MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

La loi hospitalière du 9 janvier 1986 fête ses 30 ans !


Le statut de la fonction publique hospitalière fête ses trente ans cette semaine. En effet, c’est le 9 janvier 1986 qu'a été promulguée la loi portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique hospitalière. Elle est l’héritage....

Par JCC. - Publié le Mercredi 6 Janvier 2016 à 04:00 | Lu 149 fois

La loi hospitalière du 9 janvier 1986 fête ses 30 ans !
et l’aboutissement d’une longue et riche histoire pour la fonction publique dont le père reste ce Ministre de l’époque M. Anicet le Pors.

En effet, cette loi N° 86-33 du 9 janvier 1986, de sources législatives, traite l'ensemble des règles régissant la carrière des agents de la fonction publique hospitalière. C'est elle qui a renforcé leurs droits, qui ont fait d'eux des fonctionnaires au même titre que ceux de l'Etat. Le Ministre communiste du gouvernement Mauroy, Anicet Le Pors nommé à l’époque, Ministre délégué auprès du 1er Ministre, chargé de la Fonction Publique et des Réformes administratives du gouvernement de Pierre Mauroy (2) (du 23 juin 1981 au 22 mars 1983), puis Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé de la Fonction publique et des Réformes administratives du gouvernement Mauroy (3) (du 23 mars 1983 au 17 juillet 1984) a porté ces réformes jusqu’à son terme. Où, le premier principe celui dʹégalité que "tous les citoyens et les citoyennes ont un égal droit à lʹ accès aux emplois publics".

D’ailleurs, la fonction publique, jusque-là limitée aux administrations de l’État, a été étendue par la suite aux collectivités territoriales, puis aux établissements publics hospitaliers et aux établissements publics de recherche. La loi a visé à unifier les trois versants de la fonction publique autour de trois principes : Le principe d’égalité, qui veut que c’est par la voie du concours que l’on accède à la fonction publique. Le principe d’indépendance du fonctionnaire vis-à-vis du pouvoir politique qui réaffirme la distinction du grade et de l’emploi, fondement du système dit « de carrière » par rapport au système dit "de l’emploi". Le principe de responsabilité qui fait du fonctionnaire un citoyen à part entière. De ces garanties, découle le statut général, un "héritage de valeurs communes qui forment ce socle républicain pour la fonction publique" avait dit dernièrement encore Mme Maryline Lebranchu.

Ainsi, ce statut général des fonctionnaires a été organisé à travers quatre lois constituant les titres successifs de la nouvelle architecture des trois fonctions publiques. La loi no 83-634 du 13 juillet 1983, loi dite "loi Le Pors" portant Droits et obligations de tous fonctionnaires. Puis, la loi no 84-16 du 11 janvier 1984portant les dispositions statutaires relatives à la Fonction publique de l’État. Ainsi que la loi no 84-53 du 26 janvier 1984 pour la Fonction publique territoriale et enfin la loi no86-33 du 9 janvier 1986 pour la Fonction publique hospitalière. A noter que seule la loi hospitalière n'a pas été présentée par M. Anicet Le Pors. Mais il reste ce père naturel.

Bien sûr, l’œuvre n’est pas figée au regard des évolutions constatées dans ce chemin parcouru depuis 30 ans. Cette loi constitue incontestablement un réel progrès, enrichie par des diverses lois comme sur le dialogue social, droits syndicaux, la représentativité voire la Loi du 12 mars 2012 relative à l’accès à l’emploi titulaire et à l’amélioration des conditions d’emploi des agents contractuels dans la fonction publique, à la lutte contre les discriminations et portant diverses dispositions relatives à la fonction publique ainsi que bien d’autres.

En conclusion à cet anniversaire, il revient toutefois aux syndicats de poursuivre ce travail de consolidation de ce socle, mais surtout à résister contre toute tentative de remise en cause du statut de la fonction publique, notamment dans ce contexte dominé par une vision politique, peut-être un peu trop "libérale" !

JCC.




1.Posté par Noroj le 10/01/2016 15:22

Rien à redire sur le harcèlement au CHU??

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes