MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

La marque au "fer rouge" infligée à l'imaginaire de la psychiatrie


Voilà un sujet qui soulève de la polémique au lieu du débat, d’échange ou de la réflexion, d’ailleurs qui nourrit bien vite l'actualité des médias. C’est ainsi que la psychiatrie....

Par JCC. - Publié le Dimanche 17 Janvier 2016 à 17:33 | Lu 811 fois

La marque au "fer rouge" infligée à l'imaginaire de la psychiatrie
est devenue comme des esclaves de l’époque, marquée au "fer rouge" dans notre imaginaire comme une maladie stigmatisante. Mais, n’est-elle pas là, qu’un "faux combat" qui, de surcroît en vous trompant de cible ? Pourquoi la psychiatrie fait-elle autant peur ? Pourquoi faut-il la stigmatiser autant ? Il est impossible de croire à cette peur d’être contaminée !

Mais, faut-il encore tenter de modifier les idées reçues du grand public au sujet de la maladie mentale quand d’autres ne peuvent pas se sentir concernés par cette maladie, et quand ils ne la vivent pas ou en y étant confrontés personnellement ou encore n'étant pas des professionnels du milieu ?

C’est ainsi que se construit la "théorie de l’étiquetage" : à partir du moment où quelqu’un est différent, il nous fait peur, il suscite la méfiance et nous le mettons à distance et on le stigmatise comme le mauvais objet.

Pourtant, je me souviens encore vers l’année 1995, la venue de ce grand conteur, musicien et chanteur hors pair, qu’est lo "Rwa Kaf" et de son équipe, à la grotte des premiers Français, suite à une invitation du service de la pédopsychiatrie de Saint-Paul, afin de raconter "dé zistoir, po chanté et surtout po joué maloya po nout’ band’ marmailles hospitalisés…". Vraiment, un moment de pur bonheur qu’ont vécu ses enfants, on dirait même que leurs "peines, leurs souffrances ou leur mal-être", ont tout d’un coup disparu sous l’effet du chant et du maloya !

C’est ainsi que l’idée de faire la musique une médiation thérapeutique en hôpital de jour, projet validé par le pédopsychiatre, est née. D’ailleurs, les instruments (Roulèr, Kayam et tambour) furent achetés chez un certain Danyèl Waro. Petite anecdote, il avait rédigé la facture tout en créole ( i fé zit tan'…), mais n’avait pas été acceptée par l’économe de l’époque. Qu’ensuite le conte en créole et des chants sont entrés dans la thérapeutique en hôpital de jour et aujourd’hui une dizaine d’autres médiations existent.

Cependant, pour le "maloy aho", évitons les jugements prématurés, moralisateurs ou des amalgames dont certains semblent se nourrir actuellement. Car, derrière un service psychiatrie, qu’importe le nom qu’on le nomme : Jacaranda, Jamrose, Vétiver, Cardamone ou Maloya… il a des êtres Humains et aussi des professionnels qui travaillent pour répondre au mieux être de ses patients. Alors, faisons attention aux maux véhiculés s'il vous plaît !

JCC.




1.Posté par kld le 17/01/2016 20:07

Intéressant !!!!!

2.Posté par Démocratie le 17/01/2016 20:46

C'est vitre avis, mais ceux qui se sentent bléser ou léser ont le droit de défendre leur point de vue, si les choses étaient aussi simples il n'y aurai pas de débat.....

3.Posté par lesseps le 17/01/2016 22:23

ah ok !! donc vendre des instruments à une institution s'occupant de malades est moins dérangeant que de maloyaïser un service psychiatrique... Comme quoi l'argent adoucit les mœurs !! On a peut être la solution d'ailleurs : "don' a nou larzen té e nana pi problem.." Artistes en carton oui !!!

4.Posté par li le 18/01/2016 20:12

Il y a une différence entre se produire devant un public et nommer une unité .
Personne n'a dit qu'il ne voulait pas jouer chanter conter participer aider soutenir.
Personne n'a dit qu être malade était un crime.

J vais chez les maloya voir ce qu ils chuinent.
Envoyez ce patient en unite maloya.
Alors ce petit séjour en maloya ? Té kayamb ?

5.Posté par li le 18/01/2016 20:19

Mettre le maloya au même rang que la cardamome vetyver jacaranda ...
Que dire!!!

Auteur malhonnête.

6.Posté par denise fontaine le 19/01/2016 05:49

Mais bien sûr.
cela veut dire qu'il faudrait débaptiser les personnes se trouvant malgré elles dans ces unités : elles s'appellent Jean, Pierre, Marie, Martin, Elisabeth, carmen, justine, Elie, Marie Claire, sophie,....mais alors il faudrait les appeler n°1, 2, 3 , 4 , ou mieux encore, par leur numéro de sécu...

Parce que d'autres, en ville, portent aussi ces prénoms, n'est ce pas! il ne faut pas les stigmatiser!

je ne vois pas pourquoi le maloya serait différent du vétyver ou du géranium qui sont aussi des spécialités locales ou de Carmen ou de Paul ou de Justine...

Jusqu'où irez vous dans l'absurdité?

dans la bêtise inhumaine?

Franchement je ne pensais que le créole était arrivé si bas... et ça y chante "mon frére, lo frére, mon dalon"... !!!!!!

ce sont tous vos fréres, sauf ceux qui sont malades et qui n'ont rien demandé?

Demain cela peut être vos enfants ou petits enfants qui y seront... qui ça y connaît demain?

Aprés comment ou regarde à ou dans un' glace, couillon, quand ot zenfant sera dedans et que ou n'aura moucat le zaffair?

BANN LA MOUCAT

7.Posté par li le 19/01/2016 09:18

"Dan servis kabare
Lespri lo ker lo kor le la
Lespri in boug lé mor baya
Lo ker son fanm i pri pou li"

Lé sur médecin la lé en raccord ek maloya, servis,kabar...
Médecin la i sa laisse bana pri zot zancèt, aplé zot zancèt
In ti rhum pou accompagné
In do riz dans feuille
Ek la min
Tradition médecin la i ainm zot i capte
Tention
Roulèr kayamb i sa tremblé
La voix zezer i sa entend'dan tou bâtiment terre sainte
A soir nana kabar lhopital
I sa santé missié koloni, zandarm, missié lo gronwi , 20 desanm, ranpli mon ver, valé valé, namouniman, zamal, flèr malèr, la reynion lé pi à nou, mon liberté, batarsite,lavyon, oté la reynion, tizorz, tir malol.

A oui la i sa santé la.

À ti march lo vent 'en l'air
Ti ve sawar mon nom...
Roulè komen ti ve mon Roulèr. .
Mi pren pa la kolèr
Ti ve sawar mon nom. ..
Nou minm gro colon a'gard
Nu la fé maloya pou cadence à zot...
Oué mon papa lé rwa
Mon moman i reine ..
Tape komen ti ve komendèr...

8.Posté par li le 19/01/2016 09:56

" je ne vois pas pourquoi le maloya serait différent du vetyver et de la cardamome "

A la la in' n'a poin identité.

Personne i moukat malade i maltraite malade
Concert zot i ve ? Mi lé sur bana i vien gratis .

Mé in piment la pa in poivre.
Maloya la pa lo nom marie joseph, sa la pa in nom bâtiment .
Et nora aussi repas creole ? boucané ti jak baba figue , in piton mais ek lo poi é brinzel grllé, cari poulé, bred chouchou, bref morel,songe, manioc, ri sofé, boudin, la morue grillée, civé tang, tilapia, zandèt, guêpes dan lhopital ? ?? Va sacrifié bef ek cabri aussi ?
Si zot i ve in unité maloya aporté toute avec siouplé.
Puisque tradition zot i ainm. ke zot souci cé fé garde banm malade in pié dan la reynion. Donne toute avec.
Médecins de maloya va koz kreol.
Et va soigne ek lo zerb.
Hein!?


Alé di partou.

Tir sa
Bana la pa la ek nou

9.Posté par li le 19/01/2016 10:12

Ah si zoy i trouv 1 médecin de terre sainte i koz kreol!
Ha ha ha.

Lo 1èr i guingn fé koz 1 médecin lunité en kreol aura le prix maloya power.


Maloya power.

10.Posté par li le 19/01/2016 12:32

" des professionnels qui travaillent pour répondre au mieux être des patients "
Dans auel batiment terre sainte ?
???

Ce serait plutôt :
I am the médecin
Nul ne peut m interrompre
Nul ne peut me solliciter
Je déplacerai mon séant en lieu et en temps opportun
Ôter moi cet indigent de ma vue

Faudrait d'abord définir "médecin " à ces deux trois imbus hospitaliers du sud.

11.Posté par Maloya le 19/01/2016 14:54

Bon à savoir, que beaucoup d'enfants portent le prenom de MALOYA, d'ailleurs peut-être la Réunion depuis 1900 ! HE OUI !

Une boisson alcoolisée porte le nom de MALOYA !

Un colis avec fruits et boisson s'appelle MALOYA !

Un voilier à Brest s'appelle aussi MALOYA !

Bars et plusieurs Gîtes (Albi) en Métropole s'appellent encore MALOYA !

Une résidence dans l'EST pour personnes Âgées s'appelle MALOYA

La liste est longue et cela ne date pas d'hier....No comment !!!

MALOYA

12.Posté par li le 19/01/2016 20:00

Post 11 ou la preuve par 2 que les artistes font bien de sortir le roulèr.
Le recyclage c est fini.
Maloya un ker un esprit .

13.Posté par kld le 20/01/2016 23:06

li , bravo , ou défend bien créole ! mwin , y choque pa mwin ce zistwar , mais , bravo quand meme , out na un joli kosé !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes