MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Faits-divers

La mise en fourrière d'un véhicule ne doit pas être la seule crainte du délinquant routier


La Police nationale effectue une piqûre de rappel en ce début d'année. Tout délit routier peut amener à la mise en fourrière sur le champ d'un véhicule comme le montrent de nombreux exemples ces dernières semaines. Mais la saisie du véhicule ne saurait être le seul risque encouru par les délinquants de la route. La préservation des vies, d'autrui et de soi-même, doit être le véritable moteur de la prise de conscience.

Par LG - Publié le Samedi 8 Janvier 2022 à 09:36

Police nationale de La Réunion : "Le Service Territorial de Sécurité Publique s’engage encore plus fermement cette année dans la lutte contre les conduites générant pour tous des risques graves sur nos routes.

Le Code de la Route permet de placer immédiatement en fourrière tout véhicule en lien avec la commission d’un délit (conduite avec usage de stupéfiants, sous l’emprise d’alcool, lors d’un refus de se soumettre aux vérifications, lors d’une circulation avec défaut de permis…).

Cette mesure, d’application immédiate et systématique, s’ajoute généralement à la rétention du permis de conduire (si le conducteur en est titulaire…). Le propriétaire, quand bien même ne serait-il pas le chauffeur interpellé, ne peut empêcher la mise en fourrière ; il devra patienter 7 jours pour récupérer son véhicule sous réserve de payer enlèvement et frais de garde pour cette durée. De même, un passager, même sans influence de produit psycho actif et titulaire du permis, ne peut pas plus se substituer au chauffeur délinquant et reprendre clé et véhicule.

Attention donc lors de prêt de véhicule ! Un véhicule utilisé par un employé interpellé peut pareillement être immobilisé.

Pour illustration, et uniquement sur Saint-Denis, cette mesure a été appliquée à plusieurs reprises ces dernières semaines par les effectifs de la Délégation Départementale de la Sécurité Routière (motocyclistes et effectifs de la Brigade de la Sécurité Routière), y compris le soir du réveillon.

Prudence donc en ce début d’année concernant les prises de risques au volant ou au guidon. Les enjeux dépassent largement ceux d’une contravention et d’une mise en fourrière."







1.Posté par TRÈFLE le 08/01/2022 09:49

Les délinquants peuvent dormir tranquille, les FONCTIONNAIRES sont 'occupés..

2.Posté par TRÈFLE le 08/01/2022 09:50

... à traquer les délinquants.

3.Posté par 4 feuilles le 08/01/2022 09:54

Si les Pompistes pouvaient intervenir histoire de nous lister le travail qui ont à faire et pour lequel ils sont payés?

Idem pour les cuisiniers, dentistes, mécaniciens.

4.Posté par Antiflic le 08/01/2022 11:14

Toujours des menaces !

5.Posté par Passi974 le 08/01/2022 12:53

Sa revente avec reversement a l'association d'aide aux victimes de la route

6.Posté par Zoé le 08/01/2022 17:22

Quand je pense qu il y a 50ans passer le permis était une formalité...savoir passer les vitesse suffisait.
Aujourd'hui on est arrivé au point que quoique l'on essaye pour baisser le nombre de mort, le chiffre des tués ne baissera pas.
Il est devenu une statistique résiduel. Car tous ce qui est humain comporte un biais ...

7.Posté par Lulu le 09/01/2022 06:45

à 6.Posté par Zoé le 08/01/2022 17:22, il y a cinquante ans on demandait un peu plus en matière de conduite, et les conducteurs étaient plus mature qu'actuellement, les voitures moins rapides, et moins de monde aussi sur les routes!

8.Posté par JLS le 09/01/2022 10:40

Et quoi I fait peur les délinquants déguisé ??

DÉGUISÉ en homme de loi !!

9.Posté par Zoé le 09/01/2022 11:29

Comparativement aux épreuves d'aujourd'hui et selon où on passait le permis (*campagnes notamment) l'examen était rudimentaire !
Pour ce qui est du nombre de morts, les routes étaient déplorables en qualités, sinueuses...les gens des campagnes comme citadins étaient souvent alcoolisés et les normes de sécurités des véhicules étaient quasi inexistantes, les routes bordées de gros arbres en compagnie (*ces bons vieux platanes), le port de la ceinture très peu respecté; mais oui je vous l'accorde les gens roulaient moins vite (*et ça uniquement pour des raisons techniques )
Alors oui on a amélioré tout çà. Et oui le nombre de mort aujourd'hui ne faiblit pas où très peu maintenant que l'on a amélioré tout ça (*et cela en raison d'un effet d'échelle)
Car oui les gens boivent/fument encore malheureusement, le 2 roues s'est démocratisé. Le téléphone au volant à fait son arrivée.
Mais non la seule cause de vitesse pure n'est pas une raison suffisante et accidentogene. Elle est un facteur ajouté et aggravant. Mais en rien emmerder les citoyens à rouler moins vite fera baisser le nombre de mort ! (*ou alors on parle des motards uniquement qui eux prennent des risques insensés). Mais moi je parle uniquement de la cause de ces automobilistes dont la voiture est embarqué sous prétexte d'avoir fait une pointe de vitesse).
C'est mentir que de dire que réprimer ces conducteurs va baisser le nombre de morts et d'accidents sur nos routes.
A bon entendeurs, salut !

10.Posté par paulux le 10/01/2022 16:05

On a bien compris que les fonctionnaires doivent tenir des objectifs: nombre de pv, nombre d'immobilisation etc. Il y a plus de 4700 décès par an recensés a la réunion . La covid a tué 400 personnes et les accidents routiers 40. Les accidents routiers sont donc un fléau dans le discours des autorités étatiques bien qu'ils ne représentent que 0,85% des décès !!! cherchez l'erreur

11.Posté par Lulu le 11/01/2022 07:25

Zoé, nombre d'accidents sont provoqués par ceux qui ont fait " une pointe de vitesse", et quand l'alcool est aussi au RDV.......! maintenant il y a des règles de circulation avec des contraintes, où on les respectent ou on se fait "gauler" avec les conséquences que l'on connait c'est tout laissez les gens faire n'importe quoi sur les routes ce n'est pas possible, on vit en société et les règles doivent être respectées pour le bien de chacun!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









Publicité


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes