Faits-divers

La société Eurobéton condamnée à 75.000 euros d’amende pour avoir déversé des eaux contaminées

Vendredi 17 Novembre 2017 - 17:19

Déjà condamnée par le passé pour des faits similaires, La société Eurobéton ne semble pas avoir retenu la leçon. Sanctionnée par le Tribunal correctionnel de Champ-Fleuri, elle devra s’acquitter une nouvelle fois d’une amende de 75.000 euros.


C’est en effectuant un contrôle dans la zone Est que la brigade Nature Océan Indien accompagnée de la DEAL est tombée dessus par hasard. Le 3 septembre 2015, alors qu’ils passent au dessus de la ravine des figues à Sainte-Marie qu’il aperçoivent un écoulement d’eau continu et anormal en période de sécheresse.

Le lit de la ravine est en effet colmaté de bouts de bétons sur 300 mètres. Il n’en faut pas plus aux agents de contrôles pour deviner que la société Eurobéton, basée un peu plus haut en amont est probablement à l’origine de ce phénomène.

Les agents se postent donc devant les locaux de la société, et en 45 minutes, ils voient passer plus d’une dizaine de camions, se positionnant sur la grille d’évacuation des eaux pluviales pour laver les toupies de leurs véhicules à grandes eaux.

Sur place, ils interrogent le gérant, qui reconnaît les faits et qui précise même que cette situation perdure depuis un an, à cause d’un bassin de décantation défectueux.

À raison de 10m3 d’écoulements pollués par jour, pas étonnant que la ravine en contrebas soit pour ainsi dire lissée par le béton.

Le lendemain, les agents reviennent et les écoulements ont cessé. Le bassin est rafistolé, mais toujours inutilisable, puisque les eaux usées sont jetées directement dans la ravine, 30 mètres devant.

Mortalité de poissons à la hausse, une turbidité de l’eau et un dépôt de particules

Sauf que le bétonnage de la ravine n’est pas anodin. Le lissage des berges entraîne une vitesse d’écoulement des eaux plus élevées lors des périodes de pluies, menaçant directement les berges alentour et les habitations.

La pollution marine est quant à elle "sans commune mesure avec les valeurs habituelles relevées", avec des particules atteignant une concentration de 130mg par litre. C’est donc l’écosystème qui est aussi touché, avec une mortalité de poissons à la hausse, une turbidité de l’eau et un dépôt de particules sur les fonds marins.

Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir été prévenus. La société Eurobéton a en effet déjà été condamnée en 2012 par la cour d’appel pour abandon de déchets industriels, défaut de permis de construire et gestion irrégulière. Elle avait également été condamnée à payer une amende de 75.000 euros et reçu obligation de procéder à la mise en conformité des lieux.

Un montant d’amende que la Procureure a demandé de réciter lors de ses réquisitions. "Cette société a déjà été condamnée, on peut donc s’inquiéter de cette négligence très sévère. L’amende n’a, il faut le croire, pas été dissuasive la première fois, à croire que cela leur coute moins cher de continuer à polluer. c’est d’autant plus inquiétant qu’ils ont une responsabilité en matière environnementale" ajoute la Procureure.

Au final, et en l’absence de son gérant au tribunal, la société Eurobéton a été jugée coupable et condamnée à payer 75.000 euros d’amende, assortie d’une obligation de publication de la condamnation dans la presse locale.
Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 6674 fois



1.Posté par ste suzanne le 17/11/2017 17:48

et les grosses multi national qui déverse leur M..... dans la mer ou les rivières ne sont jamais condamnée
continuer a las protéger il na restera plus rien de nos rivières

2.Posté par Pierre Balcon le 17/11/2017 18:59

Et qui est actionnaire de la société Eurobéton ?
Devinez !

3.Posté par Annick le 17/11/2017 20:04

Les plus grands pollueurs sont les capitalistes.

Pour en finir avec la pollution, il faut en finir avec le capitalisme.

4.Posté par Vantard le 17/11/2017 17:18

Je ne sais pas qui est actionnaire de Eurobeton mais ce que je sache le mec se la pete grave avec une arrogance déconcertante !!! La roue y tourne pauvre type

5.Posté par Ikki le 17/11/2017 23:59 (depuis mobile)

Parce que le pognon guérit la pollution ? Il faut d'abord virer les responsables et les faire nettoyer ensuite on les aligne.

6.Posté par môvélang le 18/11/2017 02:19

c'est quoi 75 000 € d'amende pour Eurobéton ?se mettre en conformité lui coûtera bien plus cher, la seule façon de mettre un arrêt à ces pratiques c'est de lui allouer une subvention à défaut de le condamner réellement

7.Posté par in vino veritas le 18/11/2017 03:25

https://www.societe.com/societe/euro-beton-490219698.html

qu'il soit pendu haut et court ? comme dirait le grand réalisae

8.Posté par in vino veritas le 18/11/2017 03:25

faudrait surtout exiger "une remise en état"...

9.Posté par Jacques le 18/11/2017 09:50

Que Mr Samourgompoullé aille nettoyer les dégâts causés à l'environnement, sous la menace du chabouk, la méthode forte, ils ne connaissent que ça !

10.Posté par Choupette le 18/11/2017 12:07

Le béton emmagasine la chaleur :

https://www.youtube.com/watch?v=N2u6EDwumdQ

11.Posté par Pierre Balcon le 18/11/2017 12:14

Non ! non !

N'accablez pas Samourgompoullé .
Allez un peu plus loin chez d'autres actionnaires , qui ne sont pas des multinationales mais des gars bien de chez nous ayant pignon sur rue au sens propre et au sens figuré

12.Posté par Jcv le 18/11/2017 12:53

Et ce n’est là que la partie visibles. Il suffit de passer dans le coin pour se rendre compte des nuisances sonores et autres pollutions générées par cette société. Le moins que l’on puisse dire c’est que le gérant n’a rien à faire de l’environnement et de son voisinage ! Rajoutez à cela le refus du dépôt de plainte par la gendarmerie, on se demande qui protège cette entreprise « modèle ». La meilleure des sanctions serait un retrait de l’autorisation d’exploiter, si elle en a bien une !!!

13.Posté par roberto le 18/11/2017 18:36

1.Posté par ste suzanne***et tous les clampins qui habitent ds le coin ? et ne sont pas des multinationales , tu les as oublié

14.Posté par christine le 19/11/2017 02:04

faut faire fermer ces pollueurs. et de la prison pour ce gérant.

15.Posté par Questio bete le 19/11/2017 08:38 (depuis mobile)

10.
Des noms...?

16.Posté par Sam Profite le 19/11/2017 09:54

Gérant depuis le 8 août 2006 : Mr Jean SAMOURGOMPOULLE

Même famille que celui de Rivière des Pluies ?

17.Posté par Réveillez vous le 19/11/2017 22:27

75 000€ c est vraiment RIEN DE RIEN comparer a ce qu'il devrait payer pour évacuer les camion vers un autre site pour ce le nettoyage des cuves.....

et ses 75 000€ vont aller ou ???
quand est il pour la santé des pécheurs, de la pollution sur la faune et la flore ...un dépolution de 50mcube de terrre dans les normes c est plus de 800 000€....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter