Courrier des lecteurs

La liste des griefs reprochés par le personnel au directeur de la CGSS. Impressionnant !

Ce courrier des lecteurs, bien que très long, nous semble particulièrement intéressant et permet, pour la première fois de découvrir ce qui est réellement reproché au nouveau directeur de la CGSS à la Réunion, et l'ampleur du malaise existant au sein de cet organisme.
D'où notre choix de le publier dans les informations locales, afin de lui donner plus de visibilité.
La rédaction de Zinfos.

Jeudi 30 Juillet 2015 - 21:13

À: matthieu-denis-vienot@outre-mer.gouv.fr

Envoyé: Mardi 30 Juin 2015 16:54:32 Objet: Situation de la Caisse générale de Sécurité sociale de la Réunion

Monsieur, En tant que conseiller en charge des affaires politiques et parlementaires du 1er ministre pour les Outre mers, nous avons le devoir de vous informer des pratiques du Directeur Général de la CGSS de l'île de la Réunion.

Souhaitant être entendu, recevez, Monsieur le Conseiller, l'expression de notre parfaite considération.

Devoir d’alerte sur la situation de la Caisse Générale de Sécurité Sociale de la Réunion

Nous avons le devoir de porter à votre connaissance, notamment au regard de l’article 40 du Code de Procédure Pénale, les faits suivants dénonçant une utilisation, qui nous paraît, abusive de l’argent de la République à la Caisse Générale de Sécurité Sociale de la Réunion et des pratiques peu orthodoxes de son Directeur Général en poste depuis bientôt deux ans.

Nomination du nouveau DG de la CGSS Réunion en juillet 2013. Du côté du personnel, une forte attente, suite au départ de l’ancien DG, en fin de carrière et qui était resté frileux sur les grands projets pour l’organisme. A partir de cette prise de fonction, il se passe quelques mois pendant lesquels le personnel observe le nouvel arrivant et note d’emblée que ce nouveau DG effectue de manière très soutenue des déplacements vers la métropole laissant l’organisme souvent sans Directeur (moyenne de 3 à 4 déplacements chaque mois). Cette fréquence reste très supérieure à celle de ses prédécesseurs. Il se déplacerait souvent dans son ancienne région, Bourgogne Franche Comté, où se situe une de ses résidences.

Très vite le DG crée des postes supplémentaires de cadres dirigeants ou de cadres supérieurs et lance des appels de candidatures au plan national (Métropole uniquement) alors que jusqu’à son arrivée, les candidatures étaient prioritairement proposées en interne et au plan local.

Ainsi sont créés (sauf le poste de directeur adjoint de la Retraite qui pré-existait) et pourvus les postes suivants :

   - un poste de directeur-adjoint de la Retraite,
   - un poste de sous-directeur du Patrimoine
   - un poste de sous-directeur de l’Action Sanitaire et Sociale
   - un poste de sous-directeur en charge de la gestion du risque
   - un poste de cadre supérieur de directrice de Cabinet (Niveau 9 + 140 points dès l’embauche)
   - un poste de cadre supérieur à l’Action Sanitaire et Sociale (Niveau 8+ 100 points dès l’embauche)

PAR :
   - des personnes avec lesquelles il avait déjà travaillé en métropole
   - une personne extérieure aux organismes de Sécurité sociale (cadre de Pôle emploi en métropole)
   - des candidats de France métropolitaine qu’il va choisir seul.

Dans le même temps il promeut le Responsable des Ressource Humaines, alors que la durée de leur récente collaboration ne permettait pas encore une évaluation justifiée de ses compétences.

A ce stade il convient de relever la manière de procéder du DG, qui s’entoure d’une équipe de direction dont la majorité absolue des membres lui est quasi totalement redevable de leur poste ou de leur promotion récente, avec laquelle il pourra agir en toute latitude et, ainsi, faire passer toutes ses décisions unilatérales sans aucune objection.

Le décor planté, voici les remarques que nous pouvons formuler :

   - Ces recrutements posent d’abord la question de leur coût à une période où la restriction budgétaire est la consigne nationale pour tous les organismes publics Alors que nombre de salariés de l’organisme sont surdiplômés pour le poste qu’ils occupent et auraient du profiter de ces créations de poste pour bénéficier d’avancements attendus de longue date, ces postes sont uniquement proposés au plan de la métropole.
   - Par ailleurs, dans une île où le taux de chômage dépasse les 30 %, que fait un Directeur d’Organisme de Sécurité sociale, service public important sur l’île, pour donner aux candidats autochtones potentiels une chance d’occuper un de ces postes ?
   - Enfin le style de management de la Direction crée un environnement pathogène pour les salariés.

Ainsi, trois problèmes majeurs se posent :
    - D’une part le gaspillage "présumé" de l’argent public, 
    - D’autre part, l’absence de reconnaissance des compétences locales. 
    - Enfin, un management pathogène.

     1. Le gaspillage "présumé" de l’argent public constitue une pratique récurrente de ce nouveau DG. Les faits suivants sont révélateurs, à notre sens, de cette pratique :

     1.1. Le surcoût généré par les recrutements de candidats venant de la métropole pèse sur le budget de fonctionnement dans un contexte de limitation des dépenses.
Indemnités de départ (2/12è du salaire annuel de l’emploi précédemment occupé + majoration conjoint et enfants à charge), Indemnités d’installation (10/12è du salaire annuel attribué à l’arrivée, donc majoré des indemnités de vie chère domiennes et également majoré pour conjoint et enfants)
Voyages annuels vers la métropole pour l’ensemble de la famille de chaque agent de direction recruté en métropole
D’après une simple approximation, 4 emplois de techniciens locaux auraient pu être créés avec uniquement l’ensemble des indemnités versées à un seul agent de direction venant de métropole.
Par ailleurs, ces surcoûts auraient pu être évités si les appels de candidatures avaient été proposés localement (cette réalité est confirmée par le discours prononcé en mai 2015 par le Président de la République en visite aux Antilles, confiant à M. Victorin LUREL la mission d’élaborer une loi sur le sujet de l’égalité réelle (qui nous préoccupe ici).

     1.2. D’autres agissements corroboreraient l’utilisation abusive de l’argent public
Toujours au titre d’une utilisation "présumée" abusive de l’argent public, voici listés quelques exemples :
     * Déplacements intempestifs du DG et de ses équipes en classe supérieure très coûteuse vers la métropole, Mayotte et les autres DOM. Pour participer à une même réunion, il est arrivé que le voyage soit effectué simultanément par 4 agents de direction, parfois accompagnés de membres de leur famille!
     - A chacun de ces déplacements, il convient d’ajouter des frais annexes remboursés dans le cadre de la convention collective (frais de découcher et frais de repas au tarif agent de direction bien sûr).
     * Séminaire des agents de direction dans un hôtel de la Réunion avec initiation au golf.
     * Location de salles extérieures coûteuses alors que la CGSS dispose de ses propres salles de réunion et peut bénéficier gracieusement du gymnase du Comité d’Entreprise lorsque l’ensemble du personnel doit être réuni
     * Attribution d’un marché dans le cadre de la réalisation du Projet d’entreprise de l’organisme, à un prestataire extérieur pour une somme connue de 77 000 euros, (dont le montant apparaît disproportionné par rapport à la prestation fournie)
     * Séminaire à Mayotte auquel ont participé plusieurs agents de direction ainsi que certains membres de leur famille
     * Survol de l’île en hélicoptère au bénéfice de… ? (Les participants sont restés inconnus du service chargé de la validation comptable) : Le DG a refusé de répondre aux IRP sur cette question affichant ainsi une absence de transparence
     * Commande de 2 audits en décembre 2014, sur la Maladie et le Recouvrement (de la CGSS), les 2 seules directions non pourvues par le DG : aucune restitution officielle n’a été effectuée auprès des Instances à ce jour (Conseil d’Administration et IRP)
     * En 2015, un GIE Vieillissement Actif est créé à l’initiative du DG. Déjà en 2010 le DG avait créé un GIE de "préfiguration du pôle de gérontologie interrégional Bourgogne et Franche Comté" (2010-2014) dont l’objet social portait à interrogation. Ce GIE a été liquidé en 2014 par M. Madika Christophe : son utilité aurait-elle pris fin avec le départ de ce dernier pour la Réunion ? Ainsi se pose la réelle finalité d’une telle structure à la Réunion qui va utiliser des fonds publics susceptibles d’échapper à tout contrôle une fois versés au GIE.
     * Recrutement à la CGSS d’un ancien agent du GIE de Franche Comté (son arrivée en 2015 en qualité de cadre supérieur a été suivie d’une promotion au bout de 3 mois de présence sur l’île !). Ce dernier retrouve ainsi son supérieur hiérarchique devenu à la Réunion Sous-directeur à l’Action Sanitaire et Sociale.
     * Enfin dernièrement, nouveau recrutement d’un cadre, en remplacement d’un agent malade, une fois encore venu de métropole, alors qu’une simple indemnité différentielle prévue par la Convention collective aurait pu être versée à un agent déjà en place.

     1.3 .L’ensemble de ces dépenses n’a pour autant pas contribué à l’amélioration du service rendu aux publics (assurés, cotisants). Bien au contraire, pour faire face à ces "nouvelles dépenses" de fonctionnement le service a été dégradé:
     - des fermetures de sites d’accueils sont programmées, alors que la politique du Conseil d’Administration était d’instaurer une proximité géographique auprès des publics sensibles
     - l’accueil du public sur rendez-vous tend à être systématisé,
     - la sécurité des agents d’accueil n’est plus assurée (suppression des vigiles),
     - la plateforme téléphonique est fermée à la pause méridienne, … au détriment des populations locales défavorisées.
Par ailleurs, cette utilisation, qui nous apparaît abusive, de l’argent public ici dénoncée s’inscrit dans un processus global de manipulation que le DG met savamment en œuvre. Cette utilisation des fonds publics est ainsi cachée vis-à-vis des interlocuteurs nationaux ou locaux, sous des engagements de façade minutieusement orchestrés, de stricte limitation des dépenses.
Un exemple symptomatique est que les imprimantes des services se retrouvent dépourvues de papier et de toner, obligeant la population locale la plus défavorisée à ne plus pouvoir obtenir une simple édition d’attestation de droit. Entre temps les délais de traitement de dossiers se sont allongés laissant certaines franges de la population dans une situation vitale précaire (notamment celle des personnes dont les seuls revenus temporaires sont les indemnités journalières : deux mois de délai !).

2. Une absence de reconnaissance des compétences locales qui pénalise les ultra marins dans leur région.

     2.1. LE DG recrute dans son réseau Il s’agit d’un comportement permanent du DG. Dès ses premières déclarations, ce dernier décrète que les salariés locaux sont incompétents et qu’il ne souhaite pas de candidatures locales pour les nouveaux postes de cadres dirigeants et de cadres supérieurs qu’il a créés.
Pourtant la CGSS de la Réunion atteint, au même titre que les organismes de métropole ses principaux objectifs et remplit depuis près de 70 ans, l’ensemble des missions spécifiques à chaque Branche de la Sécurité sociale qu’elle recouvre (ACOSS, Assurance Maladie, Assurance Retraite, Prévention des Risques Professionnels, Action Sanitaire et Sociale et régime agricole).
La population était globalement satisfaite du service public ainsi assuré pendant toutes ces décennies comme peuvent le confirmer les enquêtes de satisfaction réalisées par des organismes extérieurs.
La CGSS de la Réunion a su être précurseur, par exemple, pour la mise en place de la CMU, pour le RSTA (Revenu Supplémentaire Temporaire d’Activité) qui a préfiguré le RSA et pratique depuis 30 ans le tiers payant généralisé…

Ce mépris que le DG affiche dès sa prise de fonction n’aura de cesse de s’exprimer au cours de ces deux années :
   - Publication des appels de candidature de cadres dirigeants uniquement sur le plan métropolitain
   - Embauches de cadres supérieurs en externe (chef de Cabinet) ou faisant partie de son réseau (Sous directeur de l’Action sanitaire et sociale et son collaborateur)
   - Remplacement de cadre absent par embauche en métropole (cadre Retraite)
   - Volonté de faire paraître tous les postes vacants, même ceux de techniciens de Sécurité Sociale, sur la bourse aux emplois nationale, sous le prétexte de faire revenir les Réunionnais (on a vu ce que cela donne !!!)
   - Etc., etc.….

     2.2. Le soutien médiatique face à ces pratiques est avéré En parallèle de nos actions de dénonciation, plusieurs acteurs socio-économiques ont pris part, au plan médiatique, aux problèmes soulevés :
     - le CRAN (Conseil représentatif des associations noires)
     - "nous lé kapab"
     - "rezistans ‘/ARCP"
     - le CREFOM
     - le site internet d’information de "Zinfos 974" a également fait régulièrement office de tribune.

2.3. Le discours du Président de la République aux Antilles en mai 2015 prône l’égalité réelle Lors de ce discours, le Président s’est engagé à réaliser l’égalité économique par le biais d’une loi de la République reconnaissant ainsi les distorsions encore existantes, notamment, en matière d’accès aux postes à responsabilité pour les domiens sur leur propre île.
M. Victorin LUREL a été missionné par le Président pour élaborer et faire promulguer au plus vite une loi sur l’égalité réelle dans les Outre mers.
La situation de la CGSS de la Réunion illustre parfaitement ces propos.

3. Un management pathogène qui crée de la souffrance au travail pour une majorité de salariés Des pratiques visant à intimider et à « soumettre »le personnel sont monnaies courantes (management par la peur, dénigrement, mise sous pression…).

   3. 1.Le Constat de la sur utilisation du lien de subordination comme une relation de pouvoir peut être posé.
     *quelques exemples :
     - le DG porte des jugements en public sur des personnes qu’il n’a jamais rencontrées (ex : personnes en arrêt maladie) - le DG attribue des surnoms ridicules aux collaborateurs qu’il n’apprécie pas
     - le DG tente de manipuler les instances représentatives du personnel (ex : le CHSCT a retiré en 2013 l’ensemble des procédures engagées à l’encontre de l’employeur CGSS ; la secrétaire du CHSCT ayant été fortement encouragée à prendre une autre voie).

3.2 Le Constat d’une sur-utilisation des règles disciplinaires est également avéré.
   *Quelques exemples :
     - interventions via "Mot du Directeur" sur l’intranet jusqu’à plusieurs fois par jour
     - demandes de reportings abusifs pour contrôler, mesurer et surveiller l’activité des salariés
     - incitation forte à la mutation ou la démission de certains - CHSCT incité à renoncer à l’ensemble des procédures engagées à l’encontre de l’employeur CGSS
     - Multiplication des conseils de discipline pour des faits véniels…

3. 3. Le Constat d’une sur utilisation du pouvoir de direction et d’organisation générant une perte de sens du travail est une dure réalité. Cette sur-utilisation du pouvoir de direction et d’organisation est le fait du DG et de ses lieutenants siégeant en Comité de Direction.
   *Quelques exemples :
     - Emission d’injonctions paradoxales (consignes confuses et contradictoires qui rendent le travail infaisable, ce qui sera reproché dans un second temps)
     - Fixation des objectifs sans donner les moyens de les atteindre en qualité et en quantité (mise en place de l’accueil intégré sans concertation ni définition des moyens pour les salariés et évaluation des besoins de la population, ceci accompagné de la fermeture programmée de sites d’accueils)
     - Imposition de l’obéissance à la prescription "au pied de la lettre", au détriment du travail que celle-ci est sensée organiser
     - Mise en cause par voie de presse de fausses pannes informatiques pour démentir les retards de traitement des dossiers
     - Agressions verbales parfois actées par les agents qui en sont victimes, lorsqu’ils osent se manifester
Tout ceci génère des situations d’échec et d’épuisement professionnel actées par la médecine du travail.

En conclusion, Bien que l’intersyndicale de la CGSS se soit mobilisée pendant plusieurs mois, interpellant le DG par le biais des Instances représentatives du personnel, des tracts syndicaux, de la presse locale… ce dernier n’a apporté aucune réponse satisfaisante.
Face au déni manifeste de la Direction, un préavis de grève a été déposé le 5 juin 2015 (pour une journée d’actions le 12 juin 2015) avec les mots d’ordre suivants :
   - Contre la politique de recrutement de la Direction
   - Contre la politique salariale désastreuse de la Direction
   - Contre la dégradation des conditions de travail dans l’Entreprise
   - Contre le démantèlement du Service Public mené par la Direction.
Selon cette intersyndicale, 90% du personnel a participé à cette journée d’action, quand bien même la présence du 1er Ministre, en visite à la Réunion les 11 et 12 juin 2015 (intersyndicale reçue par un de ses conseillers), a limité l’ampleur des manifestations.

Compte tenu des faits ici dénoncés, du climat délétère généré et de la perte totale de crédibilité de cette équipe de direction, il est demandé le départ immédiat du Directeur Général de la CGSS Réunion et des personnes embauchées par ses soins. Un groupe de citoyens avertis, pour une juste utilisation de l’argent public pour l’égalité réelle entre la métropole et les DOM.
citoyens
Lu 11764 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

58.Posté par lesravagesdeChristophe... le 11/08/2015 21:37

Donc dans le prolongement du post de @Vousaussi! , nous ajouterons que ce Directeur (si on peut encore l'appeler Directeur !) applique exactement les mêmes méthodes qu'à la Carsat Bourgogne Franche-Comté à cette différence près : à Dijon il a réussi à vouer une haine tellement importante envers la Cgt qu'il a réussi à casser l'intersyndicale et à nous monter les uns contre les autres... Normal puisque nous avions très vite cerné son machiavélisme ! Cela dit il s'est fait la main sur nous pendant presque 10 ans (et surement sur d'autres avant car à mon avis son problème de narcissisme surdimensionné est inné !) pour vous appliquer ses méthodes tyranniques en seulement 2 ans !!! Il est donc plus qu'important de rester solidaires et de le combattre jusqu'à sa démission. Dire que ce pseudo-directeur affiche des discours officiels pro Sécurité Sociale, et qu'officieusement il fait tout pour l'envoyer dans le mur tant que ça lui profite à lui et rien qu'à lui... Ambroise Croizat doit malheureusement se retourner dans sa tombe en constatant qu'il a légué la Sécu à des personnalités comme Madika... Vous avez tout notre soutien, tenez bon et s'il vous plait rendez lui la monnaie au centuple

57.Posté par lesravagesdeChristophe... le 11/08/2015 21:23

il convient de compléter le post de @Vousaussi! ... (suite arrive)

56.Posté par VousAussi ! le 11/08/2015 02:31

Ce sont exactement les mêmes méthodes qu'à la carat bourgogne franche comté. Nomination dune nouvelle équipe de direction, fermeture d'agences retraite, directeur de cabinet, explosion des frais de représentation, management par la menace ... Chez nous en plus création d'une armée mexicaine avec nomination de nombreux cadres avec des adjoints et restructuration de tous les services.
Et avant de partir décision de construire une nouvelle carat vraiment peu adaptée à nos besoin.
Bon courage à vous.

55.Posté par maçonnerie le 10/08/2015 21:40

bravo à ce personnel !!

comme déjà dit avant, que ce DG remette sa démission s'il a un peu d'honneur.

54.Posté par li le 03/08/2015 15:18

@faivre
Prends la liste et allez frappe a zot porte le dimanche.

53.Posté par li le 03/08/2015 15:15

??? Na in pe i merit' lo fouet.
D apres ce que je lis les representants du personnel n ont que voix consultative dans ce ca.

tirer dan pat' cé aid lé chef !
Rappel : diviser pour mieux regner, lo chef i koné.

A koz zot i okup pa plito les zozo na voix deliberatives ? Hein? Zot la pèr de cé zozo?
Est ce zot la remarké ke ces zozo la lé partou (chambres, entreprises, assoc, hospi, univ, prudhom,...) . Cé moun la i koné pliché, i koné pilé... di a zot arèt fé lo gra ds tout' conseil ou le zoli su foto avec les elus, a la tv, ds les koktels... et les decideurs metropoles...Pa in mo pou zot?
Alor Ko sa i fè?
Si zot i fé passe zot zalousi avan, alo zot i merit' zot directeur é zot kad especialist metropol! Zot i merit' !

52.Posté par Purée le 03/08/2015 00:19

How much is it? toute cette connerie?
va falloir abréger et dégager!
Payez, pour que cette bande de C....se rapatrie!

Lé fini, lé fini, y sar pa gomme a nou encore un peu!
nou veu pi!

ka ça y géne? ce ban kitamère?
OUT, et c'est tout!

51.Posté par berk! le 02/08/2015 23:11

Il ya assez de problèmes comme ça: ce n'est pas le moment de se tirer dans les pattes.

Et longue vie à l'intersyndicale: elle le mérite...car ce n'est pas le cas dans toutes les boîtes!
pas de canard boiteux, parmi eux: juste des gens déterminés à faire connaître la vérité...et juste pour ça, on doit être reconnaissant envers tous ces individus qui sont capables d'analyser et de démontrer les autres choses: celles qui sont cachées, viciées, "trop gros pour être vrai...et pourtant..."


Merci camarades pour votre vigilance et votre pugnacité.
tenez bon!

50.Posté par titi le 02/08/2015 22:18

Ceci, peut expliquer cela. Un seul syndicat interne (la CFDT d'après ce qui est écrit), qui truste tous les postes et sensé représenter le personnel: les autres comptent donc pour du beurre au sein de ce CA...


Voilà pourquoi le personnel n'est pas relayé: il n'y a qu'un seul tuyau officiel (les élus du personnel au CA sont tous CFDT)...et il est bouché, grave!


mais pas si grave, y en a une qui fini le CAPDIR, mot d'ordre du directeur (l'ex secrétaire du CHSCT, membre du CA, élu Dp et CE et surtout appuyé par la CFDT) ....elle va l'avoir son poste!!! allez, encore un petit effort...


Bravo et bonne continuation!

49.Posté par MANQUE le 02/08/2015 20:52

Il manquait dans la liste du CA, les représentants du personnel: oubli (!) maintenant réparé.


Siégent également avec voix consultative :
1 représentant des associations familiales 3 représentants du personnel élus dans des conditions fixées par décret.
> Titulaires > Suppléants

UDAF
PAUSE Pierre
MARGUERITE Philippe

REPRESENTANTS DU PERSONNEL

1er collège
CFDT (titulaires)
HOARAU Louise
BELIM Samuel

C F D T (suppléants)
SELLIER Jean-François.
NAMINZO Christine

2ème collège
CFDT (titulaires)
MUNG-MING-TIK Sophie
PAYET Bernard

48.Posté par MULLER le 02/08/2015 18:33

Au sujet de l'affaire MULLER

"Quasiment dès son arrivée au tribunal de grande instance de Saint-Denis, en juin 2013, le procureur de la République Philippe Muller a cristallisé les critiques, au point de se mettre rapidement à dos une grande partie des magistrats, lui reprochant entre autres choses sa "gestion autocratique" ou encore un "manque de respect" vis-à-vis de ses collaborateur. Une situation délétère qui n'a fait que se dégrader au fil des semaines, jusqu'à alerter le ministère de la Justice. Après des mois de tension, le point de non-retour semble aujourd'hui atteint. Philippe Muller pourrait ainsi faire l'objet tout prochainement d'une mutation "dans l'intérêt du service". Son départ ne serait plus qu'une question de quelques semaines. "Sa tête est sur le billot, la Chancellerie n'a plus qu'à abattre la hache" dit une source proche du Parquet"

TAUBIRA agit plus vite que TOURAINNE...les personnages concernés sont du même acabit pourtant.
Mutation dans l'intérêt du service...faut y penser...

47.Posté par li le 02/08/2015 17:11

Le president des prud'hommes!
Kari salariés lé cui
Ah ah ah

46.Posté par le CA le 02/08/2015 17:03

A post 44


C'est pas secret...c'est sur le site de la cgss...mais qui va regarder?

45.Posté par DR ANONYME le 02/08/2015 16:34

Et tous ces gens là approuvent en notre nom ce que le DG décide ?

44.Posté par li le 02/08/2015 16:28

Post 43
Toto ou rod ...

43.Posté par le CA le 02/08/2015 15:55

L'administration de la CGSS
Le conseil d’administration : un organe de décision
La CGSS est administrée par un Conseil d’Administration de 25 membres comprenant : 8 représentants des assurés sociaux
8 représentants des employeurs et travailleurs indépendants
3 représentants des exploitants agricoles
2 représentants désignés par la Fédération Nationale de la Mutualité Française
4 personnes qualifiées dans les domaines d’activité de la Caisse Générale de Sécurité Sociale et désignés par l’autorité compétente de l’Etat, dont au moins un représentant des retraites.
Siègent avec voix délibérative :
> Titulaires
> Suppléants
CGTR PAYET Joseph Vincent BHUGON Jacques PAYET Jean-Yves BALMINE Jacky
CGT-FO
IMARY-ISSARAMBE Christian THOMAS Serge
CIDNEY Janick PAQUIRY Jean-Paul
CFDT CHEN-YEN-SU Yvette GALIMEDE Germaine HOARAU Barthélemy MERLO Gilles Yanice
ABDOOLALLIAS Aslam
CFTC CFE-CGC ETHEVE Nicole HOAREAU Eglantine
EMPLOYEURS
MEDEF DOKI-THONON Philippe FAUCHARD Didier LARNAUDIE François MAHAMADALY Arjouhoussen
Benjamin Richard VIRAPINMODELY
MARODON Hervé Claude LEGROS Thierry
CGPME UPA
TRAVAILLEURS INDEPENDANTS
LECOCQ Jean Louis IMARE Willy
MUCY Margaret NARAYANIN Théophane
CGPME BEAUDEMOULIN Jean-Claude REIGNOUX Virginie
BARAU Jean-Marie JONAS Rosaire SEVERIN Marie-Rose
RICKMOUNIE Daniel
UPA UNAPL-CNPL (non formulé) (non formulé)
VIRACAOUNDIN Paul Yoland
FNSEA
CHRYSOT Christophe FONTAINE Jeannick SISAHAYES Jeannine
MUTUALITE BLAIN Jean Alfred LEE-YIN-TIN Bruno VAYTILINGOM Eulalie LEPERLIER Béatrice
PERSONNES QUALIFIEES
BOLON Marcel LE NIVET Marie-Noëlle TESMOINGT Philippe LUCAS Jean-Marie
Siégent également avec voix consultative :
1 représentant des associations familiales 3 représentants du personnel élus dans des conditions fixées par décret.
> Titulaires > Suppléants

Le Conseil règle par ses délibérations les affaires de l’organisme.

Le fonctionnement de la CGSS est assuré par son Directeur : Monsieur Christophe MADIKA. Il a seul autorité sur le personnel
Les opérations financières et comptables sont effectuées sous l’autorité de l‘Agent Comptable :
Monsieur Jean-Marc BARRAUD.

42.Posté par tromperie le 02/08/2015 15:04

a post 40...et comme les éléphants "ça trompe énormément", mais plus pour très longtemps, espérons!

41.Posté par salariés CGSS le 02/08/2015 14:08

Les salariés en ont marre de se faire maltraités par ces pédants qui se croient sortie de la cuisse de Jupiter, juste parce qu'ils ont traversé le tropique du Capricorne.


La marmite pois y bouille et ne n'est pas en rencontrant le personnel, par tranche de papaye, que cela va changer quelque chose: le bourrage de crâne, y passe plus du tout.


Le médecin du travail, lui en sait quelque chose et tous les médecins de la place aussi, surtout les psys.
ce n'est plus un malaise, c'est un carnage

40.Posté par elephant le 02/08/2015 13:58

C'est un peu comme les éléphants, ça se déplace en troupeau et tout le monde est recasé, illico presto car c'est une priorité
Le compagnon de l'une était DG Adjoint à pôle emploi, avant de faire une rupture conventionnelle à titre très onéreux, quelques mois plus tard.
Les compagnes des autres oeuvrent ici ou là (qui chez un notaire, qui au rectorat. qui à l'ARS..) et grâce aux réseaux, tout se passe formidablement bien.
Le chômage c'est pour les autres, on l'aura compris. le gratin mange tout le fromage et se permet de donner des leçons de savoir vivre, de supériorité..
l'esprit des commandèrs est toujours vivace.

39.Posté par li le 02/08/2015 12:52

@choupette faut comprendre ont ete crees par et pour eux.

Mais eux c est qui? C est quoi ce reseau? Des francs maçons?

@25 oui que fait le ca? Le nom des membres du ca figurent en bonne page sur le site de cette cgss. peut etre devrions nous les interpeller individuellement? Idem pour le prefet? Les senateurs? Les presidents du conseil departemental et regional? Meme notre franc tireur TR ne dit rien!
Il doit avoir de supers pouvoirs ce directeur.

Et dire que certains ont quitte le pole emploi metropole pour une caisse de securite sociale qui plus est a la reunion? Serait ce l amour fou entre certains?
Qu as t on fait du missié madame ? lé planqué kekpar aussi?

Psst : y a aussi une madika au rectorat... en provenance de bourgogne egalement..... pure coincidence? Maudit heritage .

38.Posté par DR ANONYME le 02/08/2015 11:01

Que ce soit un tiers payant ou un tiers garant, c'est un tiers avec tout ce que cela implique: erreurs sur les personnes, fichiers non à jour, retards de règlements, indiscrétions sur le secret médical, records d’absentéisme du personnel, recrutement non soumis au contrôle de DRH pour créer des économies.

Et nous apprenons, ici mais on s'en doutait depuis bien longtemps, que ce tiers (créé en 1945) qui déjà s’interpose avec des retards préjudiciables entre le médecin et son malade, commet des abus en grande quantité de toutes sortes et pas seulement ceux-là.

Ces divers et innombrables abus ne sont jamais cités dans les discussions ayant pour but de réduire les déficits de l'Assurance Maladie avec les syndicats médicaux. Tabou !

Or ces abus sont des poids qui pèsent lourd en définitive sur la fiscalité de nous tous, de chacun de nous, quoique certains y échappent.

Je propose que la Sixième République qui va bientôt se mettre en place –n’en doutons pas-mette à son programme que BERCY ait pour mission supplémentaire de se pencher sur les innombrables abus administratifs de ce type.

Et que les nouveaux vérificateurs fiscaux formés ad hoc dans une nouvelle école fassent payer aux indélicats de toutes ces administrations, y compris à ceux de leurs services fiscaux, des redressements sur leurs impôts comme tout un chacun doit le faire même.

Alors que les deux tiers des redressements actuels sont mal fondés, mal calculés, quand ce ne sont pas de pures inventions qui font fermer des entreprises!

Des gros redressements avec les pénalités qui vont avec !

37.Posté par Astic le 01/08/2015 23:58

[Dans le même temps il promeut le Responsable des Ressource Humaines, alors que la durée de leur récente collaboration ne permettait pas encore une évaluation justifiée de ses compétences. "]b]b


Le GARDE CHIOURME, c’est celui là.
Le maxi poste avec le max niveau ( mieux payé qu’un directeur adjoint) …il a le bon comportement , c’est à dire, de celui qui constitue des dossiers « noirs » sur les « personnalités » internes…
D’où des listes de « personae non grata » établies et qui sont transférées de directeur en directeur…qui s’en font un beurre,… qu’ils paient par des promotions et gratifications très annuelles ….
(par rapport à la masse qui attend 3 ans minimum, pour 56 euros de plus, éventuellement…si le DG est d’accord et après évaluation),
Ce personnage, finalement assez insignifiant, encaisse tous les ans de quoi se faire plaisir, en salissant qui de droit, selon lui et ceux qu’il sert,


En cela, il est accompagné, d’une DOUCE MIGALE, qui s’est faite embauchée, par la grâce de son père, désigné administrateur, à l’époque et qui assume sans coup férir, les affres de sa fonction, allant, jusqu’à faire semblant de faire grève, pour infiltrer les récalcitrants

Allez, roulez jeunesse !

Et Bienvenue!

36.Posté par Nazion le 01/08/2015 23:22

A post 33

Comme tous les peuples, on peut se passer de vaseline.
nous ne sommes pas des handicapés congénitaux, jusqu'à nouvel ordre!

35.Posté par Lire, lisons, lisez! le 01/08/2015 23:09

LISEZ!

34.Posté par Impressionnant le 01/08/2015 22:20

Y moufte pas les syndicats: IMPRESSIONNANT! (comme dit Zinfo974!)
Téléphone y sonne sûrement....ou y sonne pas, sûrement pas!

La seule question: qui ça là fait ça?
Zot, pas zot, ? Zot pas Zot?

y rode, y rode, y cherche, y perde le temps, y réfléchi, y calule...
...va trouvé...et Alors?

Y change quoi au problème??, finalement...

C'est Zot mêm..Ki caus'

33.Posté par ciel orageux sur la CGSS le 01/08/2015 21:37

Pour simplifier tous nos problèmes de directions administratives, pour donner du travail aux seuls réunionnais surtout des emplois de fonctionnaires, pour nous éviter de copntinuelles humiliations, il est urgent que la Réunion soit indépendante et que les zoreys prennent un aller simple à Gillot pour la métropole.
Bien évidemment, la France n'oubliera pas de nous verser le RSA, la CMU, les allocations familiales, les indemnités chômage, la continuité territoriale, etc... la liste n'est pas exhaustive.

32.Posté par tanzanite le 01/08/2015 20:21

L'Argent...l'argent, la Monnaie, le Fric, le Flouze...voilà la seule motivation des rapaces qui débarquent en masse...ils en auront toujours plus que les autres.
Ca permet de S'INSTALLER (construire des belles baraques, conduire des belles voitures, voyager avec la famille tous frais payés...), ça permet de JOUIR, ça permet de COMMANDER, ça permet TOUT, croient-ils...surtout de se croire SUPERIEURS aux autres minables AUTOCHTONES, disent-ils...


Sortir du cul des "vaches" pourADMIRER "Volcan,", "Requins de l'Ocean Indien", "Montagnes Bleues", "Paille en queue", "Soleil Jaune" et tutti quantti...cela demande un effort conséquent....mais ,On ne s'en rend vraiment pas compte! nous, les ingrats, les ignares, les métisses et blacks!
On ose, se prétendre intelligents?
m'enfin! faut quand même vous rendre compte que vous êtes assisté par la sécurité Sociale et la solidarité nationale! vu, tous les indicateurs au ROUGE!
Sinon, vous finirez, comme l'îLe Maurice, lieu, où tout réunionnais subventionné va passer ses vacances: quelle honte de cracher ainsi, dans le bassinet!
Ressaissez vous!
Accepter l'aide de la France: il n'y a aucun quiproquo là dessous...la France aime ses "confettis de l'Empire"...alors faut pas pousser mémé...dans le karo de canne....et froisser le 49E parallèle.

Alors, nos pleutres de parlementaires biberonnés à la départementalisation (vaut mieux ça que l'indépendance...sans la décolonisation comme en EX -Afrique Francophone, où la cacophonie règne....grâce à la Francafrique).

Des roitelets feront l'affaire ICI (placé ci ou là), dans ces départements " OUTRE MERS", comme l'on nous nomme!
Bienvenue!

31.Posté par a BON! le 01/08/2015 19:04

A post30
Qui donne des conseils?
et c'est quoi de mot compliqué "plénipotentiaire": ou gagne pas Kosé ou koué? ou sa ou la trouv ' ça, té?
Ban syndicats, y bataï, mais zot va revenir à l'ordre, mi pari, nana 2/3 y ça chapé...avant le NAPALM!
guet' a zot bien...i arriv' là...le baizement dans la cour patel;;;
i ça couri, là...

30.Posté par Unis le 01/08/2015 17:46

Si certains veulent abandonner le combat pour la Justice, pour l'Egalité, pour le Respect, qu'ils s' en expliquent ouvertement aux autres et dans les plus brefs délais (message pour l'intersyndicale bancale).
Les plénipotentiaires ne sont pas les bienvenues dans les discussions à venir. On ne magouille plus dans une telle situation et on ne s'incline pas!...devant les promesses de misère qui seront forcément formulées maintenant.

29.Posté par micmac le 01/08/2015 14:48

Sur les soutiens, le CREFOM est plutôt aux abonnés absents. personne de cette association ne s'est soucié de que qui se passe à la CGSS, à notre connaissance.

28.Posté par bichique le 01/08/2015 14:46

Des enquêtes ont été demandé auprès de la cours des comptes, de l'IGAS.
les syndicats ont été reçu par le préfet après l'interpellation du CRAN auprès des ministres et parlementaires.depuis, silence radio. Ils doivent réfléchir à la stratégie à adopter, sans doute.
Le personnel est à bout. va falloir bouter ce Dg et consorts hors de la Réunion, qu'ils aillent faire leur simagrées ailleurs! ce n'est pas concevable de faire comme si de rien n'était et de convoquer les DS pour renouer le dialogue...et les enfumer encore une fois. gagner du temps est une chose et compter les blessés, les laisser pour compte, les humiliés, les éffrontés,... une autre. L'effet boomerang est en train d'agir, ne nous laissons pas abattre.

27.Posté par bonnemémoire le 31/07/2015 20:05

26
Merci .
Le statut acquis , les complicités développées, les silences obtenus , les soutiens arrachés pèsent peu devant la puissance du net si nous pouvons obtenir la volonté participative de celles et ceux qui peuvent éclairer ces situations et obliger, les élus et les dirigeants du CA , à suivre le mouvement .
C'est le sens de mon commentaire.
Que savent les syndicats des pratiques antérieures de ces personnages ?
Et si localement ils savent peu ou pas que savent ceux qui sont membres de leur syndicat dans les lieux ou il a exercer?
Qu' ont à nous dire celles et ceux qui les ont connus ( fréquentés ? subis?) ailleurs ?
Qui connait ce dossier GIE créé et liquidé ?
Et que dit, la Présidente du CA ?
Et avec elle que disent les autres membres de ce CA ?
Les intouchables c'étaient du temps de vaches sacrées , j'en suis convaincu .

26.Posté par Asteur le 31/07/2015 19:14

A post20

Questionner les silences des uns et des autres est une approche comme une autre. Peut être bougeront-ils, finalement: on est patient mais quand même!
Tous les députés ont été avertis: qui tient qui par la barbichette? Le mystère plane.
Les caisses nationales ont nommé ce directeur et s'arqueboutent sur leur décision sûres de leur bon droit. Il faudra plus qu'un courrier des lecteurs et des actions syndicales pour que Paris s'en mêle vraiment.
Ce Monsieur est soutenu, par son réseau, par ses "affaires". Personne n'a regardé les statut du GIE crée et liquidé par ce Monsieur en Franche Comté: c'est édifiant!
Quand on touche l'un des salaires les plus importants de toute l'institution, au plan national, c'est sûr, on se sent important et quasi intouchable. On croit tout permis. Quoi de plus normal, n'est ce pas que te travailler avec des gens qu'on connaît? Quoi de plus normal que de faire bénéficier à ses compatriotes de tous les avantages auxquels ils ont droit de facto en venant à la Réunion faire travailler ces ignorants?

Comme l'a dit le DG, en concluant l'un de ces discours en face, de plusieurs dizaines de cadres réunionnais de la CGSS: "maintenant, il va falloir commencer par essayer de réfléchir"...on commence, Monsieur, on commence...

25.Posté par KLD le 31/07/2015 18:52

que fait le CA ???

24.Posté par Mékeskidi? le 31/07/2015 18:50

Avec une telle "armée mexicaine" de sous-directeurs, la CGSS devrait être super-efficace.....Est-ce le cas? NON, çà dysfonctionne de partout......

23.Posté par La question le 31/07/2015 18:02

Bravo pour ces dénonciations:

I/ Dénonciation de créations inutiles de postes pompeusement désignés...
II/ Dénonciation du fait que ces postes n'aient pas été pourvus par des valeurs locales.

Mais s'il auraient été pourvus localement (aussi pompeux qu'inutiles ce qui reste à démontrer), ce courrier et sa diffusion auraient-ils eu lieu ?

22.Posté par La VAGUE le 31/07/2015 17:31

OK ....ah bon

c'est pour cela que les dossiers prennent du temps ..ils sont tellement occupes a faire les papiers de leur supérieures et aussi de les surveilles.
On comprend mieux et c'est excusable.

21.Posté par WA PHIL le 31/07/2015 16:12 (depuis mobile)

"Bravo Messieurs Dames pour ce courrier. Ils nous diront et arriveront à nous convaincre que c''est pour notre bien... Donc cela le sera dans nos esprits : mais dans notre cœur, c''est une autre histoire.

20.Posté par bonnemémoire le 31/07/2015 16:03

Ce tableau appelle quelques questions à l' auteur de cette lettre , et à quelques autres ( syndicats / candidats victimes/ responsables du CA ) qui vont certainement éplucher les commentaires :

1- Comment et avec l'appui de qui ce personnage s'est -il retrouvé à ce poste?
2- Quels sont les réseaux de ce personnage : professionnels , politiques et autres ?
3- Si je parts de l' idée que le " passage de la ligne" ( pour parler comme les anciens) n'est pas la seule explication de la conduite de ce monsieur ( et qui aurait donc muter) que peut-on savoir de ses responsabilités et de ses pratiques dans ses anciens postes ?
Cette même demande doit s'adresser à tous celles et ceux recrutés par ce monsieur et selon les mêmes procédures.
4- Que font les élus du CA ? Que fait Madame la présidente ? Ignorent-ils ces pratiques ? Difficile à penser que Oui alors pourquoi les couvrent-ils ? Par incompétence ? par frivolité? par impuissance? par complicité? par irresponsabilité ? par couardise ? .

Maintenant une réflexion plus large aux élus de ce Département et particulièrement aux parlementaires ( dont 6 se réclament de ce gouvernement / 2 autres de " la gauche " / et 1 votant le plus souvent avec la majorité) , qui eux n' ont peur de rien , ont le préfet comme subalterne, ont des analyses et des plans sur tout.
Qu' attendez-vous pour agir au nom des idéaux dont vous ne cessez de nous rappeler qu'ils sont vôtre ADN : l' amour de La Réunion / le triomphe de l' égalité / la défense des démunis / le développement de ce territoire / La réunion en l'air? etc
ne voyez-vous pas là qu'il y a à minima un triple problème :

1- la constitution d'un apartheid professionnel ( pour reprendre le terme du premier ministre que vous soutenez fidèlement pour 6 d'entre-vous ; majoritairement pour les 3 autres) ?
2- un projet professionnel profondément scandaleux car ciblant les plus fragiles ( dont vous dites à longueur de discours être les porte-paroles ?)
3- une gabegie budgétaire au moment où parait-il, à entendre votre gouvernement, l' heure est à la responsabilité et l'exemplarité ?

Merci à ce lecteur et à son courrier .
Merci à Zinfos de lui avoir donné toute la visibilité nécessaire .
Merci d'avance à tous celles et ceux qui pourraient apporter éclairages et explications en relayant au besoin ce texte vers les zones professionnelles de tous ces personnages qui ont débarqué dans le sillage de ce monsieur.
Merci à tous et à chacun de se garder de se laisser piéger par les enfumages classiques pour tuer les problèmes soulevés .
C'est ma contribution citoyenne et la compréhension que je me fais d' Internet et d'un média participatif comme zinfos .
-

19.Posté par david Vincent le 31/07/2015 15:44

Une seule question que je me pose , à quoi peuvent servir tous ces parasites de directeurs et de sous directeurs ?

18.Posté par Mwa la pa di le 31/07/2015 15:43

Là encore, une fois de plus, nous voyons que nos élus sont aux abonnés absents. En fait le monde des élus est plus proche de celui des agents de direction que du peuple, mais paradoxalement c'est le peuple qui les élit : Chercher l'erreur..... Ces élus siègent dans le conseil d'Administration et placent leur progéniture : voilà le silence expliqué !

17.Posté par Misouk le 31/07/2015 14:59

ben, ça alors!!
On dirait que la CGSS est une annexe de ce fameux GIE liquidé en métropole.
après les cadres dirigeants, les cadres supérieurs, les cadres de proximité, il ose même faire venir une secrétaire, vite recaser au service médical. Le chômage, n'est pas pour tout le monde sur cette île. ce département est une terre bénie pour les profiteurs bien placés, qui usent et abusent de leur pouvoir, conforté par l'inertie (et certainement le soutien) des caisses nationales.
Le plus gros salaire de France au sein des organismes sociaux, se paie une belle tranche du gâteau et en fait profiter ses petits camarades. quoi de plus normal, dans cette colonie, départementalisée de force en 1946?


Et les politiques font toujours la sourde oreille: en Vacances? Achetés? Peureux?; Ah, c'est vrai, eux aussi ont leurs privilèges!! qui tient qui par la barbichette, on se le demande!!
amis Y tiembo, Y larg' pas!

16.Posté par Titi or not Titi le 31/07/2015 14:47

Qui A De La Vaseline ??? 😄😄
Je Me Suis Arrêter Là !! 😄😄👍
La Suite Demain, Sinon Mon Coeur Tiendra Pas !! 😜

"Indemnités de départ (2/12è du salaire annuel de l’emploi précédemment occupé + majoration conjoint et enfants à charge), Indemnités d’installation (10/12è du salaire annuel attribué à l’arrivée, donc majoré des indemnités de vie chère domiennes et également majoré pour conjoint et enfants)"

15.Posté par @ Choupette le 31/07/2015 14:39

Choupette,

Mis à part le fait que l'on devrait t'embaucher comme correcteur orthographique, l'énumération des corrections que tu proposes intrigue :

" ... Ainsi sont créés ... et pourvus les postes suivants :

...

PAR :
- des personnes avec lesquelles il avait déjà travaillé en métropole
- une personne extérieure aux organismes de Sécurité sociale (cadre de Pôle emploi en métropole)
- des candidats de France métropolitaine qu’il va choisir seul."

Ces postes sont créés PAR ces gens que vous citez ou POUR eux ?"

Ces postes sont créés et pourvus PAR ces gens que vous citez ou POUR eux ?

Ça prête à confusion.

Bien tendrement

14.Posté par Marx le 31/07/2015 14:35

La CGSS est un ramassi de brigands.
J'arrive vraiment pas a comprendre pourquoi les francais continue de defendre une securite sociale public, la France est le pays de l'OCDE ou l'on trouve le plus fort taux de renoncement a des soins medicaux en raison du prix!
Il faut re-introduire de la concurence, que les citoyens est la liberté de verser leurs cotisations a l'organisme qui les gère le mieux.

Dans le cout globale de la Santé en France, nous sommes aussi le pays de l'OCDE ou le traitement administratif des reglements est le plus élevé.
Bref, jounalistes et media, reveillez-vous et faites votre job: c'est pas si difficile de faire une comparaison entre notre système collectivites ruineux et toutes les differentes solutions que les autres pays d'Europe ont adoptés pour permettre au citoyens d'avoir une opinion objective sur la maniere dont nous sommes traités...

13.Posté par @ Mytho le 31/07/2015 14:24

Tout dehors nou lé capab ici !

12.Posté par FAIVRE Daniel le 31/07/2015 14:07

J'ai été reçu a la Direction en Juin
mais pas de réponses sur les dysfonctionnements et lenteur administratives, des milliers de personnes âgées soufre retraite de misère et refus de tous il n'on droit a rien

Question A.S.P.A C.M.U C et A.C.S pour la CGSS

- Pour l'aspa, la SS propose-t-elle un échéancier aux personnes en difficultés financières ? Si oui, sur combien de temps ? Qui fixe les montants mensuels de récupération ?
Pour la part de l'asig : sur le terrain, les personnes se plaignent de la rigidité des demandes de remboursements, de l'impossibilité pour elles de pouvoir fixer elles-mêmes les mensualités en fonction de leurs possibilités. Je tiens à rappeler qu'il s'agit d'une mesure injuste (tout en sachant que la SS ne fait pas les textes mais les applique avec trop de rigidité).
- En ce qui concerne les retraites locales : existe-il la possibilité d'avoir des statistiques fiables et la transparence en ce qui concerne :
d'abord, les retraites au régime général : le nombre de retraités avec des pensions de retraite ou de réversion (qui n'ont pas demandé l'aspa) de moins de 100€, entre 100 et 200 €, entre 201 et 300 €, entre 301 et 400 € entre 401 et 500. De manière à évaluer le nombre de retraités sans aspa qui sont dans une grande misère
Nous trouvons les chiffres nationaux ; pas les chiffres locaux (qui sont mis dans la masse nationale, ce qui tend à fausser la réalité locale).
Puis, les retraites agricoles : même fourchette de revenus.
- La CMUC, l'aide à la complémentaire : Les revenus des personnes âgées évoluent peu. Or, tous les ans, lors des renouvellements, on leur demande toujours de fournir les mêmes pièces (les montants de toutes les pensions, des rentes...)
Lors d'une première demande, les justificatifs sont nécessaires, mais en ce qui concerne le renouvellement, toutes les informations nécessaires sont dans vos fichiers (les impôts sont pré-déclarés). Ne serait-il pas possible d'envoyer la lettre de renouvellement en demandant uniquement l'avis d'imposition qui indique les ressources ?
Dans le cas de l'ACS et du chèque santé du Conseil Général, ne serait-il pas possible de faire la passerelle directement pour éviter de faire les mêmes démarches, de refournir les mêmes pièces...
- Pourquoi la SS a décidé de ne plus envoyer les attestations de déclarations fiscales ?
La population des personnes âgées de La Réunion comporte énormément de personnes analphabètes, leur demander de récupérer des attestations sur internet est un non-sens. Y a-t-il la possibilité de revenir sur cette incohérence et de continuer à envoyer les attestations normalement, d'autant que le service CMU et les administrations diverses, banques... continue de les demander...
- En ce qui concerne l'ALD : les personnes étant en ALD voient souvent leurs droits arrêté tout d'un coup, souvent parce que le médecin n'a pas fait le renouvellement à temps, ou parfois du à la lenteur administrative dans vos services. Pourriez-vous réfléchir à un moyen de prioriser ses dossiers ?
- Le service social : la SS fait beaucoup de communication sur son service social et de nombreuses aides sont proposées. Quelles aides ?
En ce qui concerne l'asig : il y a des situations urgentes qui ne souffrent pas de délai. Or, le temps de mettre en place toute l'apanage administratif pour l'aide qu'elle soit financière, matérielle ou autre... la personne reste dans le besoin pendant un temps qui va de 3 semaines (dans le meilleur des cas) à plus...
Le traitement des réclamations : Y a-t-il un service spécial pour les réclamations ? Sont-elles suivies ? La SS peut-elle s'engager à répondre aux assurés dans un délai de 72 h maximum, une réponse écrite, d'intervenir dans ce même délai en cas d'urgence... ?
_____________________________________________________________________________________
- En ce qui concerne les relevés de carrière : il manque souvent des périodes plus ou moins longues sur les carrières de beaucoup de retraités, notamment des périodes qui ne sont pas reportées. Or, un certificat de travail (qui prouve que la personne a bien travaillé dans la société) n'est pas une pièce valable. Certains employeurs ont bien prélevé les cotisations, mais ne les ont pas versées à la caisse, ce qui pénalisent le retraité.
Lorsque les salariés portent à la connaissance de la SS que leur employeur ne verse peut-être pas les cotisations, ils n'ont aucune réponse de la Caisse. Ils ne savent absolument pas les suites qui sont données à leur déclaration. Pourquoi et comment la SS justifie ce manque de transparence envers les salariés que l'employeur est en train de voler ?
_____________________________________________________________________________________
Il y a des dysfonctionnements au sein de vos services qui pénalisent les assurées, les personnes âgées... Y a-t-il un médiateur à la SS ? Ne parlez pas du médiateur défenseur des droits ou du médiateur national, ou du médiateur de la CAF. Je parle d'un médiateur local dans vos services qui serait à même de traiter les réclamations, les recours pour éviter les litiges devant les tribunaux... et lequel pourrait peut-être apporté des réponses claires et adaptées en fonction des situations soumises par les assurés.
Avez-vous l'intention de mettre effectivement un médiateur à la disposition des assurés, des associations, dans quel délai ?

11.Posté par sérieux le 31/07/2015 13:41

Ca saoule de lire des truc comme le #7

des ramassis de feignasses.... et vous pensez que nos 400k ++++ allocataires voients leurs dossiers se faire tout seuls ? nos 30k retraités se faire payer tout seul ? nos médecins se faire payer tout seul ?

bref le saint esprit ?

ah mais non, vous faite parti du 1% d'anomalies, le petit % que toute entreprise privé ou public rencontre FORCEMENT

ah moins que.... non, vous etes vous meme l'un de ses agents de directions ? ca va la nouvelle BM ?

10.Posté par NON! le 31/07/2015 13:40

Remplacez : "Une absence de reconnaissance des compétences locales qui pénalise les ultra marins dans leur région" par "une préférence systématique à compétence substantiellement inférieure des natifs par rapport aux métropolitains" et vous pouvez dupliquer le même constat à la Civis, la casud, les communes de l'Ile, le département et la région

9.Posté par SAVIGNY le 31/07/2015 12:29

Pourquoi autant de cadres avec des titres pompeux qui ne servent à rien...

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Septembre 2019 - 17:51 Lettre ouverte à Didier Robert