Zot Zinfos

La section PDBS de Sainte-Suzanne

Jeudi 5 Janvier 2012 - 15:23

La section PDBS de Sainte-Suzanne
La section PDBS (Parti Du Bon Sens) de Sainte-Suzanne dénonce la manoeuvre de Vergès et de ses chauds partisans : des élections anticipées pour la mairie en vue de préparer les législatives 2012. La ficelle est grosse ! La mairesse, Yolande Pausé, femme intègre et compétente, devait continuer à exercer son mandat et laisser la place à son prédécesseur à l'issue de ce mandat. C'est à quoi elle s'était engagée. Les contribuables de Sainte-Suzanne ne comprennent pas cette dépense publique qui les frappent : combien vont-ils devoir payer pour cette circonstance ? 20.000 euros au moins, peut-être 50.000. C'est autant que les pauvres de cette commune n'auront pas. Paul Vergès vient faire sa casse sociale à Sainte-Suzanne; cette petite dépense, misérable à ses yeux, devrait lui être bénéfique grâce à ses élus, bien à sa botte, et qui vont lui remettre une partie de leurs indemnités. Et les contribuables Réunionnais s'en souviennent : une MCUR, une IRT, un beau tram-train, que de projets bien coûteux entre les mains de sa famille pendant trop longtemps ! Il y a peu, c'est 20 millions d'euros versés par la Région pour sauver Air Austral : son brillant président a eu l'astuce d'ouvrir des lignes vers l'Est, dans l'optique de Vergès, résultat : très peu de clients, des millions envolés au détriment de la continuité territoriale. Merci, mon ami Paulo, merci, le brillant président, quelque peu son frère jumeau.

Vergès, c'est le gros Sarko qui vit sous nos cocotiers ! Celui de l'Elysée n'est qu'un pitoyable enfant de choeur ! Il ne fait pas le poids !

Et je laisse mon ami Cicéron conclure :
"Verres (Verges), quousque abuteris ? (pour les non latinistes et en langage imagé : jusques à quand vas-tu nous rouler dans la farine? )

Le chargé de com de la section PDBS, Gérard Jeanneau

http://www.prima-elementa.fr/index.html
Gérard Jeanneau
Lu 1696 fois



1.Posté par Alexis le 05/01/2012 20:01

Inquiète pas mounoir, nous va fait paye à li cher. Nous va passe à la caisse , y fait rien, mais la pas nous y s'ra le plus perdant dans l'affaire, finalement.
Sainte-Suzanne y sa donne un' leçon de politique à toute la Réunion et à tous les élus pourris que néna en pountiac par ici.
Les élus y marchent su la tête.....
Le Bon Sens........... c'est malheureusement ce qui manque le plus, à beaucoup de nos élus et concitoyens.

2.Posté par Géraud-Legros Geoffroy le 05/01/2012 20:05

C'est avec soulagement que j'apprends par ce post que notre antique commentateur Jeanneau Gérard , représentant sous nos cieux de l'hystérique islamophobe (de) Villiers, est encore de ce monde. Il avait disparu; croyez-le ou non, je m'inquiétais.

Mais c'est une autre inquiétude qui me saisit à la lecture de cette petite note... ...Car si, contrairement à notre distingué latiniste, il ne m'a jamais pris le goût d'aller recopier le Gaffiot sur internet, il me reste néanmoins quelques notions de latin, lesquelles me furent inculquées, au Lycée et après, par des maîtres autrement plus calés que notre Quirite d'arrière-cuisine.

Notre pauvre Jeanneau, lui, confond ici deux oeuvres majeures de Cicéron: les Catilinaires, inaugurées par le fameux "quousque tandem" cité ici, et les réquisitoires contre Verrès, intitulés les Verrines.

Espérons que notre bon Gérard, en cette période festive, ne confond pas cette oeuvre classique avec les hors-d'oeuvre du même nom qui, dit-on, sont préférés à nos pâtés créoles dans certaines communautés de la côte Ouest...

Ce qui est certain, c'est qu'à l'instar de son ami Didier Robert, qui confond Nietzsche et Gandhi, M Jeanneau excelle à la fois dans le cabotinage et dans la confusion. De Cicéron, il n'a pris que la vanité... et croyant lancer des Philippiques, tend régulièrement les "Verges" pour se faire battre.

3.Posté par Alexis le 05/01/2012 21:10

Mi comprend pas in merde coça ou raconte mais, en créole, mi dit à ou : out camarade Maurice y sa gagne un' coque.
Mi entend Momo dire : Tu quoque mi fili! Ce qui se traduit pour les non latinistes: Tu coques à moin mon fils!

4.Posté par Géraud-Legros Geoffroy le 05/01/2012 22:28

@post 3

Zafair- po moin "alexis" i ekzis' pa tank ou lé anonyme- ziskatan ou signe pa out vré nom parey amoin & gramoune Jeanneau, po moin ou sora... "Zafair".

Donkalor "Zafair"; on diré néna in boug la fine promèt aou in bon graton...somanké la fine done in boute...
Bin ma diaou in trin: alé dann somin, alé soff out do dann soley, alé partazh papié po ton ti patron la soi...pitèt ou va giny in nafèr po manzé
alé aou, lo syin osi na lo droi manzé...

5.Posté par Sarda le 06/01/2012 07:52

L'éditorialiste de Témoignages, Geoffroy Géraud, n'apprécie pas la très malicieuse paronymie Verres/Vergès.

Elle a provoqué chez lui une grosse colère toute rouge au point qu'il n'a plus rien à redire sur le reste de l'article. La réflexion Vergès, le gros Sarko de nos cocotiers passe comme une lettre à la poste.

Finalement, on va pouvoir recruter Geoffroy Géraud comme chargé de com chez PDBS. Il y a du bon sens à exploiter.

6.Posté par Chrislain Z le 06/01/2012 08:48

Gérard Jeanneau, vous n'en avez pas assez de vous faire étriller par ce jeune homme à chaque fois que vous mettez les pieds sur internet?

7.Posté par Gérard Jeanneau le 06/01/2012 08:56


A l'attention de Geoffroy Géraud, j'ai mis en évidence la paronymie Verres/Vergès sur mon site : courriers de La Réunion.

Ill ne faut pas se fâcher pour si peu. La colère est un vilain défaut, surtout chez quelqu'un qui a un visage d'enfant de choeur dans la paroisse de Vergès !

8.Posté par Gérard Jeanneau le 06/01/2012 09:06

"Qu'est-ce que l'Histoire ? Un clou auquel j'accroche mes romans."
Alexandre Dumas.

L'essentiel, c'est la paronymie Verres/Vergès et la citation de mon ami Cicéron. On ne demande rien de plus.

9.Posté par Géraud-Legros Geoffroy le 06/01/2012 11:05

Cher M Jeanneau,

vous êtes bien trop disert pour être honnête. Les faits, disait mon ami Lénine, qui vaut bien votre ami imaginaire Descartes, sont têtus. Le fait est que les Catilinaires commencent par le quousque tandem abutere connu de tous ceux qui ont fait un peu de latin.
L'autre fait est que les Verrines des plaidoiries dirigées contre ce pourri de Verrès, sur lesquelles Cicéron (type fort peu recommandable lui-même) a d'ailleurs, si je me souviens bien, fondé sa notoriété de publiciste.

Bref: Catilina, c'est Catilina (plus sympa que ce lèche-cul de Cicéron, d'ailleurs).
Verrès, c'est Verrès.
Tout cela est dans l'oeuvre de Cicéron; le fait qu'un graphomane la tripote sur un blog que personne ne lit ne change rien à l'affaire.

La vérité est que vous avez tout bonnement confondu les deux oeuvres...

Mettons cela sur le compte d'une fatigue cérébrale due (pardonnez-moi) à l'âge, ainsi qu'à la fièvre anti-vergès qui vous anime.
Retenons tout de même que, dans le domaine où au moins, vous devriez exceller, vous êtes capable de vous foutre dedans et de commettre une erreur que ne ferait pas un élève de Seconde.
Cela, vous en conviendrez, achève de discréditer tous les avis que vous émettez la bouche rouvèr' sur des questions auxquelles vous n'entendez rien, soit, par exemple, la manière dont nous autres, communistes réunionnais, gérons nos communes et les processus électoraux.

Merci, par contre, pour le divertissement; c'est toujours une détente de vous voir vous ramasser sur internet. Comme disait votre ami Mac-Mahon, "très bien, continuez!".

10.Posté par Alexis le 06/01/2012 11:21

Au brillant latiniste
La colère ça la pas bon même.
Ou aime pas le prénom Alexis, ou préfère appelle à moin z'affaire; mi comprend ....
Ou connaît moin lé pas regardant, appelle à moin comme vi veut. ça qu' mi remarque c'est le causement la touche à ou. A cause zot y affole comme ça? Zot y rend à zot compte que zot l'a fait un l'erreur provoque ces élections là en ce moment. La population y veut pas.
Alors zot y tire à boulets rouges.
Inquiète pas ou pou mon sort; mi gagne très bien ma vie , mi dépend d'personne; c'est plutôt ou le p'tit toutou Vergès. Et ou connaît un n'affaire, mi aime pas demander, mi compte pas su promesse politicien pou moin vivre; mon papa l'a jamais apprendre à moin mendier. Si ou l'est habitué travaille pou la peau graton, c'est out problème. Tel qu'on est on juge les autres. Moin c'est un homme libre.
Le 29 au soir nous va dit "Vade retro, Momo"
signe:Z'Affaire

11.Posté par ndldlp le 06/01/2012 12:29

il aurait été plus simple de parodier la phrase que nombre de réunionnais connaissent :
"oté sarda toué la roul' à nou, ton zoli kozmen trinn anou dan la bou" en remplaçant sarda par vergès..

cela nous aurait certes enlever le plaisir de lire GGL, mais bon..c'est vrai, ça fait moins intello, mais ça a le mérite d'être accessible au servum pecus..

12.Posté par Gérard Jeanneau le 06/01/2012 16:23


Oui, Geoffroy Géraud aurait voulu que je ne cite que la tournure des Catilinaires, mais il m'a plu de faire un rapprochement entre Vergès et Verres car, en plus de la paronymie, il y a des points communs entre les deux. Je laisse le soin au docte GG, éditorialiste chez Témoignages, de développer sa pensée : "ce pourri de Verrès", tournure que j'apprécie hautement (post. 9). Aux lecteurs ensuite de se faire une opinion pour l'autre.

Quant à abutere, cette forme s'emploie moins souvent que l'autre abuteris. Je n'ai pas sous les yeux l'apparat critique de Budé pour affirmer que les manuscrits ont tous la même graphie au sujet de cette citation. Mais c'est de peu d'importance sauf pour notre éditorialiste qui tient à ses doctes oeillères. Pour lui faire plaisir - et c'est bien ce qu'il réclame à cor et à cri - il aurait voulu me voir écrire avec l'appui de Cicéron : Vergès, quousque tandem abutere (abuteris) patientia nostra ? " Son voeu est exaussé ! Plus de trace de la paronymie ! C'est dommage !

Bon apôtre de Vergès, boudez, si vous le souhaitez, mes prima elementa ! En tout cas, elles sont appréciées dans les collèges, dans les lycées et même dans les universités. Cherchez seulement avec Google : "prima-elementa.fr". Le résultat me console de la bouderie de notre apôtre.

Mais revenons à nos moutons : La réflexion Vergès, le gros Sarko de nos cocotiers passe comme une lettre à la poste. Aucun commentaire de sa part ! On doit conclure : "qui ne dit rien consent !!! "

13.Posté par Gérard Jeanneau le 07/01/2012 09:12


Un lien instructif pour le tendre enfant de choeur de Vergès :


14.Posté par littérature le 07/01/2012 09:45

Sans entrer dans la question de Sainte-suzanne, où je serais plutôt d'accord avec Alexis...
Gérard jeanneau est d'une mauvaise foi confondante:
C'est comme s'il avait dit, en citant Flaubert: "Monsieur Salammbô c'est moi". Son erreur est visible. Enseignant, je suis heureusement étonné de voir une si belle cultue chez un jeune tel que Géraud Legros. Mais que fait-il donc au PCR?

15.Posté par Gérard Jeanneau le 07/01/2012 09:47

Et un autre lien pour le même enfant de choeur !

16.Posté par Garriga le 07/01/2012 11:45


Littérature (post 14) !
Que de littérature ! Il faut développer sa pensée. Mais est-on en mesure de le faire?

17.Posté par Gérard Jeanneau le 07/01/2012 12:09

Pardon, Vaugelas !

Les contribuables de Sainte-Suzanne ne comprennent pas cette dépense publique qui les frappe.

Une erreur de frappe, sans doute !

18.Posté par observateur le 07/01/2012 15:10

Tout cela c'est joli, mais le fond de l'article c'est l'histoire de sainte-Suzanne. et ce ne sont pas des latinistes si brillants soient-ils qui font gagner des élections. Surtout , quand on voit le mépris que ce Géraud Legros a pour les distributeurs de papiers comme il le dit. Allez militer pour des gens comme ça! Eux , ils restent dans leurs bureaux, pondent de beaux articles, discutent de littérature et n'ont que mépris pour la "valetaille" qui va sur le terrain.
Si ces militants (colleurs, distributeurs etc savaient.....!) pour ces bureaucrates , ils sont des chiens à qui on jette un os........"lo syin osi na lo droi manzé." je cite.
En passant, j'aimerais bien savoir s'il cause comme ça en créole , s'il prononce ces mots comme il les écrit. Cela m'étonnerait beaucoup. Mais ça fait "peuple" d'écrire comme ça.
Enfoiré va !

19.Posté par Alamelou en force le 07/01/2012 19:01 (depuis mobile)

M. Jeanneau à raison c'est n'importe quoi cette élection, un bougue lé accroché au pouvoir comme ça mi trouve lé triste. Tant qu'à M. Geraud Legros je ne vous comprend pas, vous avez subi vous aussi, l'année dernière pour cantonales vous avez pris

20.Posté par Alamelou en force le 07/01/2012 19:05 (depuis mobile)

plein la gueule aux cantonales alors pourquoi vous venez partager des papiers et faire des réunions ici à Sainte-Suzanne avec ceux qui vous veulent du mal et vous empêche d'avancé...réfléchissez vous vous tromper de cible.

21.Posté par Alexis le 07/01/2012 20:45

Post 20
Ah bon, parce que lu partage papiers? Ah , d'accord ! saqu' l'est d'son côté y partage papiers, lé bon , mais saqu' y partage papiers un autre candidat, c'est le chien. Jolie mentalité!
Finalement , lu l'est peut-être un fin latiniste mais un grossier personnage! Le gros enfoiré! Le gros faux-cul ! Le gros Maloki ! Lu lé instruit, mais n'a encore d'lait y sorte de son nez Le gros couillon!
Si mi trouve à toué su mon chemin ......."espèce de ....je t'en dis pas plus....." comme disait mon vieux camarade Hervé.

22.Posté par littérature le 07/01/2012 23:15

18. Enfoiré va !
21. Le gros enfoiré! Le gros faux-cul ! Le gros Maloki ! Lu lé instruit, mais n'a encore d'lait y sorte de son nez Le gros couillon!

Pardonnez-moi, mais vous êtes en train d'insulter quelqu'un sous couvert d'anonymat. C'est insoutenable, je ne peux plus vous suivre.

(Précision de Pierrot Dupuy : Je suis tout à fait d'accord avec "littérature" et souhaiterais que l'on débatte sans en venir aux insultes. Le post insultant n'aurait pas du passer, et il est trop tard pour l'enlever puisque certains y ont déjà répondu.
Un débat démocratique n'a pas besoin de gros mots)

23.Posté par Alexis le 08/01/2012 04:10

Je n'aurais pas dû, je le reconnais, ce n'est pas dans mes habitudes.

Mais qu'il me traite de chien avait du mal à passer aussi et quand j'ai lu que lui même "partageait les papiers" pour reprendre son expression, et qu'il m'avait traité de chien parce que je " partageais les papiers" selon lui, mon sang n'a fait qu'un tour , je n'ai pas pu me contrôler. La colère est mauvaise conseillère.
Pourtant je le lui avais dit plus haut !

Je présente mes plus plates excuses à lui et à tous ceux que j'ai pu choquer. Mais reconnaissez que la phrase "lo syin osi na lo droi manzé." est très insultante. Dans mes deux premiers commentaires qui se voulaient humoristiques, je n'avais insulté personne, il n'avait pas à me traiter de chien.

24.Posté par Gérard Jeanneau le 08/01/2012 17:34


Enfin (tandem!), je suis satisfait du silence de Geoffroy Géraud, qui a piétiné outrageusement mes plates-bandes, mon bon latin. Enfin (tandem!), il reconnaît la bonne phrase de Cicéron : Vergès, quousque tandem abutere (abuteris) patientia nostra ?

J'éprouve bien du regret d'avoir semé le trouble chez lui, en accolant malicieusement Verres à Vergès : Verres/Vergès. Il n'aime pas les paronymes. Je le saurai à l'avenir. Je vais être discret et continuer à enrichir mon "Gaffiot" avec le concours d'aimables collaborateurs !

Nous fermons cette parenthèse pour revenir au corps de l'article. Jamais il n'a démenti la petite phrase : "Paul Vergès, le gros Sarko de nos cocotiers". La mégalomanie du pharaon déchu a creusé un beau trou dans la trésorerie de la Région Réunion. Du temps de son règne, il s'était rattrapé un tant soit peu en réduisant le budget de la continuité territoriale !

Enfin, Geoffroy Géraud et moi, nous sommes pleinement d'accord sur ce dernier point, et c'est bien l'essentiel !




25.Posté par Géraud-Legros Geoffroy le 09/01/2012 10:11

Totoche, que de prose,
Pour répondre à tous:

@ Gérard Jeanneau: toujours aussi gros coeur, mais je dois concéder que vous apparaissez comme un aigle au milieu de ces délateurs anonymes. Sur le fond de votre propos, vous comprendrez que je ne prenne pas la peine d'écrire des tartines à chaque fois qu'un villiériste oisif, si lettré soit-il, injurie un sénateur de la République, ancien combattant des Forces françaises libres. Comme disait l'autre, qui sait si les pigeons qui roucoulent ne disent pas du mal des grands hommes sur les statues desquels ils sont perchés. Roucoulez donc, mais permettez que je ne commente pas tous vos roucoulements. Je m'en tiens à vos gaffes, qui m'amusent, et pour un latiniste, celle-là en était une belle.

@ post 18: encore un règlement de compte à l'anonymat transparent, toujours issu de la même malheureuse personne, qui allie à une jalousie névrotique un double instinct colonialiste de propriétaire et de missionnaire, et s'estime pathétiquement être la seule à "penser" dans notre île.
Une personnalité brutale et basique, gauchiste dans ses écrits mais droitière dans son mode de vie, et plus encore dans sa vision du monde...Mais ne dites pas à cette pauvre créature qu'elle est stalinienne! Elle se pare, il me semble, du titre d'anarchiste, ou de l'un de ces labels utopistes gaucho (plus ou moins réchauffés) par lesquels les gens de son espèce dissimulent leurs frustrations politiques - et existentielles . Bref, on lit, et puis on tire la chasse.

@Alexis
c'est à mon tour de vous présenter des excuses, et d'accepter les votres, puisque le ton de mon message vous a heurté- et il avait de quoi choquer, je l'admets. Mon emportement vient du fait que j'ai du mal à supporter votre procédé, pour les raisons suivantes. Voilà des gens qui, la main sur le coeur, se sont engagés, urbi et orbi comme dirait jJeanneau, à permettre à Maurice Gironcel de retrouver ses fonctions, sitôt ses droits recouvrés. Cela a été dit, répété à l'envi au cours d'un nombre conséquent de réunions publiques.
Que les mêmes changent d'avis aujourd'hui, est sans doute moralement condamnable, du simple fait du manquement à une parole donnée. Mais enfin, c'est la vie, et je ne me serais pas permis de juger ce comportement si vous, "Alexis", vous en étiez tenu là.

Que vous fassiez l'apologie de votre choix et de votre poulain ne me dérange pas non plus: on est dans la compétition politique, et les choses se passent comme cela.

Mais que vous critiquiez ceux qui agissent sous leur véritable identité, de manière anonyme (pour vous ménager un futur si Maurice Gironcel repasse ?), avec pour seul argument, votre propre manquement, j'ai eu du mal, je l'avoue, à le supporter. Ne dit-on pas que nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes? Il y a là la source d'une certaine outrance verbale de ma part, que je regrette car elle n'est pas dans mes habitudes.

Au dimanche 29, donc, et que le meilleur gagne.

26.Posté par Gérard Jeanneau le 09/01/2012 14:15


Dixit Geoffroy Géraud, qui excelle à trouver chez moi des fautes de latin qu'il s'invente pour les besoins de sa cause :
"Roucoulez donc, mais permettez que je ne commente pas tous vos roucoulements. Je m'en tiens à vos gaffes, qui m'amusent, et pour un latiniste, celle-là en était une belle."

Je me répette, mais quand on a affaire à une tête dure, il faut savoir se plier à cet exercice.

Brave jeune homme, j'ai donc écrit, m'adressant à Paul Vergès dont le nom s'apparente à Verres - je joue seulement sur la paronymie, comme je l'explique sur mon site mentionné ci-dessous :
Verres (Vergès), quousque abuteris ? (pour les non latinistes et en langage imagé : jusques à quand vas-tu nous rouler dans la farine?
Ce qui signifie littéralement Vergès (si proche par le nom de Verres), jusques à quand vas-tu commettre des abus (à l'encontre des Réunionnais)?
J'ai supprimé tandem pour condenser et patientia nostra pour donner au verbe une valeur absolue, non signalée dans le Gaffiot.
Rien, là, qui puisse choquer un latiniste bon teint, sauf un novice de votre acabit.

Finalement les latinistes bon teint et moi avons bien compris depuis belle lurette que vous faites diversion pour ne pas répondre à l'affirmation qui vous embarrasse au plus haut point : "Vergès, c'est le gros Sarko qui vit sous nos cocotiers; celui de l'Elysée n'est qu'un pitoyable enfant de choeur ! "

27.Posté par Géraud-Legros Geoffroy le 09/01/2012 14:59

M. Jeanneau, juste en passant,

Post 12. "Son voeu est exaussé" (!!!!)
Post 26. "Je me répette" ( Etes-vous "pompette"?)

La liste serait longue, de ces fautes qui ne sont visiblement pas imputables à l'inattention.Peut-on suggérer à l'adepte du vieux mot d'ordre "la Corrèze avant le Zambèze" que vous êtes, l'orientation suivante: "le Bescherelle avant le Gaffiot"?

Pour le reste, le post 14 (littérature) vous l'a suggéré: si votre paronymie est volontaire, et bien, elle est idiote, puisque la phrase ouvre les Catilinaires, non les Verrines, de sorte que vous manquez complètement votre effet.
Mais il est visible que vous avez tout simplement confondu l'un et l'autre recueil.
N'hésitez pas à vous reposer: je crains qu'ajoutées l'une à l'autre, la fébrilité anticommuniste et la chaleur de janvier ne vous fassent un peu perdre les pédales, tout de même.

28.Posté par Gérard Jeanneau le 09/01/2012 14:59

Pardon Vaugelas :
Je me répète...

Le reste sans changement. Et on peut profiter de cette retouche pour mettre en gras, bien en exergue, la phrase qui embarrasse l'enfant de choeur de Vergès :

Vergès, c'est le gros Sarko qui vit sous nos cocotiers; celui de l'Elysée n'est qu'un pitoyable enfant de choeur

29.Posté par Gérard Jeanneau le 09/01/2012 15:57


Oui, voilà une faute qu'a décelée - enfin (tandem!) - l'enfant de choeur de Vergès ! Je l'avoue : son voeu est bien exaucé.

La malicieuse paronymie Vergès/Verres a eu son plein effet. Il est normal que les paroissiens de Vergès la trouvent idiote et que, tout confus, ils imaginent d'étranges confusions.

Mais revenons à nos moutons : "Vergès, c'est le gros Sarko qui vit sous nos cocotiers; celui de l'Elysée n'est qu'un pitoyable enfant de choeur". Quid à ce propos?

30.Posté par Zinfonaute le 09/01/2012 17:38 (depuis mobile)

En fin de compte, si on ne répond pas à ce "Gérard Jeannau", c'est qu'on est d'accord avec tout ce qu'il dit?

Il y a donc plus de 6 milliards d'êtres humains qui sont du même avis que lui a propos de Paul Vergès ?

Puissant !!

31.Posté par Gérard Jeanneau le 10/01/2012 06:36


Oui, je me répète malicieusement : la paronymie Vergès/Verres a eu son plein effet. Les partisans de Vergès ont focalisé leur attention là-dessus et crié leur rage. On peut maintenant ajouter Zinfonaute. Quant aux autres, ils ne disent rien. Et donc, qui ne dit rien consent ! Par ailleurs la note attribuée à cet article en dit long sur l'intérêt qu'on a porté à mon langage imagé.

Je tranquillise Zinfonaute : on approche des 1000 lecteurs; on est loin des 6 milliards qu'il imagine ! Il faut savoir raison garder !

Apparemment - et c'est l'essentiel - tout le monde a approuvé la réflexion : "Vergès, c'est le gros Sarko de notre tropique; celui de l'Elysée n'est qu'un pitoyable enfant de choeur."

Puissant !

32.Posté par citoyen internaute le 13/01/2012 13:46

Et si j'écris "Gérard Jeanneau est un gros gratteur de courriers des lecteurs, qui n'a rien d'autre à foutre et ne connaît rien à rien", sans être contredit par plus de deux ou trois personnes, tous ceux qui ne s'exprimeront pas sont d'accord avec moi, c'est ça?
N'importe quoi, Jeanneau, n'importe quoi....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >