MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

La gestion des déchets à La Réunion


le feu purificateur ? une pure mythologie, oui!

Par Bruno Bourgeon, président d'AID - Publié le Lundi 24 Novembre 2014 à 09:33 | Lu 549 fois

Le « Collectif zéro déchet » s'est réuni devant la mairie de Saint-Louis, ce mercredi 19 novembre 2014. Il s'exprimait contre l’incinération des ordures ménagères (IOM) pivot du programme départemental sournoisement intitulé « multi-filières ». En avez-vous été informés ? Or cette option peut être remplacée par une autre, la tri-méthanisation, dont voici les avantages :

- Pour la santé. D'après une étude de l’OMS de 2009 auprès et alentour de l’IOM de Besançon, on trouve dans les sols à proximité une quantité importante de dioxines, et le taux de dioxine dans le sang des voisins de l’IOM est sensiblement plus élevé que dans une population témoin. De même pour certains cancers (lymphomes, sarcomes). La filière tri-méthanisation permet d’éviter de créer des déchets dangereux à partir de déchets non dangereux.

- Pour l’économie. Pourquoi préférer l'incinération qui crée moins d’emplois, notamment peu qualifiés dont notre île manque, que le tri-méthanisation et détruire des ressources au lieu de les valoriser ?

- Les résidus de fumées d’IOM (30 kg par tonne de déchets non dangereux brûlés), produits de la neutralisation des cendres concentrent une partie importante des polluants des fumées. Les fumées elles-mêmes polluent l’atmosphère. Les mâchefers, imbrûlés des IOM, soit 300 kg par tonne de déchets brûlés, concentrent des toxiques. Les entreprises de TP peuvent les utiliser pour les routes, ou bien ils sont enfouis, ce qui augmente de 15 à 20% le coût de l’IOM. C’est le talon d’Achille le plus méconnu de l’IOM. La filière tri-méthanisation permet une valorisation énergétique sans brûlage, et l’agriculture pourra utiliser un compost de qualité pour peu que le tri le soit aussi.

- Pour l’électricité. La méthanisation offre une source satisfaisante de production d’électricité à partir d’un biogaz extrait des déchets fermentescibles qui permet un meilleur rendement, une adaptation à la demande et une production plus répartie. La « valorisation énergétique » avec un ou deux IOM est un leurre : le bilan énergétique global, entre le pétrole nécessaire au brûlage, le carburant consommé par les norias de camions et le rendement moindre du mode de production électrique est-il positif ? On peut en douter.

- Savoir qu’on élimine les déchets en les brûlant n’incitera pas la population réunionnaise au tri-recyclage-réutilisation. Or, 85% du volume des déchets produits peuvent suivre cette filière. Faiblesse de motivation renforcée par le fait que la "rentabilité" (sic) d’un IOM augmente avec le volume des déchets brûlés.

La pauvreté des réflexions de nos élus et des « experts », leur absence de décision depuis presque 20 ans maintenant, les inciteraient-ils à choisir dans l'urgence une solution de facilité, celle qui crée le moins d’emplois, celle qui coûte le plus cher en édification et maintenance, celle que la Commission européenne ne voudra plus en 2020 ? Car cet « outil multi-filières », sera interdit par l’Europe, la directive est écrite : interdit d’enfouir ou d’incinérer ce qui est recyclable. On va donc encore une fois céder aux sirènes du business : « waste is money ! » (« les déchets, c’est de l’argent ! »). On marche sur la tête !

Résumons : 85% de déchets recyclables, cela signifie
- Prendre conscience, par la population réunionnaise, d’une réduction drastique du volume des déchets, par l’information, l’éducation, le changement des habitudes et des processus, une redevance incitative, et des mesures coercitives ;
- Réutiliser tout ce qui est réutilisable (par exemple les verres)
- Recycler tout ce qui est recyclable (par exemple les plastiques, le polystyrène, …)
- Se servir de tout ce qui n’est ni réutilisable, ni recyclable, pour produire de l’énergie par méthanisation ;
- Enfouir le reste, dont le volume sera négligeable par rapport aux volumes actuels.

Le tout, en créant de l’emploi et en évitant de graves maladies de voisinage. Tentant, non ?

Pour l’Association Initiatives Dionysiennes
Bruno Bourgeon, président
Jean-Marc Tagliaferri, trésorier
Charles Durand, adhérent




1.Posté par bouhhhh le 24/11/2014 16:57

Moi je trouve votre idée passionnément intéressante mais !!!
Votre principe repose essentiellement sur :
Prendre conscience, par la population réunionnaise, d’une réduction drastique du volume des déchets, par l’information, l’éducation, le changement des habitudes et des processus, une redevance incitative, et des mesures coercitives ;

Vous êtes des personnes intelligentes et je suppose que vous habitez tous une petite villa, mais, réfléchissez à toutes les personnes qui habitent au Chaudron par exemple ! et essayez de comprendre la complexité de faire du triage dans un appartement... Comment pénaliser un habitant parce qu’il n'a pas mis ces bouteille de verre dans le bac à verre qui se trouve à 800 mètres de chez lui. Pire de ne plus vouloir mettre quoi que soit dans les poubelles jaunes parce qu'elles sont toujours sales ou brûlées !!!
Ce n'est pas simple et vous devriez repenser à un systèeme moins ambitieux et plus efficace et je suis sur que domoun y sa suiv a zot !

2.Posté par pipoteur le 26/11/2014 11:17

@post1: c'est exactement ça!! Ces personnes vivent entre eux, dans leur monde de privilégiés sans connaître le moins du monde la façon de penser et de vivre de la grande masse de la population!
Faire croire que l'on peut arriver au zéro déchet est une utopie!! Ces types sont dangereux car aujourd'hui compte tenu de la situation (décharges saturées) on ne pourra pas faire l'économie d'un incinérateur! Dire le contraire c'est mentir.
Je connais des gens qui habitent depuis plus de 30 ans à côté d'un incinérateur et ils sont en parfaite santé! Et pourtant les normes d'il y a 30 ans étaient incomparables avec celles d'aujourd'hui! Alors arrêtez vos stupidités....

3.Posté par Bruno Bourgeon le 27/11/2014 14:48

@pipoteur : examinons vos assertions. Nous vivons sans un monde de privilégiés, et donc ne savons pas de quoi nous parlons. Sachez que dans l'hexagone de plus en plus d'agglomérations se dotent d'un syndicat mixte, et non d'une société de fermage, pour le ramassage des déchets avec redevance à la clef, et avec une grande efficacité sur la réduction des déchets, il suffit d'en prendre conscience, y compris dans les immeubles, y compris si le bac de verre n'est pas immédiatement au pied de l'immeuble. Changer de façon de voir les déchets n'a rien de dangereux. Nous ne parlons en aucun cas de zéro déchet, cette affirmation est mensongère, mais bien de 15 % de déchets en enfouissement. Parler de faire l'économie d'un incinérateur, il y a de quoi rire si le sujet n'était sérieux, car en aucun cas l'IOM n'est économique. Enfin faire la preuve de l'innocuité d'un IOM en citant l'exemple "de gens" en parfaite santé en leur voisinage, c'est se foutre de la gueule des epidemiologistes qui ont travaillé et travaillent sans relâche sur ce sujet. C'est renier la qualité de leur travail. C'est ne rien démontrer, ne rien prouver. Quand on sait, ce qui ne doit pas être votre cas, qu il faut de nombreuses années d'exposition à un risque environnemental pour en subir les effets au niveau santé, vos propos n'ont que la puissance de la démonstration du vide absolu, du néant cognitif. Pipoteur, vous ne dites que du pipeau!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes