Société

La question de l'emploi et du handicap au Département ce jeudi

Jeudi 26 Avril 2018 - 18:15

La question de l'emploi et du handicap était ce jeudi matin étudiée au Département, lors d'une matinée de sensibilisation et d’échanges autour de l’immersion professionnelle des personnes en situation d’handicap. Voici le communiqué :


C’est dans le cadre de l’opération européenne Duo-Day que le Département a organisé ce matin dans l’Hémicycle du Palais de la Source une matinée de sensibilisation et d’échanges autour de l’immersion professionnelle des personnes en situation d’handicap «  En tant que chef de file de l’action sociale et de la politique du handicap, le Département de La Réunion est évidemment très sensible à cette démarche et c’est donc avec beaucoup de volonté et d’engagement que nous soutenons cette manifestation portée localement par le FIPHFP, l’AGEFIPH et Cap Emploi-Sameth » a précisé le Président Cyrille Melchior.
 

C’est en présence de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), du monde associatif, d'entreprises locales, des Syndicats, des délégués du Secteur médico-social, des représentants du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP), de l'Association de Gestion du Fonds pour l'Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH) et de Cap-Emploi -Sameth (Services d'Appui au Maintien dans l'Emploi des Travailleurs Handicapés) que la manifestation s’est déroulée. Les objectifs de cette rencontre étaient affichés à savoir présenter les dispositifs mis en place pour faciliter l’inclusion des personnes en situation de handicap dans le monde du travail, partager les expériences et apporter des réponses aux problèmes posés ou rencontrés par les personnes en recherche d’emploi.
 

Le Président Melchior s’est réjouit de cette initiative enrichissante et a rappelé les avancées telles que la simplification des procédures pour une meilleure lisibilité et une meilleure coordination des acteurs facilitant ainsi les démarches du public : « Je voudrais souligner qu’à La Réunion, 5% de la population réunionnaise bénéficie de la reconnaissance de la qualité de travailleurs handicapés, soit 25 000 personnes. La responsabilité nous incombe à tous, représentants du secteur public et du secteur privé, de créer les conditions de la meilleure inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap. Cette démarche, le Département l’a engagée en 2013 et la poursuit. Entre 2013 et 2018, 120 personnes ont ainsi été recrutées. Nous comptons aujourd’hui 275 agents en situation de handicap, soit 6,55% de notre effectif total ».

N.P
Lu 789 fois



1.Posté par Logement le 26/04/2018 19:51 (depuis mobile)

Et la question du logement à été abordée ?

Une villa a plus 500 000 euros pour un prix défiant toute concurrence à hauteur se 130 000 euros.

2.Posté par Zidane le 26/04/2018 21:04 (depuis mobile)

Oui la commune de St Louis donne l exemple après recrute de personne handicapées dans ça collectivités il atteint plus de 10% sur Mr le maire les handicapées vous remercie de l amour dont vois nous porté.. Des nouveau contrat de 15 jour merci

3.Posté par Zenesrebel le 26/04/2018 23:16 (depuis mobile)

Mi siporte pi vwar la guèl fanm la...Nase Ima Dindon

4.Posté par MARIE le 27/04/2018 12:57

il faudrait deja que les personnes en situation de handicap puissent acceder aux entreprises

mais rien est fait en ce sens pour le moment


5.Posté par jean claude le 27/04/2018 17:12

Et au departement il y a combien de personnes avec un handicap ???

je parle pas d'un probleme a la langue car la nous savons de qui parler

6.Posté par Attention Pangar le 28/04/2018 00:43 (depuis mobile)

Nou non plus nous supporte pu voir Nassimah 130 000 euros.

7.Posté par Santa le 28/04/2018 08:57 (depuis mobile)

Ou est la justice française comment peut on encore y croire 370000 euro de bénéfice pour une maison qui appartient au peuple ou à l''état en plus Nassima et déjà riche quel ho te d''habiter la France

8.Posté par Politique le 28/04/2018 10:56 (depuis mobile)

Elle a fait de la politique un métier. Elle n est pas la seule ceci dit. Vira 40 ans de politique, c est mieux que d être employé à la chambre d agriculture.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter