MENU ZINFOS
Social

La fin des retraites majorées est programmée


Mobilisation générale des syndicats de La Réunion, suite à l’annonce par Yves Jégo, secrétaire d’Etat à l’Outre-mer, de la suppression progressive des 35 % de majoration pour les fonctionnaires venant prendre leurs retraites à la Réunion, d’ici 2028. “Si l’Etat supprime la majoration des retraites, après ce sera au tour de l’indexation de salaires”, estime Jean-Claude Bénard du syndicat solidaire.

Par Jismy Ramoudou - Publié le Vendredi 19 Septembre 2008 à 07:05 | Lu 4438 fois

La fin des retraites majorées est programmée
La pression monte chez les syndicalistes suite à l'annonce par Yves Jego en début de semaine de la fin progressive des retraites majorées d'ici 20 ans. Avec comme première étape, dans 10 ans, un plafonnement à un maximum de 8 000 euros annuels. Et serait exclue toute personne n'ayant pas de lien matériel, moral en outremer, qui n'en est pas originaire ou qui n'y aura pas passé 15 ans de service.
Jean Raymond Mondon, président du Conseil économique et social de La Réunion, a organisé hier soir une réunion de travail. Il participera cet après-midi à la conférence de presse de l’UNSA fonctionnaires. Lundi, l’intersyndicale se rencontrera au Moufia.
Aujourd’hui et lundi, les syndicalistes devraient commencer à mesurer l’impact de la suppression progressive de la majoration des 35 % de retraite sur le pouvoir d’achat des futurs retraités, et à terme des 390 millions d’euros sur l’économie réunionnaise.
“Yves Jégo avait dit : "personne ne touchera à la majoration des retraites", et voilà qu’il nous demande de faire des propositions pour sa réduction, puis sa suppression. Et est-ce qu’il y a vraiment de la place pour la discussion lorsqu’il nous dit, - je n’ai pas de marge de manœuvre”, a dit Jean-Claude Bénard, présent à la réunion, mardi.
Le secrétaire général du syndicat Solidaires était encore sous le choc hier soir, alors qu’il rejoignait l’aéroport pour rentrer à La Réunion. “Yves Jégo a bien joué, il a présenté ce projet aux syndicats nationaux en disant que le gouvernement veut instaurer l’égalité au niveau des retraites et supprimer les excès. Les représentants syndicaux ne pouvaient être que d’accord avec lui”.
Aussi pour Jean-Claude Bénard, la cause est entendue. “Jégo a menti. Il avait dit que le gouvernement ne toucherait pas à l’Indemnité temporaire de retraite (ITR)”.
Christian Picard, secrétaire général de la FSU annonce d’ores et déjà la mobilisation générale contre ce projet. “Nous allons sans doute revoir notre position concernant la grève du 16 octobre prochain, et ce dès lundi lors de la rencontre de l’intersyndicale, au siège de l’Unsa au Moufia”.
“Nous savons quel est l’objectif de Matignon à terme. Après la suppression de la majoration des retraites, ce sera au tour de l’indexation sur les salaires des fonctionnaires”, ont conclu Jean-Claude Bénard et Christian Picard.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes