Océan Indien

La préfecture de Mayotte reloge les personnes "décasées"

Mercredi 8 Juin 2016 - 08:08

La préfecture de Mayotte annonce qu’elle "recherche activement des solutions" pour aider les personnes expulsées. Reloger les personnes en situation régulière, diriger celles en situation irrégulière vers la frontière et gérer les problèmes sanitaires… Ce sont les actions que mène la préfecture. Voici son communiqué :


La préfecture de Mayotte reloge les personnes "décasées"
"Depuis le 19 mai 2016 des familles expulsées de divers villages de l’île se sont regroupées place de la République à Mamoudzou. Dès cette date, la Préfecture de Mayotte a recherché activement des solutions pour le relogement de ces personnes.
 
Lors de sa rencontre le 30 mai dernier avec les associations de soutien aux personnes décasées, le Préfet de Mayotte, Frédéric Veau, a rappelé l’importance que l’État attache à la situation sanitaire et sociale de ces familles.
 
S’agissant de la situation sanitaire, celle-ci est suivie attentivement au quotidien par des médecins réquisitionnés par le Préfet. En complément la Croix Rouge, mandatée elle-aussi par la Préfecture, apporte chaque jour soutien et réconfort et prend en charge chaque personne qui en exprime le besoin.
 
Concernant la situation administrative des familles, un travail d’analyse et de recherches sur la base des dossiers à été engagé par la Préfecture afin de clarifier la situation de chacun. Les personnes se maintenant en situation irrégulière sur le territoire ont été reconduites à la frontière en application de la loi. S’agissant des personnes en situation régulière, dont les certificats d’hébergement ont été vérifiés et s’avèrent conformes, elles ont été raccompagnées dans leurs communes de résidence, grâce à l’implication des maires et des polices municipales. Le relogement de ces personnes n’a provoqué aucun trouble à l’ordre public.
 
Le Préfet de Mayotte rappelle enfin que toute personne en situation irrégulière peut se manifester auprès de la Police aux Frontières afin de quitter volontairement le département.
Lu 907 fois



1.Posté par Léla le 08/06/2016 13:51

Tout ce beau monde va finir dans l'Ile soeur intense de La Réunion!

2.Posté par Destinations Paris et l'indre (GS) le 09/06/2016 02:33

La petite île de Mayotte ne peut pas contenir toutes les personnes en situation régulière, c'est-à-dire celles qui sont en possession d'une simple autorisation temporaire de circulation à Mayotte, mais qui néanmoins, ne sont pas en droit de travailler – ce qui maintien ces personnes dans la misère, et les incitent au travail irrégulier.
La solution sociale et de bon sens serait de permettre à ces personnes en situation régulière de pouvoir se rendre en métropole et d'y travailler. Et que pour cela, la préfecture de Mayotte leur paie le déplacement à Paris ou dans l'Indre (département de mutation de l'ancien préfet de Mayotte, Seymour Morsy qui certainement, se ferait un plaisir d'accueillir toutes ces familles).

3.Posté par Choupette le 09/06/2016 12:06

1.Posté par Léla

C'est c'laaa, oui ... .

Le vieil adage ne se dément pas : chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.

4.Posté par Pamphlétaire le 10/06/2016 02:05

Le Préfet de Mayotte rappelle enfin que toute personne en situation irrégulière peut se manifester auprès de la Police aux Frontières afin de quitter volontairement le département.
C'est voyager gratis car arrivée aux Comores, la personne est "invitée" à rejoindre Mayotte, la France afin d'y percevoir des secours ou d'y être reprise pour bénéficier à nouveau d'un retour aérien....Si les retours se faisaient en kwassa-kwassa...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:17 Maurice : Un requin pêché à Grand Gaube