MENU ZINFOS
Océan Indien

La préfecture de Mayotte reloge les personnes "décasées"


La préfecture de Mayotte annonce qu’elle "recherche activement des solutions" pour aider les personnes expulsées. Reloger les personnes en situation régulière, diriger celles en situation irrégulière vers la frontière et gérer les problèmes sanitaires… Ce sont les actions que mène la préfecture. Voici son communiqué :

- Publié le Mercredi 8 Juin 2016 à 08:08 | Lu 946 fois

La préfecture de Mayotte reloge les personnes "décasées"
"Depuis le 19 mai 2016 des familles expulsées de divers villages de l’île se sont regroupées place de la République à Mamoudzou. Dès cette date, la Préfecture de Mayotte a recherché activement des solutions pour le relogement de ces personnes.
 
Lors de sa rencontre le 30 mai dernier avec les associations de soutien aux personnes décasées, le Préfet de Mayotte, Frédéric Veau, a rappelé l’importance que l’État attache à la situation sanitaire et sociale de ces familles.
 
S’agissant de la situation sanitaire, celle-ci est suivie attentivement au quotidien par des médecins réquisitionnés par le Préfet. En complément la Croix Rouge, mandatée elle-aussi par la Préfecture, apporte chaque jour soutien et réconfort et prend en charge chaque personne qui en exprime le besoin.
 
Concernant la situation administrative des familles, un travail d’analyse et de recherches sur la base des dossiers à été engagé par la Préfecture afin de clarifier la situation de chacun. Les personnes se maintenant en situation irrégulière sur le territoire ont été reconduites à la frontière en application de la loi. S’agissant des personnes en situation régulière, dont les certificats d’hébergement ont été vérifiés et s’avèrent conformes, elles ont été raccompagnées dans leurs communes de résidence, grâce à l’implication des maires et des polices municipales. Le relogement de ces personnes n’a provoqué aucun trouble à l’ordre public.
 
Le Préfet de Mayotte rappelle enfin que toute personne en situation irrégulière peut se manifester auprès de la Police aux Frontières afin de quitter volontairement le département.




1.Posté par Léla le 08/06/2016 13:51

Tout ce beau monde va finir dans l'Ile soeur intense de La Réunion!

2.Posté par Destinations Paris et l'indre (GS) le 09/06/2016 02:33

La petite île de Mayotte ne peut pas contenir toutes les personnes en situation régulière, c'est-à-dire celles qui sont en possession d'une simple autorisation temporaire de circulation à Mayotte, mais qui néanmoins, ne sont pas en droit de travailler – ce qui maintien ces personnes dans la misère, et les incitent au travail irrégulier.
La solution sociale et de bon sens serait de permettre à ces personnes en situation régulière de pouvoir se rendre en métropole et d'y travailler. Et que pour cela, la préfecture de Mayotte leur paie le déplacement à Paris ou dans l'Indre (département de mutation de l'ancien préfet de Mayotte, Seymour Morsy qui certainement, se ferait un plaisir d'accueillir toutes ces familles).

3.Posté par Choupette le 09/06/2016 12:06

1.Posté par Léla

C'est c'laaa, oui ... .

Le vieil adage ne se dément pas : chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.

4.Posté par Pamphlétaire le 10/06/2016 02:05

Le Préfet de Mayotte rappelle enfin que toute personne en situation irrégulière peut se manifester auprès de la Police aux Frontières afin de quitter volontairement le département.
C'est voyager gratis car arrivée aux Comores, la personne est "invitée" à rejoindre Mayotte, la France afin d'y percevoir des secours ou d'y être reprise pour bénéficier à nouveau d'un retour aérien....Si les retours se faisaient en kwassa-kwassa...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes