MENU ZINFOS
La grande Une

La bénédictine Anaïs Ribeyra se pose chez les canaris


La Réunionnaise Anaïs Ribeyra a signé vendredi avec le FC Nantes. Une belle opportunité pour la jeune femme qui ne s’interdit pas de rêver de sélection.

Par - Publié le Samedi 4 Juillet 2020 à 14:02 | Lu 63 fois

Photo : Facebook - FC Nantes Féminines
Photo : Facebook - FC Nantes Féminines
Avec un but par match cette saison, Anaïs Ribeyra a fait rêver plus d’une écurie de professionnelle de football. Finalement, la joueuse de 28 ans a opté pour pour le mythique FC Nantes."Ça fait toujours plaisir de porter le maillot d’une équipe professionnelle. C’est valorisant. D’autant que c’est une équipe que j’aimais quand j’étais petite" se réjouit-elle. Un plaisir accentué par le fait que l’aventure avec son club actuel d'Yzeure ne se termine pas dans la plus parfaite harmonie. "Les choses ne se déroulaient pas comme je le souhaitais, le projet ne me convenait plus" indique la jeune sans rancoeur particulière.  "Je n’appréhende rien. Aucun stress, que du plaisir" certifie-t-elle concernant son aventure nantaise.

Si l’équipe nantaise évolue en D2 féminine, la professionnalisation de l’équipe l’année prochaine a fait pencher la balance Elle possède déjà ce statut dans son club actuel d’Yzeure, mais l'idée que l'ensemble de l'équipe le soit est séduisante à ses yeux. "Comme les filles passent toutes professionnelles l’année prochaine, elles pourront se consacrer uniquement au football et progresser. Cela va nous permettre de jouer la première place et de viser la montée en première division" se réjouit-elle.

Sur le plan personnel, l’attaquante espère faire "au moins aussi bien voir mieux" que cette saison. Un beau défi pour celle qui a inscrit 15 buts en 15 matchs. Pour cela, elle va s’appuyer sur ses qualités maitresses que sont la vitesse et une tranchante frappe de balle. même si elle estime avoir un style de jeu suffisamment varié. "Je peux tout faire sur un terrain, ça dépend juste de mon humeur", lance-t-elle dans un éclat de rire. Si elle désire "juste faire ce qu’elle aime", elle ne cache pas que retrouver la sélection nationale lui plairait énormément. Un maillot bleu que la bénédictine a bien connu chez les jeunes. Elle a en effet été sélectionnée chez les U16, U17, U19 et en équipe de France B. Sa dernière sélection remonte à un match amical contre la Belgique en 2014.

La vitesse est l’atout numéro un de l'attaquante
La vitesse est l’atout numéro un de l'attaquante

Concernant le football féminin, la jeune femme confirme que la coupe du monde de l'année dernière a changé quelque chose dans le regard des amateurs de ballon rond. "Maintenant, les gens regardent de plus en plus le football féminin. Ils s’y intéressent, c’est un point positif. Le niveau a beaucoup évolué, c’est plaisant à voir" déclare-t-elle. La jeune femme concède en riant que : "parfois je m’ennuie devant les matchs de foot féminin, mais c’est pareil pour les matchs des hommes".

Cette carrière, elle la doit à Jean-Philippe Payet, qui dirige l’association Foot Jeunesse. "Quand j’avais 16 ans, c’est lui qui m’a emmené pour faire des tests à l'OL. C'est là que tout a commencé pour moi. Sans lui, rien de tout ça ne serait arrivé. Je tiens tellement à le remercier pour cela". Pas sûr que les défenses adverses lui disent merci.

Photo : Facebook - FC Nantes Féminines
Photo : Facebook - FC Nantes Féminines


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur

 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes