MENU ZINFOS
Culture

La roche à laver, le lave-linge lontan


Seriez-vous prêt à renoncer à votre machine à laver et à vous esquinter les mains en faisant la lessive sur une roche ?

Par Karoline Chérie - caroline@zinfos974.com - Publié le Dimanche 8 Août 2021 à 17:07

Lontan la vie était plus simple, disait-on. Femmes et enfants se retrouvaient près de la rivière. Les femmes lavaient le linge sur la roche et papotaient. Les enfants s’amusaient dans l’eau et certains avaient toujours quelque chose à laver (les habits de poupée, les pelles à sable, …). Laver son linge à l’ancienne, une prouesse !

La roche à laver, le lave-linge lontan
Certains avaient de la chance d’en avoir une nichée au fond de la cour. Il s’agissait d’un bâti en pierres maintenues par un mortier de chaux, dont la surface était faite d’une large pierre plate d’un mètre sur soixante centimètres, incurvée afin de permettre à l’eau de lavage de s’écouler.

La lavandière se tenait derrière l’arête la plus élevée de cette pierre et y allait gaillardement à coups de brosse coton-maïs, de battoir… Ce qui mettait souvent à mal les boutons.

La difficulté était de trouver une pierre plate idoine dans les parages ; car si l’île ne manque pas de galets de tous usages, il est très difficile de dénicher une pierre plate assez large pour remplir cet office.

Lire la suite ici  ou sur la page PassionsRéunion


La roche à laver, le lave-linge lontan




1.Posté par SOMANKE le 08/08/2021 18:00

On l’appelait « la roche piquée » et les adolescents (voir plus) avaient le plaisir de voir le déhanché rythmé des lavandières bien en chair de ce côté là.
Souvenir d’adolescent ou l'éveil des sens. La beauté est partout , même sur une « roche piquée »

2.Posté par Mme Kieffer le 08/08/2021 18:01

Dans les années 70/80, les personnes qui étaient muté pour 2 ans sur notre ile et qui ne voulait pas s'encombrer d'une machine à laver, lavaient leur linge dans leur cour sur une roche et le tuyau de caoutchouc et la bassine.

3.Posté par Zarin le 08/08/2021 18:33

"Il s’agissait d’un bâti en pierres maintenues par un mortier de chaux, dont la surface était faite d’une large pierre plate d’un mètre sur soixante centimètres, incurvée afin de permettre à l’eau de lavage de s’écouler"

En 1980 chez des amis à La Digue (Seychelles) une plaque de granit rose était utilisée avant l'installation du courant électrique (*)
Les vêtements NEUFS des enfants portaient les traces du lavage ! Boutons cassés et le tissu déchiré !

(*) depuis Praslin une goélette avait transporté le câble pour le branchement.

4.Posté par Pascale le 08/08/2021 19:32

Les femmes faisaient la lessive? Non dans de nombreuses familles c'était les enfants esclaves qui faisaient la lessive!!! Pendant que les parents allaient travailler ou se souler la gu*ule!!!
Et les enfants esclaves ne lavaient pas seulement le linge de la famille, mais aussi ceux des amis etc... ils faisaient aussi à manger, s'occuper des autres enfants.... au lieu d'aller à l'école!!!
15 enfants par famille... et pour les autres enfants qui n'ont pas connu l’esclavage une fois adulte ils n'aiment que ceux qui sont riches et oublient vite qui a laver leurs slips pleins de m***e! La belle époque! :)

5.Posté par Kayam 🖊 le 08/08/2021 19:40

KayaM
C'est une partie d'un bout de zafèr lontan à laquelle je tiens. J'aime ma roche à laver. A côté d'elle, j'ai une citerne d'eau en tôle qui sert quand il y a des cyclones. Dans ma roche , à droite, il y a un creux dans lequel la bassine est posée, mon morceau de savon Marseille (n'est plus le même depuis) dans une barquette et ma brosse à laver. En été, j'adore remplir ma bassine et je prends quelques piès'linz que je prends plaisir à laver. Mettre dans l'eau de javel si besoin, ensuite dans l'assouplissant... lavé, rincé, percé, mète sèk !

Le linge lavé, il faut qu'il soit rouvèr du + grand au + petit sur les 3 cordes. J'y tiens car je trouve que c'est joli. Je me fais souvent moquer mais c'est ce que je demande à mes enfants aussi. Ils ne le font pas bien sûr.

Sur la roche à laver, je lave tous les jours la serpillère et quand c'est sale, les tapis (salle de bains, voiture... ).
Chacun sait à la maison que la roche à laver est utile et chacun fait son lavage ; sans attendre que ça soit moi qui se mette à le faire. J'ai appris aux enfants à ne pas tout mettre à la machine et quand ils ont leurs baskets, leurs chaussettes ou leurs sacs sales, ils se mettent à les laver sur la roche.

Et en été, quand ils ont fini leurs lavages, il se mettent à côté de la roche à laver et ça finit toujours en batay dolo. Des arrosoirs, des bassines d'eau, le raccord... c'est à qui sera le ou la + arrosée et tout ça dans des cris, des rires, des plaintes futiles de part et d'autre et un partage d'amour sans accrocs.🥰

6.Posté par Ste suzanne le 09/08/2021 05:55

Depuis les années 70 qu' on y tient à notre roche à laver et à côté un petit bassin pour stocker l eau non
Y fait encore la lessive de temps en temps
Mais avant c était à la rivière avec la bassine sur la tête et on passait des bons moments

7.Posté par SOMANKE le 09/08/2021 08:19

Post 4
Je ne sais pas si tu parles de la Réunion mais ici, les enfants de tous les milieux ont toujours eu des taches ménagères à faire, chacun la sienne, et c'était bien (avec le recul).
« L’ESCLAVAGE » des enfants??? Où as tu vu ça ici et quand?

8.Posté par Kafrouge le 09/08/2021 17:05

En attendant, ils n'avaient guère le temps de battre le bitume en vociférant contre je ne sais qui...et pour je ne sais quoi !
Époque nostalgique qui, hélas, ne reviendra plus...
Maintenant, c'est le portable, l'élément essentiel, que dis-je primordial de notre vie....
Pauvre de nous....

9.Posté par Skop le 09/08/2021 18:23

On lavait le linge sur une roche dans la cour ou dans la rivière et pourtant malgré le savon Marseille qui partait à l'eau les rivières étaient pleines de bichiques et de cresson. Aujourd'hui on a la machine à laver et le tout à l'égout et plus rien dans les rivières. Allez comprendre ?

10.Posté par Creole le 10/08/2021 07:49

Post 4 Pascale !

Toujours vous ?
Dommage que n’ayiez pas connu l’esclavage !! Cela vous auriez fait le plus grand bien .
Très jeunes collégiens mes frères et moi ont activement participé à la campagne sucrière lors de l’hospitalisation de notre père.
Nous nous payions la gentillesse d’aider monsieur Henry, notre vieux coupeur qui avançait péniblement et de façon désintéressée .
Jamais nous nous sommes sentis esclaves. Cela ne nous a pas empêché de faire un parcours scolaire « admirable » pour l'époque.
Mettez vous au boulot !! Le travail fait grandir et rend libre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes