MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

La réforme du collège … Une vraie nécessité pour nos enfants


Par JANUS - Publié le Mercredi 13 Mai 2015 à 10:40 | Lu 650 fois

La réforme du collège … Une vraie nécessité pour nos enfants
Prévue pour la rentrée 2016, cette réforme est en cours de ' négociation ' avec les partenaires sociaux …

Et bien sûr les politiciens s’en mêlent … De Droite comme de Gauche, chacun essayant de se mettre en valeur, en présentant des points de vue ou des opinions parfois justifiés, quelques risibles, quelques lamentables …

Cette réforme est faite en parallèle avec celle des Programmes …

Il s’agit bien de deux réformes différentes, mais nos élus les mélangent allègrement … montrant souvent leur manque de maîtrise de ces sujets … avec une mauvaise foi flagrante …

La réforme des collèges prévoit, à la base, de donner plus d'autonomie pour les établissements, de l'interdisciplinarité, plus d'accompagnement personnalisé (avec la création d’environ 4000 postes dans les collèges) et l'apprentissage d'une deuxième langue étrangère dès la cinquième.

Le 18 mars 2015, dès la première réunion avec, entre autres, les syndicats d’enseignants et les représentants des parents d’élèves, les enseignants vont faire preuve de beaucoup de réserves sur cette réforme …

Le 31 mars, plusieurs syndicats d’enseignants se retirent de la négociation, et demandent le retrait de cette réforme … Rien que çà …

Il est à noter, et c’est important, que plusieurs syndicats d’enseignants souhaitent cette réforme …
Que la FCPE, la plus grosse fédération de parents d’élèves de FRANCE, souhaite cette réforme …
Que le Conseil supérieur de l’éducation, qui regroupe les syndicats d’enseignants et les associations de parents d’élèves et d’étudiants souhaite cette réforme …

Aujourd’hui, une intersyndicale FSU, FO, Snalc, CGT et SUD appelle les enseignants à la grève le 19 mai 2015 … craignant que cette réforme ne donne un pouvoir trop grand aux chefs d'établissement.

Cette guéguerre incessante entre nos représentants, qu’ils soient de Droite ou de Gauche est vraiment navrante, et montre combien notre pays a du mal à se réformer …

Nous sommes devant un constat effarant … La FRANCE est le pays européen qui met le plus de moyens financiers dans son système scolaire … Et c’est quasiment le pays européen où les résultats scolaires sont les plus mauvais …

Et cela n’incite personne à vouloir changer les choses … Etonnant ce pays …

JANUS




1.Posté par KLD le 13/05/2015 18:49

cette réforme est intéressante sauf , il me semble, sur la suppression des classes européennes , mais j'ai peut etre mal compris .

2.Posté par JC le 14/05/2015 00:01

Nivellement par le bas, suppression des élites tout ça par idéologie !

Tout ces énarques et autres politiciens de gauche sont passés par les écoles privées voir les Jésuites Hollande Macron et plein d'autres.

Dernièrement Ils ont voulu saboter les classes préparatoires aux grandes écoles !

Aujourd'hui ils continuent à saboter le collège et persistent et signe dans leur collège pour tous.

Ce qui m'écoeure c'est que tout le monde sait que l'échec des élèves au college puis au lycée vient du primaire !
Le mauvais apprentissage de la lecture La non maîtrise du Français à la sortie du CP va handicaper à vie ces pauvres gamins !

Sans compter ceux dont la langue maternelle n'est pas le Français.

On ralenti les gamins qui ont du potentiel sous pretexte d'égalitarisme qu'il faille attendre ceux qui n'y arrivent pas , ceux qui foutent le bordel, ceux qui ne parlent pas français vive la mixité mais à ce point c'est du sabotage !
Mais le plus malheureux dans l'histoire c'est les gamins intelligents de mileux modestes qui sont pénalisés cruellement et le pire c'est qu'ils sont nombreux à trinquer ! les autres des milieux favorises sont aidés de toute façon ou tout simplement vont étudier à l'étranger.

Il est où l'ascenceur social de l'école de la République ?
Et pourtant l'éducation est le premier budget de là nation

On maintient jusqu'à 20 ans des gamins à l'école qui sortiront tout juste avec un bac et après ?
Ils n'ont plus envie d'aller bosser car depuis qu'il est né il use son fond de culotte sur les bancs de l'école.

Les jeunes qui réussissent partent travailler à l'étranger car la pression fiscale et trop importante en France, marre de payer trop d'impôt pour assister une population qui se paupérise et quitte à ne pas avoir de retraite ( qu'il n'auront pas ) la vie est plus sympa à l'étranger.

Et nous on continue à accueillir nos migrants et à naturaliser à tour de bras.
Qui va payer ?
Sauve qui peut !!

3.Posté par JANUS le 15/05/2015 09:16

@ JC

On retrouve dans votre courrier, tous les clichés et les "à priori" repris par les syndicats et les politiciens sur ce sujet ...

Je vous suggère de lire d'abord les textes de cette réforme, et nous en reparlerons ensuite ...


4.Posté par titine le 15/05/2015 20:23

Non JANUS, je ne retrouve pas dans le post de JC "tous les clichés et les à-priori ..." comme vous dîtes.
JC a raison , cette réforme c'est un nivellement par le bas, c'est la valorisation de la médiocrité, voire de la nullité !!! Je suis enseignante en primaire et tous les ans, le niveau baisse, les élèves qui ne veulent pas travailler mettent le souk dans la classe et les bons éléments subissent ! Depuis une vingtaine d'année on fait tout pour les mauvais élèves , avec le PPRE, les APC et maintenant le PAP. Et pendant ce temps, les bons et les moyens élèves sont livrés à eux-mêmes et leur niveau baisse. Je ne dis pas qu'il ne faut pas aider les élèves qui décrochent mais pas au détriment des autres.
Ceux qui ont les moyens financiers ou intellectuels pourront toujours aider leurs enfants, mais les autres ?
Comme le dit JC , il est où l'ascenseur social de l'EN ?
On supprime tout ce qui marche, exemple la méthode syllabique de la lecture( mais aujourd'hui on y revient), le redoublement ; aujourd'hui on s'en prend au latin et au grec !!
Où s'arrêtera le démantèlement de l'EN ?

5.Posté par prof et fier de l'être le 17/05/2015 12:22

Pourquoi y a-t-il des risques dans le changement?
D’abord et avant tout parce qu’il ne suffit pas de vouloir le changement pour que celui-ci se fasse. Il faut maintenant faire l’apprentissage du changement souhaité; de même qu’un enseignant ne peut changer sa pratique pédagogique du jour au lendemain, de même une direction d’école ne peut changer sa pratique de supervision du jour au lendemain. Pour changer sa pratique pédagogique, l’enseignant doit s’engager dans une démarche de réflexion et d’action. Une démarche de réflexion qui l’amènera à planifier et à analyser le changement et surtout une démarche d’action qui l’amènera à faire des essais dont les succès n’e sont pas garantis. Ainsi pour changer, l’enseignant doit nécessairement s’engager, c’est-à-dire passer à l’action, faire de nombreux essais et probablement aussi des erreurs. Et c’est là justement que se situe le risque. Pour s’approprier le changement il doit risquer des interventions différentes de sa pratique habituelle. Bien sûr, il peut contrôler d’une certaine manière l’ampleur du risque et mettre de son côté des chances maximales de réussite, mais il ne peut tout contrôler, ne seraient-ce que les interactions entre les élèves eux-mêmes. Il est quasi utopique de penser qu’un apprentissage puisse se réaliser sans aucune erreur; d’ailleurs cela ne serait pas souhaitable, il y a tant à apprendre de nos erreurs. L’erreur n’est-elle pas le signe que l’on apprend ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes