MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

La surpopulation : un crime contre l'humanité


Par Bruno Bourgeon, président d'AID - Publié le Mardi 18 Novembre 2014 à 09:45 | Lu 1185 fois

Nous savons tous que nous les Humains allons droit au désastre. Une lancinante rumeur monte des entrailles de la Terre : une espèce zoologique singulière, sous forme de civilisation thermo-industrielle, néantise la planète à coups de consommation pétrochimique, influant sur la Genèse et portant un sérieux coup à la biodiversité.
Est-ce une responsabilité collective dans une société grégaire entre individualisme forcené et « j’m’en foutisme » effarant ? Jusqu’où pourra-t-on aller trop loin ? Notre monde surpeuplé ne passera pas le cap de l’après-pétrole. Dépeupler la Terre est incontournable, non seulement parce que l’homme occupe indûment les niches écologiques des autres espèces, mais parce qu’il y va aussi de notre propre survie. Notre Pachamama, Terre-Mère, planète-patrie, Gaïa, assiégée par le laisser-faire du libre marché et le toujours plus capitaliste, souffre de ce qui ronge sans répit ni remords, pour la plus grande détresse des deux tiers de l’humanité et surtout au grand dam des générations futures. Jamais, depuis la nuit des temps, plus grand crime ne fut commis à la barbe des gens.
Les craintes sont pourtant fondées : chambardement climatique, fonte des glaciers, montée du niveau des mers, pollutions de toutes sortes, fin du pétrole, menace des OGM, surpopulation, dévastation de la Nature, disparition des espèces, épuisement génétique… Les crises financière, économique, sociale et politique devraient pourtant s’effacer devant LA crise écologique, mais apparemment elles ne font qu’égarer le sens commun.
Homo Sapiens est la pire espèce invasive, celle qui détruit les autres espèces. Cependant la décroissance démographique reste un sujet tabou. Nous feignons d’ignorer la finitude d’un monde dans lequel nous puisons allègrement du fait de notre multitude. N’en déplaise à la propagande des vertueux, il n’y a qu’une raison légitime et malthusienne de ne pas avoir d’enfant, c’est de ne pas surpeupler davantage cette planète dont nous disposons. Si on aime les enfants, il ne faut pas en faire, ou n’en faire qu’un, le dernier, le bien-aimé. Car il faut plus qu’un couple pour faire un enfant, il faut une planète viable. Mais si vous estimez que nous n’avons aucune responsabilité dans la mort des 11 millions d’enfants qui meurent chaque année de par le monde avant leur cinquième anniversaire, que nous n’avons aucune responsabilité envers les espèces végétales ou animales qui disparaissent, que notre reproduction n’est pas excessive ou mieux acquittée de telles accusations, alors, oui, faites des enfants. Mais je préfère paraphraser Gandhi : vivons moins nombreux pour que tous nous puissions simplement vivre.

Bruno Bourgeon, président d’AID




1.Posté par néo-malthusien = eugéniste le 18/11/2014 11:09

Vos propos sont graves et dangereux quoique parfaitement dans l'air du temps.

Vous êtes un néo-malthusien : les autres sont trop nombreux. Il faut donc sélectionner ceux qui ont le droit de naître : de vos propos à l'eugénisme il n'y a qu'un pas à franchir.

Le crime contre l'humanité est plutôt dans l'eugénisme que dans la vie.

Un tissu d'imbécilités sordides, si l'homo sapiens est l'espèce à abattre, charité commençant par soi-même, je vous propose de commencer le nettoyage avec vous.

Honte à la stupidité malsaine de vos propos.


2.Posté par Bruno Bourgeon le 18/11/2014 11:27

Ou avez vous lu le mot sélection, post1? Non je parle de l'ensemble de l'humanité, point de sélection dans mes propos, mais un article qui force à réfléchir et à se responsabiliser soi même. Je suis aussi sinon plus que vous contre l'eugénisme, en tant que vice président et membre fondateur du Comité d'éthique de La Réunion. Relisez mes propos, et vous verrez que je ne parle pas des autres, je parle de nous tous en tant qu'humains, je n'ose qualifier d'êtres humains, car nous ne le sommes pas, humains, au sens qualitatif du terme. Et oui, nous sommes une espèce invasive au sens biologique.

3.Posté par " VIEUX CREOLE " le 18/11/2014 11:31

Monsieur Bourgeon , un grand merci pour ce courrier et surtout de terminer par cette citation de GANDHI qui était un très grand Sage de l'Humanité : on:s'en rend de plus en plus compte au fil du temps ! Concernant la Réunion , Monsieur Albert Ramassamy avait repris à plusieurs reprises , une comparaison (peut-être un peu trop réaliste ) de Mirabeau : " l'entassement des hommes , comme l'entassement de pommes produit le pourrissement " !Il suffit de voir ce qui se passe dans les bidonvilles, des logements , des immeubles où les gens vivent dans un entassement et ne promiscuité détestables !!!


OUI "VIVONS MOINS NOMBREUX POUR QUE TOUS NOUS PUISSIONS ...SIMPLEMENT VIVRE "!!! QU'EN PENSENT NOS POLITICIENS LOCAUX ???

4.Posté par néo-malthusien = eugéniste le 18/11/2014 12:07

Cher monsieur, le fait que vous représentiez un comité d'éthique est absolument terrorisant. Comment une personne tenant des propos tels que les vôtres peut-il prétendre donner des leçons d'éthiques ou encore faire réfléchir ?

Premièrement, le fait que vous ne parliez pas de sélection dans vos propos simplistes (calibrés pour facebook et twitter : du prêt-à-penser) montre à quel point vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez d'horrible "être humain à éliminer". Le néo malthusianisme que vous défendez est un blanc-seing pour l'eugénisme : vous en êtes alors le promoteur malgré vous. Ce qui interroge sur vos capacités de réflexion, pardonnez-moi.

Vos propos représentent la crétinerie misanthrope ambiante. Vous n'êtes peut-être pas un méchant homme, en revanche vos propos sont potentiellement mortifères, ils portent en eux le germe de l'eugénisme et du génocide.

Pensez-vous que Lénine -toute proportion gardée eu égard à la portée d'un courrier des lecteurs !- se figurerait que son communisme aboutirait au massacre le plus massif de l'humanité ?

Les écolons néo-malthusianistes sont la nouvelle vérole intellectuelle, symbole d'une paupérisation des esprits et de la mode du prêt à penser pour gogos infoutus de faire marcher leur esprit critique.

Vous êtes de ces éternels nostradamus, vendeurs d'apocalypse et autres illuminés qui sévissent depuis la nuit des temps et ce peut-être malgré vous.

Si ce n'est pas le cas, je vous invite à vous relire et à prendre un peu de recul sur vos certitudes simplistes. Et lisez un peu les philosophes que diable !

5.Posté par noe le 18/11/2014 12:20

Il faut que les femmes disent aux hommes de ne plus planter mais seulement d'arroser !

6.Posté par Objectif officiel de politique publique le 18/11/2014 14:11

Principe 8 de la Déclaration de Rio de juin 1992:
"Afin de parvenir à un développement durable et à une meilleure qualité de vie pour tous les peuples, les Etats devraient réduire et éliminer les modes de production et de consommation non viables et promouvoir des politiques démographiques appropriées".

7.Posté par Gérard Jeanneau le 18/11/2014 14:49

Le drôle de philosophe du billet 4 est d'un courage éclatant en restant anonyme ; il nous fait part de sa profonde rêverie. L'auteur de l'article serait, d'après lui, un eugéniste qui s'ignore, un partisan du génocide. J'ai beau lire et relire, je ne vois que des propos censés qui se terminent par le rappel de la pensée du sage Gandi : vivons moins nombreux pour que nous puissions tous vivre décemment.

Il ne s'agit pas de tuer, il s'agit de maîtriser les naissances et d'utiliser à bon escient dame Nature. Michel Debré ne cessait de prôner le contrôle des naissances. Etait-il donc malthusianiste ? Son ennemi juré, Paul Vergès, s'inquiète lui aussi de ce même sujet. Et la plupart des mamans se posent la question : combien d'enfants puis-je avoir tout en leur assurant une qualité de vie ? Diable ! se contrôler soi-même, ce n'est pas tuer. Raisonnons en bon philosophe !

Que notre brillant philosophe aille chanter au bord du Gange : "Croissez, multipliez-vous". Laissons notre illuminé répandre sa bonne parole par gentillesse, mais surtout ne suivons pas son imbécile humanisme !

8.Posté par JMT97400 le 18/11/2014 14:56

Article paru sur http://aid97400.lautre.net/spip.php?article1340 avec quelques suppléments explicatifs :-)

Les "nostradamus, vendeurs d'apocalypse et autres illuminés" ont évolué en lanceurs d'alerte dont on a pu, depuis quelques décennies apprécier l'intérêt pour contrebalancer les errements que la poursuite du gain monétaire a tout prix entraîne trop souvent.

Ces lanceurs d'alerte ont été particulièrement actifs dans les années 60 et 70 du siècle précédent avec le rapport du Club de Rome ( www.manicore.com/documentation/club_rome.html) comme point d'orgue, rapport confirmé voire aggravé pour son 40è anniversaire.

Pour quoi parle-t-on de surpopulation de la planète et de certains pays? parce que la population actuelle ou future est trop nombreuse au regard d'un certain nombre de critères matériels qui s'imposent à nous:

a) espace disponible par habitant, pour habiter, vivre, produire la nourriture (et voir la réponse de Post 3)

b) matières premières disponibles par habitant: les meilleurs gisements, les plus concentrés, les plus proches de la surface ont été exploités ou sont en voie d'épuisement à des durées de quelques décennies , ce qui n'est rien au regard de la démographie d'une planète. Certes il existe d'autres réserves mais dont l'exploitation nécessitera une consommation d'énergie trop rapidement croissante pour les ressources

c) énergie disponible par habitant: si l'énergie solaire (et tous ses dérivés "renouvelables") peut être considérée comme à peu près illimitée au regard des besoins globaux de l'humanité, sa mise en oeuvre nécessite pour la création des installations nécessaires une consommation PREALABLE de matières premières non négligeable au regard des stocks disponibles et une quantité d'énergie PREALABLE: un panneau photovoltaïque a besoin de 7 ans pour simplement restituer l'énergie de sa construction et de son installation, ce n'est qu'ensuite qu'il augmente l'énergie disponible.

d) capacité à recycler et à éliminer les déchets de l'activité humaine

La plupart des gens ne sont pas sensibles à la notion de surpopulation car ils n'ont aucune conscience du fait que leur mode de vie n'est absolument pas soutenable tel quel au delà de quelques dizaines d'années, qu'il est encore plus basé sur l'exploitation du Tiers Monde ( matières premières et énergie sous-payées, travail dans des conditions dégradées à tous points de vue) qu'à l'époque coloniale, et qu'au demeurant, il y a des milliards de terriens dont le niveau de vie est inférieur qui ont AUSSI le droit d'accéder à ce même niveau de vie, ce qui mathématiquement fera exploser les besoins... ou la société!

Quel français moyen est conscient du fait qu'il bénéficie de 500 à 600 "esclaves mécaniques" qui permettent son mode de vie actuel? (source : http://www.manicore.com/documentation/esclaves.html) Evidemment ce n'est pas sur les chaînes télé grand public qu'on va aborder ce genre de sujet, faut pas troubler le con-sommateur!

9.Posté par Gérard Jeanneau le 18/11/2014 14:57


Le drôle de philosophe du billet 4 est d'un courage éclatant en restant anonyme ; il nous fait part de sa profonde rêverie. L'auteur de l'article serait, d'après lui, un eugéniste qui s'ignore, un partisan du génocide. J'ai beau lire et relire, je ne vois que des propos censés qui se terminent par le rappel de la pensée du sage Gandi : vivons moins nombreux pour que nous puissions tous vivre décemment.

Il ne s'agit pas de tuer, il s'agit de maîtriser les naissances et d'utiliser à bon escient dame Nature. Michel Debré ne cessait de prôner le contrôle des naissances. Etait-il donc malthusianiste ? Son ennemi juré, Paul Vergès, s'inquiète lui aussi de ce même sujet. Et la plupart des mamans se posent la question : combien d'enfants puis-je avoir tout en leur assurant une qualité de vie ? Diable ! se contrôler soi-même, ce n'est pas tuer. Raisonnons en bon philosophe !

Que notre brillant philosophe aille chanter au bord du Gange : "Croissez, multipliez-vous". Laissons notre illuminé répandre sa bonne parole par gentillesse, mais surtout ne suivons pas son imbécile humanisme !

10.Posté par CITOYEN LAMBDA CROYANT le 18/11/2014 15:17

La reproduction humaine à l'infini est-elle la solution qui sauvera l'Humanité et la rendra plus heureuse ?Je ne le crois pas . Certains mammifères ont de périodes de fertilité réduites (cerfs ,vaches et...) Quand la contraceptions était inconnue des femmes ont eu jusqu'à 10 ,12 e 16 enfants (et même plus ) ...Il y a même de" femmes ménopausées qui " sont tombées enceintes " et dont la grossesse s'est trés mal passée !Le malthusianisme est un moyen de "contrôle des naissances" ! La genèse parlant de la " reproduction" humaine , dit ceci " croissez ,multipliez ,remplissez la terre et maîtrise-z la...( "la terre" ?,"le monde"? ,"la nature?)?? Parlant de "la reproduction humaine" ,on parle aussi "DE MAÎTRISER", DONC DE" MAÎTRISE "???

11.Posté par association de malfaisants le 18/11/2014 16:39

Un beau discours que ne renierait pas Mao tsé Toung, anticapitaliste forcené et initiateur du programme de l'enfant unique, un grand humaniste très à cheval sur l'éthique lui aussi.

On commence par qui, la ou le problème est le plus sérieux, l’Afrique ? Castration et ligature des trompes obligatoire me semble être un bon début.

12.Posté par Tout en modération... le 18/11/2014 16:49

Pour info post 11: votre État a signé pour le principe 8 de la Déclaration de Rio de juin 1992 !

13.Posté par néo-malthusien = eugéniste et l''''enfer est pavé de bones intentions le 18/11/2014 17:27

@ Gérard : je n'ai nullement écrit que le monsieur auteur de la commission était un partisan de l'eugénisme et du génocide : j'ai écrit que son néo-malthusianisme portait en lui les germes de l'eugénisme et du malthusianisme, c'est très différent.

Mais il semble que les nouveaux penseurs de Gaia aient quelues difficultés avec les nuances !

De plus, et pour apaiser un peu mes propos certes virulents car exaspérés, en aucun cas je ne suis pour une croissance démographique incontrolée et galopante.

Ce qui est extrêmement choquant dans ces postulats à l'emporte-piève, c'est que des personnes vont s'ériger le droit d'accorder le droit de vivre ou pas à telle catégorie de personne. Là est le danger dénoncé par un certain nombre d'intellectuels dot la pensée s’articule au-delà de l’ânonnement de poncifs débilisants et de phrases toutes faites.

Oui le néo-malthusianisme est le père de l'eugénisme. Et oui, l'enfer est pavé de bonnes intentions... et d'affichettes facebook simplistes que l'auteur du billet doit apprécier.

14.Posté par Lolo LOCO le 18/11/2014 17:51

C'est aussi un sujet qui interpellait notre plus grand philosophe Coluche.
Coluche il proposait des solutions constructive face à cette problématique.
D'ailleurs ne disait-il pas: "les vieux faudrait les tuer avant la naissance"
hein?

15.Posté par larzan braguèt lé plis mieu! le 18/11/2014 17:53

Dans l'immédiat, "la médaille de la famille récompense les parents de famille nombreuse"; il s'agirait même d'y voir un service public compte tenu de la source!
http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F2124.xhtml

16.Posté par njr le 19/11/2014 07:32

Un jour il y aura le retour du bâton ...
Un bon virus se réveillera et décimera 80% de la population ...
Ce sera un planète des Singes Nouveaux sans "mariage pour tous" !

Mais quand même , le "mariage pour tous" a du bon ...il n'y a pas procréation car ce sont des relations d'amitié sans "tac-tac" , le vrai !

17.Posté par association de malfaisants le 19/11/2014 10:03

Mon état...c'est vite dit !

La France a signé une déclaration d'intention il y a 20 qui n'engage à rien et est très floue, d'ailleurs elle n'a pas mis fin à sa politique nataliste depuis.

Je repose la question, on fait quoi pour les pays en voie d’explosion démographique, on castre, on ligature, on ne vaccine plus, on injecte de force des contraceptifs comme le font les israéliens avec les immigrés africains, on verse une prime à chaque femme qui présente un avorton aux autorités...., on ne traite plus l'infertilité et on interdit GPA et PMA, on met en place de force la politique de l'enfant unique comme le fit ce grand humaniste et ce visionnaire en économie, votre ami Mao ?

Si vous avez le sentiment d'appartenir à une espèce nuisible et invasive, d'augmenter le trou dans la couche d'ozone à chaque fois que vous avez des gaz, pourquoi ne pas agir et vous équiper d'un tabouret et d'une corde, votre petite vie vaudrait elle plus que les millions de vies que vous ne voulez pas voir apparaître ( contraception) ou voir tuées dans l’œuf (avortement) ?

PRINCIPE 8
Afin de parvenir à un développement durable et à une meilleure qualité de vie pour tous les peuples, les Etats devraient réduire et éliminer les modes de production et de consommation non viables et promouvoir des politiques démographiques appropriées.

18.Posté par Demie mesure... le 19/11/2014 13:58

A post 17: Ma "petite vie" me va très bien, on fait aller en tout cas, merci de vous enquérir de la question. Sinon, oui, votre Etat, c'est écrit noir sur blanc et on ne peut plus officiel ! Bien qu'appliqué, je vous le concède, de façon détournée afin de vous ménager sans doute une conscience parfaitement propre. Peut être est-ce d'ailleurs là, loin de vos/nos yeux, le pire des périls et la porte ouverte à l'effectivité des sordidités que vous avancez... Ne serait-ce qu'une voie médiane qui consisterait, entre autres choses, pour l'Etat, à ne prôner ni la natalité, ni la dénatalité, vous est-elle absolument inconcevable? Ou votre "grande vie" doit-elle absolument vous incliner à l'obtention de "la médaille de la famille [qui] récompense les parents de famille nombreuse", ou à l'arzan braguèt? Quitte à être dans le procès d'intention manichéen, n'est-ce pas?

19.Posté par Demie mesure... le 19/11/2014 14:46

Et pour preuve de ma santé gastrique, ainsi que d'une aptitude équivalente à la votre en matière de mauvaise foi et d’obscénité, je me permettrais de vous renvoyer au business très lucratif de vos amis: http://www.canalplus.fr/c-infos-documentaires/pid3356-c-effet-papillon.html?vid=1064245

20.Posté par Denis Garnier le 19/11/2014 15:56

Tout-à-fait en accord avec les propos de Mr Bruno Bourgeon. Il faut d'ailleurs savoir qu'avec le style de vie moyen d'un humain, les calculs de l'empreinte écologique montrent que la planète ne peut héberger de façon pérenne que les deux-tiers d'entre nous. Nous sommes donc, d'ores et déjà, trop nombreux. L'inertie des phénomènes démographiques nous empêchera de faire marche arrière avant le milieu de ce siècle. Cependant, nous pouvons encore sauver ce qui peut l'être en investissant massivement dans l'éducation (en particulier celle des jeunes filles), la Planification Familiale et des campagnes de sensibilisation. Mais pour se faire, l'ONU doit au plus vite décréter un « État d'urgence démographique ».

21.Posté par Demie mesure... le 19/11/2014 16:34

Lever le tabou dans un premier temps, comme a à tout le moins l'honnêteté de le faire monsieur Bourgeon. Et sans tomber dans les travers ou risques d'un discours ésotérique, la difficulté semble effectivement de faire comprendre à certains, par l'éducation comme vous dites, que l'homme est DANS la nature, et qu'il n'est pas possible de prétendre à un humanisme sérieux sans l'avoir intégré...

22.Posté par association de malfaisants le 19/11/2014 21:10

Pourtant dans la quasi totalité des états africains, enfin ceux qui ont déjà un semblant d'état...ils sont dans votre "voie médiane" puisqu'il n'y a aucune politique effective en faveur ou contre la natalité !

Un tiers de l'humanité serait de trop....alors concrètement on choisit qui, sur quels critères aurait on le privilège de se reproduire ou pas ....qui doit on éradiquer, comment, à quel age... parmi toutes populations de nuisibles et autres envahissants ?

Je repose la question, fournir une réponse sur ces "détails" vous semble si difficile que c'est un plaisir d'insister....on emploie quels moyens ???

Doit on lutter encore contre Ebola et le HIV ou considérer que d'un point de vue écologique de grandes épidémies ( ou les guerres) sont profitables car elles limitent les surpopulations, et laissent des survivants en pleine santé pourvues d'un bon capital génétique ?


Est il encore utile de vacciner les enfants d'une espèce maudite et invasive ou le progrès est il de s'inspirer des délires de khmers verts, laisser faire mère nature et regarder crever la majorité des moins de cinq ans de variole, de polio, de tuberculose, de rougeole ?

Doit on interdire aussi les antibiotiques....comme au bon vieux temps d'avant le "thermo industriel" cher à Pol Pot, ce visionnaire humaniste écologiste injustement décrié, lui qui avait les mêmes objectifs de baisse de sa population que vous et a atteint ces objectifs grâce à une politique audacieuse de retour à la bestialité écartant toute forme de modernité pour revenir à des fondamentaux moyen ageux ?


Ne devrait on pas suivre aussi les recommandations du grand penseur de gauche Attali et euthanasier les + de 65 ans ( lui qui arrive à plus de 70 ans pense surtout aux autres, ou alors il n'a ni corde ni tabouret tout comme vous !) ces vieux rats improductifs qui coûtent si chers à la sécu et aux caisses de retraites ?

23.Posté par Demie mesure... le 19/11/2014 21:57

"Pourtant dans la quasi totalité des états africains, enfin ceux qui ont déjà un semblant d'état...ils sont dans votre "voie médiane" puisqu'il n'y a aucune politique effective en faveur ou contre la natalité !". Expliquez nous la chose donc! Là où vous identifiez bien un "problème" un peu plus haut, c'est nécessairement que vous ouvrez la perspective d'une ou plusieurs solutions non? Pour les "détails", il y-a une "maladie" qui, nonobstant les appartenances diverses, s'appelle: ne pouvoir penser l'humanité qu'en terme de "critères" ou "catégories", historiques ou autres, et elle se soigne. Pour le reste, je vous laisse à vos délires et inversions accusatoires tout en vous souhaitant bonne nuit! Et en vous rejoignant très volontiers (!) sur le plus profond des mépris que peut effectivement inspirer la doctrine Attali!

24.Posté par homosapiens le 20/11/2014 07:05

Je comprends tous les gentils penseurs traditionalistes et religieux pour qui le droit à la reproduction est absolu et intouchable , ce mode de pensée provient de cette pensée ( religieuse au départ) que l'homme est au dessus du reste de la création ... Mais au 21 siecle , on a étudié la nature et les interactions des différentes espèces qui créent ce magnifique équilibre naturel . On sait désormais que notre espèce est dépendante des autres espèces et de la biodiversité. Tous les super prédateurs ( en haut d'une chaine alimentaire ) se comportent de manière intelligente en adaptant leur nombre et leur reproduction à l'environnement , on le vérifie dans tout le règne animal , de l'insecte au gros prédateur comme les lions. Nous humains (collectivement) nous comportons plutôt comme des parasites et épuisons sans compter nos ressources et sommes plutot comparables à ces cochenilles ou pucerons qui se multiplient jusqu'à la mort de leur hote ( et la leur!!!) Il suffit de regarder notre ile depuis google map pour voir cette 'moisissure" humaine qui grignote les belles étendues de nature et qui se répand anarchiquement . Et c'est partout pareil sur la terre ... En tant qu'espèce la plus puissante de cette planete , nous avons un devoir naturel que nous oublions . Ce manque d'intelligence sera payé par les générations futures , mais ça on s'en fout ! D'ailleurs moi aussi à la fin, je me dis qu'on aura juste ce qu'on aura mérité ... Je pense que les générations nous regarderons comme des gros porcs , qui auront gaspillé toute la richesse qui leur était offerte ,sans penser qu'il a un après .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes