MENU ZINFOS
Social

La lutte contre la délinquance en 2008 : une évolution contrastée


Le Ministère de l'Intérieur, de l'Outre-Mer et des collectivités territoriales a publié son bilan 2008 de la lutte contre la délinquance. Après une encourageante baisse de 3,7 % de la délinquance générale en 2007, que peut-on dire des chiffres de 2008 ?

Par Ludovic Robert - Publié le Mercredi 21 Janvier 2009 à 13:23 | Lu 715 fois

La lutte contre la délinquance en 2008 : une évolution contrastée
Depuis quelques années, on a pu constater une mobilisation croissante des forces de l'ordre sur le terrain: descentes de police, contrôles accrus ou encore vidéosurveillance. Et pour cause, l'activité des services de police et de gendarmerie était en progression en 2008.

L'an dernier, le nombre d'infractions révélées par ces mêmes services était de 8,6% et ce, en association avec 2,8% de gardes à vue supplémentaires. En 2002, le taux d'élucidation d'enquête était de 26,3% tandis que six ans plus tard ce dernier était de 37,6%. Près de 274.500 faits ont été élucidés en 2008 ce qui correspond à plus de 6 affaires résolues sur 10.

La délinquance générale était toujours en baisse en 2008: - 0,86%. Ce pourcentage représente peu d'évolution au regard du nombre d'agressions à l'échelle locale par exemple. Toutefois, depuis 2002, cette même délinquance générale a chuté de 13,5% et a atteint son niveau le plus bas depuis 1997. Enfin, la délinquance de proximité a aussi connu une baisse non négligeable: - 6,3%. Faut-il voir là les résultats de l'action des polices de proximité et des polices municipales ?

Quant aux violences aux personnes, ces dernières présentent une évolution contrastée. Une hausse de 2,4% des faits de violences aux personnes a pu être observée entre 2007 (433.284 de faits) et 2008 (443.671 faits). Selon le Ministère de l'Intérieur, cette hausse globale est le résultat des violences non crapuleuses (essentiellement intrafamiliales) tandis que les violences acquisitives reculent :

- 5,48% pour les violences physiques crapuleuses
+ 6,41% pour les violences physiques non crapuleuses

Ces résultats sont donc contrastés. Si l'on se penche sur les personnes qui ont été mises en cause, les chiffres sont en hausse. En 2008, 1,172 millions de personnes ont été mises en cause dans différentes affaires. Cela signifie une augmentation de 3,9% par rapport à 2007 et de 40,3% par rapport à 2001.

Pour 2009, le Ministère de l'Intérieur affiche ses ambitions. Le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) sera encore renforcé. Par ailleurs, la lutte contre le trafic des stupéfiants sera encore de mise après une année 2008 qui a vu une augmentation générale de 10,65% des gardes à vues.
Enfin, le modèle américain s'exporte de plus en plus en France: le plan d'action du ministre de l'Intérieur vise à développer fortement le nombre de caméras sur la voie publique et dans les transports collectifs et à permettre aux forces de l'ordre d'accéder aux images.

Souriez, vous êtes filmés...




1.Posté par Pierre Frederic Dupuy le 21/01/2009 17:11

J'aimerais qu'on m'explique pourquoi un coup l'annee de reference est 2002 et l'autre c'est 2007... Ils ont des choses a cacher ou ils ont oublie de faire certaines statistiques entre 2002 et 2007?

Fin bref , je vois venir le debat: moins d'agressions, ca veut dire moins d'agressions ou moins d'agressions dont la police a connaissance?

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 21/01/2009 20:54

et si l'on permettait aux internautes de se connecter à ces caméras, de les observer tranquillement depuis le fonds de leur siège à la maison...en parallèle, 100 euros de déduction fiscale ou de prime (au choix du "télé-internaute") pour chaque méfait dénoncé..cela permettrait d'économiser les postes de fonctionnaires qui sont assis payés à pas faire grand chose...activité que peuvent prendre à leur charge les "rmistes, chômeurs et autres assistés" à la Réunion..

un peu de provoc, pardon pour le vocabulaire employé..

de toute façon, tant que l'on a pas une idée du nombre d'actes délictueux ou criminels commis et pour lesquels il n'y a ni plainte, ni mains courantes..l'analyse de ces % ne satisfera que ceux qui les ont produits, ou qui communiquent à partir de celle-ci...manipulation quand tu nous tiens..


3.Posté par David le 22/01/2009 13:42

La contribution de Nicolas n'est même pas digne d'une conversation de comptoir de bar...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes