MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

La presse va mal...


Par - Publié le Vendredi 6 Novembre 2009 à 14:46 | Lu 2407 fois

La presse ne va pas bien à la Réunion. Au point que le JIR avait failli absorber le Quotidien, il y a trois ans. On en serait alors revenu à la situation d'avant 1976, avec un seul quotidien sur l'île.

Et le sort des radios et des télévisions n'est guère plus brillant, avec une baisse de 30% des recettes publicitaires depuis un an, depuis le début de la crise.

Cette situation n'est pas spécifique à la Réunion. La preuve? Les principaux syndicats de journalistes ont adressé aujourd'hui une lettre ouverte commune au président Nicolas Sarkozy, une première, où il font état de la "situation extrêmement préoccupante" du secteur, tant au plan économique que s'agissant des conditions de travail.

La lettre, signée du SNJ, du SNJ-CGT et la CFDT, est adressée au président le 5 novembre, à l'occasion de la journée européenne pour les journalistes.



Elle coïncide également avec la mi-mandat du président de la République. "Depuis votre élection à la présidence de la République, les syndicats de journalistes (SNJ, SNJ-CGT, USJ-CFDT) constatent que la situation des médias s'est sensiblement aggravée", écrivent les trois syndicats.


"Il n'est pas un jour sans qu'un journal, un hebdomadaire, une radio, une télévision ne licencie des journalistes en prétextant la crise économique. Parallèlement, des journaux disparaissent", expliquent-ils.


"La presse gratuite - longtemps présentée comme La "solution à la désaffection du lectorat" est dans le rouge. Les quotidiens à faible revenu publicitaire connaissent d'amples difficultés", ajoutent-ils.


Selon les syndicats, depuis le début de l'année, 2.300 journalistes "seraient venus gonfler les rangs des chômeurs".



Ils évoquent également les conditions de travail compliquées. "Les journalistes dans ce pays n'ont toujours pas la garantie de voir leurs sources protégées, alors que la loi et la justice européennes l'imposent". "Ils risquent de voir débarquer la police dans leur rédaction, comme au Canard enchaîné, à l'Equipe, au Point, à Midi Libre, à la Nouvelle République du Centre-Ouest, à la République du Centre etc", poursuivent-ils.


La situation dans l'audiovisuel public "n'est guère plus brillante", l'avenir de France Télévision et de Radio France étant "obéré par la suppression de la publicité sans la garantie de moyens équivalents à l'euro près", regrettent les syndicats.


Le tableau, heureusement, n'est pas tout à fait noir. Pendant que la presse traditionnelle (écrite, radios, télés) connait de grosses difficultés, la publicité continue à progresser sur internet, du fait de leur faible coût, un argument qui vaut son pesant d'or en cette période de crise.


Qui a dit que le malheur des uns faisait le bonheur des autres ?


Mais je ne m'en réjouis pas pour autant. La société a besoin d'une presse pluraliste, représentant tous les courants de pensée, et présente sur tous les supports. La presse sur le web ne remplacera jamais totalement la presse écrite. Et c'est tant mieux...




Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Christian le 06/11/2009 15:09

"La presse sur le web ne remplacera jamais totalement la presse écrite"

OK sur le principe, mais il faut bien voir que dans notre société basée sur l'image, les nouvelles générations préfèrent rechercher l'information directement sur le web plutôt que de lire des dépêches AFP dans la presse écrite qui pratique, admettons le, et hormis quelques rares exceptions, de plus en plus la pensée unique.
L'information se doit d'être aujourd'hui interactive. Néanmoins, il est important que les articles de fond et autres dossiers continuent d'être publiés sur des supports papier.
Hormis les hebdomadaires, quels sont les journaux de presse écrite (voire de presse télévisée) qui contiennent des articles (ou reportages) fouillés et recherchés?

2.Posté par mwa la pa di le 06/11/2009 15:27

Pierrot, la presse va mal, peut être, mais quand tu vois que elle ne s'est faite que tardivement échos de tes plaintes contre VERGES DINDAR et ANNETTE, alors je peut comprendre qu'on ai de moins en moins envi de lire le JR et le Quotidien (ne parlons pas de témoignage). La presse écrite n'a compris l'évolution des besoins des lecteurs. Télé réalité , presse réalité qu'on aime ou pas cela est comme ainsi. A quand le "Dodo enchaîné"....

3.Posté par Françoise le 06/11/2009 15:36

À mon avis, il y a de la place pour tout le monde à condition que chacun réfléchisse à son positionnement, évolue en tenant compte des nouveaux arrivants. Il y aurait des complémentarités passionnantes à inventer et tout le monde y gagnerait : le public bien sûr et aussi les journalistes qui sortiraient de la morosité et retrouveraient grâce à la nécessité d'innover le vrai plaisir d'informer. Cela suppose que tout le monde accepte de bouger...

4.Posté par Pathémarconi le 06/11/2009 15:58

décidément, BOUGER est à l'ordre du jour....
oté créol,pas besoin la peur !

5.Posté par fiuman le 06/11/2009 16:50

Lorsque les journalistes mangent, couchent, et voyagent avec les politiques, lorsque l'élu politique de droite ou de gauche ( il y a-t-il un sens encore à ces mots?) s'occupe principalement de ses affaires et de celle de sa famille! le peuple ressent une immense impuissance et alors il se recroqueville sur sa capacité de survie et abandonne le combat des idées pour celui beaucoup moins noble du voyeurisme des magazines peoples.

6.Posté par zoizo le 06/11/2009 16:55

La presse ira mieux lorsqu'elle se montrera assez forte pour résister aux pressions politiques et économiques. C'est le public qui fait la force d'un média. A La réunion, cela fait des années que le pouvoir politique et économique fait ce qu'elle veut des rédactions. A la longue, la population qui est de plus en plus instruite sait faire le tri.
Réjouissons-nous du nettoyage qui est en train de s'opèrer dans le milieu de la presse.
Ce n'est pas celui qui aura le plus de pub qui restera...
Lorsque Jacques Tillier allumait le samedi, le JIR cartonnait... à méditer.
Le devroir d'un média, c'est d'informer " I N F O R M E R "

7.Posté par Olive2lile le 06/11/2009 17:33

Les journeaux font dans le racollage systématique avec titres acrocheurs, large place est donnée aux faits divers, peu ou pas de dossiers de fond surtout si il s'agit de commenter les actions des politiques locaux. idem pour les journeaux télévisés, trop de minutes pour parler des faits divers. en ce qui concerne la radio, free-dom est symptomatique
résultat: ceux qui recherchent des informations honnête et intelligentes s'éloignent de ces médias.
après l'adage dit que nous n'avons que la presse que nous méritons.
Alors, nous sommes tombés bien bas. Reveillons nous !!

8.Posté par Ulysse le 06/11/2009 18:43

Posté par fiuman le 06/11/2009 16:50 :
Lorsque les journalistes ...couchent ... avec les politiques ...
Tu connais des exemples ici ? LOL

9.Posté par Jeff le 06/11/2009 19:20

Pierrot a raison,le journalisme est en pleine mutation, l'outil Internet et le GSM en modifient profondément le paysage au détriment de la presse écrite. Il est d'ailleurs un précurseur de ce nouveau journalisme, le journalisme interactif. Zinfos a ses journalistes d'investigation, ils sont indispensable pour faire vivre l'information. et l'apport des zinfonautes n'est pas néglgeable, même s'il y a à boire et à manger dans les interventions. On peut avoir un vision plus large des évènements.

Les médias Télé et radio ne sont pas mort, loin de là, ils prennent une place de plus en plus importante au détriment de la presse écrite, la société glissant dans "le consommable immédiat" va vers LCI et autres pour s'informer.

Il faut faire un effort pour lire la presse quotidienne, l'on a de plus en plus tendance à aller chercher les articles de fonds sur internet et pour certains dans la presse internationale pour croiser les informations. C'était une évolution prévisible auquel très peu se sont préoccupés, il y avait surtout énormèment de scepticisme, le réveil est dur,très dur..

Les écoles de journalismes sortent tous les ans entre 200 et 300 nouveaux journalistes, que vont-ils devenir? Beaucoup font du "mauvais" journalisme c'est-à-dire de l'alimentaire en visant des niches spécifiques de la presse hebdomadaire qui a été développé d'abord chez les anglo-saxons: la presse people.

La presse quotidienne n'est pas morte, mais elle subira peut-être le même sort que la "dilligence" la mort lente si elle n'évolue pas..

10.Posté par Choupette le 06/11/2009 19:23

"La presse sur le web ne remplacera jamais totalement la presse écrite. Et c'est tant mieux..."
Bien vu !
C'est pourquoi je lis Marianne et Zinfos974.
J'ai bon là ?
:-)

11.Posté par Madone le 06/11/2009 19:27

on en peut plus de lire la même chose dans les deux journaux locaux sans une vrai rédaction si ce n'est la rubrique des chiens écrasés !!!

12.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 06/11/2009 20:10

D'accord avec mwa la pa di : Moins de "politiquement correct", voir d'implication avec Région et Département, des Vrais Journalistes COUILLUS avec un peu d'amour propre et de fierté pour la déontologie de leur travail, et la Population sera peut plus tentée de les soutenir... Des mensonges gratuits, c'est déjà pas glorieux, mais quand c'est payants, c'est pas la panacée...

Quand aux TV locales, n'en parlons pas, ils ont renoncé à acheter et diffuser des programmes dignes de ce Nom, pour des Favelas 1er Prix et l'apologie des Animateurs de TV eux même.

Une Journaliste bien connue de la Place confirmait, relancer chaque année sa Rédaction pour que soit enfin abordé le "Massacre Judiciaire des Pères" et qu'elle se voyait opposer des REFUS CATEGORIQUES...

Reconnaissant du même coût que ce sujet est resté le SEUL SUJET TABOU DES ETATS GENERAUX...
C'est sure, si les Journalistes se REVOLTAIENT contre leur Rédacteur en Chef et la direction des chaînes, pour que les VRAIS INFORMATIONS ne soient plus manipulées, le problème n'existerait plus (surtout si on considère le % de couples séparés dans ce milieu)....

On a quand même un peu s'qu'on mérite et qui ne justifie plus qu'on se plaigne de son sort, quand on ignore sur demande, celui des autres... Retrouvez la confiance du Publique...

13.Posté par jean-louis rabou le 06/11/2009 21:11


Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde plus guère. Je me permets simplement d'émettre un doute et d'apporter une précision.
1) Pierrot Dupuy écrit que "le Jir avait failli absorber le Quotidien, il y a trois ans". J'en doute. A moins que Pierrot Dupuy soit en mesure de prouver ce qu'il pose comme vérité.
2) Un dénommé Zoizo (ah! ces anonymes défenseurs des libertés!) écrit que "lorsque Jacques Tillier allumait le samedi, le Jir cartonnait... à méditer". Que Zoizo sache que le Jir était à 10 à 15.000 exemplaires/moyenne jour derrière le Quotidien en matière de ventes. Cette réalité est vérifiable. Zoizo poursuit en disant que "le devoir d'un média, c'est d'informer, INFORMER". Qu'il me permette d'approuver l'évidence et de lui répondre modestement (il y a tellement de savants, en toutes choses, sur la toile) que la charte du journaliste précise en substance que ce dernier ne doit pas confondre son métier avec celui de flic, et je rajouterai: ni avec celui de barbouze.
Pour le reste, que le journalisme (ou plutôt l'information, la transmission) soit en pleine mutation, cela va de soi. Au même titre qu'il va de soi que la liberté, l'indépendance, la conscience et le devoir du journaliste professionnel sont d'abord et essentiellement des affaires personnelles avant d'être affaire de corporation, de gouvernement ou de café du commerce.
En vous remerciant pour votre hospitalité.
Jean-Louis Rabou

14.Posté par Adv le 06/11/2009 21:24

Pas tout à fait d'accord avec la fin, m'sieur Rabou : la liberté, l'indépendance etc. du journaliste sont d'abord des affaires personnelles, oui. Mais devraient être aussi affaire de corporation.

15.Posté par serge-974 le 06/11/2009 21:53

Bonne idée le dodo enchainé mais alors je prefere "le ti paille enchainé" .
Mais il faudra aussi que les locaux soient ignifugés, inviolables, anti pirate enfin pire qu'une banque.....
Bon courage

16.Posté par Taz le 07/11/2009 01:44

Le journalisme fait fantasmer beaucoup de personnes... C'est fou de voir à quel point l'imaginaire collectif est bridé de lieux communs sur la profession. Mais que savez de la réalité du terrain ? Parlez de ce que vous connaissez chers zinfonautes et tout le monde se portera à merveille.

17.Posté par Coo2gle le 07/11/2009 09:18

La presse, papier ou web, va mal pour exactement les mêmes raisons que la politique va mal : les gens n'ont plus confiance, ne croient plus en rien, ne gobent pas tout... On leur a fait avaler tellement de couleuvres, on leur a raconté tellement de bobards...

Par contre, le succès d'Internet est exactement inverse : les gens s'informent directement aux diverses sources, sans faire confiance à une seule.

Et personnellement, je trouve que c'est une bonne chose.

18.Posté par Caton2 le 07/11/2009 17:23

Tout est dit. Personnellement, je pense qu'il y a encore un avenir pour la presse écrite, dans les journaux militants, dans les journaux gratuits, et sur internet.

19.Posté par Garou le 07/11/2009 19:56

Il faut absolument sauver la presse sur papier, c'est vachement difficile de se torcher avec un écran.

20.Posté par Cambronne le 08/11/2009 08:34

13.Posté par jean-louis rabou le 06/11/2009 21:11
Pour sur lorsqu'un journaliste comme Jean Louis Rabou prend sa plume comme un zouave prendrait un lance roquette , qu'il ne s'étonne pas ensuite d'avoir un sniper en réplique ...Car les accusations divergentes dans l’affaire de la fermeture du forum de Clicanoo n’est qu'une funeste démonstration de la partie émergée de l’iceberg des problématiques de la presse Réunionnaise , "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil"

D’ailleurs, le seul membre de son corporatisme figuration des mensonges de media et journalistes asservi n’a trouvé grâce à ses yeux, l’insaisissable Cavalier des pamphlets satiriques du Palais de la Source , a pour ainsi dire disparu tel un fuyard couard impénitent. Car je l’ai dit et écrit à l’époque je pense qu'à travers Cambronne c'est Pierrot Dupuy que Rabou visait n’est servi que de prétexte qu’ une mise en scène de diversion , pour que Rabou puisse se glorifier devant Nassimah Dindar.
Le plus comique c’est que ce monsieur est vraiment un pleutre il n’a même pas cherché à me répondre lorsque je l'ai contacté le matin même par téléphone jour de la parution de l’article.
Il m'a juste répondu qu'il n'avait rien à me dire et le plus cocasse c'est que je ne suis même pas l'auteur de ce fumeux billet incriminant sur Jean Sarkozy signé d’un pseudo 'résistance'.
'Ben moi Rabou j'ai raison et toi Cambronne ferme ta gueule.'
C'est sur en effet avec ce type argumentation il reste très convaincant comme toutes les explications qu’il fournira par la suite .
Moi c'est Cambronne... et Rabou le savait parfaitement bien car le dénommé résistance est en métropole . A l'époque de J TILLIER, il y avait des débordements mais le forum s'autorégulait de lui-même comme sur Zinfos974 car rare son les débordements preuve qu’un forum libre a sa place à la Réunion ...

L’idéaliste vengeur masqué de l’Holocauste, homme aux mille facettes et métiers et aux mille expériences et talents comme celui de ces grands reporters d’investigations , un embrumé des Balkans détenant la posture figuration héroïque, la seule dans un monde dominé par autant de corruption qui n’est pas bien venu dans parlé et surtout le l’écrire .
L’on peut concevoir que certaines remarques de Pierrot Dupuy peuvent déranger les esprits chagrins de certains belliqueux , le Cavalier est sans doute le personnage emblématique qui manque sur l’échiquier qui représente le plus éloquemment le désir de vengeance exprimé haut et fort ici et là surtout quand le peuple exprime plus de liberté .
C'est marrant j'ai vécu des moments érotique au Liban dans les années 80 ..."Nobody Does It Better"
Plutôt que d’essayer de vivre avec le traumatisme des faits de guerre perdu , je me reporte sur des rêves de revanche historique , le noble chevalier Cathares est souvent présenté comme un idéal de courage et de témérité au sens de l’honneur pourchassant les infâmes Nazillons comme votre serviteur Cambronne n’est ce pas même avec mes commentaires un peu confus? dire qu’un Rabou peut s’octroyer des droits d’un lynchage qui aura lieu sans limites, sans aucune retenu pour y consacrer une pleine page et la couverture , qui fustige une "diatribe révisionniste" de la part de Cambronne , constituant selon Rabou un dérapage, et qui conclut son papier sur ces mots, terribles « Cambronne a tenu des propos antisémites et racistes sur le forum de Clicanoo, le site internet du JIR. Ce qui a motivé la fermeture du site. » l'imposteur , qu’il le prouve l’infâme menteur truqueur il n'avait aucun contrôle ? Quelles contradictions flagrantes ? Comme si la plupart des vertueux journalistes n'avaient ne serait qu'une once connaissance vague des faits.
C'est ce qu'on appelle un procès en sorcellerie. Qu’un énergumène comme Cambronne puisse donner son opinion en précisant qu'il n'avançait aucune théories, qu'il ne croyait pas plus à un complot car tout cela sert à quelques uns mais que selon lui beaucoup de choses sont encore inexpliquées ou cachées. Mais voilà, plus c'est grotesque, plus c'est délirant, plus c'est absurde et plus il y a un nombre infini de benêts pour y croire.

Oui les mensonges des imposteurs journalistes sont flagrants, quand ils écrivent des mensonges sans la moindre preuve ni vérifications de leurs sources ..Impossible de ne pas les voir a moins d'être un zombie, un mouton de panurge alimentaire ou un idiot utile à la botte de quelques politiques véreux . Citez moi vos sources, un historien sérieux par exemple sur le premier génocide des Chouans Breton et vendéens puisque le sujet était parti de ce périple
Mais faut dire qu’il n’y avait peut être rien sous le marbre pour que Jean-Louis Rabou fasse les honneurs de la Une du JIR de ce matin. Son titre : "Les mauvaises fréquentations de Pierrot Dupuy"…
Sachez que je n’ai toujours pas digéré le fait d’être incriminé , directement, sans aucune retenue d’une bassesse effrayante , surprenant pour un Libéral comme moi de se voir taxé de « Nazillon »
Le comble c’est que le Journaleux a certainement cogité des neurones pour donner mon adresse postale tant qu’à faire?
Sauf à y voir une hargne contre la médiocrité générale caractérisée du monde dont j'aurais été l’un des malheureux chantres catalyseurs d’une drôle de conception du sens liberté, je ne vois donc pas ce qui peut susciter autant d'invectives blessantes de la part de certains et surtout d’un JL RABOU dépassé par les évènements de l’internet .
Je ne me pense pas foncièrement plus intelligent que la moyenne , mais je n’ai nullement peur devant l’adversité , et, sans me trouver trop laid je ne me crois pas très beau, j'ai une part énorme des défauts libéraux qui me désolent chez mes contemporains et j'ai souvent un humour de mes origines de batailleur Irlandais reste incompréhensible .
Me faire traiter de Nazillon quand j’ai mon propre grand père qui est resté à Bergen Belsen dénoncé par des collabos communistes… C'est affligeant de lire des commentaires aussi confits de naïveté et de bêtise insultant la mémoire de victimes et de leurs proches, en cela, effectivement certains ne sont pas très loin des vieilles recettes de E. Mielke fondateur de la Stasi,pendant le bloc soviétique ...
"je vous assure qu'il ne s'agit pas de spéculations mais de faits avérés bien que passés sous silence..."
Enfin, pourquoi signer Cambronne c’est vrai quoi signer sous le substantif pseudo « Cambronne » et pour ce qui est de ma véritable identité 'dans la Vraie Vie', je n'ai aucune prévention à la rendre publique, mais dans ma vision passionné réaliste mais aussi désuète des choses, je trouve quelque charme à me choisir ce nom d'emprunt, qui aurait pu être autrement « My Name is Nobody »
Est-ce vraiment d’une insupportable vanité ?
Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité.
cela peu évidement surprendre un libéral tendance minarchiste proche de idées de F Bastia et au libérales pensées d’un Alexis de Tocqueville mais en aucun cas je pense avoir les idées d’un fasciste ou pire s’un de ces collabos comme Rabou a su l’écrire , ce qui démontre le manque d'inspiration en ce mois d'août 2008. Consacrer une page entière pour un article ayant si peu d’intérêt , faut vraiment avoir une susceptibilité débordante ..., monsieur Rabou. Encore une fois vos réponses démontrent bien la limite de votre argumentaire devant un monde libre d’ internet?
Nous vivons vraiment dans un drôle de pays. Peut-être le seul au monde où il est interdit de réfléchir sur les fondamentaux du libéralisme

21.Posté par bertel le 08/11/2009 09:10

" 19.Posté par Garou le 07/11/2009 19:56
Il faut absolument sauver la presse sur papier, c'est vachement difficile de se torcher avec un écran. "

MDR !

Bertel de Vacoa

22.Posté par boyer le 08/11/2009 09:23

force est de constater qu'a chaque fois qu'une nouvelle circule sur le web, le reflexe est de recouper cette infos ....sur le site web des grands titres de la presse papier.

Sinon on peut citer 2 exemple de reussite économique dans la presse: Le canard enchainé et Mediapart. Un point commun: pas de pub et indépendants

23.Posté par Basile le 08/11/2009 09:51

Je rappelle à ceux qui ont la mémoire courte, ou sélective, que le JIR a fermé son forum libre sur Clicanoo !

24.Posté par Cambronne le 08/11/2009 11:36

21.Posté par bertel le 08/11/2009 09:10
" 19.Posté par Garou le 07/11/2009 19:56
Il faut absolument sauver la presse sur papier, c'est vachement difficile de se torcher avec un écran. "

MDR !

Bertel de Vacoa

S'il ne doit en rester qu'une page vaudrait mieux garder la page de l'horoscope et de la météo
ont ne sait jamais si le réchauffement climatique n'était qu'une simple illusion d'esprit sans recul

25.Posté par zoizo le 08/11/2009 11:48


Deux exemples : presse écrite et télé

1/
- Combien de pages et de temps pour les faits divers ?
- Combien de pages et de temps pour les collectivités, les politiques, les peoples (toujours les mêmes d'ailleurs) ?
- Combien de pages et de temps pour le foot ?
- Combien de pages et de temps pour les infos internationales (agence de presse) ?

2/
- Combien de pages et de temps pour La Réunion qui réussit (sports, études, formations, profession) ?
(c'est à croire qu'en dehors des faits divers les créoles n'existent pas)
- Combien de pages et de temps pour La Réunion qui évolue et qui essaie de s'en sortir ?
- Combien de pages et de temps pour les associations et les VRAIS bénévoles qui oeuvrent ?

On pourrait allonger cette liste...

Encore un petit comparatif:
Deux pages par semaine pour les nombreux sportifs réunionnais qui réussissent dans le monde.
Trois pages de faits-divers tous les jours pour les réunionnais qui ont "fauté"...

Va falloir m'expliquer : l'excuse de l'offre qui répond à la demande ne suffit plus.

Il me semblait qu'INFORMER c'est aussi instruire, donner une information neutre (avec possibilité de commenter ... ) mais surtout, être sûr de ce qu'on raconte (avoir les preuves, avoir été présent, ...)

26.Posté par Cambronne le 08/11/2009 12:09

25.Posté par zoizo le 08/11/2009 11:48

C'est marrant mais les canards de presse régionale qui tirent vers le haut sont comme Ouest France qui considèrent les gens avant tout ...

27.Posté par boyer le 08/11/2009 14:16

si le marché de la pub va mal c'est une excellente nouvelle: la pub est inutile, elle pollue et peut etre comparée à une taxe invisible qui fait gonfler les prix inutilement.


Si 2300 journalistes sont au chomage depuis le debut de l'année, c'est con pour eux mais ca revele une situation malsaine qui explique beaucoup de chose comme par exemple l'ecroulement de nos democratie et leur remplacement par des systemes oligarchiques.

la pub ne faisait pas vivre 2300 journalistes, mais 2300 bonimenteurs de la pensée neocons. Vu sous cet angle, il faut prendre cela comme une opportunité pour assainir tout ca.

28.Posté par Garou le 08/11/2009 16:19

Ah oui, les journalistes, j'oubliais.
Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va.
C'est quand il y en a beaucoup, qu'il y a des problèmes.

29.Posté par Adv le 08/11/2009 23:37

@ 25. Zoizo.
Pour 2/ : Combien de pages pour La Réunion qui réussit :
À mon avis, beaucoup plus qu'on ne dit. J'ai toujours eu envie de faire une étude sur quelques mois de ce qui se publie réellement dans les journaux. Je suis sûre que c'est plus équilibré qu'on ne croit. Même si on a connu sans doute des jours meilleurs…

Faut pas non plus oublier qu'un quotidien local reste un quotidien local : axé principalement sur l'événementiel et sur la proximité. C'est sa nature.

La question ne serait-elle pas qu'aujourd'hui, avec l'ultra-proximté promue par certaines radios, et la rapidité où vont les infos grâce au net, le public a la possibilité de satisfaire plus vite ses besoins en la matière ? Et donc en vient à demander aux quotidiens ce qu'avant, on attendait plutôt d'un hebdo ? Par hebdo, j'entends évidemment quelque chose genre "news", ce qui manque cruellement à La Réunion…

@ 28. Garou.
S'il n'y en a qu'un, que je sois celui-là ! (mais qu'est-ce que je m'ennuierais, toute seule…)

30.Posté par Garou le 08/11/2009 23:54

> Adv
"... satisfaire plus vite ses besoins ..."

On est d'accord sur l'essentiel, quoi :oD

31.Posté par françois gillet le 09/11/2009 04:14

Oui, tiens, j'aimerais bien savoir quand le Jir (en grandes difficultés à l'époque, et moribond aujourd'hui) a failli absorber le Quotidien ? Hersant voulait réduire les coûts, et avait propose à CKC une "fusion" entre les deux titres. Pour réduire les coûts de fabrication, entre autres. CKC a finalement refusé. Pierrot, tu devrais revoir tes sources... Quant aux journaux, je suggère à tous nos intervenants de lire la presse régionale en métropole. C'est à pleurer. Je suis actuellement à Toulouse, et "La Dépêche" est un bon canard... Mais c'est un des rares. Si vous voulez des assemblées générales du club du troisième âge à chaque page, venez en métropole. Quant au modèle internet, Pierrot sait qu'il n'est pas viable. Economiquement. Backchich est en cessation de paiement, mediapart et rue 89 perdent de l'argent. Pourtant, leur lectorat potentiel, c'est 90 millions de francophones. leur rédaction, c'est entre 30 et 50 journalistes et pigistes pointus. Enfin, bon, c'est un peu fatiguant ces crachats sur les journalistes, de la part d'une population qui s'abreuve de Tf1 et de Jean-Pierre Pernault, de Free Dom, de journaux gratuits (en métropole, mais ça va venir chez nous) et du portail Orange. Dormez bonnes gens. On a la presse qu'on mérite.

F.G.

(Réponse de Pierrot Dupuy : Quelle différence entre ce que j'ai dit et une "fusion" dans laquelle Hersant devait prendre le leadership?
Quand au modèle économique qui ne serait pas viable, je ne suis pas d'accord. Nous avons fait un business plan avant l'ouverture de Zinfos et nous sommes très exactement dans les prévisions, malgré l'embauche de plus de journalistes qu'initialement prévu...)

32.Posté par Cambronne le 09/11/2009 10:58

31.Posté par françois gillet le 09/11/2009 04:14

. C'est à pleurer. Je suis actuellement à Toulouse, et "La Dépêche" est un bon canard... Mais c'est un des rares. Si vous voulez des assemblées générales du club du troisième âge à chaque page, venez en métropole.

Vous n'aimez pas les vieux ? avoir les news de qui entre tata zezette et manie Olga qui a gagné la coupe de la plus longue écharpe , ou entre Raymond et Paulo au concours de pêche , c'est bien bidochon aussi fantastique que de savoir que des élus pompent dans les caisses dans une décontraction feutrée

33.Posté par Jeff le 09/11/2009 11:29

Il fallait s'y attendre, les pappy font de la résistance. Ils ont du mal à intégrer que la nouvelle presse via Internet à un avenir nettement plus souriant que la presse quotidienne écrite. Le panachage multimédia intégrale sera la prochaine étape pour la presse Internet et là cela va faire mal.

Une fenêtre dans la barre d'outil avec des programmes type LCI, CNN sur son PC ou sa télé, les informations locales, régionales et internationales disponibles multiples 24h/24h, etc. Les journalistes vont avoir du pain sur la planche

François Gillet regarde tes arrières petits enfants, ils surfent déjà sur la presse Internet et ce ne sont que des adolescents. Je reconnais que c'est dur de changer ses habitudes quand on a un âge canonique et il y en a qui attendent encore la dilligence à la malle-poste, mais faut vivre avec son temps. lol

34.Posté par Françoise le 09/11/2009 12:19

@ Jeff - 33.
Hé, le jeunot ! C'est une remarque particulièrement savoureuse quand elle concerne un type qui a créé un site d'infos à l'époque où Zinfos n'était encore qu'un bébé gamète ! Je mets le lien parce qu'en plus il y a aujourd'hui un intéressant papier sur le Jir...
(...)

35.Posté par Le Délit Mirror le 09/11/2009 15:17

(...) = ça veut dire qu'il y a eu censure !! LOL !

en tout cas, c'est vrai tout ça... c'est particulièrement savoureux qud ça nous vient soit d'un déjà censuré, et plutôt plus que moins... largement censurable d'ailleurs, terroriste intellectuel presque et donc adepte du post bien dense... cuirassé et blindé... impénétrable, limite (!!) ou encore, d'autre encore qui rajuste parfois leur lunettes, comme ils réajustent leurs dires, pour nous écrire qu'à La Diligence, Plaines des Cafres.... ils sont équipés en très haut débit..(!!?) ...c'est vrai c'est savoureux... ..sympa de siroter ensemble... la crème et puis la mousse... sur le café !! Rabou n'a pas tort : vous êtes trop bons les gars !!

Merci de votre hospitalité !

36.Posté par Jeff le 09/11/2009 15:46

Tu vois Françoise, il faut toujours des premiers. Faut dire que Gillet n'était peut-être pas né quand j'ai commencé à travailler sur Arpa et sur le numérique, puis beaucoup plus tard sur Renater et les "premiers" sites français et ce malgré la résistance du monopole France Télécom, qui voyait d'un mauvais oeil Internet qui mettait en péril la poule aux oeufs d'or, Minitel.

Quoique que tu ais l'air de dire, zinfos est un précurseur du journalisme Internet à la Réunion.

37.Posté par françois gillet le 09/11/2009 16:26

(Réponse de Pierrot Dupuy : Quelle différence entre ce que j'ai dit et une "fusion" dans laquelle Hersant devait prendre le leadership?
Quand au modèle économique qui ne serait pas viable, je ne suis pas d'accord. Nous avons fait un business plan avant l'ouverture de Zinfos et nous sommes très exactement dans les prévisions, malgré l'embauche de plus de journalistes qu'initialement prévu...)

La différence est d'importance : Hersant ne devait pas prendre le leadership. Déjà, à l'époque, il voulait se désengager du Jir. Ce qu'il a fait finalement en vendant à cadjee. Quant à Zinfos, si le business plan fonctionne, je suis le premier à m'en réjouir. Tant mieux. Vous êtes donc (je parle des sites qui ne dépendent pas d'un grand média et qui sont constitués de journalistes professionnels) les seuls en France. Pour le reste, oui, l'avenir de la presse passera par l'électronique. Là n'est pas le problème. Le problème est celui de la gratuité de l'info et de sa concentration entre les mains de grands groupes. Ce qui existe déjà, et va être accéléré par le net, si des médias indépendants, et en partie payants (comme rue 89 ou mediapart) n'arrivent pas à se faire une place.

38.Posté par Lèv la tête... le 11/11/2009 13:26

Et oui fuiman !!!
Les élus qui ne pensent qu'à eux et à leur famille, tout un poème.....
Prenons l'exemple de ce vice-président du conseil général qui embauche son propre fils pour occuper (sans aucun diplôme et encore moins sans concours) un poste dans un collège à l'étang salé....
Au delà du népotisme (mot à la mode) la caution que le petit peuple (et certains élus) manipulé apportent à ces hommes est déconcertante....; au delà de la loi et de ses conséquences attendues, je vous questionne:
"Vous au moins vous dénoncez cette pratique avec fermeté et réussite !!!" Visiblement oui !!!
Ensemble nous aspirons à une tout autre pratique politique...
Amicalement.... pour la réunion...

39.Posté par fiuman le 12/11/2009 07:34

Eh bien oui ,Lèv la tête, je le dis et le répète, le fonctionnement de la Réunion repose sur un système mafieux, un système clanique, où le communautarisme joue un rôle important, où les personnages aux affaires se partagent le gâteau ne laissant que les miettes à ceux qu'ils manipulent et laissent dans la soumission et la dépendance.

40.Posté par Lèv la tête... le 12/11/2009 09:17

Bravo FUIMAM !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes