MENU ZINFOS
National

La moitié des adolescents français en état de "souffrance psychologique"


Par S.I - Publié le Mardi 23 Septembre 2014 à 16:39 | Lu 817 fois

La moitié des adolescents français en état de "souffrance psychologique"
L'UNICEF, dans son dernier rapport, indique que près de la moitié des adolescents français est en état de "souffrance psychologique". Pire, près de trois sur dix ont déjà eu des pensées suicidaires. Cette enquête doit être remise ce mardi aux secrétaires d’État à la Famille, Laurence Rossignol, et à la Lutte contre l'exclusion, Ségolène Neuville.

Cette étude, menée par internet auprès de 11.232 enfants et adolescents français âgés de 6 à 18 ans, confirme les résultats de la précédente, à savoir que 17 % des enfants et adolescents consultés se trouvent en "situation de privation matérielle".

Privation matérielle, mais également "faiblesse de liens" avec son entourage social, à savoir la famille, les amis ou encore l'école.

Ainsi, près de quatre enfants sur dix disent avoir des relations tendues avec leur mère (42,7%) ou leur père (41,7%). Une proportion non négligeable d’interrogés disent aussi ne pas se sentir valorisés par son père (23 % des 15 ans et plus), ou sa mère (11% des 15 ans et plus).

À l'école, plus de 45% des enfants sondés se disent vraiment angoissés de ne pas réussir assez bien à l'école. De plus, plus d'un tiers des enfants et adolescents disent avoir été harcelés ou ennuyés par des camarades.

Catherine Dolto, pédiatre et psychothérapeute, a indiqué au Monde qu'un trop grand nombre d'enfants "se sentent à la dérive dans le tournant de l’adolescence". Ces derniers, pour cacher "une immense solitude, un désarroi qui étouffent insidieusement le désir de vivre", se tournent vers l'alcoolisme, la drogue ou pire, le suicide.

D'ailleurs, 28% des 12-18 ans ont avoué avoir eu l'idée de le faire, et 11% confient avoir déjà tenté l'expérience.

Sociologue et directeur de recherches au CNRS, Serge Paugam affirme d'ailleurs que "le harcèlement sur les réseaux sociaux joue un rôle crucial ans le passage à l'acte, multipliant les risques par trois".




1.Posté par noe le 23/09/2014 19:19

Il y a des claques qui se perdent !
Que Dieu ait pitié d'eux !

2.Posté par Gloseur sensE le 23/09/2014 20:23

"le harcèlement sur les réseaux sociaux joue un rôle crucial ans le passage à l'acte, multipliant les risques par trois".
Il apparaît nécessaire de rappeler que le harcèlement moral, en milieu scolaire, téléphonique, via Internet, les réseaux sociaux, etc, constitue une infraction pénale.
Il ne saurait donc y avoir de classement sans suite pénale ni de réponse implicite de rejet qui s'apparenterait à une faute grave.
Et les parents ou les tuteurs, responsables des actes commis par leur enfant mineur, se doivent de faire cesser immédiatement tout préjudice moral, d'exprimer leurs excuses (ceux de l'enfant et de l'adulte), et de réparer les dommages causés à la victime.

3.Posté par ndldlp le 23/09/2014 21:34

gravissime..qu'en disent les pédo psy dans les CMPP?

4.Posté par Thierry le 23/09/2014 22:26

L'évolution de la société du tout dématérialisé ... même les parents ... où sont papa, maman ? Ils bossent ... phénomène de familles sans repères ou sans père, tout court, et des enfants voués à eux mêmes... Fini le temps des réunions de familles, du patriarche en début de table... etc comme on ne pourrait le voir que dans de beaux films en noir et blanc. On a la toile, le monde virtuel et les réseaux sociaux ... dans la vraie vie, c'est autre chose la vie.

Courage les enfants ... Vous grandirez ... que seront vos enfants demain si vous baissez les bras ... C'est ce que ce sont dit vos parents...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes