Faits-divers

La maman de Jahden témoigne

Mardi 3 Avril 2018 - 00:19

L'enquête doit déterminer les responsabilités de l’équipe enseignante dans la mort de Jahden, décédé jeudi dernier après avoir mangé des crêpes lors du carnaval de son école.

La mère de l’enfant s’est exprimée ce lundi sur BFMTV. Totalement anéantie, elle raconte, en pleurs, que l'équipe pédagogique était au courant des risques allergiques que présentait son enfant vis-à-vis des produits laitiers.

"Ça fait trois ans qu'il est dans cette école: petite section, moyenne section, tout le monde était au courant. Même les parents d'élèves étaient au courant que mon fils était allergique au lait", déplore Marie-Anaëlle, la mère de Jadhen. 

"Ils sont tous au courant pour l'allergie au lait de vache et ce qu'il fallait faire en cas d'urgence", affirmait ce week end Fabien, le père de l'enfant. "C’est pire qu’une erreur. Donner quelque chose à quelqu’un en sachant que ça pourrait lui faire du mal, pour une maîtresse d’école, ça n’est pas logique. Il y a un manque de jugeote."

Il est environ 16h jeudi dernier lorsque la mère de Jadhen vient récupérer son enfant à l'école à Limas, dans le Rhône. Mais sur le chemin, son enfant commence à se sentir mal. 

Une réaction allergique fatale

"Sur la route de l'école, il n'était pas bien. Il m'a dit 'Maman, je ne me sens pas bien, j'ai envie de vomir'. Il m'a dit 'Maman, je n'en peux plus'. Je l'ai porté, j'ai croisé des gens, j'ai demandé un téléphone à des filles pour appeler les pompiers", explique Marie-Anaëlle, à BFMTV. 

Malgré leurs efforts, les pompiers ne réussiront pas à réanimer l'enfant. L'autopsie pratiquée vendredi a établi que l’écolier de 6 ans est mort d'un choc anaphylactique, une réaction allergique violente. 

Le procureur de Villefranche-sur-Saône a confirmé que le "régime alimentaire (de l'enfant) était connu" du personnel éducatif et que "c'est la maîtresse qui a proposé la crêpe à l'enfant".

Zinfos974
Lu 63818 fois



1.Posté par tikaf le 03/04/2018 07:00 (depuis mobile)

Vraiment triste...courage à vous. Que justice soit rendu et bien rendu car là c''''est un crime volontaire.

2.Posté par Jean le 03/04/2018 07:52

Quand quelque chose est si vital, il faut un maximum de communication, la même tragédie se serait produite si un petit camarade avait partagé son goûter fait par sa maman !
Un tel handicape devrait interdire l'accès aux écoles jusqu'à ce que l'enfant soit assez grand pour refuser de lui même.
Rip

3.Posté par alcide le 03/04/2018 09:53

Les goûters dans les salles de cours doivent être interdits, cette pratique se généralise depuis des années...avec des produits alimentaires de mauvaise qualité et des allergènes nombreux...Les enfants ne vont pas en cours pour bouffer, mais pour étudier !!!

4.Posté par Fidol Castre le 03/04/2018 09:57

L'hyper compétence de l'école de la ripoublique dite française.

5.Posté par huguette le 03/04/2018 11:50

post 1 et 4 vous etes ignorants

Ce qui est arrivé est tres triste mais pourrait de nouveau arriver
en debut d année les parents notifie si l enfant est allergique

Vous pensez vraiment que l instit a le temps de regarder et de penser a tout cela

la solution serait d interdire ce genre de pratique et la c est les parents qui vont rouspeter

6.Posté par Daniella Cadenet le 03/04/2018 12:02 (depuis mobile)

Je compatis à votre douleur Anaelle et comprends votre désarroi face à ce tragique événement.
Bon courage à vous et à votre famille.
Mes sincères condoléances.

7.Posté par Choupette le 03/04/2018 13:05

Ambiance festive de carnaval, les gosses qui chahutent, ça a tout l'air d'être un manque d'attention ... .

C'est triste pour les parents.

8.Posté par Marie le 03/04/2018 14:14 (depuis mobile)

Repose en paix , p''tit bonhomme.
Courage , à la maman .
Une pensée, pour cette pauvre maîtresse.
Ça , peut arriver, MALHEUREUSEMENT.
Dans , mon boulot , aussi nous sommes passé a côté, de cata .
Il , faudra un responsable .

9.Posté par SNOEK le 03/04/2018 15:52

POST 1 Comment osez-vous écrire de telles horreurs ? Un crime VOLONTAIRE ?

10.Posté par Zenou le 03/04/2018 16:53 (depuis mobile)

Mounoir .. R.I.P et condoléances a toute sa famille ses proches et ses amis😓😓😓

11.Posté par COLLIEZ le 03/04/2018 17:11 (depuis mobile)

Triste histoire mourir si jeune à cause d''''une crêpe, je pense que personne n''''est à l''''abri de cette erreur surtout dans une fête CARNAVAl, ou tous les gâteaux et crêpes contiennent du lait en général
La pauvre maîtresse doit se culpabiliser

12.Posté par mes condoléances le 03/04/2018 17:42

tout d'abord mes condoléances a cette famille dans la douleur.A POSTE 1:Comment pouvez-vous dire que c'est un crime volontaire,vous croyez , ,qu'un professeur des écoles qui sont la pour apprendre de leurs connaissances ,l'éducation des enfants , peu volontairement commettre un crime.Le probleme a l'éducation nationale les professeurs des écoles ont trop de matières a enseigner,il faudrait revoir complètement la charge de ses profs.DANS LES LYCEES ILS ONT QUE 1 OU 2 matières a enseigner.et aussi dans ce genre de situations s'il y avait des personnels proches des enfants pour surveiller ,et, de voir les fiches des enfants qui sont allergiques, serait était bien, et cela ne pouvait pas arriver. les professeurs des écoles sont surmenés ,mathématiques,français qui comprend ,lecture,orthographe,conjugaison,grammaire. le sport,la géométrie ,ainsi suite, ainsi suite,ainsi suite. A revoir l'organisation des matières pour les professeurs des écoles mr le ministre

13.Posté par Sab le 03/04/2018 19:20 (depuis mobile)

C''''est très triste, pour Jahden, ses parents et la maîtresse. Il faut être sur le qui vive sans relâche quand on travaille en maternelle, à la cantine surtout.
Tout est fait PAI, on informe tout le personnel...mais hélas un malheur est si vite arrivé

14.Posté par tof le 03/04/2018 19:29

post 1
crime volontaire!!!arrete d ecrire de la merde
pauvre type que tu es!!!!

15.Posté par Anne95 le 03/04/2018 20:11

Post 3 : "l'école est faite pour étudier et non pas pour bouffer"

A mon avis, quand on ne connaît rien à l'école, aux nouveaux programmes et surtout quand on ne connaît pas comment se passe une journée avec une classe de primaire je pense qu'il faudrait éviter de l'ouvrir.
Etudier et seulement étudier oui mais avec des collégiens, des lycéens et encore ! Allez dire ça à des enfants de 3 à 11 ans ! ça me révolte ce genre de réflexion. Si des écoles alternatives du type "Montessori" et j'en passe fleurissent un peu partout c'est qu'il y a une raison.

"Interdire l'accès à l'école" : c'est ce qui s'appelle de la discrimination, cette crêpe il aurait pu la manger n'importe où.

Une enseignante sûrement débordée (on ne connaît pas le profil de sa classe, entre les allergies, les handicaps, les dys..), l'euphorie du carnaval et un enfant innocent, et voilà un drame épouvantable.

Courage aux parents.

16.Posté par alcide le 03/04/2018 23:02

15.Posté par Anne95 le 03/04/2018 20:11

"Si des écoles alternatives du type "Montessori" et j'en passe fleurissent un peu partout c'est qu'il y a une raison."

Vous sous entendez que les programmes de l'éducation nationale ne sont pas adaptées aux enfants d'aujourd'hui. C'est grave d'accuser le système éducatif en place de la part d'une instit...mais peut-être avez vous raison ...

17.Posté par Kayam le 03/04/2018 23:36

Lorganization ke mwin noré fé : dan le tablo élèves, mwin noré flash de diféren coulèr zélève nana problèm particulier. (p'tète y fé déjà)

1 coulèr pou sak lé alergik ---- 1 coulèr pou sak na diabète etc... etc...

Kan y koné y sava fé la fète lékol, 1 clic si le tablo dan'n lordi, imprimé pou chak classe et redone lenseignan. La légende en bas lo fèye yexplik kossa y lé si le nom prénom lé flashé en rouge, jaune, vert...kimporte. Nana in ta possibilité ek bane logiciel pour ren'n in tablo klèr net é précis.

é pi crèpe là la décide fé ça tou'd'suite pou toud'suite ??? Nana in lorganization davance pou toussala kan mêm !!

Kom mémé t di : vo mié di pi rien, parské tro graté y corche, tro kozé y nui...

18.Posté par JACK le 04/04/2018 00:39

La mort d'un enfant le chagrin d'une mère et d'un père est un drame le plus affreux des drames
pour ses parents qui ont souvent le sentiment de perdre la meilleur partie d' eux même
c'est un arrachement comme une amputation ils le vivent avec un profond sentiment d'injustice
et une culpabilité sans fond et d'amertume

19.Posté par Jp POPAUL54 le 05/04/2018 10:48

En pensées avec les parents face à ce tragique événement.

Mais également de tout coeur avec l'enseignante que beaucoup accablent.
Cet accident aurait pu se produire en bon nombre d'endroits en dehors de la classe, à un anniversaire, à une fête,...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter