Courrier des lecteurs

La fête du vélo de la Route des Tamarins : Pour donner un nouveau départ ?

Mardi 16 Juin 2009 - 13:53

Dimanche dernier, 14 juin, vraiment beaucoup de monde sur la route des Tamarins, des vélos, partout, approximativement plus de 15.000 Réunionnais. Du jamais vu sur cette route, il y avait approximativement un cycliste tous les 20 mètres !

Le vélo occupe vraiment aujourd’hui une place exceptionnelle dans la vie des Réunionnais. Toutes les communautés sociales de la Réunion étaient présentes ; jeunes et vieux, hommes et femmes, valides et invalides, créoles et zoreils… Elles ont toutes adhéré au phénomène vélo. Pourtant la réussite de cet événement ne se traduit pas encore suffisamment dans les politiques urbaines locales, notamment dans le cadre du Schéma d’Aménagement Régional, ou des Programmes de Rénovations Urbaines ou encore des Plans urbains de mobilité.

Nous avons à la Réunion l’opportunité d’un véritable projet de société basé sur le "Développement Durable", et là, le vélo peut prendre toute sa dimension, si et seulement si, tous les Réunionnais revendiquent cette solution, mouvement sportif, mouvement associatif, société civile, acteurs économiques, écologiques, chômeurs, rmistes… car les enjeux sont considérables.

En premier lieu, il s’agit de promouvoir un mode de transport nouveau et propre pour faire face aux embouteillages de la cité réunionnaise ; de plus, la forte poussée démographique ne va pas arranger les choses, bien au contraire. Il s’agit aussi d’un enjeu de santé publique, dont les bienfaits sont visibles par la dépense de calories quotidiennes pour nous et nos enfants. Enfin, c’est un élément d’animation dans les centres-villes, en gagnant plus d’espaces libres et sécurisés en laissant la place à des animations culturelles, largement absentes aujourd’hui.

Puisse ces quelques lignes faire prendre conscience de la nécessité du développement de la pratique du vélo à la Réunion, et anticiper la mise en place d’une politique ambitieuse de déplacement à vélo alternative à la voiture, coûteuse, pollueuse et non durable.

Olivier
samoussa2008@live.fr
Lu 408 fois




1.Posté par bertel le 16/06/2009 15:39

Tout à fait ! Ce fut grandiose ! Je n'ai jamais vu autant de vélos de ma vie ! Le bonheur total... même les crampes au retour furent délicieuses... ( enfin pas trop... mais il faut savoir souffrir ;-) )

Cependant, plus généralement ....

- première erreur : une route de cette envergure et de ce coût, aurait du intégrer dans sa conception une vraie piste cyclable protégée,
- deuxième erreur : la route des bas ( future ex RN1 ) ne vas pas plus plaire aux cyclistes que les mortels couloirs peints sur la chaussée par des gens qui ne sont vraisemblablement jamais montés sur un vélo,
- troisième erreur : une vraie politique du vélo exige plus de volontarisme de la part de nos décideurs en aménagement de routes urbaines et rurales ( de timides efforts sont consentis mais c'est encore nettement insuffisant, surtout dans les principales villes).

Bertel

2.Posté par max belleville le 16/06/2009 16:13

Je suis 100% pour une politique vélo: le jour où les cyclistes paieront leur quote-part aux travaux. Car pour le moment, les automobilistes contribuent par la taxe sur les carburants, les utilisateurs de car par le billet qu'ils payent. Et les cyclistes: ils payent quoi? Et ils sont les plus revendicatifs!

3.Posté par bertel le 16/06/2009 16:31

2. Posté par max belleville le 16/06/2009 16:13

L'égoïsme à l'été pur et le citoyen à la vue base par excellence !!!

Je suis surpris d'apprendre que les routes sont construites avec les seuls deniers des automobilistes rois pour leurs seuls et exclusifs besoins/loisirs.

Virons donc des sacro-saintes routes et de leurs abords tous les cyclistes, les piétons, les handicapés en fauteuil.... ceux qui font du roller.... les poussettes.....

Pfffffffffffffttttttttttttttttt !!!

bertel

4.Posté par jiji le 16/06/2009 22:12

L'engouement pour le vélo, constaté ces derniers temps sur la route des tamarins aurait du être l'occasion pour nos décideurs d'effectuer des sondages sur les lieux afin de connaître les motivations et les besoins réels des réunionnais dans ce domaine.
En effet,Il ne faut pas se faire d'illusion. Ce phénomène démontre surtout que nos concitoyens ont découvert un nouveau loisir favorisé par une route à grand spectacle où l'on peut pédaler en toute quiétude et sans trop d'efforts, en famille, ou entre amis.
Ce phénomène pourrait perdurer pour peu que soit créé des lieux propices à cette activité de pleine nature.
En revanche, dire que le vélo deviendra à la Réunion un moyen de locomotion pour se rendre au travail, à l'école ou faire ses courses me paraît pour le moins hasardeux.
La Réunion n'est pas Paris. Le Climat, le Relief, les intempéries, l'éloignement ne permettent pas d' utiliser le vélo partout et dans les meilleurs conditions.
La seule commune qui présenterait un intérêt est à mon sens la ville du port car elle est plane et peu étendue.
Dans les autres communes, la dispersion de l'habitat jusque sur les hauteurs et l' éloignement des différents services nécessiteraient beaucoup d'efforts surtout en été. Il faudrait pouvoir se doucher, changer de vêtements et récupérer de sa fatigue avant de commencer à travailler. Ce qui constitue déjà un sérieux handicap.

5.Posté par fiuman le 17/06/2009 09:12

Réponse au post 2 max bellefille!

Assis sur chaque selle de vélo, il y a un automobiliste qui pédale.



6.Posté par sunny le 17/06/2009 20:26

bonsoir, est ce que quelqu'un sait si la route des tamarins est encore accessible aux cyclistes demain ou vendredi?
merci d'avance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Novembre 2019 - 15:06 Brève indignée, ou la mémoire de France bafouée!

Jeudi 14 Novembre 2019 - 17:39 Cérémonies du 11 novembre