MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

La tagadatactique du sieur Rochdi....


Par - Publié le Jeudi 19 Février 2009 à 15:12 | Lu 1526 fois

Le positionnement du président Mohamed Rochdi est pour le moins étonnant. Voilà un président d'université qui trouve que les étudiants sont "trop calmes", et qui envoie un courrier à l'ensemble de ses enseignants leur demandant de ne pas sanctionner les étudiants qui râteraient les TD, matières pourtant obligatoires.

Faut dire que le président Rochdi a bien besoin que "ça bouge" un peu dans son université, histoire de pouvoir négocier en meilleure position demain avec le ministère, et de pouvoir donner satisfaction à son mentor qui loge non loin de l'université, à la pyramide inversée...
Voici les événements qui se sont succédés à l'université depuis le mois de décembre... Vous verrez, c'est instructif...

1) En décembre, à la veille des vacances, le Ministère, qui a changé cette année son mode de calcul pour les crédits et affectations aux universités, fait savoir à l'Université de la Réunion qu'elle est surdotée en postes (83) et qu'elle doit en conséquence cette année en rendre 5 postes afin de participer à la solidarité entre universités. Cette exigence est d'autant plus surprenante que, jusqu'ici, les calculs du même Ministère reconnaissait un déficit de 160 postes pour l'université de la Réunion!!! C'est donc la stupeur totale au sein de ceux qui savent. Le président sollicite le soutien des parlementaires et présidents d'assemblée, puis annonce qu'il se rend au ministère. Arrivent les  les vacances.
 
2) Dans les conseils d'administration de janvier, cette affaire est à l'ordre du jour puisqu'il y a nécessité d'arrêter la campagne emploi pour 2009-2010.
Les représentants des personnels au Comité technique paritaire (1er conseil à se prononcer et à se réunir) quittent la réunion pour marquer leur indignation. La partie administrative (nommée par le président reste) et adopte une position confuse sur la question.
Cette question passe ensuite au Conseil scientifique pour avis. Il vote le mercredi 28 janvier, avec l'accord du président, contre la restitution des postes puis examine les demandes de création et formule un avis qui est transmis au conseil d'administration du lendemain pour décision.
 
3) Au CA du 29, les élus poltiques, membres extérieurs ne sont pas présents. Didier Robert donne  procuration au président, Jean-Jacques Vlody au premier vice-président Harry Boyer, Ericka Barreigts est absente sans procuration. Le CA vote d'abord une motion à l'unanimité qui s'oppose:
- au projet de réforme du statut des enseignants
- à toute suppression de postes
- à la remise en cause  des missions de l'univ
Puis, c'est le coup de théâtre. Le Président demande de voter la restitution des 5 postes (contrairement à sa position au Conseil Scientifique et à la motion votée à l'unanimité). Ses arguments:
- J'ai négocié avec le ministère pour que ce soient des postes d'Assistants temporaires de recherche (ATER) et 1 poste gagé .
- De toute façon ces postes d'ATER n'ont jamais été pourvus
- En contre-partie, je pourrai solliciter du Ministère des rehaussements de postes (c'est dire obtenir de remplacer des postes devenus vacants par des postes plus élevés en grade)
- Donc au final nous serons gagnants.
Arguments des opposants (les 2 elus de l'ex-liste Boyer: Raoul Lucas et Denis Simon)
- C'est contradictoire avec la motion et avec le vote du Conseil scientifique
- C'est créer un précédent fâcheux
- C'est  prendre à contre-pieds les soutiens déjà parvenus des collectivités qui s'opposent à cette restitution
- C'est la mort des filières de doctorat car un ATER est un support réservé à des jeunes docteurs pour améliorer leurs chances de recrutement ou à des étudiants qui ont des difficultés et qui sont dans leurs fins de thèses.
Le président ne veut rien entendre et fait voter par sa majorité sa proposition de restitution. Pour :15 (dont les étudiants présents plus Didier Robert et Jean-Jacques Vlody via leurs procurations). Contre 4, Blancs 2.
Suite du CA, nouveau coup de théatre: Le président demande le rehaussement de 2 postes d'enseignants en poste de professeurs. Problème: les départements concernés n'ont pas été informés et leurs avis non demandés (ce qui n'est pas réglementaire)

4) Le 5 février, lors d'une assemblée générale des personnels, les membres FSU, amis du président, contestent sa décision de rendre les postes et les premiers tiraillements s'expriment en public. On apprend également que sur les soit-disant 4 postes d'ATER vacants rendus, 1 a toujours été occupé depuis sa création et que son département n'a même pas été avisé de sa suppression.
Le Président, qui est présent à l'assemblée générale, regrette surtout que l'université de la Réunion soit l'une des 2 universités françaises où il ne se passe rien. Et que les étudiants sont trop calmes!!!!!

5) Le lundi  9 et mardi 10, comme par hasard, l'UNEF fait parler d'elle. Les élus font connaitre leur position (Margie Sudre notamment) et Didier Robert fait savoir qu'il a écrit au gouvernement pour transmettre son opposition à toute restitution de postes!

6) Le 12, nouveau conseil d'administration. A l'ordre du jour, les ouvertures de filières à la rentrée. Les étudiants font savoir qu'ils vont déposer une motion sur la situation de l'université et des universités en général et qu'ensuite ils empecheront le conseil d'administration de fonctionner pour "montrer au gouvernement que l'Université est arretée et qu'elle ne lui transmettra plus rien". Les personnels enseignants dépôsent une motion également pour s'opposer à toute restitution de postes et à toute transmission de maquette sur les formations IUFM au ministère.
La motion générale des étudiants est votée à l'unanimité.
La motion des enseignants  votée à la majorité, après rétro-pédalage du président. Ceux qui ont voté 15 jours plus tôt la restitution des postes votent maintenant à une faible majorité leur opposition à cette restitution que le président a déjà transmise au ministère!
Coup de théatre, le Président demande pour lever la séance et éviter l'occupation du CA que mandat lui soit donné pour transmettre les dossiers au ministère et sans que le conseil d'administration ait à se prononcer!!!
Nouvelle opposition des élus de la liste Boyer. Le président met au vote sa proposition: 3 contre, tous les autres pour.
Le CA est levé. Les étudiants de l'UNEF jubilent. Le Président est heureux!!!!

Cerise sur le gâteau: le 13 février, le président Rochdi fait parvenir une note à tous les enseignants une note officielle dans laquelle il informe avoir "été sollicité par des étudiants sensibilisés par le mouvement  
actuel de grève qui se disent "inquiétés" voire "menacés" par de potentielles pénalités annoncées par des enseignants qui ne prennent pas part au mouvement. Il s'agirait de menaces de sanctions en cas d'absence aux séances de TD et de TP. Je vous prie de bien vouloir transmettre à tous les enseignants de votre composante la consigne leur demandant de bien vouloir ne pas avoir recours à de quelconques sanctions vis-à-vis des étudiants qui souhaiteraient s'absenter pour participer au mouvement".
Et il ajoute, des fois que certains esprits mal intentionnés comme moi pourraient voir dans ce courrier une incitation aux étudiants à manifester, qu'il "va de soi que mon message vise seulement à éviter que nos étudiants se retournent contre leurs enseignants".
Ben voyons!


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Mansour le 19/02/2009 16:05

ce que je lis est proprement édifiant!! c'est celà l'Université? la formation supérieure de nos enfants ? le développement de notre ile?
j'en ai vu des choses ! mais quitte à passer pour un naif pas..... l'université !
Et le député-maire du Tampon,membre si j'ai bien lu du conseil d'administration,comme son adversaire PS,main dans la main?
Mes bras m'en tombent!
N-B D'où vient ce président?

2.Posté par Pierre Dupuy Junior le 19/02/2009 16:10

J'ai pas compris: c'est quoi son intérêt à tout ces allers-retours?

3.Posté par Aero Freins le 19/02/2009 16:19

Cela met également en évidence, les futures contrariétés, ronces, difficultés, embâcles, et autres rififis possibles, et qu'on peut tout naturellement imaginer, lorsque les Universités seront livrées à elles-mêmes, ou encore aux faiblesses, travers et sensibilités différentes, bref à l'imperfection et à la faillibilité humaine... sans arbitrage éthique ou moral.... supérieur.

Il faudra donc sérieusement penser au mode d'exercice, le plus scrupuleux possible... de la démocratie... au sein de ces futures micro-sociétés... que l'on veut créer.

4.Posté par denis le 19/02/2009 17:05

Tellement de magouilles !!!....
Ce recteur est un combinard....

"transmettre à tous les enseignants de votre composante la consigne leur demandant de bien vouloir ne pas avoir recours à de quelconques sanctions vis-à-vis des étudiants qui souhaiteraient s'absenter pour participer au mouvement".

J"hallucine, nous voila revenus en mai 68, ce recteur est un baba cool...

Euh, combinard baba cool, ça existe ???

5.Posté par anonyme le 19/02/2009 17:15

Didier Robert lui aurait donné procuration ? Cela me déçoit. Pour un sujet si sensible, et lorsqu'on déplore des lacunes en matière de formation, au mieux, on est présent, au pire, on délégue un proche avec qui on partage des points similaires, pour les défendre.

6.Posté par BOUCAN le 19/02/2009 17:24

Si j'ai compris ce qui est rapporté par des profs ,et qui confirme tout ce qui est relaté par Mr Dupuy, c'est "petits-bras" avec beaucoup d'incompétence , le souci de caser les copains ,une bonne dose de duplicité et la manipulation comme règle de foctionnement.(ce qui ne manquera de lui péter à la figure c'est inévitable).
En fait le président de l'université aurait accepter sans état d'ame de rendre les 5 postes pour peu que le ministère lui accorde le fameux "rehaussement " des 2 postes demandés et qui lui permettrait de faire venir 2 copains à lui (dont les identités seraient connus de quasiment tout le monde) . Voilà en tout ce qui se dit sur le campus du Moufia.
Reste une question de taille :Que viennent faire dans ce mic-mac un député UMPet un vice-président socialiste du Consei général?
Totalement d'accord avec le contenu du post 3 d'A-F et Mansour vous n'etes pas au bout de vos surprises!

7.Posté par etjosedire le 19/02/2009 18:14

Il ne faudrait pas confondre Recteur et Président d'Université. Ce sont deux personnes distinctes que je sache. Par ailleurs les contorsions du Président d'université ressemblent à celles du serpent qui hypnotise tout en s'apprêtant à injecter son venin. Aucune Parole. N'en parlons plus de l'éthique. (...) Mais il faut constater sans plus, car leur sensibilité est toujours à vif. Pauvre Réunion ! Te voilà bien partie. Allez trouver étrange que les étudiants se découragent ensuite face à de tels magouilleurs censés donner l'exemple. (...) Pauvres Lucas, Simon... Être contraints de subir le diktat de repêchés pour cause de susceptibilité. C'est là que la différence se fait entre Instruction et EDUCATION. Bon courage à Tous !!!!!

8.Posté par sat marron le 19/02/2009 21:50

Merci Zinfos 974 de sortir, enfin, ces informations.

Ce président d'université a perdu toute crédibilité. S'il croit que le ministère n'est pas au courant, il se trompe. Ces petits coups de gauchiste fragilisent l'université de la Réunion: son principale avocat au niveau national, son Président, passe pour un petit magouilleur.

Encore une fois, des revendications légitimes souillés par des incompétents, c'est triste.



9.Posté par Cicéron Céparré le 19/02/2009 23:43

(5) Je suis d'accord avec cet anonyme sensé : quand on est élu, quand on est responsable, quand on prétend participer à la vie de la cité, quand on fait des promesses aux jeunes de sa commune, quand on a l'intérêt de la chose publique... Et qu'en plus on a la chance de participer au Conseil d'Administration d'un établissement de formation (qui plus est du supérieur), on est présent. Et quand on ne l'est pas, on donne procuration à une personne de confiance... Mais après tout, les personnalités extérieures, choisies par le Président du CA, ont toutes les raisons d'avoir confiance en lui. Et nous qui avons élu pour M. Robert avons aussi toutes les raisons d'avoir confiance en lui. Donc, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

10.Posté par LAFELADIT le 20/02/2009 08:58

Pour essayer de répondre à Mansour.
Le Président de l'université est l'ancien bras-droit de son prédécesseur,Serge Svizzéro.Mohamed Rochdi s'est entendu longtemps comme cochon avec Serge Svizzéro avant de virer sa cuti pour "sauter" sur la présidence .il l'a fait en manipulant les dossiers,comme l'a accusé S erge Svizzéro et réussir à se faire élire avec le concours des personnels de l'IUFM ,des organismes extérieurs de recherche,du duo leperlier/prosper ,à l'UNEF, et surtout du cabinet de la Région.Une élection où il s'est présenté "comme Mr Propre" et défenseur d'une "présidence participative ",,distribuuant des promotions,.au cours d'une d'une campagne particulièrement sale diffamante et voilente.Elu ils'est empressé de reconduire tous ses collègues de l'ancien équipe de Svizzéro.
Sur le plan de son itinéraire professionnel .
M.Rochdi est en poste à la Réunion depuis 1998 comme Maitre de conférence en Math.C'est son premier poste comme Maitre de conférence.Il nous vient de l'Université de Perpignan qu'il aurait quitté en mauvais terme.De maitre de conférence il devient professeur ,,ayant pris entre-temps la responsabilité du syndicat SNE-SUP,membre de la FSU ,et fait la guerre à ses collègues de maths .Des investissements qui l'amènent à se fait élire Vice-président avec Serge Svizzéro puis la suite que vous connaissez.
Qui a dit que l'université de la Réunion n'est pas un établissement d'excellence?
Ou et dans quelle université en métropole a-t-on -vu en moins de six ans un enseignant venant de l'extérieur (c'est le terme en usage dans le monde universitaire) devenir premier Vice-Président de l'établissement ,puis 4 ans apres etre élu à la tete de l'Université?
Extraordinaire exemple de mobilité et de diversité !.Deux sujets que notre cher Président ne manquera pas d'évoquer "à fond" avec notre nouveau recteur n'en doutons pas. et pas seulement à l'heure du thé à la menthe.

.

11.Posté par Anonyme le 20/02/2009 14:31

je ne partage pas l'avis générale ici dégagée.

Le président Rochdi, connu sous le nom de "momo" pour les intimes lol... a montré qu'il était le seul patron de la machine conformément à la loi LRU. Il a donc le pouvoir de négocier, et je trouve très courageux mais surtout très intelligent, avant d'aller à l'affrontement contre le ministère sur la non restitution des postes d'établir une discussion avec les autorités de tutelle.

Par contre, Didier Robert laisse une procuration, au Pdt, ce n'est pas choquant mais d'une maladroit de la part de l'élu du Tampon. Une collectivité ne doit pas donner à l'éxécutif, mais là le président n'y est pour rien. Stratégiquement, il aurai pu la confier à l'un de ses élus CA de la majorité.

Mieux, Didier Robert devrait, en cas d'absence, se rapprocher des étudiants (il semble difficile de se rapprocher de l'UNEF, lui étant de l'UMP plus qu'avant) mais au fond, les élus obtiennent un droit fort de siéger dans le CA mais ils ne viennent pas. C'est beau, d'envoyer des courriers au ministre, mais c'est mieux de prendre connaissance des dossiers dans les conseils.

Pour revenir au Président Rochdi, on voit la différence d'avec son prédécesseur S.S., il écoute la communauté, il est là sur le bateau aux cotés de tous, et ça c'est déjà bcp.

Continuez Momo, on vous soutient, restez tjrs fidèle à votre campagne !!




12.Posté par BOUCAN le 20/02/2009 19:22

Cher Anonyme où voyez-vous du courage et de l'intelligence dans une telle conduite?
Vous voulez dire filouterie? manipulation? combine? agitation?
Quant à l'écoute de la base voudriez-vous nous faire comprendre que c'est la FSU qui a du expliquer au président de l'université que l'établissement ne pouvait rendre des postes?Le président ne pouvait arriver seul à une telle analyse? GRAVE!!!
Par contre ok il s'est bien coulé dans le costume que la Loi sur l'autonomie des universités offre au président.Sauf qu'il est manifestement trop grand pour lui !!
Et sur "Momo" merci de l'info!
sacré Momo!!!

13.Posté par sat marron le 20/02/2009 20:33

MOMO assume ses fonctions, il touche 18 000 euros en plus de son salaire pour cela. Du courage, c'est son boulot...

Par contre Mr ROBERT devrait se rapprocher du groupe étudiants majoritaire ( et ce n'est pas l'UNEF)...

14.Posté par aretedisnimpotqoué le 22/02/2009 00:35

A lire le mél envoyé par le Président Rochdi à la communauté universitaire vendredi soir :

*****************************************
Cher(e)s Collègues,

J'imagine que la plupart d'entre vous pour ne pas dire toutes et tous attendent des informations suite à ma rencontre de ce jour avec le Directeur Général de l'Enseignement Supérieur, informations relatives à la campagne emplois 2009.

Pour aller directement au but, le résultat des négociations concernant nos demandes de ré-haussement d'emplois est le suivant :
- Toutes les demandes de ré-haussement adoptées par le CA ont été satisfaites.
- Deux des quatre demandes de ré-haussement de crédits ATER (en couleur dans l'un des tableaux ci-joints) ont aussi été satisfaites. Il faut rappeler d'une part que la circulaire de la campagne emplois 2009 ne prévoyait pas ce type de ré-haussement et que d'autre part ces quatre demandes n'avaient pas été validées par notre CA. Les ré-haussements que j'ai pu obtenir pour ces deux crédits ATER sont deux emplois de Maîtres de Conférences. Je n'ai pas encore fait le choix des crédits ATER à ré-hausser parmi les quatre. Je en effet compte soumettre cette question à l'avis de la commission des Directeurs des composantes et services communs de ce lundi 23 février 2009 avant de prendre une décision.

Pour résumer, toutes nos demandes de ré-haussement de postes ont été satisfaites avec en prime le ré-haussement de deux crédits ATER en emplois de Maîtres de Conférences pour un coût global d'environ 130 000 euros.

Ce coût global, supporté totalement par notre Ministère, place notre établissement en tête de toutes les universités françaises en matière de repyramidage d'emplois dans la campagne 2009.

Bien cordialement,

Le Président,
Pr. M. ROCHDI.
************************************************

Si ça peut clouer le bec aux esprits tordus et malsains !!!

15.Posté par BOUCAN le 22/02/2009 12:44

Tout-à- fait d'accord ne disons pas n'inportequoi:
1-Le president de l'Université est le premier de cette institution à rendre 5 postes. une première historique donc.
2-accord qu'il a d'abord obtenu en mentant aux membres du CA (29/1/09)quand il leur a expliqué que 4 des 5 étaient des postes ATER qui ,jusqu'ici ,n'avaient jamais été pourvus.
3-Quant aux rehaussements dont il se vante ils sont pour remercier ses électeurs (notamment de l'IUFM) et faire venir de plus ses copains dont les identités sont un secret de polichinelle pour les postes de professeurs en sciences de l'éducation et en géographie .La commission qu'il nommera pour pouvoir à ces 2 postes se prononcera en toute "indépendance" qui oserait en douter n'est -ce -pas?.Mais rehaussements contre suppression le compte y est-il?
4-Première nouvelle il s'agit maintenant pour lui d'associer "les directeurs de composantes". on a envie de dire MERCI,c'est too much!!!l.Attendons devoir néanmoins l'effectivité de cette promesse car faut-il rappeler qu'à aucun moment le président n' a cru bon les associer pour les suppressions et autres redéploiements ?.
CELA DIT SI ZINFOS A REUSSI L'EXPLOIT :
d'obliger le président à mettre la forme dans ses relations avec les directeurs de composantes on ne peut que s'en réjouir et remercier Zinfos.j'ai bien dit "mettre la forme" quant à associer des instances dont il contribue chaque jour à les vider de toute responsabilité wait and see!
Maintenant un modeste rappel à l'auteur du poste 14:la colonie c'est fini en principe et le parler petit-nègre égalemment !!
A bon entendeur ,"Ni tordu ni malsain",je vous dis au plaisir de vous lire et vive la communication participative à l'université"!


16.Posté par EQUATION le 22/02/2009 19:23

momo=mobilité=diversité
mobilité=diversité=escroquerie
CES 2 PROPOSITIONS sont-elles transitives?
A VOS CLAVIERS MES AMIS!

17.Posté par EQUATION le 24/02/2009 08:50

Zinfos pourquoi 2 fois le meme post? Le 17=14!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes