MENU ZINFOS
Société

La nouvelle drogue du "chamane" fait des ravages sur notre île


Par Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com - Publié le Jeudi 8 Mars 2018 à 09:46 | Lu 92052 fois

Allongé par terre, les yeux révulsés et le visage agité de spasmes, un jeune homme accuse les effets d’une nouvelle drogue arrivée à la Réunion.

Tout est parti d’une bouffée de fumée de ce qui semble à première vue un joint. Sous les rires de ses camarades, le jeune homme commence d’abord à perdre l’équilibre. Quelques secondes plus tard, il ne parle plus et tombe en avant.

Les rires sont un peu plus nerveux et ses camarades décident d’allonger le jeune homme dans les escaliers. Ce dernier, totalement sous l’emprise de la drogue bave, a les yeux révulsés et commence à prononcer une litanie de sons incompréhensibles.

"Des conséquences sur le plan psychiatrique"

"Avec ce produit appelé "chamane", on se rapproche de la drogue appelée "la chimique" à Mayotte. C’est un produit canabinoïde de synthèse et qui ressemble au principe actif du cannabis", explique David Mété, chef du service addictologie au CHU.

Seul hic, "les molécules peuvent être entre 20 et 200 fois plus puissantes que le cannabis. On a quelque chose de beaucoup plus intense et de non temporisé, avec des conséquences sur le plan psychiatrique beaucoup plus fortes."

Comme des zombies

Dans la majorité des cas, les consommateurs vont se retrouver comme des zombies, dans un état catatonique, sans pouvoir tenir debout, ni parler. Une fois inhalée, cette drogue peut également provoquer des bouffées délirantes chez certaines personnes, avec des accès de violence accompagnés d’anxiété, de paranoïa et de panique.

L’effet peut durer de 4 à 8 heures, et le consommateur est alors totalement à la merci de son environnement. "Ce sont des substances que l’on ne connaît pas forcément très bien, dont les produits de dégradation peuvent être toxiques pour le cœur, pour les reins avec des complications inhabituelles".

Une poudre ou un spray vaporisable partout

"C’est une substance qui est vaporisée sur des herbes, qui va être absorbée par voie d’inhalation, la plupart du temps sur du tabac."

Cette nouvelle drogue de synthèse se commande très facilement sur internet. Sous forme de poudre blanche, elle est diluée dans de l'alcool avant d'être mélangée à du tabac. Le produit, au prix très abordable rencontre donc déjà un succès à Mayotte où il a fait son apparition en 2013. Là-bas, deux cas de décès suspicieux liés à l’usage de cette drogue ont déjà été recensés.

Deux personnes hospitalisées

Chez nous, "on a, sous les appellations de chamane, observé l’augmentation de la consommation de ces substances. À La Réunion, on a l’impression que depuis l’année dernière, le phénomène est en train de s’installer dans des quartiers", continue David Mété.

Le service d’addictologie a déjà reçu deux personnes hospitalisées pour des prises en charge avec des sevrages. Le pouvoir addictif de cette drogue est en effet très puissant. "Les dépendances se rapprochent de celles des drogues majeures", conclut David Mété.




Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

5.Posté par pitt le 08/03/2018 11:14

zamal naturel mistik

4.Posté par Grangaga le 08/03/2018 10:46

"Et commence à prononcer une litanie de sons incompréhensibles."
Dé vèrsé........Coranik'....
A ou ossi, y sa va pi la ...mèss' koué !!!!!!

3.Posté par cong chabouk le 08/03/2018 10:25

peine exemplaire pour les trafficants de cette merde!
laisse pas zot avoir marmailles, prends pas bon merde comme ca...

2.Posté par Fundisantim le 08/03/2018 09:59 (depuis mobile)

Ils peuvent etre fiers tous les abrutis qui se gargarisaient de leur guerre au zamal ds les annees 80/90. A cette epoque l herbe pays était suffisamment puissante pour oter l envie d aller voir ailleurs.

1.Posté par Dans les quartiers ! le 08/03/2018 09:56 (depuis mobile)

"le phénomène est en train de s’installer dans des quartiers" selon David Mété...
Il y a un sous entendu, de quel type de quartiers, par qui sont ils habités ?
Le politiquement correct, empêche de préciser, quitte à stigmatiser TOUS les quartiers...

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes