Société

La holding Bourbon en redressement judiciaire

La société parapétrolière de Jacques de Chateauvieux a été placée en redressement judiciaire hier jeudi 25 juillet, à sa demande. Les choses vont de mal en pis pour la société spécialisée dans les services pétroliers, depuis la crise du pétrole de 2015.

Vendredi 26 Juillet 2019 - 15:08

Depuis quelques mois, la holding de Jacques de Chateauvieux est dans la tourmente. Après des accusations de corruption en Afrique, la holding est placée en redressement judiciaire depuis hier soir. Les créanciers, dont le géant bancaire chinois ICBC leasing, mais aussi BNP Paribas, Société Générale, Natixis et Crédit Mutuel le sommaient de rembourser ses dettes.

Un conseil d'administration s'est tenu fin juin dernier, il fut houleux: Jacques de Chateauvieux, devant la proposition de ses créanciers de racheter sa dette et ainsi prendre les rênes de la holding, a tenté de proposer une alternative, en vain. Il avait trouvé un montage: un apport de dette de 80 millions d'euros et un prêt de 164 millions d'euros, qui le maintenaient aux commandes. Jacques de Chateauvieux est propriétaire de 60% du capital, et ne compte pas s'en défaire, quitte à saborder le navire.

Le 18 juillet, ICBC leasing a demandé à Bourbon le remboursement des loyers des navires dus jusqu'en 2016, une mesure de rétorsion face au refus de Jacques de Chateauvieux de laisser les rênes de la holding à ses créanciers. Face à cette demande, Bourbon a demandé au tribunal de Marseille l'ouverture d'une procédure de sauvegarde, que celui-ci a refusée, estimant que Bourbon est de fait en cessation de paiement. 

La dette du groupe parapétrolier s'élève à 2,7 milliards d'euros, que ses créanciers proposaient d'effacer à hauteur de 1,4 milliard en recapitalisation, plus un nouveau prêt de 120 millions d'euros. Bourbon affirme qu'elle s'attachera à "l’issue positive des négociations avec ses partenaires financiers afin de pouvoir évoluer dans un contexte stabilisé". Il faudrait pour cela qu'à l'issue de la période d'observation durant laquelle le passif est gelé, un plan de continuation avec un étalement de la dette soit accepté par le tribunal. 

Bourbon emploie 8200 personnes et exploite 500 navires. Seule la holding est en redressement, aussi les sociétés opérationnelles vont-elles poursuivre leur activité. 
 
B.A
Lu 6485 fois




1.Posté par Modeste le 26/07/2019 16:18 (depuis mobile)

.... j'attends la suite pour qu'il ne lâche pas c'est qu'il connait ce qu'il fait ...!



2.Posté par klod le 26/07/2019 16:21

mais bon sang de bonsoir , qu'a fait cet adorateur de l'"opus déi" , "bon croyant " ( sic de resic ............) , mauvais gestionnaire le "de chateaux vieux "?

3.Posté par Yes le 26/07/2019 18:32 (depuis mobile)

Investir dans le pétrole, quelle excellente idée, très belle vision de l'avenir et du respect de la planète !

4.Posté par Moi le 26/07/2019 18:46 (depuis mobile)

C’est le moment d’acheter des actions à la baisse. La situation ne peut que s’améliorer.

5.Posté par Briandoht le 26/07/2019 19:13 (depuis mobile)

Décidément, pas de chance pour les fortunés locaux qui ont figuré dans le palmarès des 500 1ere fortune de France. Espérons que les 2 derniers fraîchement classés par challenge se distingueront dans la durée.

6.Posté par Pamphlétaire le 26/07/2019 19:55

Il n'y a "danger" que pour la holding qui vit aux dépens des autres sociétés qui travaillent réellement pour "apporter" de l'argent à la holding et qui se sert auprès de ses sociétés en prenant l'argent qu'elle veut, n'est-ce-pas? Quand on veut avoir les dents longues...

(…) Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute.

La Fontaine (Jean de) 1621-1695, Fables, i, 2.


holding : nom masculin ou féminin.
1/ Société dont l'objet est de prendre et de posséder des participations financières dans d'autres sociétés afin de les diriger ou de contrôler leur activité.
2/ Economie. Société financière qui possède les actions d'autres sociétés, accomplit les opérations financières intéressant ces sociétés et dirige ou contrôle leur activité.

On parle de trusts, de pools, de mergers, de holdings, mots nouveaux.
Paul Morand (1888-1976), New York, p. 120.

7.Posté par Briandoht le 26/07/2019 21:05 (depuis mobile)

Une manière de sensibiliser les banques que les conditions drastiques d octroi de prêt ne doivent pas être réservé qu aux classes modestes mais aussi aux plus riches. Personne n est à l abri d une défaillance préjudiciable aux banques.

8.Posté par un ancien le 27/07/2019 07:39

On peut le critiquer ou l'aduler c est un sacré bonhomme quand même Jacques de Chateauvieux et il a créé des richesses et a "mis en l'air" la Réunion maintenant qu'il est difficulté, il faut lui souhaiter bonnes chances pour redresser ce type de société devenue internationale maintenant.

9.Posté par China le 27/07/2019 07:55

Vous plaisantez ? Vous soutenez Chateauvieux ? Je ne comprends pas ce respect du puissant même corrompu. Combien de comptes cachés, d’investissements , de propriétés à Maurice , en Thaïlande ? Ou ailleurs ! Et on ne soupçonne sûrement pas toute l'étendue des dégâts . Bourbon a vidé la mer de nos poissons , a pollué avec la canne et ses bateaux , s’est enrichi encore avec CBO .. A vendu , liquidé sans se soucier des emplois supprimés. Tout ça aux dépens des Réunionnais . . Et lui, ne risque pas d’en souffrir !

10.Posté par Tikaf le 27/07/2019 08:37 (depuis mobile)

Pas faux post9...et combien de gros zozo la Réunion sont ds ce cas! Ils s'est bien enrichi durant des années avec parfois le soutien de l'état, puis à tout revendu. MALIN NON! Regarder la conjoncture actuelle, GJ, LUTTE CTRE LA VIE CHER etc...

11.Posté par pas bon le 27/07/2019 08:41

Les dettes sont souvent une ressource pour une holding. Mais, au regard des objectifs réellement visés, la stratégie fiscale paraît démesurée...

Combien de holdings domiciliées dans les paradis fiscaux et quelle contribution à l'effort économique/financier des français ? Quelle plus-value pour les ménages réunionnais ?

12.Posté par Nono le 27/07/2019 11:48

Certains redressements judiciaires font des titres d'article, par contre en citer d'autres, c'est censuré.

Bizarre bizarre...


13.Posté par Isis le 27/07/2019 15:11

Tout entreprise ayant contracté un crédit est déficitaire dès le départ... Les banksters le savent, et pour cette société, c'est une manne pour eux que de l'entraîner dans la spirale descendante... Société Générale est en train de clôturer les comptes de particulier mais veut garder les comptes des entreprises. Cherchez pourquoi ? BNP et les autres doivent probablement faire pareil...

14.Posté par PME le 28/07/2019 12:15

C est incroyable de voir toutes ces gros groupes locaux qui ont été financés à profusion par les banques qui tombent comme des fruits pourris aujourd'hui . Les banques de la Réunion ont toujours financés toutes ces grosses entreprises sur le nom et non sur leur capacité d'emprunt et leur possibilité de rembourser ou pas...Combien de PME à la Réunion n'obtiennent pas de prêts des banques locales pour des motifs complètement bidons ? Combien de PME à la Réunion mettent la clé sous la porte pour des petites dettes aux organismes fiscaux et sociaux...Or quand ces gros groupes sont dans la tourmente , on apprend que ces derniers avaient jusqu'à 36000000 € de dettes fiscales et sociales, mais que la CGSS au lieu de saisir le compte des petites entreprises ? Comment les banques donnent de l'argent à tous ces escros sans vérifier leur solvabilité ou prendre leur caution personnelle ? Nous PME, le moindre prêt que nous demandons, on vous faire remplir une fiche d'information sur votre patrimoine et on demande d'être à jour de vos cotisations fiscales et sociales ? Comment le tribunal ne condamne pas plus tous ces dirigeants ? Vous savez pourquoi ? Parce qu'ils sont tous copains, les juges , le procureur, les représentants de ces gros groupes, les responsables de la CGSS ? Combien de petites entreprises , sous traitantes, ont été entraînées dans la tourmente de ces gros groupes ? Après tous les dirigeants de ces gros groupes sont dans tous les cocktails mondains de la Réunion...Ce sont eux qui représentent l'économie de la Réunion...Les banques locales osnt des emprofiteurs , ils abusent sur la faiblesse des PME...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >