Politique

La mairie de St-Denis se désengage du marché de Noël

Lundi 6 Novembre 2017 - 18:53

Évènement organisé par la commune depuis une dizaine d’années, l’avenir du marché de Noël de la ville de Saint-Denis semble incertain.


Depuis le début du mois de novembre, une pétition a été lancée par le collectif Art et Tradition, rassemblant les artisans d’art réunionnais, afin de sauver le marché de Noël de la ville de Saint-Denis.
 
Une délégation a été reçue par Gilbert Annette, afin de voir selon quelles modalités la manifestation pourrait continuer d’exister.
 
Un coût de 200.000 à 300.000 euros
 
Finalement, le maire a promis de mettre à disposition le square Labourdonnais, mais a confirmé sa volonté de ne plus subventionner la manifestation des fêtes de fin d’années, qui coûte entre 200.000 et 300.000 euros à la municipalité.
 
La mairie de Saint-Denis met en avant les raisons budgétaires. "D’autres communes ont décidé de supprimer les garderies et les activités périscolaires. Nous avons fait un choix. L’association va devoir adresser une demande de subvention et d’aide à la manifestation, pour l’artisanat d’art.
 
Les moyens seront trouvés dans les collectivités qui ont la compétence et les dotations de l’état, à la fois le Conseil Régional et la Cinor"
 précise Gilbert Annette.
 
"Nous allons faire cette économie et ce n’est qu’un début"
 
Pourtant, la mairie avait lancé un appel aux candidatures au début du mois d’octobre pour l’évènement. "Au moment de la réception des candidatures au début du mois d’octobre, les informations sur la loi de finances se sont égrenées au compte-goutte. Nous ne sommes pas fixés nous-mêmes sur le montant de nos dotations. Nous allons donc faire cette économie et ce n’est qu’un début" explique le maire.
 
L’organisation des marchés de Noël repose donc entièrement sur les épaules du collectif Art et Tradition. "On va tout faire pour que le public puisse avoir un père Noël, des cadeaux et un arbre de Noël qui va briller au square Labourdonnais" conclut Jean-Charles Nagou, le président d’Art et Tradition.

Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 3835 fois



1.Posté par Veridik le 06/11/2017 19:35 (depuis mobile)

La commune pourrait utiliser ces fonds pour refaire la chaussée pourrie à la Bretagne

2.Posté par C'est un mouvement global le 06/11/2017 21:15

En métropole aussi la gauche socialo-libertaire attaque les fêtes chrétiennes. Mais là-bas, le chef des forains va bloquer le pays en réaction.

En bonus, on parle du héros du peuple de gauche, feu Pierre Bergé, propriétaire du torchon Le Monde.

3.Posté par krillin le 06/11/2017 22:51 (depuis mobile)

1.veridick . La Montagne c'est pire dos d'ane tous les 50m et des trous PARTOUT on refait le chemin juste devant chez les gros zozos le ptit creole vaut pas la peine

4.Posté par vanille le 07/11/2017 05:35

Annette et Barette, même motivation ....

5.Posté par JMR974 le 07/11/2017 07:31

Anne Hidalgo-Gilbert Annette même combat. Le socialisme rampant, ou du moins ce qu'il en reste, c'est-à-dire pas grand-chose, juste ce qu'il faut pour "foutre le bordel", part à l'attaque contre les initiatives festives.

6.Posté par JMR974 le 07/11/2017 11:06

J'ajoute à N° 5 qu'entre Hidalgo et Annette, il y a une sacrée différence d'envergure, même si Hidalgo ne vaut pas tripette (elle n'est qu'une ex-copine de Hollande, lequel …. Une seconde différence, Hidalgo, elle, n'a pas fait de prison.

7.Posté par ZembroKaf le 07/11/2017 13:02

Saint Pierre...le sud...vous tend ses bras !!!
Je ne connais pas le budget "festivité" de la capitale du sud qui doit être ENORME, vu le nombre de manifestations (presque tous Week end et même en semaine)...je pense que Michel Fontaine...le "zaffair" du sud pourra vous trouver quelques dizaines de milliers d'euros...pour le "marché de Noël" !!!
Après c'est un choix à faire dans les budgets...Saint Denis a choisi "l'éducation"...Saint Pierre...mise sur "paillettes"....à voir l' état les écoles...désolant !!!

8.Posté par zendete974 le 07/11/2017 13:23

ouaip..vaut mieux garde larzent pour zot frais Bouches........
pou zot Voyages............
band la plim

9.Posté par Michel le 07/11/2017 13:50 (depuis mobile)

Normale la point d''élections jusqu''à 2020 ... rendez-vous décembre 2019 quelques mois avant zélections ...

10.Posté par Pierre Balconi le 08/11/2017 07:14

M Annette redevient vertueux en fin de mandat

La vérité est plus cruelle :

En 2008, au début de son 1er mandat , les charges de personnels totalisaient 97 M€ ; elles représentent aujourd'hui 113 M€ , soit 17 % d'augmentation sur la période . Y compris un 13 ème mois illégal pour la clientèle des colleurs d'affiche .et toujours pas remboursé .

Et surtout les subventions aux associations amies , qui couvrent le plus souvent des recrutements déguisés , s'élevaient à 21M € en 2008 . Elles s'élèvent aujourd'hui à 36 M€ soit 71% d'augmentation .

Donc démagogie à tous les étages .

Evidemment les marges de manœuvre pour investir sont désormais inexistantes :
CAF nette de la ville 7 M€ , soit moins de 20 % du programme annuel d'équipement . Donc recours à l'emprunt .

Même scénario , en pire, à la CINOR :

- les frais de personnels en 2008 étaient de 11 M€ ; aujourd'hui ils atteignent 20,5 M€
- les subventions aux associations "amies " étaient inexistantes en 2008 ( 1,3M€ ) ; aujourd'hui elles atteignent 19,5 M€ !!!
La CAF nette ( après amortissement des emprunts ) ne dépasse pas 10 M€ !

Et tout ce petit monde nous promet des téléphériques à plus de 50 M€ pièce .

Un vrai délire !!!

11.Posté par Vivanette le 08/11/2017 17:49 (depuis mobile)

Alerte est un artiste. Il n'y que la Droite qui n'arrive pas à comprendre. Annette à toujours 1 coup d'avance! Et on va morpher si vous continuez .

12.Posté par Michel le 09/11/2017 15:17

Cette décision n'a rien d'étonnant. Annette, maire Macron-compatible, d'accord avec les coupes budgétaires pratiquées par son mentor, ne peut se comporter en "Père Noël".
Fini les cadeaux aux forains... qui ont trouvé leur "sauveur" en la personne du président de Région.
Après que les gouvernement aient creusé le déficit de l'Etat en distribuant cadeaux sur cadeaux au grand patronat, nos politiciens locaux en sont réduits à piocher dans les caisses des communes, du Département et de la Région pour conforter les PME.
Mais pour les chômeurs et les travailleurs, pas de cadeaux ! Au contraire, c'est et cela va continuer à être la ceinture : contrats précaires mal payés et flicage des chômeurs qui devront accepter n'importe quelle proposition d'emploi sous peine de voir leurs Assedic coupées, CSG augmentée d'1,7 % au premier janvier 2018, indemnité licenciements plafonnées et vie chère assurée !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter