[Alt-Text] [Alt-Text]
Alertes infos :

La gale et la démodécie des chiens: Des maladies inconnues et dangereuses



Photo de Caroline Cuozzo, présidente de Réunion Protection Animale
Photo de Caroline Cuozzo, présidente de Réunion Protection Animale
Ce n’est pas ce qui manque à La Réunion… Des chiens fatigués, maigres et trop souvent sans poils errent dans les rues. "Il ne souffre pas, il n’a juste pas de poils", "Il ne faut pas le toucher parce que c’est contagieux"… Des idées reçues et totalement fausses selon Guillaume Holzapfel, vétérinaire à la clinique du Front de mer de Saint-Paul, spécialisé en dermatologie.
 
La gale et la démodécie canine sont deux maladies de la peau qui sont dangereuses pour les chiens mais en aucun cas pour l’homme. "Elles sont causées par des acariens Sarcoptes scabei et Demodex canis, explique le vétérinaire. L’homme ne les contracte pas. Lorsqu’ils se trouvent sur la peau humaine, ils meurent".
 

Si les personnes en contact avec ces chiens ne craignent rien, les bêtes, elles, en souffrent et en meurent. "Les effets des deux maladies sont essentiellement les mêmes: lorsqu’elles ont passé le stade de la démodécie ou la gale localisées et deviennent généralisées, elle peuvent ensuite devenir profondes. C’est à ce moment-là que la peau perd toutes ses fonctions de barrière protectrice et laisse place à la déshydratation et aux infections. L’animal meurt d’épuisement au bout de 6 mois, voire un an. C’est simple, on ne peut pas vivre sans peau".

Guillaume Holzapfel, vétérinaire de la Clinique du Front de mer à Saint-Paul
Guillaume Holzapfel, vétérinaire de la Clinique du Front de mer à Saint-Paul
La différence entre la gale et la démodécie
 
"Il y a de grandes différences entre la gale et la démodécie mais elles sont peu connues et on a l’habitude d’appeler toute affectation de la peau chez les chiens, la gale".  Or la gale est extrêmement contagieuse entre chiens tandis que la démodécie l’est moins. Mais la gale peut être soignée en seulement deux semaines alors que la démodécie nécessite plusieurs mois de traitements.
 
Comment les reconnaître chez votre chien ? Guillaume Holzapfel explique : "La démodécie ne démange pas et se manifeste d’abord par une perte de poils au niveau du dos et du tronc. La gale, quant à elle, démange donc on voit les chiens se gratter sans arrêt. Elle se manifeste en début de maladie plutôt sur les pattes. Mais seul un examen microscopique peut déterminer la maladie avec certitude". Pour cela on peut estimer le prix d’une consultation à environ 40 euros.
 
S’il y a une recrudescence de gale à La Réunion, le vétérinaire dit voir une majorité de cas de démodécie.

Photo de Caroline Cuozzo, présidente de Réunion Protection Animale
Photo de Caroline Cuozzo, présidente de Réunion Protection Animale
L’importance de les soigner, les déposer à un refuge ou à la fourrière
 
Selon Guillaume Holzapfel, il est important de prévenir contre la démodécie plutôt que de la soigner. "Un chien qui a une bonne alimentation, un environnement propre et un état général de bien-être sera en bonne santé et aura donc moins de chance de contracter la maladie. 95% des chiens portent l’acarien de la démodécie mais celui-ci ne se développe qu’en cas de mauvaise santé. Dans tous les cas, lorsque l’on constate une perte de poils, il est préférable de consulter un vétérinaire".
 
"Car sans traitement, c’est une mort lente et certaine pour le chien", assure-t-il. Il conseille donc de faire soigner le chien au plus vite.

Photo de Caroline Cuozzo, présidente de Réunion Protection Animale
Photo de Caroline Cuozzo, présidente de Réunion Protection Animale
Pour ce qui est des chiens errants et des bénévoles qui souhaitent les aider, il est donc important de les recueillir et de les soigner ou les confier à la fourrière où ils seront malheureusement certainement euthanasiés, "mais ça évite une mort très désagréable et la contamination d’autres chiens de rue".
 
Pour faire soigner la gale, Guillaume Holzapfel estime le coût à moins de 100 euros pour un traitement sur deux semaines. Quant à la démodécie, on peut compter environ 500 euros selon la taille du chien pour un traitement sur deux à quatre mois.

Les associations de défense des animaux se battent au quotidien contre cette maladie et les appels aux dons pour la prise en charge des soins ne cessent de se multiplier.

Photo de Caroline Cuozzo, présidente de Réunion Protection Animale
Photo de Caroline Cuozzo, présidente de Réunion Protection Animale

Dimanche 15 Mai 2016
SH