Société

La mairie de St-Paul ne renouvellera pas les AOT des restaurants de plage de l'Hermitage

Mardi 6 Mars 2018 - 10:11

La mairie de St-Paul ne renouvellera pas les AOT des restaurants de plage de l'Hermitage
Bonne nouvelle pour le collectif DPM, un peu moins pour les restaurants de plage de l'Hermitage. La mairie de Saint-Paul a décidé de ne pas renouveler leurs autorisations d'occupation temporaires (AOT), qui courent jusqu'en juin prochain.

La perte de ces autorisations, valables un an, ne signifie pas que ces restaurants "disparaîtront dès le mois de juillet" explique le JIR. Le média rappelle en effet que les restaurants incriminés "s'en sont passés de 2008 à 2017".

Interrogé par le JIR, le fondateur du collectif DPM, Karl Bellon, a néanmoins indiqué que passé juillet 2018, "les restaurants seront obligés de s'en aller et de remettre en état le site".

Si la commune de Saint-Paul a décidé de ne pas signer d'AOT pour ces restaurants situés sur le domaine public maritime, la préfecture pourra reprendre le dossier.

Mais comme l'a rappelé Le Quotidien, lors d'une rencontre avec le préfet début février, Karl Bellon avait indiqué qu'Amaury de Saint-Quentin souhaitait voir la loi "être appliquée".
NP
Lu 4792 fois



1.Posté par A m"diter le 06/03/2018 10:52

C'est très bien. On peut faire mieux et moins illégal, tout le monde y trouverait son compte!!!!

2.Posté par Tanguy le 06/03/2018 11:16

voilà une bonne nouvelle.

3.Posté par Glandu le 06/03/2018 11:19 (depuis mobile)

Et donc les adhérents de ce collectif iront plus à la plage ??? Non même pas. C’est juste parce qu’ils grattent leurs fesses à la caz ....s’ils avaient un vrai boulot ils s’occuperaient d’autres chose

4.Posté par HUG le 06/03/2018 11:23

Continuons a observer et rien ne changera..

5.Posté par RADIO BISTROT le 06/03/2018 11:24

Mouais ... j'y crois pas trop. Y a trop d'argent la dedans... les échanges vont se réaliser entre personnes 'influentes' ...

6.Posté par pipo le 06/03/2018 11:34

"La mairie de St-Paul ne renouvellera les AOT des restaurants de plage de l'Hermitage"

La mairie de St-Paul ne renouvellera (pas) les AOT des restaurants de plage de l'Hermitage?
La mairie de St-Paul renouveler les AOT des restaurants de plage de l'Hermitage?

Pas très claire votre bafouille....

7.Posté par HOAREAU le 06/03/2018 11:39

Ces paillotes sont horribles et dénaturent le site, elles doivent disparaitre. Pourquoi ne pas avoir fait construire des Rondavelles pour déplacer ses entreprise? Manque d'anticipation? de budget?

8.Posté par Nono le 06/03/2018 11:53

Appels d'offres en bonne et due forme, démolition des structures en dur, restauration légère (et plus accessible), libération de l'espace public, merci le collectif DPM.

Et tant pis pour ceux qui ont racheté un peu légèrement ces structures en 2015, la plage n'est plus à vendre.

9.Posté par Reunionnais le 06/03/2018 12:00

Il etait temps!
Ensuite il faut passer au chemin pécheur bouché par les gros ZOZOs du quartier.
Puis aux meme gros ZOZOs qui ont contruits sur la plage...

10.Posté par yab974 le 06/03/2018 12:02

bein de 2007 à 2017 quissa la autorise à zot de venir la?? l'ancienne maire?

11.Posté par Grangaga le 06/03/2018 12:20

................................................Mon karo filao.....................................................................

Po kèl' rézon la mètt' a ou là
Ek' in fèy' y rossanm' pa satt' toutt' fèy' do bwa
Pé t'ètt' in l'érèrr' lo bougu' la kréacyion
Pèr'di mèm' outt' flèrr' po li tou l'tan lo printan

La tèrr' la bézwin dowarr' po protèz' son l'amm'
Lo syièl' sirman ankorr' po réparr' lo niaz'
La mèrr' po kacyiètt' pangarr' y wa son l'arm'
Ek'sétéra.............
La abi zot' rèvv' mounwarr' èk' in linz' mizérabb'.......

Mon kontanplacyion y fé d'mann' a mwin pourkwa
In vi antyié mi vé ranpli dan ton bra
Po la grandèrr' sirman ou la otèrr' outt' l'èspri
Y gainll' pass' a travèrr' antt' bann' goutt' la pli

Ekoutt' lo van or'kèstré ton mélody po touff' tanbourr' l'vagu'
Santi ton barbb' digu' digu' mon pié y fé ri mutinn'ri lo sabb'
Agardd' koman outt' kèrr' y montt' o sieu mi di la pwin méyièrr' parassol' la plaz'
Ek'sétéra................
Mèm' si ou lé ès'tropié Ti Zézi la mètt' a ou là po vèy' son rivaz'...........

12.Posté par Allez PSG le 06/03/2018 12:31 (depuis mobile)

Enfin. Les bonnes nouvelles arrivent.

13.Posté par Zouave le 06/03/2018 13:07

La mairie va donner des autorisations verbalement, comme il en a l'habitude...Avec Sini on n'est pas sortis de l'auberge.

14.Posté par Kanal bisik le 06/03/2018 13:08 (depuis mobile)

Enfin on retrouvera les odeurs de rougail saucisse,massalé,et autres cari et parfum des iles et non pas ces odeurs de cuisine insipide servant des poissons avariées...

15.Posté par beaulieux le 06/03/2018 13:15

Je souhaite l'independance de cette ile ayez des couilles

16.Posté par vigilance! le 06/03/2018 13:27

il faudrait un bon coup balai a la DEAL pour commencer ...

17.Posté par ?????????? le 06/03/2018 13:27


Et donc les adhérents de ce collectif iront plus à la plage ??? Non même pas. C’est juste parce qu’ils grattent leurs fesses à la caz ....s’ils avaient un vrai boulot ils s’occuperaient d’autres chose

BELLON A ETE MEDECIN ET OU §



ETTONNANT NON UN CREOLE MEDECIN

18.Posté par zenesrebel le 06/03/2018 14:07

post 3: Glandu :
mi rossen dann oute kozman konm in mépri pou lo bann moune té présan pou protesté kontr bann akaparér... figir aou ke la plipar dann kolektif la y travay! garde oute parol po ou mem!

19.Posté par Dumile le 06/03/2018 14:36

Et le Choka? on en parle? ou bien y a anguille sous roche? Avec ses soirées hors limites, nuisances sonores, route saturée, parking sauvage, sécurité inexistante, jauge public illégale?

20.Posté par Nono le 06/03/2018 15:16

Par contre, pourquoi seulement la plage de l'Hermitage?

Que se passe t-il à Trou d'eau, ou certains serveurs d'un 'restaurant' se permettent d'éloigner les marmailles qui se mettent à l'ombre des filaos?

Merci au collectif DPM de ne pas se concentrer sur 4 structures...

21.Posté par makrotage le 06/03/2018 15:23

et hop quelques créoles en plus au chômage. merci qui ?

22.Posté par lotus le 06/03/2018 16:11

C'est une bonne nouvelle. Il faut rendre à César ce qui appartient à César.

23.Posté par RÉUNIONNAIS le 06/03/2018 19:59 (depuis mobile)

A post 17 : je ne sais comment interpréter votre remarque. Si vous critiquez les créoles, vous me critiquez et restez poli. Vous êtes fâché avec tout le monde y compris avec l'orthographe.

24.Posté par Simandèf le 07/03/2018 15:01

Si la préfecture reprend le dossier, cela nous fera rappeler qu'en 1999, l’« affaire des paillotes » défrayait la chronique. A l’origine de ce feuilleton juridico-politique, l’incendie nocturne de la paillote « Chez Francis », construite illégalement sur la plage de Cala d’Orzo, au sud du golfe d’Ajaccio en Corse. L’enquête révélera l’implication de plusieurs gendarmes dans l’incendie, ayant agi sur ordre du préfet Bernard Bonnet, qui succédait à Claude Erignac, mort assassiné un an plus tôt.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter