La fête de la fraise bat son plein au Domaine Vidot du 4 au 6 octobre 2019

C'est l'un des événements phares du monde agricole mais aussi des amateurs de cette petite baie rouge cultivée à Mont-Vert les hauts.


Derrière les festivités proprement dites et grandement appréciées des visiteurs (manèges, élection de Miss Fraise, épreuve de course à pied...) la fête de la fraise est aussi l'occasion de valoriser les producteurs locaux. La soixantaine de fraisiculteurs péi pratiquent pour 2/3 d'entre eux la culture en pleine terre, les autres se livrant à la culture hors-sol. Chaque année, ce sont pas moins de 100 000 plants qui sont importés dans notre île, avec des variétés prédominantes comme la Camarosa et l'Agathe. Depuis quelques années, l'Armeflhor teste des variétés de fraises péi. L'an dernier, la variété Armelle a d'ailleurs démontré toutes ses potentialités de résistance au climat local et ses bons résultats en terme de productivité. Cela se confirme cette année encore.

Vers une fraise plus respectueuse de l'environnement

La tendance est aussi à la pratique d'une agriculture raisonnée. Le fraisiculteur s'inscrit dans le cadre d'une démarche citoyenne et environnementale en ayant bien conscience des impacts des produits phytosanitaires sur la santé du consommateur. 
La culture de la fraise se pratique à plus de 800 mètres d'altitude, comme à Mont-Vert les hauts. La consommation locale de fraises s'établit à près de 1 000 tonnes/an dont 20 % proviennent encore de l'importation. Durant cette fête de la fraise, plus de 30 000 barquettes devraient être écoulées par une dizaine de producteurs au total. Tous les visiteurs devraient donc être satisfaits !
Lundi 7 Octobre 2019 - 11:06
Lu 211 fois
Saint Pierre