[Alt-Text] [Alt-Text]
Alertes infos :

La mairie de St-Pierre menace d'euthanasier les 50 chiens squatteurs de l'association Tara



Le site est inutilisé depuis le déménagement de la SPA (photos : page facebook Tara les coeurs sans chaîne de la Réunion)
Le site est inutilisé depuis le déménagement de la SPA (photos : page facebook Tara les coeurs sans chaîne de la Réunion)
14h : La mairie de Saint-Pierre pose un ultimatum. Les bénévoles de l'association Tara et ses sympathisants sont priés de libérer le refuge abandonné à 16h dernier délai. Passé ce délai, la fourrière de la Civis entrera en action.

10h : La mairie de Saint-Pierre est passée ce matin au refuge abandonné de Pierrefonds. L'objectif des agents communaux : déloger les 49 chiens placés provisoirement, mais sans autorisation, hier par l'association Tara, les coeurs sans chaîne de la Réunion.

Dimanche en fin d'après-midi, l'association avait décidé de transférer ces chiens sauvés de la maltraitance à l'ancien refuge de l'Oasis à Pierrefonds, inutilisé depuis des années alors qu'il l'était à l'époque par la SPA.

Ces chiens étaient jusqu'alors au domicile d'Angeline Teston, présidente de Tara, au Tampon. Mais la loi n'autorise pas à un particulier de posséder plus de neuf chiens. Si le contrôle des services vétérinaires le 19 février dernier avait fait paraître le bon traitement et la bonne forme des chiens recueillis, leur nombre a été jugé trop élevé.

Depuis cette date, Angéline Teston a pu trouver un terrain convenable à la Plaine des Cafres. Le terrain, loué à un propriétaire, a été défriché, aplani. "Nous avons signé le bail le 5 mars avec le propriétaire du terrain mais nous avons appris qu'une pétition émanant du gérant du gîte du Relais du volcan, qui ne veut rien en face de chez lui, a été faite dans notre dos, sans concertation. Le souci est que nous avons besoin d'une autorisation de la mairie pour clôturer. Nous avons rencontré la responsable de l'environnement qui a été séduite par le projet de refuge pédagogique que nous lui avons présenté. Les services municipaux sont prêts à nous aider au niveau du matériel mais il reste un problème de taille : la pétition que seul le maire du Tampon peut annuler", signale Angéline Teston.

Devant ce blocage, et la pression de la DSV qui donnait deux mois à l'association pour trouver une solution, sa présidente a décidé hier de passer en force. "Nous avons fait des demandes répétées pour occuper provisoirement l'ancien refuge de l'Oasis qui est parfaitement utilisable mais la mairie de Saint-Pierre s'y est opposée", regrette-t-elle.

Dans le plus grand secret, les membres de Tara ont donc décidé ce dimanche de passer en force. Les chiens ont été placés depuis hier mais c'est désormais un bras de fer qui va commencer.

"La mairie est passée tout à l'heure pour nous signaler qu'ils allaient faire appel à la fourrière pour saisir les chiens", explique, émue, Angéline Teston. "Nous venons d'alerter notre avocate mais aussi Sarah Delavergne qui s'exprimera sur une radio. Nous ne laisserons pas les chiens être euthanasiés", assure-t-elle. "Ce refuge est inutilisé, et nous ne souhaitons l'utiliser que provisoirement", répète Angéline Teston.

La mairie de St-Pierre menace d'euthanasier les 50 chiens squatteurs de l'association Tara

Lundi 2 Juin 2014
ludovic.grondin@zinfos974.com