MENU ZINFOS
Faits-divers

La petite subit des sévices sexuels pendant 10 ans, le ti-père condamné


Ces deux derniers jours, la cour criminelle avait à se prononcer sur une affaire de viol sur mineur de 15 ans. Les faits qui se sont produits sur une période allant de 1982 à 1992, sont particulièrement atroces.

Par - Publié le Mardi 17 Décembre 2019 à 17:19 | Lu 4474 fois

La petite subit des sévices sexuels pendant 10 ans, le ti-père condamné
À cette époque, Lynda D. a tout juste 5 ans quand le nouveau compagnon de sa mère, Hubert Nicolas T., né en 1951, commence à abuser d'elle. Il lui avait fait retirer sa culotte pour la regarder et l'avait ensuite pénétrée d'un doigt. Si elle ne se souvient plus exactement quand, elle a le souvenir qu'il avait plus tard utilisé un préservatif pour la pénétrer sur le lit. Elle explique aux enquêteurs qu'elle a subi ensuite toutes les sortes possibles de pénétrations et d'actes sexuels possibles durant une dizaine d'années. 

Le beau-père ne s'arrête pas là pour autant. La petite fille et son frère, qui a un an de plus qu'elle, ont également subi des violences tout au long de leur enfance. Brimades et coups de ceintures sont quotidiens. Le beau-père les élève à l'ancienne comme il aime à le dire. Possédant un commerce, il les fait travailler au magasin dès qu'ils ne sont pas à l'école, les réduisant quasiment à un état d'esclaves à son service. 

Totalement détruits par cette enfance particulièrement difficile, les deux enfants sombrent dès l'adolescence dans l'alcool et le zamal. Lynda, complètement détruite, trouve finalement le courage et la force de déposer plainte à l'encontre de son bourreau le 3 juin 2013. Elle expliquera qu'un mois avant son dépôt de plainte, elle est allée voir son beau-père et avait tout raconté devant sa mère. Il avait nié en bloc. Le beau-père est alors placé en garde à vue. S'il finit par reconnaître les faits de violence, l'homme de 68 ans nie tout abus sexuel sur Lynda et son frère. Il ressort libre, placé sous contrôle judiciaire. Une ouverture d'information est ordonnée par le magistrat en charge du dossier. 

Le 13 février 2018, le juge d'instruction prononce la mise en examen de Hubert Nicolas T. et le renvoi pour devant la cour d'assises pour des faits de viols sur mineurs de 15 ans avec la circonstance que les faits sont commis par une personne ayant autorité. Présenté devant la cour criminelle depuis le lundi 16 décembre pour deux jours d'audience, c'est donc libre que Hubert Nicolas T. s'est présenté devant les cinq magistrats en charge de le juger.

L'avocat général a requis, ce mardi 17 décembre une peine de 15 ans de réclusion criminelle à l'encontre de Hubert Nicolas T. qui n'a pas de casier judiciaire. Reconnu coupable des faits de viols par la cour criminelle, l'accusé a été condamné à une peine de 12 ans de réclusion. Alors qu'il n'a jamais connu la détention provisoire tout au long de cette interminable procédure - le dépôt de plainte à été fait en 2013 - Hubert Nicolas.T s'est vu décerner un mandat de dépôt et sera écroué ce soir. Selon nos informations, il a l'intention de faire appel devant la cour d'assises. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Lolo le 17/12/2019 18:22

12 ans de prison pour 2 vies brisées, la justice est laxiste sur les violences sexuelles faites aux mineurs. J’espère qu’il sera accueilli chaudement en prison et connaîtra le retour de bâton.

2.Posté par ANGIE le 17/12/2019 19:54 (depuis mobile)

Et la mère dans tout ça ??? Elles avait mis ses œillères ??? Pour ne pas perdre son petit confort elle a fermé les yeux !!! Ah ben ouii, pour le bien de tous ! Mère indigne qui mériterait 10 fois la mort! On s''aperçoit du changement chez les enfants.

3.Posté par Pascale le 17/12/2019 23:30

fausses accusations d'abus sexuels sur mineur au pays des "droits de l'homme" conduit immédiatement à une condamnation! Pas besoin de preuves mais ou sont les preuves?

4.Posté par CLAUDE MAYOT le 18/12/2019 04:32

Bjr, ci-dessous, un copié/collé d’un paragraphe du récit d’une femme qui fut aussi victime de violences sexuelles depuis ses 3 ans jusqu’à l’âge de ses 12 ans. Comme elle écrit ; le mal était fait ... Cette femme et LINDA, ont eues le courage et la force de briser le silence, aussi et aujourd’hui leurs bourreaux payent leurs actes abominables en prison. Oui, c’est tout simplement inhumain le comportement de certains humains envers ses semblables ; comportement diabolique lorsqu’il s’agit d’entant. Je ne peux que souhaiter à LINDA, un très grand courage et du bonheur pour la suite de sa vie.

( Je voudrais témoigner non pas des faits, mais des suites et des conséquences de ce long silence et de n’avoir été prise en charge par la médecine qu’à mes 20 ans ! Bien trop tard car les abus et le mal étaient fait. Alcoolique chronique, victime … Il se trouve qu’aujourd’hui, le 07/01/2018, je suis juste au sortir d’une décompensation, j’entends, je vois les choses déformées, je n’ai de raison que ce témoignage. Et je n’ai plus d’espoir, cependant que je tente par moi-même ce soin là : de dire… Juste pour qu’après moi, on sache, je n’ai été victime que de mes beaux yeux et deux petites couettes qui plaisaient au grand…)

5.Posté par jean le 18/12/2019 20:30

Oui 2 vies massacrées une fois de plus en sus le je m'en foutiste ils devront vivre avec cela tout le reste de leur existence pas d'oubli pour de tels actes suite à cela l'autodestruction comme un appel et les chères clients et entourages ils étaient aussi tous bouchés ? Mais c'est vrai , pourquoi s'en faire tant que cela n'arrive qu'aux autres et puis ce n'était que des enfants n'est ce pas ? presqu 'un rituel vue le nombre de victime Ne nous melons pas de ce qui ne nous regarde pas continuons à faire comme si ils vont oublier ! Merci l'être humain ! A quand l'abolition de l'abominable ?

6.Posté par Kiki le 18/12/2019 23:06 (depuis mobile)

Votre témoignage est touchant pst 4. Je vous souhaite bien du courage. C''est vrai. Plus vite que c''est pris en charge mieux on découvre la source du pb. Un enft brisé devient un adulte incompris de part et d''autres de ses addictions ...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes