Courrier des lecteurs

La fonction publique en colère et mobilisée !

Lundi 21 Mai 2018 - 07:57

La fonction publique en colère et mobilisée !
7 syndicats de la fonction publique appellent à une journée de grève, de rassemblement et à un grand défilé unitaire pour ce 22 mai 2018.  Cette mobilisation de la fonction publique s’affiche en unité syndicale forte, étant donné qu’elle est attendue et voulue par tous.

Une grande satisfaction de voir enfin, les syndicats CFDT de Jean Pierre Rivière et la CGTR d’Ivan Hoareau (les deux premières forces syndicales) ainsi que les autres centrales, main dans la main, à défiler côte à côte à défendre l’avenir des services publics : "une fonction publique en danger", le pouvoir d’achat du personnel en baisse, des emplois supprimés (120 000 postes), un dialogue social qui recule…etc, en un mot, lutter farouchement contre toutes décisions porteuses de lourdes régressions dont la "casse sociale".

Nos hôpitaux publics offrent l’exemple typique qui a conduit au réel malaise de ces derniers jours au sein du personnel hospitalier. La sentence dictée par la Chambre Régionale des Comptes, de supprimer l’index de correction des primes allouées d’abord au personnel hospitalier de l’EPSMR et du CHGM, sinon pas de paye de notre salaire du mois de mai pour les agents de ces deux hôpitaux ! Tandis que pour le CHU c’était qu’une intention !!! Comment est-ce possible, sans dialogue social, sans information, sans négociation de compensation, sans moratoire, mettre en place cette directive ?

Si aujourd’hui, la CRC décide de s’attaquer aux hospitaliers non médicaux, demain ne s’appuiera t-elle pas sur cette désindexation acquise, pour atteindre tous les hospitaliers voire par la suite les deux autres fonctions publiques ? Par contre, c’est bien une réalité que les diverses primes allouées à tous les fonctionnaires sont sans base légale depuis plus de 40 ans. Mais à qui la faute ? Qui sont les responsables ?

D’où cette action unitaire relayée par les 7 syndicats, qui dépasse le cadre des hôpitaux publics. Mais bien, toute la fonction publique qui doit se mobiliser pour défendre un service public de qualité avec les moyens et surtout à la défense de notre statut, de notre pouvoir d'achat.... Alors tous ensemble mobilisons-nous ce 22 mai, après ce sera peut-être trop tard.
JCC
Lu 577 fois



1.Posté par Ma sonnerie le 21/05/2018 10:43 (depuis mobile)

Dura lex sed lex

On ne crée pas de droit sur des bases illegales.

Au fait cfdt et cgtr n'ont toujours pas de representants à l'opmr..est ce normal?

2.Posté par Grégory le 21/05/2018 11:00

Les privilégiés de la Fonction Publique
vous feriez bien de la mettre en veilleuse vous n'êtes pas des plus
malheureux alors arrêtez de faire votre calimero.
Faudrait pas pousser il y en qui sont vraiment dans la merde vous c'est loin
d'être le cas....

3.Posté par polo974 le 21/05/2018 11:04

quand quelqu'un occupe un terrain "en bon père de famille" depuis plus de 30 ans, il peut en revendiquer la propriété...

là, ça dure depuis 40 ans...

comme ça pour dire (rire)...

4.Posté par margouillat974 le 21/05/2018 12:16

Est-il légal pour un gouvernement de diminuer l'allocation chômage, au point que la fameuse A.R.E., censée favoriser le retour à l'emploi devienne une allocation si minime qu' elle encourage les travailleurs à rester chez soi?
Est-il légal qu'un travailleur précaire ne sache plus s'il doit accepter un travail , parce qu'il risque de ne pas percevoir le montant de ses allocations,et que pôle-emploi retire 30% de son salaire , sans augmenter la durée de son indemnisation?
Est-il aussi légal que les primes octroyées par un employeur à un travailleur qu'il veut récompenser , soit intégrées dans le calcul de ses allocations, sans pour autant en augmenter la durée, mais en diminuant le montant?
Quel est le but de tout ce nouveau mode de calcul : si c'est pour inciter les travailleurs à refuser des minis contrats (entre un jour et 3 semaines ) je crois que c'est assez bien réussi!!
Autant rester R.S.A. : moins de paperasse à remplir, de convocation au Q.G..de Pôle-emploi qui ne mènent à rien, l'assurance d'un revenu fixe et moins de frais


6.Posté par maël le 21/05/2018 18:44

D'accord avec vous. Tous ensemble, tous ensemble, ouais! ouais!

7.Posté par JORI le 21/05/2018 21:26

4.Posté par margouillat974 le 21/05/2018 12:16
Si ce n'est pas légal, qu'attendez vous pour porter plainte??.

8.Posté par margouillat974 le 21/05/2018 21:31

Les syndicats sont cuits, de par les cachotteries qu'ils ont entretenus depuis bien longtemps. Pourtant ce mode de financement est parfaitement admis dans d'autres pays et n'empêche en rien les revendications des syndiqués.
Si beaucoup de français ont perdu foi en leurs syndicats, ça ne doit pas faire oublier qu'un salarié travaille pour vivre décemment et que chaque euro gagné à la sueur de son front n'est pas une partie du chiffre d'affaire de l'employeur qui s'envole, mais bien la seule manière qui nous est imposée pour vivre et élever nos enfants.
Si le salaire ne " suit" pas, à quoi bon avoir supprimer l'esclavage , si nos impôts et taxes sont trop élevés: à quoi bon travailler?
Les syndicats ne sont peut-être plus fiables, mais la fédération des travailleurs pour faire valoir nos droits me semble obligatoire.
Manifester selon les médias " en ordre dispersé " me parait indispensable aujourd'hui, sinon un autre train de mesure ( déjà en préparation) s"abattra sur nos têtes . Perdre une journée de travail pour ne pas perdre une partie des son salaire, de ses allocations chômage et par la même une partie de sa dignité: êtes-vous prêts?

9.Posté par JORI le 22/05/2018 11:46

8.Posté par margouillat974 le 21/05/2018 21:31
"Manifester selon les médias " en ordre dispersé " me parait indispensable aujourd'hui", j'espère que vous montrerez l'exemple, ce dont je doute bien évidemment!!.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter