Société

La préfecture fait le point sur le dispositif de lutte contre les feux de forêts

Vendredi 15 Septembre 2017 - 15:00

Alors que du 15 août au 15 janvier, tout emploi du feu est interdit (y compris l’écobuage, à l’exception de l’emploi du feu dans les habitations, dans leurs dépendances et dans les places à feu aménagées à cet effet), la préfecture fait le point sur le dispositif de lutte contre les feux de forêts.

Cette lutte passe dans un premier temps par une politique préventive et dissuasive. "La prévention est au cœur de la stratégie de lutte contre les feux de forêts. La détection précoce permet de gagner un temps précieux afin d’éviter toute extension incontrôlée. Le relief escarpé, la période de sécheresse de juillet à décembre et l’isolement du fait de l’insularité compliquent l’extinction des feux de forêts", indique la préfecture.

Le socle de la réponse opérationnelle repose sur une analyse journalière des risques établie par massif, amendée en 2015. 

La lutte contre le feu passe également par un dispositif de surveillance terrestre et aérien. "L’adaptabilité et la réactivité sont les deux maîtres mots en la matière. A tout moment l’ensemble des acteurs doit être capable de redéployer sur le terrain leurs moyens et de monter en puissance. La dissuasion, la surveillance et l’alerte pendant la période à risque feux de forêts s’appuient sur une collaboration étroite de tous les services concourant aux missions de prévention, d’information et de surveillance des massifs (les sapeurs pompiers, l’ONF, le Parc national, le conseil départemental et les forces de l’ordre d’État (police et gendarmerie) ou municipales). Enfin les FAZSOI peuvent apporter leur concours lors de niveaux de risques ou de circonstances exceptionnelles comme en 2010 et 2011", souligne la préfecture. 

L'immense majorité des feux de forêt ont une origine humaine

Enfin, le dispositif prévento-curatif complète les autres actions. "L’analyse et l’estimation du risque permettent de définir un dispositif prévento–curatif reposant d’une part sur un réseau de surveillance et de dissuasion, et d’autre part sur un maillage du terrain par des moyens terrestres permettant de diminuer le délai d’intervention sur les feux naissants. Le dispositif prévento-curatif repose sur les moyens humains et matériels départementaux ou nationaux".

"Protéger la forêt, c’est l’affaire de tous. En forêt, la vigilance de chacun est primordiale", rappelle la préfecture, alors que l'immense majorité des feux de forêt ont une origine humaine (imprudences et actes malveillants sont les principales causes des départs de feux).

Une extrême prudence, une attitude citoyenne, respectueuse des règles instituées et des précautions à prendre lorsqu’on se trouve en forêt, sont indispensables pour mieux prévenir les risques d’incendie et protéger la forêt.

Voici les conseils délivrés :
- Ne pas allumer de feu en forêt ni à moins de 200 m de la forêt ;
- Ne pas fumer en forêt ;
- Ne pas jeter de mégots par la vitre de la voiture ;
- Ne pas faire de barbecue en forêt en dehors des espaces aménagés ;
- Camper uniquement dans les lieux autorisés, sécurisés et protégés ;
- Rester éloigné d’un feu de forêt ;
- En cas de départ de feu, prévenir les pompiers en composant le 18 en précisant
- le lieu et si possible l’importance du sinistre.

"Durant la première minute, essayez d’éteindre le feu naissant par jets de terre, de sable ou d’eau", est-il recommandé. 

 
Zinfos974
Lu 607 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 20 Septembre 2018 - 09:44 Super promo dans un supermarché de St-Pierre