MENU ZINFOS
National

La secrétaire d'Etat Chrysoula Zacharopoulou visée par deux plaintes pour viol


C'est la troisième membre du gouvernement à être visée par des accusations de violences sexuelles. Après Damien Abad et Gérald Darmanin, c'est au tour de Chrysoula Zacharopoulou, gynécologue de profession et actuelle secrétaire d'Etat chargée du Développement et de la Francophonie, de faire l'objet de deux plaintes pour des faits de viols. Selon France Info, une enquête a été ouverte par le Parquet de Paris après deux plaintes déposées par deux femmes.

Par NP - Publié le Jeudi 23 Juin 2022 à 07:35

Les faits reprochés à la ministre auraient été commis dans le cadre de sa profession. Une première plainte avait été déposée le 25 mai, suivie d'une seconde le 27 mai et les investigations ont été confiées à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP). Chrysoula Zacharopoulou est accusée par les plaignantes de viols gynécologiques, c'est-à-dire des pénétrations pratiquées sans consentement.

Spécialiste de l'endométriose, Chrysoula Zacharopoulou exerçait ses fonctions à l'hôpital Trousseau et à l'hôpital Tenon à Paris. Elle travaillait sous la direction du professeur Emile Daraï; lui-même accusé par 25 patientes de viols et violences gynécologiques.

Contacté par plusieurs médias, Matignon se refuse pour le moment de commenter cette affaire.




1.Posté par non mais le 23/06/2022 06:24

Macron ek son lekip bras cassé 1er foi mi wa dan un gouvernement la plupart lo band ministre nena un casier judiciaire soi disant Mana i doi démissionner mé zot dalon macrote i trouve in place créé exprè pou zot apré i di je nous lé fégnéan nous gagne pa lir fo nous traverse chomin pou trouv in travail Macron alé pliche in branche gouyave don

2.Posté par La bêtise des covidistes le 23/06/2022 09:43

Est-ce qu'il reste une personne dans l'entourage de macron qui ne serait pas un délinquant sexuel, un pervers, un violeur ?

3.Posté par Demande information le 23/06/2022 10:10

On pourrait savoir l'adresse et le téléphone du cabinet svp .
Décidément ce gouvernement a le chic pour choisir ministres et conseillers . On voit qu'ils veulent le bien et le bonheur des gens . Que du beau monde et de sacrés clients pour la justice .









4.Posté par cheche le 23/06/2022 10:56

Le comble.Mesdames quand on ne veut pas se faire penetrer par une gynecologue on reste chez soi.Alors elle doit faire quoi la specialiste? qu'Admirer la chatte de sa patiente?

5.Posté par eric le 23/06/2022 11:08

lles feministes vont elles se faire entendre

6.Posté par MôvéLang le 23/06/2022 11:14

Je me demande bien si ceux qui rejoignent MaCon ne le font pas dans un but bien précis, comme par hasard, ils sont tous ou presque accusés de quelques choses et la justice les blanchisse toujours

7.Posté par A mon avis le 23/06/2022 11:35

Une gynécologue accusée de "pénétration sans consentement" !

Etonnant non ?
Si une femme va consulter une gynécologue, ce n'est tout de même pas pour disserter sur le sexe des anges !

8.Posté par Alkaida le 23/06/2022 13:11

Et c'est ces mêmes personnes qui vont le dire ce que je dois faire porter un masque, fume pas zamal etc etc
Azot i viol en tout impunité.
Bravo la france bravo Macron
Cassez vous de mon pays violeurs

9.Posté par jojo le 23/06/2022 13:25

Oh ! je suis scandalisé .... !

10.Posté par FpF le 23/06/2022 13:58

'' 7.Posté par A mon avis le 23/06/2022 11:35 ''
Et les musulmans qui ne veulent que des gynécologues femmes pour leurs femmes.

11.Posté par Le Jacobin le 23/06/2022 16:04

J'ai du mal à comprendre !!!!!

C'est quoi le travail d'une gynécologues ????

Pourquoi ces deux femmes qui portent plainte n'étaient pas chez le dentiste ?

12.Posté par Kaskavel le 23/06/2022 16:06

En résumé le sacro saint "doigte gynécologique ” est donc aujourd'hui rebaptisé ”viol” ! On s’y perd ...

13.Posté par tantine le 23/06/2022 16:58

quiconque a déjà eu une gynécologue agressive, brutale et mal lunée et ne va plus chez le gygy depuis et se débrouille seule avec le médecin traitant, sait exactement de quoi il s'agit !

14.Posté par Nic-ta-lope et autres le 23/06/2022 18:21

Après Damien Abad et Gérald Darmanin, c'est au tour de Chrysoula Zacharopoulou, gynécologue de profession et actuelle secrétaire d'Etat chargée du Développement et de la Francophonie, de faire l'objet de deux plaintes pour des faits de viols.
...........................

Dans ce gouvernement, il faut marcher dos au mur et porter un slip blindé.;;;;;;

15.Posté par L'Ardéchoise le 23/06/2022 20:30

Oussa nou sava ?
Je rejoins quelques commentaires concernant la consultation en gynéco, qui n'est certes pas une partie de plaisir mais nécessite certains gestes intrusifs pour déterminer l'état des organes, et sauve parfois des vies, car le praticien peut ainsi demander des examens plus spécialisés en cas de suspicion de tumeur ou autre.
Nulle n'est tenue d'aller en consultation si "elle" n'accepte pas les protocoles.

Après, y en a marre de toutes ces nanas qui crient au scandale, vont au commissariat, c'est leur droit, mais n'en utilisent pas un autre, essentiel, celui d'aller voter !!!

16.Posté par Barrière facile le 24/06/2022 06:22

C'est la 1ere fois que j'entends qu'une femme soit impliquée dans une plainte pour viol de ses semblables. Aucun doute que la secrétaire d'état est une pervers en herbe. Elle doit choisir sa proie ideale avant passage à l'acte. Combien de femmes consentantes et non . Quelle est la barrière entre les deux ?
Idem pour les hommes, le père du chanteur d'Iglesias était genycologue pas pour rien. Drôle de métier !

17.Posté par Lulu le 24/06/2022 07:30

comme c'est parti....si demain ces nanas croisent un homme au regard.....pénétrant.....il sera aussi accusé de viol.....! vrai que le ridicule ne tue pas, mais arrêtons SVP ces conneries!

18.Posté par A mon avis le 24/06/2022 10:55

@ 17.Posté par Lulu
Viol par regard pénétrant !
Ah !...Ah !...Ah !...

19.Posté par Y aura plus de gynécos à force... le 24/06/2022 13:41

Voici le communiqué de presse du Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français qui a été diffusé le jeudi 23 juin 2022 aux médias.
Le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français porte la plus grande attention aux plaintes exprimées par les femmes.
Cependant, la société savante est très inquiète de l’usage actuel du mot viol pour qualifier des examens médicaux, notamment gynécologiques, réalisés sans la moindre intention sexuelle.

Nous appelons les pouvoirs publics à ouvrir une réelle discussion à ce sujet entre magistrats, avocats, représentants des patientes, philosophes et médecins de notre spécialité, médecins généralistes mais aussi urologues, gastroentérologues, radiologues, chirurgiens, sages-femmes, toutes celles et ceux qui, dans l’intérêt des patientes, pratiquent des examens vaginaux ou rectaux.



La loi définit la notion de viol comme « tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu'il soit, ou tout acte bucco-génital commis sur la personne d'autrui par violence, contrainte, menace ou surprise », dans le but de protéger les personnes mais elle aboutit de plus en plus souvent à ce que les examens médicaux puissent être qualifiés de viol.

Le CNGOF a publié une charte de l’examen gynécologique, insistant sur la bienveillance et le consentement indispensables lors de cet examen et réaffirme le caractère essentiel de l’examen clinique.
Ne plus pratiquer ces examens par crainte de poursuites pourrait nuire à la santé des femmes.

Le CNGOF demande que soient désormais bien distingués les actes à caractère sexuel et les examens médicaux vaginaux ou rectaux pratiqués dans le cadre d’une prise en charge médicale.


20.Posté par jojo le 24/06/2022 17:12

Oh ! c'est choquant ... peut-être aurait-elle mieux fait de rester dans l'ombre, plutôt que de s'exposer. Cela me rappelle la parole d'un sage : "si tu veux grimper aux arbres, assure toi que tes f... sont propres"

21.Posté par Annie le 25/06/2022 16:38

bizarre car les faits se seraient déroulés il y a plusieurs années et c'est seulement quelques jours après sa nomination que ces femmes portent plainte pour viol.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes