MENU ZINFOS
Faits-divers

La mère de la petite Elianna frappée lors d'une nouvelle grossesse : Son compagnon condamné


Pascaline Guilgori, de nouveau en couple depuis quelques semaines, a encore fait parler d'elle à la barre d'une juridiction. Le 3 mai dernier, elle était giflée par son nouveau compagnon de 24 ans dont elle est enceinte. Déjà incarcéré plusieurs fois, Dylan N. retrouve les barreaux de Domenjod.

Par Régis Labrousse - Publié le Vendredi 6 Mai 2022 à 14:28

En janvier dernier, Pascaline Guilgori, une bouteille de bière à la main, giflait un de ses compagnons en pleine rue
En janvier dernier, Pascaline Guilgori, une bouteille de bière à la main, giflait un de ses compagnons en pleine rue
La vidéo où Pascaline Guilgori, la mère de la petite Elianna, morte sous les coups de son ti-père, giflait violemment et à plusieurs reprises son nouveau copain avait fait le tour de la toile en janvier dernier. Les images ajoutées à celles de la Saint-Andréenne menaçant deux femmes avec un bâton, toujours en pleine rue quelques jours plus tard, avaient été un sujet d'inquiétude quant à son évolution. 

Pascaline Guilgori, accusée d'avoir porté des coups mortels à sa fille de 2 ans en 2018, avait été acquittée à l'issue de son procès aux assises. Celui qui partageait sa vie à l'époque, Cédric Babas, avait été jugé seul coupable des faits. Il avait été condamné en première instance, puis en appel, à 20 ans de réclusion criminelle.

"Mi veut tuer un flic"

Ce vendredi, le nouveau compagnon de la mère de famille, dont les deux enfants ont été placés avant même la tragédie qui a coûté la vie à Elianna, était jugé devant le tribunal correctionnel dans le cadre de la procédure accélérée.

Le 3 mai dernier, le couple récemment formé se trouvait chez des amis à Saint-Denis. Vers 21h45, l'intervention des policiers avait été requise pour une dispute entre conjoints. Pascaline Guilgori, enceinte de quelques semaines, aurait signifié à Dylan N. son intention de le quitter. Il est reproché à ce dernier de l'avoir alors ceinturée et giflée. Ce n'étaient pas les premières violences commises sur sa compagne.

Il avait ensuite pris la fuite avant de revenir sur les lieux et de tenter de mettre fin à ses jours en sautant de la fenêtre de la cuisine. C'est ainsi qu'il avait été appréhendé. "Mi veut tuer un flic", avait-il lancé aux policiers. Il s'était rebellé en refusant de monter dans la voiture de ces derniers. "C'est faux, ils m'ont insulté, j'ai répondu c'est tout", indique le prévenu à la présidente de l'audience ce vendredi. Celle-ci en profite pour lui demander d'enlever les mains de ses poches. Celui dont le casier judiciaire est constellé de 18 mentions et de 4 années de détention à seulement 24 ans "s'en fout".

Il savait qu'elle était enceinte

Sorti de prison en mars dernier, Dylan N., qui savait que Pascaline Guilgori était enceinte au moment des coups, demande au tribunal de révoquer la peine de 1 an de sursis qui pèse sur sa tête. Cette dernière n'a pas souhaité se déplacer pour apporter son témoignage ni se constituer partie civile.

"Pour lui, une gifle ce n’est pas de la violence alors que madame est enceinte", fustige la représentante de la société. Fanny Gauvin requiert 2 ans de prison et la révocation de 6 mois de sursis ainsi que l'incarcération immédiate.

En défense, Me Julien Baracco tente d'assouplir la décision des juges en évoquant le passé de son client : "Il faut apporter une réponse pénale qui soit compréhensible pour lui", évoque le conseil.

Inflexible, le tribunal, vraisemblablement agacé par le comportement du prévenu à l'audience - celui-ci interpellant l'avocate des policiers avec virulence et ricanant pendant sa plaidoirie, "vous pouvez demander 20 ou 30.000 euros de dommages et intérêts, j'en ai rien à f..., je paye pas" - a condamné Dylan N. Il écope de 2 ans de prison avec maintien en détention assortis de la révocation de 6 mois de sursis.




1.Posté par Ouais... le 06/05/2022 16:09

Le plus grave c'est qu il avait les mains dans les poches, signifiant qu il n à rien à battre de la société... Tant que la société et non pas la loi, puisque c est le système qui la vote, sera aussi molle avec ces personnes, on en sortira pas. Quand à la femme, je ne sais quoi lui dire, elle évolue dans un milieu, qui favorise le renouvellement de ces situations. Elle doit se responsabilisé, mais après son accusation lors de son premier procès, aucun déclic du coup peut être la forcée à voir un professionnel. Enfin c est bien triste tout cela...

2.Posté par cenkorli le 06/05/2022 14:39

chronique d une vie ordinaire de La Réunion entre alcool, drogue , violence, et assistanat.

3.Posté par 🙂🙂 le 06/05/2022 17:48

La seul victime c est le bb

4.Posté par Charlotte le 06/05/2022 18:28

Post 2 ne mettez pas tous les réunionnais dans le même panier assistanat ne veux pas dire forcément alcolique et sans éducation. Ceux qui sont alcooliques et sans éducation mérite la stérilisation forcé sans anesteshie.

5.Posté par Na poin la honte le 06/05/2022 18:46

Content de zot les juges ? Bravo encore hein BRAVO !

6.Posté par tec tec le 06/05/2022 20:11

De bons gros (…)!! Il n'y en a pas un pour rattraper l'autre.

7.Posté par Mzungu 974 le 06/05/2022 20:15

Franchement....

2 enfants retirés....
1 enfant assassiné chez elle...
Et encore enceinte!!!!

(…)

8.Posté par Gulliver le 06/05/2022 20:30

Je pense qu'il faut penser à l'enfermer elle, elle va continuer jusqu'à quand à faire du tor aux hommes, elle fait des bébés à gauche, à droite, c'est une personne qui ne se respecte pas et les hommes non plus, l'affaire de la petite est encore dans les mémoires, c'est tout récent.

9.Posté par 666 le 06/05/2022 20:33

Manifestement, elle se complaît dans la fange : elle est avec qui ? Un délinquant.
Mais peut-elle prétendre à mieux ?
J'en doute.
Je parie qu'aucun des 2 ne travaille.

10.Posté par Papapio, "Pére Amor" le 07/05/2022 04:23

2 enfants retirés
1 petite fille assasinée
1 autre bébé en cours

Oui ce sont bien les Enfants les victimes...

La CAF est aux anges...
La France aura bien les Enfants qu.elle "produit", dans les "Pouponnières de l Outreau Mère"...

A vomir .

11.Posté par Onnepeutpasplaireàtoutlemonde le 07/05/2022 06:42

Ligature des trompes....

12.Posté par Lucien le 07/05/2022 06:55

Ligature des trompes et internement à vie de ce genre de fille. Perdu définitive.

13.Posté par L''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''''INSOUMIS le 07/05/2022 08:11

Des Pascaline et des Dylan il y en a à la pelle autour de nous et de plus en plus, hélas...

14.Posté par Pierre le 07/05/2022 08:46

C'est terrible mais il y a tellement pire comme infos. Par exemple, ma nièce en pleine santé a perdu son bébé à 8 mois de grossesse suite au "vaccin". Toutes ces morts d'enfants dont on ne parle pas.

15.Posté par 👌 le 07/05/2022 11:02

Un homme bientôt en prison, certainement un enfant en danger. Et une femme qui se dis victime !

16.Posté par QBR974 le 07/05/2022 15:09

A 14 : il faut témoigner!
Demandez à zinfos d’écrire un article… documenté!

17.Posté par Ramier le 07/05/2022 15:49

Bon maintenant la. “” pseudo Maman “ Elianna
Déjà 2 marmailles placés .
Rip Elianna. Pokor fini deuil déjà Enceinte
Faut s’occuper sévèrement de sa psychopathie
Met’ ça Domenjod

18.Posté par Marin le 07/05/2022 15:58

Quelle vie!en plus elle est encore enceinte à croire qu'elle aime bien aussi fo mettre un stérilet au moins aucun enfant ne sortira de son ventre si c'est pour être placé après ça sert a rien quelle continue à mener sa vie de beuverie ça lui va mieux qu'être mère je pense...

19.Posté par SPARTACUS974 le 09/05/2022 11:19

Un bébé SAF en préparation...Pas de doute,le suivi social a de gros trous dans la raquette .
Pour "Gervaise " Guilgori,lamour lé pa dou.....Lé dur même.

20.Posté par narcisse le 09/05/2022 11:42

Irrécupérable…

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes