Société

La saison des pluies 2016/2017 parmi les plus sèches et chaudes depuis 46 ans

Vendredi 26 Mai 2017 - 17:01

La saison des pluies (qui s'étend de décembre à avril) étant terminée, Météo France en dresse le bilan. Il en ressort que "cette saison affiche un déficit global de l'ordre de 25% par rapport à la normale 1981-2010, ce qui la classe au 8ème rang des plus sèches depuis 46 ans". 

Le 1er épisode pluvieux marquant a eu lieu dès le 3 décembre, avec des pluies torrentielles s'abattant sur le relief à mi-pente de Sainte-Suzanne à Bras-Panon. Un autre épisode de pluies marqué a concerné le Nord-Est le 9 décembre. Le reste du mois est plutôt sec, tout comme le mois de janvier (au 2ème rang des plus secs depuis 46 ans, avec un déficit global qui avoisine les 70%). 

Record de déficit à Takamaka

La vraie saison des pluies et l'activité cyclonique ont démarré en février avec la tempête tropicale Carlos, dont les bandes périphériques ont amené des pluies abondantes dans les Hauts.  Le mois de mars est ensuite marqué par "l'épisode pluvio-orageux du 13 lié à un système perturbé qui passe au large Sud de La Réunion", poursuit Météo France, avec de fortes pluies sur le Nord-Ouest et le Cirque de Mafate.

Enfin, en avril, des averses orageuses ont concerné l'Est, tandis que l'Ouest et le Sud-Ouest "bénéficient ponctuellement d'ondées orageuses localisées d'évolution diurne". L'épisode d'alizés humides de sud-est qui apporte des pluies diluviennes sur les contreforts du Sud Sauvage du 28 au 30 reste le principal événement marquant. 
 
Les secteurs les plus concernés par les déficits relevés par Météo France sont le Sud Sauvage, le Volcan, Sainte-Rose, La Plaine des Palmistes, les hauts de Saint-Denis et les hauts de Saint-Benoît avec un record de déficit à Takamaka.

Les températures en journée au 2ème rang des plus élevées

Pour ce qui est de la température, Météo France rappelle que la saison des pluies précédente avait été exceptionnellement chaude, dans un contexte El Niño très marqué. "En comparaison, cette saison des pluies 2016/17 a donc pu paraître moins chaude", est-il souligné.

"Cette année, le contexte sur l'océan Indien était marqué par un fort épisode SIOD (Dipôle Subtropical de l'Océan Indien), plaçant La Réunion dans des eaux progressivement de plus en plus chaudes", précise le bilan. Ainsi, de décembre à avril, la température moyenne a dépassé de 0,50°C la normale 1981-2010, "ce qui place cette saison des pluies au 4ème rang des plus chaudes après 2015/16, 2009/10 et 2008/09".

Concernant les températures en journée, elles se classent au 2ème rang des plus élevées après 2015/16, avec un écart moyen de +0,74°C. Par contre, les températures nocturnes sont plus proches des normales de saison avec seulement +0,25°C d'écart constaté (13ème rang).
Zinfos974
Lu 9501 fois



1.Posté par Enrico Chonrose le 26/05/2017 17:17

Oh oui !!! Brigiiiiitttte !!!!

2.Posté par Jose le 26/05/2017 18:20

En tous cas, ce mois de mai à St André a été passablement pluvieux, pas une journée entière sans pluie, même les murs des cases commencent à germer, moi même j'ai du limon sous les bras !

3.Posté par BM le 26/05/2017 18:39

Bonjour/ Bonsoir , est - ce la Vue sur Trois Bassin côté mer !! MERCI pour la réponse

4.Posté par gruo le 26/05/2017 19:05

Bonjour reponse à BM

pour moi c'est la pointe au sel :-) j'y etais il y a peu en rando

5.Posté par Tanguy Proquo le 26/05/2017 20:42

J'ai du mal à prendre ces infos au sérieux, en 20 ans je n'ai JAMAIS vu l'île aussi verte aussi arrosée !!! Le Cap Lahoussay ressemble depuis des siècles à une savane sèche et aride, or cette année on pourrait se croire en irlande...

6.Posté par gilbert le 26/05/2017 21:28

ça ressemble plus à la pointe au sel

7.Posté par sayag le 26/05/2017 23:36 (depuis mobile)

Et ?

8.Posté par Jose le 27/05/2017 07:43

A Tanguy Proquo :

Vous avez entièrement raison, je m'étais fait la même réflexion, jamais vu autant de verdure dans l'ouest, dans les années 70, même toute la zone du port était désertique, on l'appelait même la savane.

Alors le Cap La Houssaye tout vert, ça ne durait que quelques semaines après un bon cyclone!

9.Posté par DOGOUNET le 27/05/2017 10:36

Qu'en mots savants ces choses là sont dites...pour mieux cacher l'incurie technique de nos grenouilles météorologiques et autres gardiens-volcan...

10.Posté par A. HOAREAU le 27/05/2017 15:02

Chacun apprendra a ses dépend que lorsque 'Météo France' publie un tel constat, cela équivaut à une alerte.
La manoeuvre est destinée à nous faire comprendre que l'EAU risque de se faire rare au robinet !
Donc, que le consommateur doit s'attendre, d'une part à des COUPURES et d'autre part à une HAUSSE des tarifs !
Mais jamais nos ELUS ne réagiront pour tenter de palier à ce genre de pénurie !
Dans quels buts ont ils "privatisé" la distribution de l'EAU ?
Quels sont les bénéfices engrangés par les Multinationales depuis la marchandisation de l'EAU ?

11.Posté par max cilaosa le 27/05/2017 20:51

La réalité est devant nous, la problématique de l eau va de plus en plus nous amenée à nous interroger sur notre politique actuelle qui consiste:
- à récupérer tous les eaux de surface avec une disparition de la faune comme les cabots......
-à puiser dans les nappes phréatiques,
Des solutions de facilité, sans examen approfondi des conséquences sur notre environnement, nos rivieres sont tristes, la faune disparait, comment voulez vous stabiliser le tourisme quand tout le naturel disparaît.
Des solutions existent, elles passent par une prise de conscience de nos élus et responsables administratifs.
Grandes retenues dans nos rivieres, a des fins multiples, stockage, faune, energie, tourisme,
Bref le préfet devrait commencer à sensibiliser nos futurs députés sur cette réalité.

12.Posté par taz.opinion le 27/05/2017 21:20

Encore un article de propagande pour prévenir et rappeler que là où la pluie i totoche un bon peu i gagne pa de lo ....
aster, band gro zozo la Possession ziska Sin Leu na picine lé plin. Arèt ek sa ! Arèt fout nout gel !

13.Posté par jlc2 le 28/05/2017 09:01

à gruo
c'Est bien la pointe au sel,moin lé né à coté ,mi connaît encore mon l'endroit.

14.Posté par Jack le 28/05/2017 09:54

Si au moins ça pouvait dissuader 2 ou 3 abrutis d'arroser le trottoir devant la case tous les matins...

15.Posté par A. HOAREAU le 28/05/2017 14:21

@post12taz @ Post14Jack : quand vous comprendrez que c'est moins la faute des 'consommateurs' que celle de NOS élus, vous aurez tout compris … pour modérer vos propos malsains ... et réorienter vos flèches tordues !

16.Posté par Joseph le 28/05/2017 17:47

Oh oui Mr A.Hoareau, c'est toujours la faute des élus...

Et c'est qui qui met en place des soit disant incapables?

Arroser les trottoirs, devant chez soi, laisser l'eau couler, gaspiller parce que ça n'est pas assez cher, c'est encore la faute des élus ?

Allé marché dont !

17.Posté par A. HOAREAU le 29/05/2017 13:03

@joseph - Post16 : J'ai appris avec l'âge, qu'il ne fallait surtout pas déranger un cyclope … quand il dort sous hypnose ! … En cas de réveil brutal, sa vision rétrécie peut le mettre en danger … tout seul !
Chacun est libre de se faire berner ou gruger par nos élus de tout bord !
C'est tellement évident (pour tout bon observateur) qu'en matière de gestion de l'EAU, nos élus se sont avérés être les PIRES des prévoyants !
A cause d'eux, on a des ruptures d'alimentation répétitives et sans cesse prolongées, parce qu'ils n'ont RIEN prévu en matière de stock de sécurité !
La LOI sur l'eau existe depuis 1992 ! Personne dans ce Département (Préfet en tête) ne respecte les textes en vigueur ! Les captages sont la cause MAJEURE des assèchements chroniques qui tuent la biodiversité dans nos ravines !
Pour 'protéger' les élus, soit vous en êtes UN, soit vous êtes salarié d'une Multinationale mafieuse qui nous rackette ... avec la complicité des élus !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >