Courrier des lecteurs

La journée ordinaire de M. Couillon à La Possession

Lundi 25 Septembre 2017 - 11:05

Monsieur Couillon est un type ordinaire vivant depuis de nombreuses années à La Possession car il apprécie le calme et la proximité de la montagne et de la plage. Il aspire à vivre tranquillement dans sa ville, rebaptisée depuis peu Zumbaland, avec sa petite femme et ses deux enfants.
 
6h00 : En ce jour de grève, Monsieur Couillon se lève tôt pour préparer ses enfants et les emmener à l’école. Il est serein car la mairie ayant annoncé que la restauration scolaire sera assurée il va pouvoir aller travailler et ne pas encore se faire mal voir par son employeur. Il faudra tout de même qu’il pose sa demi-journée pour aller les chercher plus tôt puisque la garde périscolaire n’aura pas lieu. Monsieur Couillon est conciliant !
 
7h35 : Départ de la maison car avec les embouteillages du matin, Monsieur Couillon préfère partir plus tôt. Auparavant dans son quartier, il n’y avait pas de problèmes de circulation mais avec les constructions de logement sociaux tout azimut sans pour autant adapter la seule route qui mène à l’école, Monsieur Couillon met trois fois plus de temps qu’avant pour faire le trajet. Monsieur Couillon sait s’adapter !
 
7h45 : Monsieur Couillon a trouvé à garer sa voiture sur un bout de trottoir et slalome avec ses enfants entres les automobiles agglutinés devant l’école, sur les rond points, les trottoirs, les talus, voire immobilisés en tas sur la route. Avant il était plus aisé de se garer, mais comme il n’y a plus aucune école qui sort de terre, il a fallu ajouter des classes supplémentaires dans des modulaires pour pouvoir accueillir les nouveaux arrivants.  Monsieur Couillon est résigné !

8h00 : Monsieur Couillon a enfin déposé ses enfants mais constate un attroupement devant l’école autour de la directrice visiblement paniquée. En fait les ATSEM ne sont pas présentes pour cause de grève et ce sont elles qui s’occupent des maternelles durant le déjeuner, pendant que les grands sont surveillés dans la cour de récréation. Avant, tous les enfants mangeaient en même temps, mais maintenant ce n’est plus possible à cause de l’ouverture des classes modulaires supplémentaires et forcément la salle de restauration tout comme la cour de récré n’ont malheureusement pas changé de taille. Monsieur Couillon est préoccupé ! 

8h10 : Monsieur Couillon va être en retard à son travail et va peut-être devoir appeler son patron pour prendre sa journée car les services de la ville contactés par la directrice de l’école viennent de décider à l’instant qu’il n’y aura pas de cantine ce midi. Il va donc falloir rappeler tous les parents pour leur dire de venir chercher leurs enfants. Monsieur Couillon est hébété ! Heureusement, après divers coups de fil et une grosse colère des parents mécontents, la mairie improvise une solution en urgence pour assurer la prise en charge de tous les enfants durant le repas. Monsieur Couillon est un peu rassuré !

16h45 : Monsieur Couillon amène ses enfants prendre des cours de natation dans la seule et exiguë piscine municipale de la ville. Il y a plusieurs dizaines de marmailles et chacun fait comme il peut pour se trouver une petite place. A la fin des cours, tout les parents se précipitent pour être les premiers dans les deux petites douches existantes afin de rincer leurs enfants. Une ribambelle de marmailles trempés font la queue en grelottant. Monsieur Couillon, en bon père de famille, préfère sécher et habiller ses deux enfants avant qu’ils n’attrapent la grippe. Avant il y avait bien un projet de construction d’une piscine supplémentaire plus conforme aux besoin d’une commune de 30 000 habitants, mais il été abandonné. Monsieur Couillon se gratte le front ! 

18h30 : De retour chez lui, Monsieur Couillon fait ses comptes, il remplit consciencieusement des chèques pour payer la restauration et la garde périscolaire de ses enfants, qui ont augmenté deux années de suite, tout comme d’ailleurs ses impôts locaux. Monsieur Couillon lui ne veut pas d’histoire alors il paye encore et encore, sans en faire ! 

19h00 : Monsieur Couillon regarde la maire de sa ville au journal télévisé. Elle sort de dix heures d’audition à la gendarmerie mais il n’y a aucun problème. Toutes dents dehors, elle vante la bonne ambiance entre ses élus et ses administratifs. Elle va pouvoir continuer à s’occuper des îles de l’océan indien, des conséquences du réchauffement climatique et prodiguer ses conseils au gouvernement Macron. Rien sur la vie quotidienne de Monsieur Couillon, il est un peu concon Monsieur Couillon ! 

19h30 : Monsieur Couillon sort avec une petite lampe de poche pour s’éclairer car depuis quelques temps son quartier est totalement plongé dans l’obscurité. Il n’a pas peur du noir mais Monsieur Couillon s’est déjà fracassé un tibia en tombant dans le petit fossé bétonné qui longe sa maison, c’est couillon ! Il parait que couper l’éclairage public c’est plus écologique et en plus cela permet à la ville de faire des économies. Mais avec la disparition de la mairie annexe qui existait près de chez lui tout comme la salle où se réunissait le club de troisième âge, Monsieur Couillon ne sait pas vraiment à quoi servent toute ses économies. Il est couillon, Monsieur Couillon! 

Il rentre sa voiture dans la cour de sa maison et prend soin de bien la fermer à clé car quelques véhicules ont été récemment vandalisés la nuit. Mais rien à voir avec l’obscurité, c’est juste parce que les gens ne sont pas prudents, les idiots ! Ce n’est pas Monsieur Couillon qui le dit, c’est la maire de la commune, alors !! Monsieur Couillon prend ses précautions ! 
 
20h00 : Toujours dans le noir, Monsieur Couillon sort sa poubelle pour le ramassage hebdomadaire. Il essaye de bien fermer le couvercle pour empêcher son élevage d’asticots de sortir. Depuis que l’on a réduit les ramassages de poubelles, Monsieur Couillon est parfois confronté à ce problème de bestioles. Alors pour faire bonne figure et réduire le nombre de rampants, Monsieur Couillon a bien tenté de se mettre à la pêche au petit port de la commune. Malheureusement avec la poussière dégagée par le va et vient incessant des camions qui approvisionnent la NRL, Monsieur Couillon n’a réussi à pêcher qu’une bonne bronchite asmathiforme. Il n’a pas de bol, Monsieur Couillon !  
 
21h00 : Harassé par sa journée, Monsieur Couillon se glisse dans son lit et dans les bras de Morphée. Il rêve Monsieur couillon, qu’en 2020 il pourra peut-être aller voter pour une liste un peu terre à terre sans doute, mais qui s’occupera enfin, pour lui et sa famille, de ses petites préoccupations mesquines et tellement basiques.  Et si ce n’est pas le cas ! Alors ! Alors il sera pour la première fois en osmose avec la maire de la Possession, suivant son exemple, il s’abstiendra de voter….il est comme ça Monsieur Couillon. 
La Famille Couillon
Lu 541 fois



1.Posté par . GIRONDIN le 25/09/2017 11:09

GIRONDIN
je suis Mr Couillon!

2.Posté par MICHOU le 25/09/2017 11:36

Pigeon c'était bien aussi

3.Posté par Possessionnais couillon le 25/09/2017 12:02

Et oui malheureusement on est tous des couillons à la Possession!!!

4.Posté par Tit or not Titi le 25/09/2017 12:05

Je Suis Mr Couillon ! 😄😄

ANouLa©®

5.Posté par Dark vador le 25/09/2017 13:42 (depuis mobile)

A quand un reveil a la possession?2020 approche il faut que lopposition se mette daccord...lexemple des senatoriale est clair : divisé =perte

6.Posté par Dazibao le 25/09/2017 14:28

Ce qui est certain, c'est que la famille couillon, c'est la plus grande famille de la Reunion. Nana partout: dans les bas, lé hauts, derrière les claviers......Je dois en faire partie mais il y en a certains qui ignorent leur parentalité et condition et jouent les intellos. C'est beau l'innocence de la couillonisse. Mais attention, ne contredit pas un couillon, il devient mauvais et peux te faire une "réponse cinglante" à l'identique de l'autre "menaçeur" de Belle pire, qui n'accepte pas d'être pris à défaut.

7.Posté par NouveauSlogan le 25/09/2017 21:13 (depuis mobile)

Je suis couillon!! Merci pour ce texte rafraîchissant et tellement vrai....bravo

8.Posté par GIRONDIN le 25/09/2017 22:20

6.Posté par Dazibao
Je ne vois du tout de qui vous parlez, du tout du tout du tout!
Lol

Cordialement ....lol

9.Posté par Odile le 26/09/2017 06:46

Ce que dénonce M. COUILLON est effectivement le quotidien des possessionnais.
Egoïste, égocentrique, totalement déconnectée de la réalité, ne pensant qu'à son image et à faire du buzz, voilà ce qui caractérise bien notre Maire Mme Miranville. Rien cependant au quotidien pour ses citoyens : exit le projet de piscine municipale de Moulin Joli, exit le projet de skate parc du même secteur. Pourtant, il n'y a qu'à voir la croissance démographique exponentielle de ce quartier pour comprendre que ces équipements auraient été plus qu'utiles à la population locale.
Exit les TAP pour les maternelles depuis cette rentrée, seuls désormais y ont droit les élèves élémentaires ! Pour les petits : de la simple garderie sans activités.
Malgré tout, les tarifs et les impôts ne cessent d'augmenter.
Développer les services publics ? Pourquoi faire, notre Maire préfère se pavaner, exister médiatiquement, créer des mouvements politiques, ... elle est bien loin de nos préoccupations quotidiennes.
Alors, oui, comme M. Couillon, peut-être, je rêve, je rêve du jour où enfin ma ville recommencera à se développer.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 10:37 Jusqu’où l’hybris ?