre famille qui du coup vous arrache les larmes des yeux. Vous l'avez cherché.
Pas moi.

3.Posté par Antonio le 12/09/2017 16:55

Oui post 1 c est grave.....

4.Posté par André Navet le 12/09/2017 18:17 (depuis mobile)

Jules Benard prépare son rétro pédalage en concédant que s''il y a eu 5 minutes, elles sont de trop ! Est ce à dire qu''il n''est plus aussi arc bouté sur sa version et qu''il va s''accrocher à ces 5 minutes pour ne pas perdre la face.

5.Posté par pfffff le 13/09/2017 08:18

je ne pense pas que M.BENARD ce serai amusé à écrire n'importe quoi, il est quand même conscient des conséquences que cela peut avoir, ce conducteur doit assumer ses conneries c'est tout!

6.Posté par André NAVET 2 le 13/09/2017 09:02

Au final grâce JB le pauv boug i perde 400 € tous les mois et i doi conduire lo bus l'ecole pour avoir fait un caussement ek son madam 5 minutes !!!!

Bravo JB continu comm ca nou va allez loin ensemb ou !!!!!!

7.Posté par André NAVET 2 le 13/09/2017 09:03

Post 4
Trop bien André NAVET !!!

8.Posté par vanille le 13/09/2017 09:24

Post 2
Pourquoi, au premier arrêt, ne pas être aller voir le chauffeur et lui faire le reproche de conduire en téléphonant ?
Ah OK, c'est parce qu'il vous manque quelque chose .....
C'est vrai que pour faire de la délation, vous n'en avez pas besoin.

9.Posté par Lesseps le 13/09/2017 10:23 (depuis mobile)

Petitesse et mesquinerie sont les mots qui me viennent quand je lis le témoignage de ce travailleur lâchement frappé par un mail en missouk... méthode de petite gens ... courage à ce travailleur qui est tombé sur un retraité acariâtre voire menteur..

10.Posté par J M H le 13/09/2017 12:19

Jules je vous soutient à fond. beaucoup de chauffeurs se croient tout permis.
sur le réseau carsud qui dysfonctionne plus qu'il ne fonctionne on a beau faire des réclamations rien n'aboutit jamais.
à un moment les nerfs lâchent.
ces messieurs sont payés pour effectuer un service dans des conditions de sécurité et si celles ci ne sont pas réunies, on est en droit de se plaindre.

quand à vous monsieur lesseps prenez le bus si ce n'est pas déjà le cas. une semaine devrait suffire pour que vous compreniez.

11.Posté par donquichotte le 13/09/2017 12:33

ce monsieur BENARD est -il un agent assermenté , pourquoi sa parole serait-elle plus importante que celle du chauffeur ? ,et pour le GIE car jaune aussi prompte as demandé des sanctions contre un chauffeur ou est votre promptitude a faire respecté le cahier des charges quand au traitement tant au niveau salarial que des primes du au chauffeur de ce réseau . quand au patron du chauffeur c étonnant de sa part sanction sans preuve ,c sa la reunion .

12.Posté par Nivet Alain le 15/09/2017 17:48

Jules Bénard n'est en rien responsable de la sanction du chauffeur. C'est une réflexion qui est remontée en haut lieu par un tiers indépendant, mais concerné.

A.N.

13.Posté par Panta Léon le 17/09/2017 08:10 (depuis mobile)

Le porte flingue (post 12) de JB tente une défense inutile et mensongere. JB a réglé ses comptes sans doute personnels avec un pauvre travailleur et il a eu sa peau. Lamentable.

14.Posté par roberto le 17/09/2017 19:21

et bien pour ce chauffeur , il ne lui reste plus qu a deposer une plainte directement aupres du procureur de la republique pour denociation calomnieuse , une info sera ouverte

15.Posté par Marie A. le 26/09/2017 17:53

Le chauffeur de bus peut contester la décision de son employeur au Conseil de Prud'hommes. Une sanction (disciplinaire) me semble ici trop lourde pour qu'il se voie retiré de son poste, l'employeur n'ayant, à sa disposition, qu'un courrier des lecteurs comme unique preuve.

Je ne remets pas en question la véracité des faits (je n'étais pas là), mais c'est vers l'entreprise Moutoussamy.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?