Faits-divers

"La palme de l'inconscience" pour cet automobiliste ivre à contresens à Ste-Marie

Lundi 4 Juin 2018 - 07:42

Dans le cadre d'une opération "anti-addiction" menée aux aurores ce dimanche matin au Tampon,  sur les 420 automobilistes contrôlés, 27 alcoolémies ont été détectées dont 15 constituant un délit. Un conducteur qui présentait le taux le plus élevé à 1,20 mg/litre d'air expiré, soit 2,40 grammes par litre de sang.  Les 28 militaires de la COB, de la BMO de Rivière St-Louis, de la BTA de l'Entre-Deux et du détachement de gendarmes mobiles, font également état d'une conduite après usage de stupéfiants, un refus de se soumettre aux vérifications concernant l'alcoolémie, un refus d'obtempérer (auteur en cours d'identification) et un défaut d'assurance. 

Deux autres contraventions sont à signaler au cours de ce service. "Un jeune conducteur qui à lui seul a cumulé un excès de vitesse, une conduite sous l'emprise de l'alcool avec 0,61 mg/litre et une conduite après usage de stupéfiants". Un autre jeune conducteur a été contrôlé à 0,45 mg/. Ailleurs, les 14 motocyclistes de l'EDSR ont relevés,  5 conduites sous l'emprise d'un état alcoolique, dont une délictuelle; 3 conduites après usage de stupéfiants; 2 refus d'obtempérer (en cours d'identifications); 2 défaut d'assurance; 8 excès de vitesse; 9 usages de téléphone en conduisant et 5 autres infractions comportementales (priorités, casques, ceintures). 

Au total se sont 65 infractions génératrices d'accidents graves qui ont été relevées dont 32 alcoolémies; 4 conduites après usage de stupéfiants et 20 permis de conduire ont été retenus sur le champ, note la gendarmerie. 

"La palme de l'inconscience" revient à cet automobiliste qui s'est engagé à contresens sur la RN6 à Ste-Marie dans la nuit de samedi et qui a percuté de front un véhicule circulant bien normalement et fort heureusement à vitesse réduite.  Le mis en cause présentait un taux de 0,94 mg/litre d'air.

Malgré ce nombre toujours trop élevé de conducteurs au comportement addictif, aucun accident corporel n'est à déplorer au cours du week-end. "Une chance si on observe les 8 accidents matériels survenus au cours des deux nuits écoulées !  5 sont dûs à cette problématique", déplorent les forces de l'ordre.
 
N.P
Lu 7933 fois



1.Posté par noe le 04/06/2018 07:50

Ceux qui veulent se suicider , qu'ils aillent se tuer "seuls" contre un gros arbre ou un gros mur mais à grande vitesse !

2.Posté par Marie le 04/06/2018 07:58

beaucoup râlent sur l'augmentation d'essence, mais combien coute une bouteille de rhum et de whisky, au vu des consommations cela doit représenter un sacré budget sans compter la cigarette ....!

3.Posté par Bureaucrate du privé le 04/06/2018 08:51

habituellement dans les histoire de rouler à contresens, la presse godillot lance toujours l'age de la personne pour pretexter un controle médicale obligatoire au dessus de 50 ans.

Pourquoi n'est pas le cas? c'est une goyave qui casse la statisitique?

4.Posté par TICOQ le 04/06/2018 09:32

A quand la tolérance zéro (taux légal à zéro) pour l'alcool au volant ?

5.Posté par Rakoto le 04/06/2018 10:36

Allez en 27 alcolémies de constater rien n'y fait.
Gendarmes ne perdez pas votre temps à la Réunion rentrez en métropole
vous avez mieux à y faire. C'est déssespérant de voir ça.
Vous prêcher dans le vide.

6.Posté par Derouet le 04/06/2018 12:18 (depuis mobile)

Poste 5 pauvre Rakoto

7.Posté par tibichik le 04/06/2018 13:03

la tete reunionnais lé dur hein ! Tous les weeks c la mm chose, i trape un tas d'inconscient su la route, na bo averti bana ke nora control le week, ben i trape meme. I faut durci lé sanction, lé pa assez cher, i fé pa peur demoune, i fo retire permi pdt au moins 5 ans +vente vehicule des alcolisés au encheres, la va fé change comportement

8.Posté par Rakoto le 04/06/2018 15:54

C'est toute une éducation à faire mais impossible ils ne comprennent
pas les choses élémentaires donc à quoi bon perdre son temps
Laissez aux Gendarmes locaux régler le problème.

9.Posté par paulux le 04/06/2018 21:42

S'il n'y a pas de victime c'est grâce aux progrès technologiques des véhicules, zones d'absorption de choc, ceintures à enrouleurs prétensionnées,appuie tête etc. Ceci étant rouler bourré c'est nul!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter