Océan Indien

La jeune rescapée arrive ce matin à Paris

Jeudi 2 Juillet 2009 - 08:31

L’adolescente de 13 ans, Bahia Bakari, seule rescapée du crash de l’Airbus de la compagnie Yemenia, a quitté Moroni hier soir en direction de Paris, à bord de l’avion du secrétaire d’Etat français à la Coopération, Alain Joyandet. Celle-ci va pouvoir retrouver son père et être hospitalisée.


La jeune rescapée arrive ce matin à Paris
Bahia Bakari voyageait avec sa mère en provenance de Marseille. Elle est aujourd’hui la seule rescapée de la catastrophe de l’A310.
Hier soir, Bahia Bakari a repris l’avion, celui d’Alain Joyandet, le secrétaire d’Etat français à la Coopération, pour être évacuée d’urgence en métropole et retrouver son père. A son arrivée, celle-ci sera hospitalisée.

Après avoir annoncé mercredi matin la localisation des boites noires de l'A310, le secrétaire d'Etat français à la Coopération Alain Joyandet indique désormais que le signal sonore repéré par des avions français provenait en fait de "balises de détresse". 

Une prière aux morts est par ailleurs prévue aujourd’hui à 17 heures à la Mosquée de Paris. Le président Nicolas Sarkozy et les secrétaires d'État aux Transports et de l'Outre-mer, Dominique Bussereau et Marie-Luce Penchard, devraient y prendre part.
A La Réunion, le président du Groupe de dialogue inter-religieux de La Réunion, Idriss Issop Banian, a exprimé ses condoléances à toutes les familles endeuillées par cette catastrophe. "Le crash aérien survenu à Moroni est un drame national. Il frappe durement la population de l’archipel des Comores et sa diaspora, en métropole et dans notre île", a-t-il affirmé.

A noter que la compagnie yéménite a annoncé hier qu'elle serait prête à payer au moins 20.000 euros de compensations pour les familles de chaque victime. 152 des 153 passagers et membres d'équipage sont toujours portés disparus.
Melanie Roddier
Lu 519 fois



1.Posté par etjosedire le 03/07/2009 03:19

Que cette enfant se remette de cette tragédie auprès d'un père partagé entre la douleur d'avoir perdu son épouse et la joie de revoir une fille rescapée.

Cet homme, dans son malheur a fait preuve d'une rare élégance face à la question d'un journaliste qui voulait l'entendre qualifier les appareils de la compagnie yéménite de cercueils volants. Il a refusé une telle déclaration par égard pour les personnes en vol à ce moment là sur cette compagnie.

Cet accident pose de nouveau le problème de l'usage des secondes vies des aéronefs au niveau de compagnies soucieuses de faire dans le transport à prix très bas.

2.Posté par une soeur de coeur le 06/07/2009 01:11

sobhanalah ce n'etait pas son heure a cette jeune fille qu' allah lui soulage cette douleur d'avoir perdu sa maman dans ce vol moi meme je suis mére de trois enfants et j'ai encore ma maman hamdoulileh et je sais comment avoir sa maman est important a 26ans alors a 13 ans c'est vraiment un moment trés dur mais c'est la faveur d'allah

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter