MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

La préférence métropolitaine fait mal à la République


Par Jean-Hugues RATENON - Publié le Samedi 8 Avril 2017 à 14:58 | Lu 1149 fois

La préférence métropolitaine fait mal à la République
A l’attention des candidat(e)s, à l’élection présidentielle,
 

 La Réunion (comme Mayotte) représente la Mère-patrie dans l'Océan Indien.

Ses nombreux atouts (son relief unique, sa biodiversité, ses micros climats…) font d’elle une île paradisiaque et intense.

Cependant, derrière ce décor idyllique, se cache une bien triste réalité qui anime son "Fondkèr".

Une simple parabole pour vous décrire son contenu : derrière un sourire affiché se cache la souffrance, comme derrière l’arbre se cache la forêt !
 
Il paraît même que la misère est moins pénible au soleil !
 
OUI, nous avons le soleil, la mer, les plages et notre vivre ensemble unique au monde et envié… Cependant la misère n’est pas pour autant moins pénible ! Car chez nous la pauvreté et la précarité n’ont pas de couleur et ne prennent jamais de vacances. Alors nous composons avec et usons, en vain, de stratégies afin de nous en éloigner le plus possible.
 
Savez-vous réellement à quel point chaque effort supplémentaire pour se serrer la ceinture crée de la souffrance et de la frustration chez nos parents, grands-parents qui ne peuvent plus assumer leur rôle auprès de leurs enfants par manque de moyens ?
 
Savez-vous combien de femmes seules, de parents en situation précaire craignent pour l'avenir de leurs enfants et se saignent pour tenter de leur offrir un avenir meilleur ?
 
Savez-vous à quel point le manque de pouvoir d'achat est néfaste à notre santé ?
 
A quel point une société inégalitaire peut diviser en clivant de fait, ceux qui réussissent et ceux qui échouent et à quel point cette même société inégalitaire peut entraîner l'insécurité et la révolte ?
 
Eh bien, cette société que nous décrivons est la nôtre, notre réalité réunionnaise, et elle aura vite fait de nous rattraper. Notre grande inquiétude est qu'elle va mener à coup sûr vers la mise à mort de sa jeunesse qui tôt ou tard se révoltera.
 
Et pour cause, quelle perspective d'avenir quand nous battons des records à bien des niveaux:

- Un taux...Un nombre : 42% de notre population, soit 343 000 personnes (quatre fois plus que dans l'Hexagone) vivent toujours en dessous du seuil de pauvreté.

- Un chômage de masse qui perdure dans l'indifférence totale : comment expliquez-vous que sur ces 30 dernières années, jamais le taux des personnes privées d'emploi ne soit descendu au-dessous de 25% ?

- Une problématique du pouvoir d'achat où, nous avons d'un côté ceux qui bénéficient d'une prime pour pouvoir compenser la cherté de la vie et de l'autre côté ceux qui doivent subir cette même cherté de la vie ! Nous regrettons que, malgré le temps qui passe, malgré la succession des gouvernements, RIEN ne change ! Pourtant la sonnette d'alarme a déjà été légitimement tirée plusieurs fois...trop de fois.
Rappelez-vous : en 2009, à la Réunion, le mouvement du COSPAR s'est créé dans la lignée du mouvement LKP aux Antilles. En 2012, a été posée la problématique du pouvoir d'achat et des abus mais aucune solution n'a été trouvée.

La Réunion, tout comme les autres DOM ou territoires français, apporte et donne beaucoup à la France, tout comme la France a beaucoup à lui donner.

Trop souvent on tente de nous faire croire, à tort, que nous sommes redevables à Paris !

NON, personne n'est redevable à personne ! Nous sommes tous redevables à la République, quelle que soit notre zone géographique d'appartenance. Or nous constatons que nous sommes encore bien loin de cette horizontalité des relations entre les DOM et la Métropole.
Notamment, sur le marché de l’emploi existe de plus en plus une forme de discrimination.
 
Les modalités relatives au recrutement dans la fonction publique doivent-elles encore s’appliquer alors que nous avons des agents disponibles localement ?
 
Dans le privé ou le semi-privé, nous constatons avec révolte que de plus en plus d'emplois sont occupés par des salariés débarquant directement de l'Hexagone.
 
Quelques chiffres :
 
En 2007, la communauté métropolitaine représentait 11% de la population et 60% des cadres sur notre territoire contre 12% et près de 70%, tant dans le public que dans le privé, en 2013. NOUS NE POUVONS PLUS L'ACCEPTER.
 
Chaque année, des milliers de salariés venus de Métropole continuent de débarquer dans notre département. Et avant même de prendre l'avion, ils ont déjà un emploi réservé.
 
CELA NE PEUT PLUS DURER : On nous accuse de vouloir la préférence régionale alors que nous subissons une préférence métropolitaine.
 
Alors, face à ce malheureux et alarmant constat, nous souhaitons que la nouvelle gouvernance issue des prochaines élections présidentielles et législatives fasse de la discrimination à l'embauche les prémices d'un nouveau départ pour le développement de la Réunion.
 
Que, élu(e) président(e) de la République, vous vous engagiez à enclencher, d'une part, une enquête parlementaire pour mettre en lumière cette pratique de préférence métropolitaine qui freine l'épanouissement des Réunionnais et de la Réunion et, d'autre part, que vous créiez un organe de vigilance des recrutements à la Réunion afin de favoriser l'emploi de locaux.
 
Nous souhaitons pouvoir compter sur votre âme républicaine. Nous vous remercions d'exprimer votre position sur ce point extrêmement préoccupant.
 
Dans l'attente, nous vous prions d’agréer l’expression de notre considération distinguée.
 
 
Pour REZISTANS’ EGALITE 974,
Jean-Hugues RATENON




1.Posté par tiorpia le 08/04/2017 15:40 (depuis mobile)

ou devrait aussi raconter la face cachee de vos propos arête de pleurer la bouche ouverte ??? Combien de femme seules qu'on dit seules et que nena un conjoint??? Combien de RSA i veulent pas changer de statut i veux garde la Cmu ??? alors???

2.Posté par Zarin le 08/04/2017 16:03

"guyannez-vous" !...

3.Posté par klod le 08/04/2017 16:47

vive et wer sur mon ile ...................................


légitime , non ? ti pa , ti pa , sof koman , na rivé !

4.Posté par Marie rose lété mon fom, comorien la fini ralé le 08/04/2017 16:57

LESPRI LE PEN LA MONT SI LI ?

Un agitateur politique utilise le nationalisme lorsqu’il est trop faible et/ou trop bête pour trouver des solutions réelles et concrètes aux problèmes de l'île .
C'est grave de rester infantile à 50 balais .

5.Posté par La Cata le 08/04/2017 17:49

Tout le temps entrain de chialer ! on ne t'a jamais vu travailler ? pas bien de vivre du fric de l'état !!

6.Posté par Esmeralda le 08/04/2017 18:38

Ca me rappelle ceux qui disaient "la valise ou le cercueil".

C'est pas beau de monter les gens les uns contre les autres, surtout quand on se gave des subsides de ceux que l'on critique. Même pas la reconnaissance du ventre celui qui tiens ces propos racistes !!

Regardez en métropole combien d'ultramarins travaillent, par exemple dans les administrations mais pas seulement. Si chacun doit rentrer chez soi, je ne suis pas sûr que les domiens soient les gagnants... car il faudra la réciprocité.

7.Posté par li le 08/04/2017 18:42

Ce qui devrait être dénoncer ce sont ces femmes seules qui arrivent à "pondre" tous les deux-cinq ans un "titeuf"du même coq. Remarque, vous me direz, un ramonage en souvenir du bon temps fait toujours du bien.

Ce qui devrait être dénoncer c est cette manie d envoyer la jeunesse se former au loin. La majorité ne reviendra pas ou vers la quarante-cinquantaine. .alors à qui pourrait revenir les postes si ce n est aux extérieurs ? Ce n'est pas en mettant tout le monde dehors que notre île se développera grâce aux siens. Certes certaines formations ne peuvent se faire qu en certains lieux mais pour d autres. ..avec un peu de bonne volonté. ..plutôt que de nous sortir la continuité territoriale le rsa et les touristes
Développer l île pour les iliens ça fait si mal ?

8.Posté par ste suzanne le 08/04/2017 19:00

oui MAIS vous avez oublier de cité tous ses élus ou ancien qui ont exploité notre misère et celle de nos grand parent et parent
qui comme vous mange que sur les rémunération de l état
ou comme comme certain qui ont jamais connu un patron et se sont enrichie sue les indemnité que l état nous versé
nous ont avait d un pain deux boite de sardines EUX AUGMENTER LEUR COMPTE EN BANQUE POUR L AVENIR DE TOUTE LEUR GÉNÉRATION
vous les avaient soutenu un moment alors garder vos commentaire pour vous

9.Posté par klod le 08/04/2017 19:25

post 4 et 5 ou l'assimilationisme à la dibré , rien de nouveau ...............la run ou " mi aime zot toute "angélique ............... le multiculturalisme KREOLE dévoyé , c'est ici et nulle par ailleurs


dans le meme genre de l'ile bourbonnaise qui accepte tout ; dans les caraibes framcaise , li pen n'atterit pas , en CORSE , li pen ne peut faire de meeting .................... dans l'ile bourbonaise ; tit patel et le aubry y accueille le le pen .......................


vive les corses; vive les caraibe ! respect de la lutte antiraciste, poujadiste , maurassien ; la run y fé ri, nou acceuille meme la li pen ,

si sympathique , ces endémiques ..........


margie sudre navé raison , hélas !!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! le créoles run si foormidable et sympatiques

créole la run .si tellement gentille ki fé ri ............... rien de nouveau , yes I certains s'en contentent .............


RESISTER contre le FN , une obligation de citoyen responsable !!!!!!!!!!!! kapab , pa kapab , foutor !!!!!!!!!!!!!!!

10.Posté par klod le 08/04/2017 22:44

"les lambrequins de la honte ". du zarboutan M. Varondin .............. à lire pour un " resaisissememt " endémique ( ca colle au sujet , non ,)
reusement na de moune a la run y sauve le civilisation créole multiculturelle ....................... l'avenir



comme dit steel pulse ( lord mercy , yes i ) et oui ................ " i and i know it's gonna be a MELTING POT "



ti pa ti pa multiculturailisme créole partout .................... n'en déplaise aux natios .................. ,ce qui ne renie pas les cultures de souche :pour pas faire peur aux frustrés de souche ........................

ONE BY ONE , ti dousman , un monde meilleur , sans violence , WADADA , i pray for this , everyday !

ben ,kose à zot , moucat à zot, pas grave ................... ti dousman ............. va arrivé

11.Posté par klod le 09/04/2017 00:02

vivre et travailler au péi .................... vieux slogan des année 70 ................ toujours d'actualité .sans haine comme les natios à la li pen .mais kan, meme la di : OUI !

12.Posté par Algue no stra le 09/04/2017 00:35

rien n'empêche le réunionnais d'aller occupé un emploi public ou privé en Métropole...

le vivre ensemble que l'on nous envie y fait pas bouillir la marmite !!

13.Posté par Profession : pleureuse assistée le 09/04/2017 08:10

Vous leur tendez la main, ils vous prennent le bras, c’est dans la normalité des choses. Fallait pas les habituer.
Pendant les périodes de vacances scolaires, les clients des hôtels mauriciens allongés et toujours disponibles pour se faire servir, sont les REUNIONNAIS.
Ils y sont pires que des parvenus, étalant le luxe de la Réunion devant les habitants de l« ile soeur ».

14.Posté par Ray_au_Port le 09/04/2017 09:16

Bien envoyé dans lo li dents, "Ste-Suzanne" ! ! !
J'aimerais connaître le métier de Monsieur Ratenon, si métier il a ! ! !

15.Posté par polo974 le 10/04/2017 08:19

Tu peux donner la source de tes chiffres ? ? ?

(et comme te l'on fait remarqué quelques-uns, les élus ne sont pas souvent "zoreil", je serais d'ailleurs étonné qu'il y en ait ne serait-ce que 5%, alors la préférence, ...)

16.Posté par Hugues Neau le 10/04/2017 09:56

Ratenon, va au bout de ton raisonnement et demande l'indépendance...et tu verras la gueule de tes statistiques...

17.Posté par Vérité le 17/04/2017 10:12

Que ne faut il pas entendre de toutes ces iles lointaines, devenues françaises par on ne sait quel tour de magie.
Comme partout hélas bien sûr qu'elles ont des problèmes de toutes natures, mais la faute à qui, le temps à démontré l'erreur historique des hommes avides de conquêtes de s' emparer des ces territoires que sont les DOM ou les TOM et de vouloir en faire la France, quelle erreur. Bien sûr la France a tiré des contreparties non négligeables, dont celles de pouvoir faire des essais nucléaires à tout va dans le Pacifique en toute tranquillité en polluant et contaminant toutes ces iles pour les siècles à venir, il est tout de même étrange que ces essais n'aient pas été faits en Bretagne, oui en effet les parcs à huitres y étaient installés on ne pouvait tout de même pas les polluer, là-bas aussi mais aprés tout les nacres ne produisaient que des perles de cultures....
Ce qu'il serait interessant de connaitre est le montant exact en milliards d'euros que nous coûtent nos chères voisines diront nous plutôt trés lointaines chaque années au détriment de la France dite métropolitaine, pour ceux qui ne le savent pas elle se situe en Europe et pour affiner le sujet il faudrait nous donner le coût journalier
de ces dépenses, mais bon ne retournons pas le couteau dans la plaie, la France est en pleine mutation laissons la arriver à son terme la surprise ne pourra être que stupéfiante mais il ne faudra pas dire on ne savait pas.

18.Posté par Aimé le 19/04/2017 21:01

Indépendance pour tous.
Coupez les amarres avec les Dom et les Tom
Pilleurs des fonds Français
Rapatriez les milliards d'euros qu'ils nous bouffent chaque année
La vache n'a plus de lait
Fermez les robinets ils sont à sec
Pensez à nos vieux en métropole avec leur 300 € de retraite
Le temps béni des colonies est terminé
Le pain béni de la France aussi

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes