Courrier des lecteurs

La gestion des effectifs des sapeurs-pompiers de La Réunion fortement critiquée

Mercredi 20 Novembre 2019 - 17:06

Depuis plusieurs semaines, le SDIS 974 vit dans la tourmente des dossiers judiciaires et des contentieux. Les hauts cadres de ce SDIS venant de déplafonner leurs protections fonctionnelles suite à une délibération du 24 Septembre  2019 dernier du conseil d'Administration face à la forte augmentation des contentieux en  matières de ressources humaines. 
 
Depuis plusieurs mois , c'est la gestion des effectifs qui est fortement critiquée , le SDIS 974 devant faire face à une sur-sollicitation opérationnelle de plus en plus grandissante , ce sont les effectifs qui n'augmentent pas notamment sur le Centre de Secours Principal de Saint Denis . L'ensemble des centres de secours de l'île sont en situation de sous-effectifs quotidien , suite à un remaniement interne de personnel par la voie de la mobilité sans résoudre le problème du sous-effectif. Les jeunes caporaux issus du dernier concours organisé par le SDIS Réunion dont une première partie a été recruté au Centre de Traitement de l'Alerte de Saint Denis tout en prenant des gardes opérationnelles sur Saint Denis, les autres lauréats sont toujours en attente d'un poste.
 
Une situation de sous-effectif qui devient pénible pour les Sapeurs-Pompiers de la Réunion en faisant prendre des risques considérables pour les agents en intervention, les véhicules ne partant plus avec le minimum requis en personnel. 
 
Autre problématique en matière d'encadrement , le manque de chef d'agrès dans les centres de secours notamment dans les interventions de secours à personnes. Un examen professionnel de sergent vient de se terminer , alors qu'une procédure d'annulation est déjà en cours , les lauréats sont toujours en attente de leurs formations correspondantes à leurs nouveaux grades. 
 
Un défaut de maîtrise de son fonctionnement interne en matière de gestion des RH caractérise l’organisme. Cette fonction est éclatée entre quatre entités non coordonnées avec pour conséquence des dysfonctionnements et des procédures lacunaires : le décompte des indemnités de volontaires n’est pas fiable ; certains tableaux d’avancement n’ont pas été transmis aux commissions administratives paritaires fin 2016 ayant conduit à des retards de promotion pour certains agents et à des avancements plus rapides que prévu pour d’autres.
 
Le SDIS est confronté à des enjeux stratégiques en matière de gestion des ressources humaines en raison notamment du vieillissement de ses effectifs. Avec une moyenne d’âge de 47,7 ans, les SPP ont 10 ans de plus que l’ensemble du corps au niveau national. L’établissement, qui aura à renouveler près de la moitié de ses effectifs d’ici 2030 (recrutement d'environ 450 Sapeurs-Pompiers Professionnels), la gestion prévisionnelle des effectifs est invisible dans les casernes...
L’absentéisme, élevé, a presque doublé entre 2011 et 2016, un  coût  estimé à 6,6 M€. Les actions engagées depuis près d’une année produisent des effets positifs pour juguler cette situation. La capacité opérationnelle apparaît insuffisante, inférieure à 30 % de ses objectifs en termes d’effectifs immédiatement mobilisables.
 
A l'heure ou des rumeurs de mise sous tutelle couvrent le département, une gestion cauchemardesque pour le moment pour les hommes de  terrain .... 
Grondin.N
Lu 898 fois




1.Posté par teaoa le 20/11/2019 17:35

-5 a st denis !!

2.Posté par GIRONDIN le 20/11/2019 20:45

L’absentéisme, élevé, a presque doublé entre 2011 et 2016, un coût estimé à 6,6 M€


L'encadrement des pompiers mérite leur sort.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 6 Décembre 2019 - 09:27 Le décalage !