MENU ZINFOS
Santé

La pénurie de médicaments va s'intensifier dans les prochains mois


Crise du transport, augmentation du prix des principes actifs ou de l'énergie... Les raisons pour lesquelles les médicaments se font plus rares sur les étagères des pharmacies ne manquent pas. 12,5% des références souffraient de rupture d'approvisionnement en août, contre à peine 6,5% en janvier.

Par La rédaction - Publié le Jeudi 20 Octobre 2022 à 11:44

La pénurie de médicaments va s'intensifier dans les prochains mois
Les patients suivants des traitements spécifiques ont sûrement déjà vécu cette situation au comptoir de leur pharmacie. Les ruptures d'approvisionnement de médicaments se sont accrues depuis le début d'année. Alors qu'en moyenne, à peine 6,5% des références manquaient à l'appel en janvier 2022, ce chiffre a atteint 12,5% en août. Une tendance qui s'est accélérée par rapport aux années précédentes. En tout 2.160 médicaments étaient en rupture de stock en 2021, contre 1.504 en 2019 et 870 en 2018.

Anticancéreux et anti-infectieux se font plus rares
 
En effet, il s'agit d'une tendance de fond, mais qui ne concernait jusque-là que certains types de molécules, moins utilisés par le grand public. Désormais, l'ANSM (Agence nationale de la sécurité du médicament) souligne que les médicaments les plus exposés sont "d'intérêt thérapeutique majeur". Ne disposant pas forcément d'alternatives, ils sont difficiles à remplacer en cas de rupture prolongée.
 
Si la délocalisation d'une partie de l'industrie pharmaceutique en-dehors de la France et de l'Union européenne a mis sous tension les chaînes d'approvisionnement en principes actifs, la guerre d'Ukraine a enfoncé le clou. La hausse des prix des matières premières, comme l'énergie et les métaux (notamment l'aluminium), mais également le carton et le verre y participe. Avec en plus les tensions sur le fret, on obtient une situation difficile pour les grossistes et les pharmaciens.
 
L'encadrement du prix des médicaments en France a l'avantage de protéger le portefeuille des patients, mais face à des pays prêts à payer le prix fort, les pharmacies françaises se retrouvent les dernières servies. La relocalisation d'une partie de la production semble être l'une des solutions, comme avec le retour d'une usine de paracétamol en Isère en 2023. Un changement de paradigme qui ne se fera sentir qu'à moyen terme.   




1.Posté par Squid le 20/10/2022 11:50

Crise du transport, augmentation du prix des principes actifs ou de l'énergie... Les raisons pour lesquelles les médicaments se font plus rares sur les étagères des pharmacies ne manquent pas...


Sanctions contre la Russie 😂😂😂😂

2.Posté par Tant que... le 20/10/2022 12:28

Tant que ici il y aura du riz pour augmenter le diabète et de l'huile pour augmenter les gros tout va bien !...
Tout le reste est secondaire...

3.Posté par MôvéLang le 20/10/2022 12:38

'' Crise du transport, augmentation du prix des principes actifs ou de l'énergie. Bla, bla, bla, ...... '''

- Il paraît que l'Occident a déjà trouvé plus de 60 000 000 000 $ dans sa guerre contre la Russie et que l'économie Russe est à plat.

- Il paraît aussi que l'Europe a trouvé 75 000 000 000 $ pour l'achat de 4 500 000 000 de doses de vaccins COVID pour ses 450 000 000 d'habitants.

4.Posté par Le Jacobin le 20/10/2022 12:39

C'est un rappel à l'ordre, il faut tout produire tut en Europe, vendre à l'extérieur.

5.Posté par Klr le 20/10/2022 13:02

La France devient peu à peu un pays du tiers monde.

6.Posté par ma vérité le 20/10/2022 13:14

pas grave on est de trops sur cette ile

7.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 20/10/2022 13:50

pipo
Dites nous ce qu'il ne va pas manquer ça va aller plus vite.....

8.Posté par john redcorn le 20/10/2022 14:13

zinfos toujours premier sur les pénuries, quitte à les surjouer.
jouant ainsi le rôle d'amplificateur de pénurie.

ce qui permet de faire un article sur "les salauds qui font des provisions",
puis un autre avec une photo d'un rayon de supermarché vide.


je ne dis pas que c'est volontaire, mais c'est le cas à chaque fois.

9.Posté par normal le 20/10/2022 14:15

pourquoi nos usines pharmaceutiques ne tournent plus ? pourquoi l'inde la chine et autres fabriquent pour le monde ? ne dites pas que c'est à cause du prix, la sécu s'en charge grâce aux cotisations sociales prélevées sur salaire ou autre.

10.Posté par Jls le 20/10/2022 15:36

La pas assez, aller met encore...

11.Posté par Jls le 20/10/2022 15:38

Chacun pense par li même,si il ya pénurie dans toutes choses,le Matin quand tout le monde i sa travail si c'est pas pour fabriquer toutes ces choses, c'est quoi nous fait dans travail komela a lors??!!!!!


ARETTEZ DE CROIRE BANDE DE COUILLONS !!

12.Posté par Zistéman le 20/10/2022 16:06

'' Post 4 Le Jacobin le 20/10/2022 12:39 ''
Comme au temps des colonies ?


13.Posté par 😆😆😆😆 😆😆🤤😴😪🤮🤑 le 20/10/2022 14:42

On dirait que la guerre en Ukraine est la cause de tout Manque de gaz c’est l’Ukraine. Manque de blé c’est l’Ukraine. Manque d’huile c’est l’Ukraine. Manque de médicaments c’est l’Ukraine. Arrête de nous faire gober des œufs d’autruche 😞😞😞😞😞😞😞😞😞😞🔥🔥🔥🔥🔥🔥🔥🔥🔥🔥🔥

14.Posté par reunionnais du monde le 20/10/2022 16:51

En tout cas on ne constate pas une pénurie des bénéfices et des dividendes des laboratoires pharmaceutiques...il serait temps que notre gouvernement instaure une loi afin que les laboratoires arrêtent de se remplir les poches et aient une obligation de résultat en terme de fabrication et distribution des médicaments...c'est un peu devenu une "mode"...on créer une situation de pénurie pour augmenter les prix...de la magouille encore et encore...induite par notre gouvernement...

15.Posté par PA LA EK SA le 20/10/2022 16:51

Ennnnnfin une bonne nouvelle . Moins de mort due aux effets secondaires .. Moi je marche avec ma pharmacie mon docteur tous les jours . Merci Amaroli . Pénurie d'anti-trombolitique . L'urokinase est extrait de mon urine . 😉

16.Posté par Batofou le 20/10/2022 18:58

Dans une interview télévisée (vidéo ci-dessous) sur la chaîne ukrainienne Apostrophe TV, le 18 mars 2019, le conseiller présidentiel ukrainien Oleksiy Arestovych avait « prédit » que la Russie envahirait l’Ukraine. Une prédiction encore plus étonnante quand il donne la possible année (2020 et 2022) et les opérations qui auront lieu. A ce niveau d’exactitude, il n’est évidemment plus question de prédiction mais de préméditation concernant un conflit préparé de longue date par l’Occident.

« Si l’Ukraine veut intégrer l’Otan, cela incitera la Russie à lancer une vaste opération contre Kiev parce qu’ils devront nous détruire en matière d’infrastructures et dévaster tout notre territoire. Ils doivent le faire avant notre adhésion à l’Otan sinon l’Otan ne s’intéressera pas à nous. Le prix à payer pour rejoindre l’Otan est un grand conflit avec la Russie. Et si nous ne rejoignions pas l’Otan, l’Ukraine sera sous contrôle russe d’ici 10 à 12 ans. Il y aura des attaques aériennes, des attaques de l’armée russe à la frontière, le siège de Kiev, des tentatives d’encerclement de l’armée ukrainienne près de Donetsk, des attaques autour de Kakhovka pour sécuriser l’eau pour la Crimée, des attaques de la Biélorussie, la proclamation de nouvelles républiques, des attaques sur les infrastructures clés, des attaques aéroportées… et la probabilité que cela arrive est de 99 %. Probablement entre 2020 et 2022. »

17.Posté par Impression le 20/10/2022 21:03

C'est Sarko à l'époque qui a mis le marché du médicament français en compétition avec le marché international. Telle une fusée à 2 étages, il a dans un premier temps distingué entre prix négocié en France, prix qui servait jusqu'alors de base de fixation à toute vente par les laboratoires de médicament en France comme à l'étranger, et prix de vente à l'export. Ainsi les fabricants étaient devenus libres de négocier leurs prix à l'export. Comme les prix en France sont plus que serrés, inutile de faire un schéma pour expliquer le début de cette période de rupture de stocks, les labos vendant aux plus offrants. Pour le marché français l'explication servie pour justifier les ruptures, c'était "pannes d'usine". Les fabricants se sont amusés à rationner les grossistes répartiteurs, se basant en cela sur les données fournies par des organismes de l'Etat. Le rationnement vient aussi d'un autre scandale du fait que des "amortisseurs de prix" sont prévues aux conventions négociées, tout dépassement de quota entraînant une obligation de remise par le Laboratoire. C'est un scandale écoeurant pour qui sait comprendre le mécanisme en question. Le second étage de la fusée quelques mois après l'allumage de la première, consistera à faire disparaître la vignette de remboursement sur les boitages de médicaments. Ainsi les différences entre les présentations pour l'export et celles réservées au marché français ont sensiblement disparu. Toute la production du laboratoire est devenu négociable et proposée au plus offrant. Le grand public semble découvrir péniblement le côté mercantile des laboratoires avec la vente des injections prétendues vaccins contre le Covid. Mais la rapacité de ces entités est établie depuis belle lurette. Je n'en dirai pas plus. A vous de faire vos propres recherches et de forger votre opinion. Entre Code de la Santé Publique et Code de la Sécurité sociale, pour qui veut s'instruire sur la ,question il y a matière à être éclairé.

18.Posté par garbure974 le 20/10/2022 21:05

Plus c'est gros plus ça passe !
Cette pénurie est volontaire et organisée !
Réflechissez un peu les zinfonautes !

19.Posté par pn974 le 21/10/2022 07:43

L'art et la manière de foutre la mer...
Le riz , le papier Q, les medocs c'est quoi la suite ?

20.Posté par panurge le 21/10/2022 10:09

Pénurie de tout..sauf de vaccins! Allez-y mollo. Je crois que même les plus crétins risquent de comprendre, à ce rythme.

21.Posté par Nono le 21/10/2022 11:24

Si la délocalisation d'une partie de l'industrie pharmaceutique en-dehors de la France et de l'Union européenne

Merci @17 pour l'explication des conséquences de la politique économique libérale pour laquelle la majorité des Français votent les yeux fermés depuis 40 ans.

22.Posté par Omarie le 21/10/2022 16:44

@3. Posté par MôvéLang

"Il paraît aussi que l'Europe a trouvé 75 000 000 000 $ pour l'achat de 4 500 000 000 de doses de vaccins COVID pour ses 450 000 000 d'habitants."

Un rapport de la Cour des comptes européenne a révélé des dysfonctionnements dans la procédure pour l'acquisition des vaccins, au plus haut niveau de la Commission européenne : manque de transparence, décision unilatérale dans les négociations... selon les propos de Michèle Rivasi, députée européenne. 5 députés européens écologistes ont déjà saisi la Cour de justice européenne, une enquête est ouverte.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes