MENU ZINFOS
Société

La préfecture lance une étude de marché sur les produits de la pêche et de l’aquaculture à La Réunion


La Direction de la mer Sud océan Indien (DMSOI) a mandaté les cabinets VIA AQUA et BG Sea Consulting pour réaliser une étude relative à l’organisation et la structuration du marché des produits de la pêche et de l’aquaculture à La Réunion.

Par - Publié le Mercredi 27 Janvier 2021 à 10:11

La préfecture lance une étude de marché sur les produits de la pêche et de l’aquaculture à La Réunion
Cette réflexion répondait aux objectifs suivants :

-  Préparer au mieux la prochaine période de programmation des fonds européens en contribuant à identifier les domaines d’investissements,
-  Améliorer les parts de marché de la production locale en affirmant son positionnement face aux produits importés,
-  Optimiser la structuration de la filière et le rôle des différents acteurs.

 Dans ce contexte de crise sanitaire, la durabilité et la résilience de la filière sont aussi des enjeux prépondérants venant compléter ces objectifs structurels.

 Les différentes phases de l’étude
 
Phase 1 : entre fin février et la mi-mars 2020 ; les cabinets retenus sont aller à la rencontre des opérateurs de la filière pêche et ont procédé à l’analyse de données (des obligations déclaratives des professionnels, des données de l’IFREMER, des exports/imports des Douanes, de l’enquête budget des ménages de l’INSEE, des données prix de l’ARIPA…)
 
Phase 2 : la collecte des données a ensuite permis d’établir un diagnostic précis de la filière.
 
Phase 3 : à partir du diagnostic, des scenarri ont eté discutés lors d’ateliers participatifs.
 
Les axes prioritaires
 
-  Une priorité à conserver au contrôle des activités de pêche et de la filière,
-  Un raisonnement sur l’articulation producteurs – marché et la réalisation d’enquêtes « consommateurs »,
-  La reconnaissance d’une organisation de producteurs (OP) unique et la garantie d’apport sur le marché local,
-  Une identification et une communication sur les produits pêchés à La Réunion,
-  La mise en place d’un plan de préservation et de développement de la pêche artisanale côtière,
-  L’évolution progressive de l’interprofession regroupant la grande majorité des opérateurs de l’amont à l’aval,
-  L’évolution des modèles d’exploitation des grands pélagiques,
-  La mise en place d’un observatoire de filière,
-  La relance de l’aquaculture.
 
Le scénario final proposé par VIA AQUA et BG Sea Consulting, qui ne constitue pas une prise de position de l’Etat, a été discuté avec les représentants de la filière et les principales parties prenantes, lors d’une réunion de travail qui s’est tenue le 17 décembre 2020 à l’IAE à Saint-Denis. 
 
L’ensemble des représentants de la filière ont salué la qualité de l’analyse effectuée et s’est engagé à travailler pour définir des actions coordonnées de mise en œuvre avec le soutien et l’accompagnement des professionnels.


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Tonton le 27/01/2021 16:34

Tellement des desordres qu'il crée juste pour pouvoir se justifier d'installer des metropolitains.?

2.Posté par LOD le 28/01/2021 09:25

Axe prioritaire ? 👉 Abolition de la pêche ! C'est la profession qui subit le plus de morts en activité ; c'est la profession qui détruit le plus les écosystèmes marins, il y a maintenant plus de méduses dans l'Océan que de poissons ; et c'est pas bon signe du tout ; c'est la profession qui pollue énormément via les plastiques des lignes, casiers et filets et carburants ; et la faune marine est le plus grand réservoir de pathogènes au monde (mais comme la faune est détruite quasiment totalement, reste ceux des élevages)

Pourquoi demander la fin de la pêche ? https://www.end-of-fishing.org/fr/pourquoi-demander-la-fin-de-la-peche/

Marin pêcheur le métier le plus dangereux au monde http://actualites-nautiques.com/marin-le-metier-le-plus-dangereux-au-monde/

La pêche provoque plus des deux tiers des gros déchets plastiques en mer https://www.lenouvelliste.ch/articles/monde/environnement-la-peche-provoque-plus-des-deux-tiers-des-gros-dechets-plastiques-en-mer-786017

Les engins de pêche dans le collimateur du G7, si exemplaire… https://lemarin.ouest-france.fr/secteurs-activites/environnement/32416-les-engins-de-peche-dans-le-collimateur-du-g7-si-exemplaire

Les déchets de la pêche commerciale dans le collimateur du G7 https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/09/20/20002-20180920ARTFIG00391-les-dechets-de-la-peche-commerciale-dans-le-collimateur-du-g7.php

Dumped fishing gear is biggest plastic polluter in ocean, finds report https://www.theguardian.com/environment/2019/nov/06/dumped-fishing-gear-is-biggest-plastic-polluter-in-ocean-finds-report

Salmon farms are emptying our oceans to feed their fish https://www.animalsaustralia.org/features/fish-farms-eating-up-our-oceans.php

Tortues : le parfum mortellement attractif du plastique marin https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/reptiles-et-amphibiens/le-parfum-mortellement-attractif-du-plastique-marin_142493


Lorsque détruire l'avenir de tous - leurs enfants inclus - permet d'enrichir certains et d'en faire élire d'autres, alors ça n'est plus un crime, c'est une opportunité de business !

3.Posté par klod le 28/01/2021 17:58

en tout cas les "liners" français basés au Seychelles détruisent l'océan indien en laissant trainer leurs dispositifs de peche ………………

pas de quoi etre fier de la peche industrielle comme de l'agriculture industrielle framçaise d'ailleurs…………

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes