MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

La préférence régionale, le défi réunionnais


- Publié le Lundi 16 Juin 2014 à 14:09 | Lu 639 fois

La préférence régionale, le défi réunionnais
Depuis le 19 mars 1946, le processus de départementalisation de La Réunion a connu plusieurs évolutions. Il aura fallu attendre une trentaine d'années, pour ressentir les premières conséquences de ce changement de statut capital. On ne peut aujourd'hui nier  l'impulsion des réunionnais dans la construction de leur île. Certains pensaient alors que l'autonomie serait une étape incontournable pour garantir cet avenir prospère et la doctrine : « donne kréol travail »  trouvait un écho particulier parmi la population. L'idée était alors que le Réunionnais soit au cœur du développement de son île, en tenant compte des spécificités culturelles propres à son identité. Aujourd'hui, un constat d'échec s'impose. Aucune politique n'a su répondre dignement à l'attente des réunionnais.
 
La Réunion devrait atteindre 1 Million d'habitant avant 2030 et 35% de la population à moins de 20 ans. Nous avons une population jeune, qui est sacrifiée sur l'autel de l'inégalité. Lorsqu’un territoire souffre d'un taux de chômage chez les 18/25 ans de plus de 50%, il est indispensable de prendre en compte cette réalité et de privilégier cette tranche de la population dans le recrutement. On ne peut pas d'un côté tenir un discours de mobilité par manque de travail et d'un autre côté procéder à un recrutement extraterritorial.
 
Nous subissons une fuite des cerveaux réunionnais. Nos jeunes diplômés sont 56% à migrer, faute d'ouverture sur leur île. La mobilité proposée actuellement doit être considérée comme l'héritière du BUMIDOM, qui sous couvert de formation, expatrie les réunionnais vers un horizon sans retour. Si les jeunes réunionnais diplômés sont poussés à chercher ailleurs leur avenir, et que parallèlement nous recevons un flux d'entrée sur le marché du travail, issue pour la grande partie de la Métropole, alors il y a une incohérence. Un pays qui perd sa jeunesse est un pays qui meurt.
 
La question du retour des natifs réunionnais est au cœur de la préférence Régionale. La préférence de la production locale face aux importations également. Nous devons agir par secteur. L'éducation, la sécurité et la fonction publique territoriale, doivent être nos priorités. Les entreprises nationalisées comme EDF, France Télécom, ou tout autre organisme qui bénéficie du soutien de l'état, doivent s'aligner sur la préférence régionale.

Il nous faut des outils d'application, de surveillance, de contrôle de la mise en place de cette préférence régionale. La constitution interdit à ce jour toute discrimination, notamment sur l'origine géographique des citoyens. Pourtant, d'autres régions ont su œuvrer envers la préférence régionale. En Corse, le SNC à signer une convention avec la SNSM concernant un rééquilibrage des emplois corses. A La Réunion les syndicats doivent être des acteurs de cette préférence régionale. Avec l'appui des politiques, de la population, et d'une insurmontable envie de lutter contre cette injustice, la préférence régionale, doit être le grand défi de ce XXI ème siècle pour les réunionnais.

Partout autour de nous nous aurons à faire face à de la résistance, des réticences à laisser le réunionnais être au cœur du développement de son île. Nous ne devons pas reproduire les erreurs du passé et laisser perdurer une situation qui a des conséquences sur toutes les strates de notre société. Nous devons agir rapidement, car derrière les braises de l'injustice se cache souvent les flammes de la révolte. La Réunion mérite un avenir prospère, et cet avenir passe par l'élimination de cette inégalité.
 
RIVIERE Vincent.




1.Posté par ted le 16/06/2014 16:38 (depuis mobile)

C'est trop long comme article

2.Posté par polo974 le 16/06/2014 16:53

Blah blah blaaaah

Avec de belles âneries...
EDF et FT ne sont plus des "entreprises nationalisées" depuis longtemps.

Et ça va être dur de mettre tous les jeunes dans ces sociétés, même si on virait tout le monde...

Le pb est que la Réunion ne produit rien ou presque (à part le sucre qui enrichit (grâce aux subventions) des propriétaires ne vivent pas sur place).

Et ça ne va pas s'améliorer, vu que les seules filières d'enseignement qui prospèrent, c'est commerce et marketing. La CCI locale a depuis longtemps oublié le I de son sigle, car il est plus facile de faire venir des conteneurs de chine de marger comme des porcs sur la marchandise importée que de développer une industrie locale.

Le scandale en fait est qu'on soit exclus de la zone Schengen, que tout ce qui vient de France doive passer par la douane, que l'octroi de mer nous maintient dans un isolement qui nos empêche d'avancer sans boulets aux pieds.

3.Posté par vox populi le 16/06/2014 17:02 (depuis mobile)

Celui la est dans un grand rêve: la France aux français et les réunionnais viennent en France pourtant désolé monsieur mais la Réunion est département français allez réviser votre histoire

4.Posté par français le 16/06/2014 17:04 (depuis mobile)

C'est nul comme article..ce donneur de leçons n'y connait rien en plus c'est c....a lire sélectionnez mieux mr dupuy

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 17/06/2014 01:01 (depuis mobile)

Il vous faut lire le statut de la polynesie qui prevoit en respectant la constitution, l avantage donné aux residents polynesiens pour la propriete fonciere et l emploi.

6.Posté par mi marche ec Melenchon le 17/06/2014 08:03

les benets enfilent des perles sur la preference regionale. ils s'occupent le nombril et ca leurt permet de ne pas regarder giodarno qui importe des chauffe eau solaire et licencient ses salariés974.

Pourtant il faut relire les communiqués de l'arer, les discours de verges et berne, les champion du développement durables qui vantaient les energies renouvelables et les milliers d'emplois que le solaires allait donner aux kreyoles.

"La reunion soit disant championne de l'europe - que dis-je - du monde! de l'energie solaire thermique", exemple moÔndial de la lutte contre le rechauffement climatique qui importe des chauffe eau subventionnés (mais vendus à 2500 euros piece!!) de zoreillie avec un bilan carbone de gros vaillant.

--------------

demain ces mêmes benets vont se vanter de demander aux supermarchés qui n'ont pas de caisse automatique d'embaucher des keyoles pour decharger les yaourts de la sicalait fabriqués à mada et le poisson frais préparé à maurice?

7.Posté par Sunny le 17/06/2014 05:27

Encore cette rengaine, complètement dépassée. A l'heure du village global, cet idéal autiste fait encore rêver quelques ringards, dinosaures de l'enfermement. Jetez donc un œil sur quelques îles voisines autonomes, et espérez que vous serez meilleurs...

8.Posté par F Haine le 17/06/2014 05:48

Quelle haine de la métropole !
Quel discours protectionniste et sectaire !
A quand la sortie de la République ?


9.Posté par c le fils de le 17/06/2014 09:23

Vincent c le fils de Sylviane.
Salut Vincent, O faite que devient Gilles Hubert?

10.Posté par LANGENIER le 24/03/2015 15:16

Article très intéressant!!!!

Encore plus vu les réactions.

Nos jeunes diplômés méritent plus que la salle d'attente du pôle emploi pendant que les expatriés métropolitains se mettent plein les poches sur nos grands projets.

Je suis d'accord sur le fait que ce soit le grand défi de ce siècle pour nous Réunionnais.

Mes salutations Mr RIVIERE.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes