MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

La jeunesse en otage : que nos députés se réveillent !


- Publié le Vendredi 3 Juillet 2015 à 08:25 | Lu 911 fois

Aujourd’hui encore la jeunesse est prise en otage sur la formation et la mobilité. Une nouvelle préoccupation qui touche la jeunesse réunionnaise et pour laquelle elle n’est pas consultée.

Comme toujours,  les décisions qui sont prises depuis Paris, c’est à se demander que font nos députés? Soutenir le gouvernement ne veut pas dire nous sacrifier, il faut nous défendre.

C'est dommage que les jeunes subissent et vivre sous pression quand on veut partir se former.

L'objectif n’est-il pas de voir nos enfants réussir ?

je trouve déplorable que les élus députés ne disent rien sur ce qui se passe sur la formation et la mobilité de plus de 400 jeunes Réunionnais qui doivent s’organiser pour s’installer en Métropole, en Belgique et autre.

Nous remercions le Président de Région qui est le seul à réagir : sur la continuité territoriale et aujourd’hui la mobilité.

Voilà un élu de poigne qui sait réagir pour notre pays, pour notre jeunesse.

Former les jeunes Réunionnais pour qu'ils puissent devenir La Réunion de demain.

La Réunion, Terre de réussite, telles sont les attentes de la Jeunesse d’aujourd’hui.

Dominique MORBY
 




1.Posté par GIRONDIN le 03/07/2015 10:02

OUI DR MERCI DE VOUS OCCUPER DE NOTRE JEUNESSE
Voilà un élu de poigne qui sait réagir pour notre pays, pour notre jeunesse.
Former les jeunes Réunionnais pour qu'ils puissent devenir La Réunion de demain.


Continuite:
"Priorité aux jeunes étudiants, salariés et chômeurs en formation"

En 2014:
http://www.fxgpariscaraibe.com/article-gpl-et-l-aide-a-la-continuite-territoriale-124749157.html

""""""""""""GPL et l'aide à la continuité territoriale

Aide à la Continuité territoriale
ITW George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer
"Priorité aux jeunes étudiants, salariés et chômeurs en formation"
A partir de 2015, le dispositif de continuité territoriale tous publics va être raboté (un billet tous les trois ans et baisse de la prise en charge...). Quelles sont l'enveloppe prévue, les nouvelles règles actées et pourquoi ?
Avec + 50% d’augmentation en 4 ans, nous allions droit dans le mur ! Le Gouvernement a donc pris des décisions courageuses pour sauver l’Aide à la Continuité territoriale. Très concrètement, nous avons décidé de donner la priorité à ceux qui en ont le plus besoin, c’est-à-dire les jeunes étudiants et les salariés ou chômeurs en formation pour les aider à trouver de l’emploi. Ils bénéficieront comme aujourd’hui d’un billet par an.
Mieux, un jeune ayant bénéficié d'un billet annuel pour passer un concours en métropole n'est aujourd’hui pas éligible à une formation en mobilité la même année, s'il a échoué à son concours notamment. Cela sera désormais possible.
J’insiste tout particulièrement sur la volonté du gouvernement de préserver cette faculté à la mobilité des jeunes dans un parcours de formation alors même que sans modification du régime actuel, la dérive constatée par l’octroi de billets tous publics menaçait l’existence même de cette mesure.
Didier Robert, le président de la Région Réunion, vous défie. Pour contrebalancer le désengagement de l'Etat qu'il chiffre à 4 ou 5 millions d'euros pour sa seule Région, il veut faire payer au gouvernement les loyers des fonctionnaires d'Etat hébergés dans les lycées. Que répondez-vous ?
Le président de Région fait le choix politique d’abonder de manière substantielle le dispositif d’aides pour un public de plus en plus large. Il s’agit d’une stratégie généreuse mais qui a une incidence très forte sur les finances publiques. J’ai découvert, en lisant la presse, le souhait de la région Réunion de supprimer des avantages accordés aux personnels de l’Education nationale. C’est un autre débat. Je rappelle en premier lieu que le bénéfice des logements accordés aux fonctionnaires d’Etat obéit à des règles strictes qui n’intègrent la gratuité que dans des cas très limités. En second lieu, je m’étonne que la région Réunion envisage des mesures de rétorsion budgétaire à l’encontre d’une population qui n’a aucune responsabilité dans cette histoire !
Le budget de l'Outre-mer est en hausse, mais vous avez dû faire des choix dont celui de sacrifier la continuité. Comment les justifiez-vous ?
Je souhaite être bien claire et donc vous donner quelques chiffres : le ministère affiche des moyens en progression de 2,6% en 2015 et de 7,8% pour les 3 ans qui viennent.
La politique d’exonérations de charges sociales sera préservée et renforcée par l’augmentation de l’aide aux entreprises que constitue le CICE.
La poursuite de l’effort en faveur l’insertion des jeunes sur le marché du travail avec la montée en puissance du SMA, la priorité accordée au logement social ou encore l’effort majeur consenti en termes d’investissement public dans le cadre des contrats de projet Etat-Région sont des preuves de la volonté politique du gouvernement. Ce n’est pas rien dans le contexte actuel ! L’outre-mer est une priorité du gouvernement, cela me paraît clair.

Le Sénat vote la réduction du budget du SMA au profit de la continuité territoriale
• la1ere.fr avec AFP
• Publié le 28/11/2014 | 22:29, mis à jour le 28/11/2014 | 22:43
Lors de l'examen du projet de budget 2015 pour l'Outre-mer, un amendement présenté par l'UMP Didier Robert a été adopté par la majorité sénatoriale de droite : il prévoit de réduire le budget du Service Militaire Adapté au profit de la continuité territoriale.
La nouvelle majorité de droite de la chambre haute, issue des élections sénatoriales du mois de septembre dernier, a adopté un amendement qui modifie en profondeur le projet de budget 2015 pour la mission Outre-mer, lors de son examen vendredi en fin de journée.

+

http://www.la1ere.fr/2014/11/28/le-senat-vote-la-reduction-du-budget-du-sma-au-profit-de-la-continuite-territoriale-211034.html

SMA VS Continuité territoriale
A l'initiative du sénateur UMP de La Réunion Didier Robert, un amendement été adopté prévoyant de transférer des moyens du service militaire adapté (SMA) au poste continuité territoriale.

"Le dispositif de continuité territoriale constitue la traduction des principes d'égalité des droits, de solidarité nationale entre l'hexagone et les outre-mers", a souligné le sénateur de la Réunion, également président du conseil régional: "La continuité territoriale voit ses crédits baisser de 20 %, soit 10 millions d'euros. Il y va pourtant de la solidarité nationale, de l'unité de la République !"

Cet amendement de l'UMP vise à corriger le projet de budget 2015 du gouvernement socialiste qui prévoit de diminuer l'aide à la continuité territoriale, autrement dit l'aide à l'achat de billets d'avion entre les Outre-mer et l'hexagone.

Début novembre, lors du passage du projet de loi de budget à l'Assemblée nationale(majoritairement à gauche), les députés avaient déploré cette diminution de la continuité territoriale, sans toutefois modifier le budget.


George Pau-Langevin désapprouve
En réaction à ce vote du Sénat, la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin, dans un communiqué, a fait part de sa "totale incompréhension quant à ce choix assumé par les groupes UMP et UDI de sacrifier une part des crédits dédiés à la formation et à l’insertion professionnelle des jeunes pour financer le rétablissement d’une partie du dispositif de continuité territoriale dont il est établi qu’elle bénéficie majoritairement à des familles aisées". Un argument que la ministre avait déjà employé lors d'une réponse au député de La Réunion Thierry Robert à l'Assemblée nationale. Selon George Pau-Langevin, le conseil régional de La Réunion a fait bénéficier du dispositif de continuité territoriale à "des familles qui gagnent 9 000 euros par mois".


Retour à l'Assemblée
Dans son communiqué, la ministre des Outre-mer explique que le projet de budget va maintenant être de nouveau examiné par l'Assemblée nationale qui supprimera l'amendement de Didier Robert : L'Assemblée "votera naturellement le rétablissement des crédits de la mission Outre-mer conformément à l’équilibre proposé initialement et annulera cet amendement anti SMA soutenu par la droite", affirme George Pau-Langevin.

Après un passage en Commission mixte paritaire, c'est effectivement l'Assemblée nationale qui aura le dernier mot sur ce projet de budget 2015. Mais même si son amendement ne survivra sans doute pas au vote des députés, Didier Robert a réussi à mettre en pleine lumière la diminution de l'aide à la continuité territoriale, un sujet sensible dans les Outre-mer. """""""""""""""""""

Pour une fois qu'il était au SENAT!!!!!

2.Posté par Le Parti Satanique le 03/07/2015 12:43

Le Parti Socialiste a lâchement abandonné les Réunionnais, en particulier les jeunes.

De toute façon les socialistes ne sortent que des lois à la con !

- Augmentation des impôts
- Loi du mariage pour tous
- Réforme du rythme scolaire, tous les enfants sont fatigués pour ceux qui ont classe le mercredi, et absentéisme pour les samedis !

Le Parti Socialiste = fabricant de chômeurs.

3.Posté par paul le 03/07/2015 14:53

C'est une jeunesse perdue et en déclin qui nous attend !

4.Posté par BOBY le 03/07/2015 19:29

La chambre régionale des comptes sur la gestion de l'Île de La Réunion Tourisme
Actions inefficaces, dérives financières, dépenses somptuaires : le rapport qui accable l'IRT
C'EST ROBERT

5.Posté par LOUGRIS le 03/07/2015 19:39

Quand on voit les sommes dépensées pour le train de vie de la Région,

6.Posté par KLD le 03/07/2015 21:16

ouais , c'est plutôt didi 1r avec sa continouité territoriale annuelle et sa logorrhée pour l'égalité qui prend en otage les bourbonnais !

7.Posté par zoubick974 le 03/07/2015 21:40 (depuis mobile)

Bravo monsieur Didier Robert vive Didier Robert ma mobilité pour nos jeune continue et oui le seul qui a vu l urgence de réagir dslé pour les postes précédent mais bon la je dis haut et fort Didier Robert travail pour la Réunion

8.Posté par maçonnerie le 03/07/2015 22:09

2.
didier robert ferait bien de demander l'alignement de la DGF régionale sur celle de Métropole..50 millions en moins par année depuis 2010...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes