MENU ZINFOS
Patrimoine

La maison à pompe de l’Étang-Salé


A la sortie sud de la baie de l'Etang-Salé, des murs de pierres sèches et de moellons retenus entre elles par l’argamasse mélanges de sable, de chaux et de pierres, sont encore visibles.

Par Sabine Thirel - Publié le Samedi 31 Janvier 2009 à 08:05 | Lu 2457 fois

La maison à pompe de l’Étang-Salé

Deux murs parallèles coupent la plage de corail et de roches basaltiques pour s’avancer vers la mer. Il s’agit cependant de deux constructions différentes. La première située plus près de la baie abritait la première maison à pompe. Mais, le marais salant ravitaillé en eau du bord de mer donnait un sel de mauvaise qualité.

La maison à pompe de l’Étang-Salé
Alors le propriétaire et dernier exploitant, Charles Robin, fait installer des canalisations et des pompes pour prélever l’eau de mer plus au large.
Cet assemblage de pierres, encore surmonté d’une sorte de petite tourelle, est la seconde maison qui abritait  la pompe chargée d’équilibrer l’arrivée de l’eau de mer qui approvisionnait les marais salants. Exploités pendant plusieurs siècles, surtout en été, ils donnaient un beau sel. En 1924, Clémencin Honorine spécialiste des salines, vient mettre ses compétences à la disposition de Robin. L'eau de mer pompée pour arriver jusqu'aux salines, sèche sur un sol brut.

La maison à pompe de l’Étang-Salé
On fabriquait bien du sel à l’Etang Salé mais le nom donné à la ville viendrait du petit plan d’eau autrefois alimenté par les marées qui s’avançait à certaines périodes de l’année, dans la baie jusqu’à la place de la mairie aujourd’hui. La baie, à part une petite partie située près du port, « le bassin pirogues », ne possède pas de barrière de corail,  est donc sujette, surtout en hiver, à des rentrées de forte houle .
En 1946, à la mort d'Honorine, les marais sont désertés, malgré une tentative de relance par les héritiers Robin, ils sont finalement abandonnés.

La maison à pompe de l’Étang-Salé
Même si  dans l’histoire de la ville, il est précisé : « Nous n'avons pas référencé de monuments historiques ni d'immeubles protégés sur la ville de l'Étang-Salé. » D’autres vieux murs appartenant à Charles Robin dans les années1920, restent visibles à l’Etang-Salé, comme le parc à huitres ; le canal d’évacuation du surplus d’eau dans le marais salant encore utilisé ; le four à chaux  ainsi que les vestiges de la maison du gardien de la maison à pompe, détruite par les assauts de la mer sur la côte ouest pendant le passage de Gamède en février 2007.

Sources : Le Patrimoine Des Communes De La Réunion.Auteur:Collectif- Editeur : Flohic- Collection:Le Patrimoine Des Communes De France- Parution : 21/11/2000




1.Posté par boyer le 31/01/2009 08:31

super article: je me suis toujours demandé a quoi correspondait ces ruines. A present je me sens moins con.

2.Posté par CENTAURE le 31/01/2009 10:47

A la Réunion, nous avons plein de vestiges de notre histoire qui sont oubliés . Nos responsables comme le citoyen ignorons complètement l'origine de telles constructions ou pont etc... sans vouloir tomber dans la neccessité d'avoir une maison de la civilisation ( abérration financière), il serait déjà bon d'avoir des panneaux simples sur lesquels serait expliquée l'origine historique de monuments de toute sortes ainsi on saurait que des anglais ont oeuvré à la Réunion que des guerres ont lieu entre les français et les anglais à certains endroits avec bien évidemment en parralèle l'histoire de notre peuplement et de notre métissage : de la découverte de l'ïle par les arabes puis les portugais et tde l'arrivée de tous les autres( zoreil, africains, malbars, chinois, zarab, etc... etc..)

Peut être pourrait on aussi aménager l'accueil des touristes dans ce sens, c'est indamissible que de touristes qui arrivent dans un bateau de luxe au Port soit accueillis sur un quai bétonné sans aucun arbre et rien de prévu pour faire entrer des devises à la Réunion : j'ai fait un rêve d'avoir un beau quai d'accueil pour ces touristes avec une prise en compte réelle de notre patrimoine historique.

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 01/02/2009 03:23

à quand un papier sur les nombreux vestiges délaissés du tour des roches ...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes