MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

"La peste soit de vos deux maisons… Elles ont fait de moi pâture pour les vers"


- Publié le Vendredi 27 Novembre 2015 à 09:09 | Lu 2456 fois

"La peste soit de vos deux maisons… Elles ont fait de moi pâture pour les vers"
Tribune d’Audrey de Fondaumière, La Politique Autrement St Denis.

Liste : Ensemble Faisons Avancer La Réunion.


Une étude régionale de fin 2013 à La Réunion dénombre 32 salles de spectacles adossées à des collectivités : interco, commune, région ou département. Seules 15 salles ont une forme d’activité, pas toujours du spectacle, mais de la location à des associations diverses, sports, 3e âge. Parmi elles, seule la moitié, soit 7 salles ont une programmation à l’année. Oui cela signifie que 25 salles, réparties sur toute l’île, ne programment pas d’évènement avec une vision, une gestion et une planification annuelle. Donc près de 80% des salles ouvrent de temps à autre, au coup par coup.


Les collectivités publiques, par les élus qui les dirigent, ont investi dans des salles pour en avoir une dans leur giron, sans s’être posé la question de l’utilité et du fonctionnement de ces salles. Pourtant, les équipements culturels coûtent chers, à la construction d’abord, au fonctionnement ensuite et à la programmation après.

En réalité, il a fallu construire pour construire, pour se dire : « a moin aussi mi néna, euh euh euh ». Dès la crèche, on apprend aux enfants à partager, à prêter leur jouet. Mais devenus adultes, arrivés à la 3e jeunesse, les responsables politiques, de tout bord, n’ont qu’une hâte : avoir leur propre joujou, leur propre « salle » sur l’étagère.


La peste soit de vos deux maisons…


Aplatie par la gauche, humiliée par la droite, la culture à La Réunion est le Mercutio de Shakespeare. Seul homme libre de la cité à n’appartenir à aucun clan, enjoué et plein d’esprit, il est  sacrifié dans l’interminable tragédie revancharde entre la gauche et la droite.


Un exemple : connaissez-vous la salle Yves Montand ? Oui oui à La Réunion … Non bien sûr, vous ne la connaissez pas, car bien que construite et fonctionnelle, elle est fermée… au grand damne des st-rosiens et de leurs voisins.


Nous le savons : la Région a payé comptant il y a quelques jours un bâtiment qu’elle n’avait jamais prévu d’acheter : 18 millions d’euros pour un nouveau conservatoire régional à St Paul. Cela rappelle étrangement la même opération, il y a 4 ans… quand La Région a acheté comptant aussi un domaine à St Denis pour 13, 5 millions d’euros, oui deux millions et demi d’euros plus chers que le prix fixé par les Domaines. Un gros chèque offert  à un groupe automobile, non un groupe de média, euh non à un groupe de promotion, bref à un groupe hybride qui fait tout cela. Cela sans compter le petit million d’euro supplémentaire pour les travaux.

Donc oui 14,5 millions d’euros pour un domaine enclavé dans les hauts de St Denis pour … attendez voir : l’organisation d’évènement d’envergure.


C’est le Montgaillard Culture et Art, le MOCA. Ce domaine de 13 hectares, avec près de 1200 m2 de surface de réception, sert à organiser les fêtes de la Cour, mais pas dan la kour. La culture et l’art pour le sortant de la Région c’est organiser des grandes fêtes somptueuses où boisson et nourriture foisonnent pour une poignée d’invités.


Drôle de conception de la culture, étrange vision de l’art, quand les traiteurs qui alimentent et servent durant ces soirées sont eux-mêmes effrayés de la profusion de gaspillage qui s’y met en scène chaque semaine.


Près de 32 millions d’euros au comptant, sans compter les frais de bouche hebdomadaires, voilà la ligne artistique et culturelle du sortant… Si au moins cette ligne bien grasse empruntait les traits d’un Botero. Il n’en est rien. Cette ligne de gavage paraît d’autant plus grossière quand on pense que le festival du film de La Réunion ou des festivals de danse ou de jazz se sont vus couper leurs maigres subventions… et ce en dépit de leur énergie débordante à faire venir à La Réunion des artistes de pointure internationale ou à faire jouer les talents locaux.


Rassurez-vous. La gauche au pouvoir ne fait pas mieux. Pourtant prévenus depuis 2012, ils ne se sont pas préparés aux baisses de dotations.

Les acteurs culturels de l’île, qu’ils soient producteurs, artistes, association ou périphérie tentent de montrer leur vitalité dans un contexte économique exsangue. Humbles face à une administration souvent débordante de suffisance, ils s’évertuent à réinventer sans cesse leur action malgré l’absence de subvention.


La peste soit de vos deux maisons…


Au contraire de la gabegie de La Région, la disette du gouvernement précipite les acteurs culturels de La Réunion dans une sinistre tombe. La Direction des Affaires Culturelles participe elle aussi à la mise en sourdine de la scène culturelle de La Réunion par manque d’anticipation : « Nous réduisons d’un tiers votre subvention parce que les caisses sont vides, oups … » C’est à peine s’ils ne sortent pas le mot d’excuse du moment : « On ne savait pas, on était chez Jawad ! »


Epargnons nous les tirades sur notre incroyable multi-culturalité et sur notre foisonnante production : «  Nou fabrik, nou lé pa lak sa, nou néna sa ki fo »


Rejetons le Dernier acte, scène du 6 XII 2015.  5 années se sont écoulées. Le Roi Didier a accordé 130 millions d’euros à la promotion des artistes à l’étranger mais aucun artiste de la cité n’en a vu la couleur. Arpagon, accompagné de son fidèle Sita, poursuit le remplissage de sa cassette, le lundi en production, le jeudi en création et chaque jour en pôle régional des musiques actuelles, évinçant peu à peu le Courbis de ces bois.


STOP. Sortons des clivages, des compétitions des fous du roi. Il y a de la place et de l’avenir pour tout le monde.


S’épanouir avec notre patrimoine, rayonner avec la culture.


Nous disposons d’outils, ce ne sont pas les joujoux des élus du coin. La Culture et l’Art sont politiques. Mais ils ne peuvent plus être pris en otage par des politiciens aux abois. Ils appartiennent à la rue, ils sont dan la kour, ils sont partout, et doivent le rester.


Nous proposons de remettre la culture à sa place, c’est à dire au cœur de la cité et au-dessus toute contingence. Voilà des années que chacun son tour, les artistes, les producteurs, les associations, les salles, essayent d’obtenir le soutien de tel ou tel autre. Mais la faucille et le marteau, les objectifs Réunion, la rose et les ripoux se servent de vous, vous gaspillent, là où La Réunion a soif de vous.


Si chacun a faim, La Réunion est insatiable. Si vous l’abreuvez, elle vous noiera de reconnaissance, par-delà la mer.


Dominer ce qui avec le sortant est devenu la « chaine » culturelle ne devrait pas être fait à force de courbette ou de piment Galabert… mais par la simple puissance de votre action, de vos œuvres, de vos productions et de votre implication pour La Réunion, à La Réunion et partout ailleurs.


Vous êtes notre rempart contre l’anémie qui nous guette.


Nous voulons promouvoir, nourrir et faire prospérer le Made In Réunion, à La Réunion et par-delà les océans. La culture n’est pas un business, elle est à la fois respiration et obligation de la société. Comme l’éducation ou la santé, la culture n’est pas négociable. Elle doit « être » un point c’est tout.


Nous voulons que la culture soit. Nous proposons une nouvelle gouvernance, nous voulons offrir une alternance. Pour cela, les outils existent. Vous n’êtes pas les jouets de politiciens gâtés. Nous sommes votre boite à outils.


Redynamiser le FRAC, le rendre d’utilité publique pour que les arts plastiques vivent aussi, et se nourrissent des dons de chacun, monétaires et fiscaux pour certains, matériels et créatifs pour d’autres.


Nous voulons offrir une exaltation culturelle. Nous serons un GPS pour suggérer le meilleur itinéraire. Une vision des arts qui embrasse le spectacle vivant sans faire taire les musiques actuelles. Nous serons une puissante impulsion culturelle, fini la charité, le saupoudrage. Vous serez en piste, prêts à redéfinir les limites.


Nous voulons le maloya au conservatoire et des pépinières de talent sur tout le territoire.


Nous voulons la circulation des talents et des œuvres.


Nous allons résoudre à La Réunion l’opposition mythique entre nature et culture. Patrimoine mondial de l’Unesco, nous sommes la synthèse, nous sommes l’avenir.


Ensemble faisons avancer à La Réunion, c’est avec vous tous, au fait des erreurs passés.

Ensemble, faisons avancer La Réunion avec le monde artistique et culturel en garde-fou et en asile politique.




1.Posté par loic le 27/11/2015 09:19

ouf enfin la fin de la lecture du courrier ou je comprends rien, je sais qui l' a écrit mais vous devriez faire court.

2.Posté par Mdrrr le 27/11/2015 09:28

L’hôpital qui se fout de la charité !!
Un peu fort le café, audrey ..

Pour info, vous avez une peste sur votre liste qui a fait fermé les associations de 3ème jeunesse sur sa ville, et qui a refusé des salles à nos personnes âgées pour leur rencontre du mercredi...

3.Posté par Pfff le 27/11/2015 09:29

Dis TAK fais venir Frédéric François !!!

Il vous montre la culture réunionnaise .. mdrrr

4.Posté par Pfff le 27/11/2015 09:30

Ce sera plutôt le "Made in China" ..
que vous prônez !!!!

5.Posté par kld le 27/11/2015 09:38

bel article.

6.Posté par juliette sugar le 27/11/2015 09:47

merci pour votre orthographe impeccable + shakespeare.
ça change des bagnoles qui braillent.
je sais pour qui voter.

7.Posté par Roland Emmerich le 27/11/2015 09:48

Thierry Robert a annoncé en grande pompe qu'il mettrait moins d'argent dans la culture. et là aujourd'hui nous apprenons le contraire ?
comment dire ? démago or not démago ?

8.Posté par Thierry le mauricien le 27/11/2015 09:54

Le personnage présentateur tél, plus humoriste que politique, a appelé à voter pour un gouvernement de gauche, alors excusez moi du peu mais il est de gauche et porte la responsabilité certaine de l'échec du gouvernement en ma matière.

Sur la région en tant que telle, jamais une région n'a mis autant de moyen à l'égard des artistes locaux qui ne font pas forcément du maloya et qui ont su s'exporter. La culture réunionnaise est transmise et mutée par les jeunes qui font un mélange de musique moderne et traditionnelle

9.Posté par madibastard le 27/11/2015 11:10

Quel charabia....et tout ça pour servir de la langue de bois.

10.Posté par toupie or not toupie le 27/11/2015 13:01

bien écrit, bien dit, bien senti... Espérant que les rares bons numéros comme elle passent au plus vite aux manettes!

11.Posté par Vanessa le 27/11/2015 13:38

Thierry a dit : moins d'argent dans la culture donc ... arret coser pou rien dire

Sinon bien écrit votre texte

12.Posté par Eddy le 27/11/2015 13:51

Votre tête de liste est un pro de "comment cacher de l'argent au fisc" ce qui va lui coûter son mandat.
Pour vos leçons merci mais un autre jour

13.Posté par L''''''''''''''''avenir est avec Didier le 27/11/2015 14:22

Oui l'achat du nouveau CRR à Saint-paul n'était pas prévu, oui mais cet achat a permis à une commune de garder la tête hors de l'eau. Et je peux déjà vous dire que avec Didier Robert, se sera un modèle de réussite.

14.Posté par Production.re le 27/11/2015 16:33

Mme Audrey vous êtes mal placer pour donner des leçons aux autres.
Vous qui souhaite avoir un mandat Politique, il serait bien de revoir votre image cultuelle et ::::::::::::::::.
PS: Que pensez-vous sur la dépénalisation du Zamal
Que pensez vous sur le mariage pour tous.

15.Posté par STOP PUB le 27/11/2015 19:01

ça change des prospectus et autres pollution publicitaire...
Beau point de vue pour une fois, ni leçon, ni charité, un point de vue pertinent et percutant.
Voilà un beau courrier des lecteurs... c'est vraiment le néant côté culture sur toutes les listes... dommage qu'elle ne soit pas avec Mme Bello...

16.Posté par Kanette le 27/11/2015 20:36

Au Poste 15
Je suis d'accord avec vous, mais Mme BELLO a choisi de mettre sur sa liste des vrais Femmes et Hommes surtout droit dans leurs bottes et qui respect leurs Électeurs.

17.Posté par Prima lé la le 27/11/2015 21:27

C'est bien la même Audrey qui était candidate aux Départementales et qui a choisi le suppléant de son binôme car celui ci avait payé sa place, environ 4 500,00 €.
Et là i vient donner des leçons!!!
Aller marcher don!!!

18.Posté par Thierry le 27/11/2015 21:36

C'est sa la génération Kapab.
Non c'est la génération Inkapab.
Parce que la fait un peu d'études i croit tout connaitre et i veut faire la grande savante.
Si domoun kom sa i arrive à la Région disons nou retourne dans temps l'esclavage.

19.Posté par Zozossi le 27/11/2015 22:18

Le problème de cette dame: pour ramener des voix à son Thierry Robert dont la culture n'est pas le fort, elle a voulu ratisser large en visant deux publics étrangers l'un à l'autre.

D'un côté, elle s'est voulu intello-zoreille-qu'a-lu-Skakespeare:
"La peste soit de vos deux maisons", c'est la réplique d'un personnage de Shakespeare qui meurt d'avoir voulu ménager la chèvre et le chou, à savoir deux familles fâchées à mort: celle de Roméo et celle de Juliette.
Et en mourant, il maudit les deux familles.

Au lieu de dire que la droite et la gauche étaient co-responsables de la mort de la culture à la Réunion, notre groupie de Thierry a cru chic -on se demande pourquoi- de montrer qu'elle connaissait Shakespeare.

De l'autre côté, comme il faut bien s'adresser aussi au menu fretin populaire, elle s'est crue obligée de glisser deux ou trois mots en kwéyol histoire de dire:
"Voyez avec quelle souplesse je peux descendre à votre niveau".

Le problème est qu'à vouloir faire le grand écart, on perd sur les deux tableaux.
Et c'est bien le cas.

L'électeur cultivé juge inutile cet étalage littéraire clinquant dans un article prosaïquement électoraliste.
Il remarque en outre quelques fautes de langue qui font tache quand on se pique de culture (comme des accords fautifs de participe passé).

Mais l'électeur sans instruction, lui, ne se juge pas mieux servi: il ne comprend rien à rien à cette histoire de "deux cases" et de "pâture pour les vers", et il a raison de le dire sans ambages à l'imprudente rédactrice.

Morale de l'histoire: "Les femmes savantes" de Molière n'ont pas pris une ride…

20.Posté par PAKAPABLE le 27/11/2015 22:32

La LPA aurait du mieux se renseigner concernant cette soi-disant Femme, dommage pour T ROBERT.
Le 06/12/15 ma tribut vont attendre le 13/12/15 pour faire notre choix.

21.Posté par sans déconner le 29/11/2015 17:48

le FRAC ??? ce machin qui fut audité en son temps pour dérives..?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes