MENU ZINFOS
National

La justice ouvre une enquête sur la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy


Par S.I - Publié le Mardi 29 Juillet 2014 à 09:20 | Lu 592 fois

La justice ouvre une enquête sur la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy
Comme le révèle ce mardi le quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France (article payant), le procureur de Paris a "ouvert en toute discrétion, début juillet, une nouvelle enquête préliminaire visant Nicolas Sarkozy" sur des soupçons de financement illégal de la campagne présidentielle de 2007.

Selon le quotidien francilien, qui fait état d'une perquisition menée le 8 juillet dernier, "les investigations visent un système de fausses factures présumé qui, comme dans l'affaire Bygmalion auraient permis d'imputer frauduleusement des dépenses de campagne du candidat sur les comptes de son parti".

Déjà visée par une enquête sur un soupçon de financement par la Libye de Kadhafi, la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 avait coûté 21 millions d'euros.




1.Posté par noe le 29/07/2014 10:28

C'est Taubira avec ses complices de juges qui cherchent à berner l'opinion des français sur le chômage ...
Sarkozy est un grand innocent qui reviendra en 2017 pour sauver la France qui coule !

2.Posté par question bete le 29/07/2014 10:38

Au trou l avocaillon !

3.Posté par Gloseur sensE le 29/07/2014 11:28

Depuis plusieurs mois, il y a des grosses fuites d'informations, lesquelles correspondent probablement à des violations successives du secret de l'instruction concernant l'ancien président NS. Qui organise ses fuites dans la presse ? C'est pourquoi, une enquête de l'Inspection générale s'imposerait.
@ noe le 29/07/2014 10:28 a écrit : 'qui cherchent à berner l'opinion des français sur le chômage.'
Cela n'explique pas les incessantes fuites et violations du secret de l'instruction concernant NS. Pourquoi ne soulevez-vous pas la possibilité que ces fuites proviennent plus plausiblement de la part d'agents extérieurs au ministère de la Justice et qui, eux, ne prêtent pas serment ou ne sont pas soumis à la même éthique professionnelle ou encore qui n'auraient point de règles d'éthique ?
D'autant que ni les magistrats ni leurs greffiers n'ont intérêt à commettre de fuite ni de violation, a fortiori au sujet d'un ancien président, membre de droit du Conseil constitutionnel.

4.Posté par Ahera le 29/07/2014 11:30 (depuis mobile)

Noe est en plein delire

5.Posté par JORI le 29/07/2014 12:02

Si les faits sont avérés, voilà enfin la réponse à ma question qui était: si Sarko avait été réélu en 2012, est ce que toutes les affaires le concernant lui même et l'UMP auraient vu le jour?. La réponse est clairement non. De plus on comprend mieux son combat à vouloir supprimer les juges d'instruction, la peur d'être jugé un jour ou l'autre.

6.Posté par darkalliance le 29/07/2014 12:24

Tu manifestes pour la liberté de la Palestine -> contrôle au faciès + garde à vue possible

Bismuth -> Assassin et voleur notoire -> EN LIBERTÉ

Où vas-tu FRANCE ?!!!!

Je pose la question

7.Posté par vanille le 29/07/2014 13:46

Tout faire pour que N.Sarkozy ne revienne pas en politique n'Est-ce pas Messieurs les juges. Mais c'est sans compter sur son courage, sa pugnacité, et surtout son intelligence, qualités qui manquent tellement à notre Hollandouille et à ses pieds nickelés.
Il reviendra et tous les gauchos devront faire avec.

8.Posté par Soi-même le 29/07/2014 14:34

Déjà démenti par le Parquet de Paris!

9.Posté par KLOD le 29/07/2014 23:12

Ahera, oui.....t'as réussi à me faire rire!! merci

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes