MENU ZINFOS
Social

La direction de la Cilam demande au préfet de rétablir l'ordre


La direction de la Compagnie Laitière des Mascareignes (Cilam) sort de son silence et passe à l'offensive. S'estimant "prise en otage" par des grévistes extérieurs à la société, ses dirigeants attendent du préfet qu'il intervienne "sans délai" et de manière coercitive selon un communiqué de la Cilam transmis ce mardi soir :

- Publié le Mardi 1 Juillet 2014 à 23:31 | Lu 1023 fois

Les salariés qui veulent travailler le font savoir (photo Cilam)
Les salariés qui veulent travailler le font savoir (photo Cilam)
Depuis ce lundi 30 juin, le site de la Cilam est paralysé par un mouvement de grève sans même que la direction ait reçu un quelconque préavis.

Une quinzaine de personnes, dont la moitié est extérieure à l’entreprise, bloque l’accès principal empêchant toute livraison de lait et des produits finis aux différentes centrales d’achat. L'activité de production est donc fortement entravée.

La Cilam ne peut pas, sous la pression d’une faible minorité, être contrainte par la force et en dépit du droit commun, d’arrêter son activité au motif de revendications quelles qu’elles soient. La société demande aux autorités de garantir l’ordre public et aux syndicats de rétablir la libre-circulation du lait et des marchandises.

90% des salariés de la Cilam ne se retrouvent pas dans cette situation et souhaitent travailler. A l'instar de la direction, ils se sentent pris en otage. Sur les 150 salariés présents, une pétition a été signée en ce sens par 110 et transmis à Monsieur le Préfet.

La sous-préfecture de Saint-Pierre est informée au fil de l'eau de la situation et les derniers incidents ont été portés à sa connaissance. La Cilam attend que des mesures soient prises, sans délai, pour rétablir l'ordre public.

La direction de la Cilam demande au préfet de rétablir l'ordre
petition_cilam.pdf Pétition CILAM.pdf  (1.41 Mo)




1.Posté par noe le 02/07/2014 08:10

La guerre du lait aura lieu !

Mais que font les grévistes ?
Ne peut-on mettre à pied ceux et celles qui ne veulent plus bosser et embaucher de vrais travailleurs ?

2.Posté par David Asmodee le 02/07/2014 08:44

Lors de blocages de routes ou du port, aucun préfet n'a rétabli l'ordre. Ce serait vraiment étonnant que celui ci vienne en aide à des salariés qui risquent de perdre leur emploi à cause d'une grève de parasites.

3.Posté par CGTR le 02/07/2014 09:24

Encore les communistes pour foutre la m...
Le pays est déjà dans les difficultés, ils en rajoutent par plaisir

Des voyous comme les dockers

4.Posté par chris le 02/07/2014 16:53

Avez vous vu la délégué CGTR , elle ne bosse même pas dans le groupe, elle cherche à se faire une place à la place du kalif ( voir ce qui c'est passé au sein de la section CGTR sud , ) mais franchement nana n'a point figure !!!

5.Posté par TiRouz le 02/07/2014 17:41

Et les dizaines de non-grévistes, acheminés par la direction sur le site de Saint Pierre, ils sont payés sur quels fonds. Qu'est-ce qu'ils foutent dans le sud alors qu'ils sont payés à travailler à Saint Denis. La direction de la Cilam est en train de payer ces briseurs de grève à se balader au lieu de bosser.
Allez au taf les zélés !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes