Société

La police dévoile son dispositif de sécurisation des croisiéristes

Jeudi 26 Octobre 2017 - 12:41

"Nous avons un dispositif visible et invisible destiné à prévenir, dissuader, mais aussi intervenir immédiatement"
"Nous avons un dispositif visible et invisible destiné à prévenir, dissuader, mais aussi intervenir immédiatement"
La saison des croisiéristes 2017/2018 est lancée. Le premier paquebot est arrivé ce jeudi matin, à la gare maritime. Alors que cette saison s’annonce historique, avec une hausse de 85% de passagers par rapport à l’an dernier (66.000 contre 36.000), la Direction Départementale de la Sécurité Publique a souhaité faire le point sur les dispositifs de sécurisation.
 
"Il y a cette année 43 passages de bateau annoncés, qui correspondent environ à 60 jours d’escale. L’enjeu est majeur pour les services de police"
, commence par souligner le commissaire du Port Alexis Durand, lors d’une conférence de presse donnée ce matin.
 
Le premier volet de sécurisation porte sur les actes de malveillance - pouvant aller jusqu’à l’acte terroriste. "Nous avons un dispositif visible et invisible destiné à prévenir, dissuader, mais aussi intervenir immédiatement en cas de problème", indique-t-il, précisant que ce sont des policiers de la compagnie départementale, "particulièrement formés, entraînés et équipés pour agir sur les situations les plus graves", qui sont mobilisés lors d’arrivée de navires.

"Il s’agit d’un dispositif évolutif en fonction de la présence des passagers, lesquels se rendent à la gare, dans le centre-ville du Port, au centre commercial. Les effectifs du commissariat sont eux aussi présents sur les points de passage des croisiéristes".

Détecter les taxis marrons

Si ce dispositif vise essentiellement à protéger les croisiéristes, les passagers des bateaux sont eux soumis à un contrôle de sûreté comparable à celui mis en place dans les aéroports, est-il précisé. 
 
Alors qu’une zone unique de prise en charge des touristes descendant des bateaux a été validée par la préfecture, les policiers s'assurent également du respect de la règlementation par l’ensemble des professionnels de transport sur site. "Il s’agit notamment de détecter les taxis marrons. Les VTC devront avoir une commande pour pouvoir prendre en charge des clients".
 
Enfin, la gare maritime étant un lieu particulièrement accidentogène (après 50 accidents sur les trois dernières années), des dispositifs de sécurisation sont placés aux abords, avec des contrôles de vitesse. "Ce contrôle de circulation est plus présent qu'auparavant. L'autre différence avec le dispositif de l'an dernier est que nous sommes mieux équipés, avec des armes lourdes".
  
"La sécurité est l’affaire de tous les acteurs qui ont en charge les croisiéristes, que ce soit le Grand Port, les douanes, ou les sociétés impliquées", conclut le commissaire. 

La police dévoile son dispositif de sécurisation des croisiéristes

La police dévoile son dispositif de sécurisation des croisiéristes

La police dévoile son dispositif de sécurisation des croisiéristes
Marine Abat - marine.abat@zinfos974.com
Lu 2264 fois



1.Posté par Jwbk le 26/10/2017 15:33 (depuis mobile)

Pourquoi tout ces flics devant un bateau croisières c'est juste pour faire intéressant i voit que zot n'a pour rien pou fait!!!!!!!!!!!!

2.Posté par GIRONDIN le 26/10/2017 15:36

Il connaît le nombre de croisièriste qui descendre du bateau ?

Il n'a pas assez de travail en ville ?

....... après 50 accidents sur les trois dernières années),....

Il a vu la configuration du quartier ?
Des croisièristes dans une ZI, ça ne le gêne pas plus que ça ?

Il va faire quoi au prochain blocage de route ? ?

3.Posté par loyada le 26/10/2017 16:23

1.Posté par Jwbk**et toi ? tu fais quoi pauv naze !

4.Posté par wai le 26/10/2017 17:25 (depuis mobile)

et pour les personnes agréssés , voler etc....y'a quoi?

5.Posté par PATRICK CEVENNES le 26/10/2017 19:41

fukcd473
2.Posté par GIRONDIN le 26/10/2017 15:36
Mais c'est une opération de pure communication. De la poudre de perlimpinpin.
Notre banquier d'affaires, investisseur avisé, accordéoniste et joueur de flutte, présumé fraudeur à Pôle emploi (qui a des news à ce propos) veut atteindre l'impossible chiffre du million de touristes. Le million, le million, le million ! Mdr !

Côté prévention sécurité routière qu'ont-ils fait les tartuffes (autorités de l'État) pour améliorer les conditions de circulation de ce lieu accidentogène ? Rien ! La répression, c'est plus facile et plus simple.

Ô fait, ils vont sortir les gros bras (2 cerveaux et un muscle) à chaque arrivée de navire de croisière ? J'espère qu'ils ne vont pas nous faire des burn out les gros bras et aller pleurnicher à la recherche de renforts. Pdr !

4.Posté par wai le 26/10/2017 17:25 (depuis mobile)
Mais rien ne sera fait pour les victimes. C'est franco-français comme principe. Tout pour les délinquants et rien pour les victimes.

6.Posté par GIRONDIN le 26/10/2017 20:31

5.Posté par PATRICK CEVENNES
Salut, Effectivement ils ont fait quoi pour l''accidentologie du coin ?

D'ailleurs le Port est une des dernières villes avec des priorités à droite. Tu es sur une route qui fait 8 mètres de large et tout d'un coup t'as un mec qui débarque sur ta droite et te coupe la route !

7.Posté par Thierry MASSICOT le 26/10/2017 23:27

Pitoyable! On se déploie (apparemment), on montre ses muscles (En espérant que les croisiéristes ne pensent pas qui fassent escale en zone de guerre) et en même temps( merde, je deviens macronien!) quand le bateau reprend le large, tous les robocoops vont revenir végéter dans leurs commissariats respectifs, attendant the next boat.....Quid de la population portoise, qui vit, se déplace dans la bonne ville du Port ça mêm mêm lorsque les "Pacifics Princess" sont au large??? Ben, la loi y di : démerde aou les gueux!

8.Posté par vincent le 27/10/2017 08:02

Ah ! ça donne vraiment envie de débarquer sur une île avec des policiers partout !!

9.Posté par Thierry le 27/10/2017 10:50

A voir les commentaires, il y a un paquet de donneur de leçon à la Reunion
C’est certainement les mêmes que l’on retrouve à faire n’importe quoi. sur les routes ou ailleurs.
Les mêmes donneurs de leçons qu’on entend sur freedom, il y en a plein qui devrait nettoyer devant leur porte avant de s’occuper de la fesse des autres.
En tous cas si la Police dérange c’est qu’elle est efficace. Il y en a beaucoup qui aimerait voir de moins en moins de policier apparemment

10.Posté par Mami le 27/10/2017 13:06

Des critiques, des critiques juste pour causer.
Quand on arrive dans un pays étrange (au sens créole) on est toujours rassuré par la présence de képis.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 08:05 Volcan: Le cône éruptif poursuit son édification