Océan Indien

La départementalisation de Mayotte "a été mal ficelée" estime la Cour des comptes

Jeudi 14 Janvier 2016 - 09:54

La départementalisation de Mayotte "a été mal ficelée" estime la Cour des comptes
Dans son rapport publié le 13 janvier 2016, la Cour des comptes revient sur la départementalisation de Mayotte, qui aurait été "mal préparée et mal pilotée", dans un contexte socio-économique "préoccupant".

En effet, les sages de la Rue-Cambon estiment que "les préalables identifiés dès 2008 dans le ‘Pacte pour la départementalisation’ n’ont pas été remplis en temps voulu", notamment sur "l’alignement de la réglementation et de la législation applicables", "du passage à la fiscalité de droit commun" ou encore des "problématiques foncières".

La Cour des comptes prend en exemple le conseil départemental de Mayotte, qui n’a "pas encore atteint le niveau d’organisation et d’efficience nécessaire pour prendre en main l’ensemble de ses compétences".

Pire, pour l’ensemble des collectivités mahoraises, un profond bouleversement a été créé suite au passage à la fiscalité de droit commun, "mal anticipé", écrivent les Sages. Conséquence : la plupart des communes du département "ont fait l’objet d’une saisine de la chambre régionale des comptes par le préfet". Ces dernières, "faute de maîtrise de leurs ressources fiscales (…) n’ont pas de visibilité sur leur financement futur".

Dans ses recommandations, la Cour des comptes demande au Département et à l’État de mettre en oeuvre, "de manière concertée, organisée et progressive, les réformes qu’elle a identifiées comme nécessaires".

Le rapport à consulter ci-dessous :

Lu 3633 fois



1.Posté par Hugues Neau le 14/01/2016 09:59

Conclusion : rendons aux Comores ce qui appartient aux Comores!!!!!!!!!

2.Posté par jpleterrien le 14/01/2016 10:08

Pas besoin de cour des (mé)comptes pour cela !!! Le simple sens commun était déjà largement suffisant à l'époque....Mais, existe-t-il encore ???

3.Posté par La vérité vraie... le 14/01/2016 10:15

Ce n'est que maintenant qu'ils s'en rendent compte !
Rien que l'histoire de la Commission de Révision de l'Etat Civil (CRÈC à Kaweni) c'est une vaste farce au nez des contribuables. Imaginez un seul instant : un gamin né à Mayotte (pas ceux nés à La Reunion) à la fin des années 90 recevait un nom de naissance, mais à ses 18 ans il devait se choisir une nouvelle identité avec une date de naissance tout cela pour se conformer au droit français...sauf que les cartes vitales avaient déjà été distribuées en amont avec le nom de naissance initial...à ses 18 ans, le fameux déclarant recevait une nouvelle carte vitale avec la nouvelle identité sans que l'ancienne ne soit forcément désactivée (qui a demandé quoi, avec qui, de quelle manière et avec quels papiers puisque ces derniers n'existent pas ?)...La sécurité sociale s'en était émue à l'époque. La procédure est stoppée depuis 2010, mais avec 1 habitant de Mayotte sur 2 qui est clandestin nous pouvons vraiment nous demander qui est qui. Il ne faut pas oublier non plus que souvent les identités sont mêlées : les mahorais prenant souvent le nom des grands parents ou parents (inversés) et qu'il n'y a pas de trace (culture de l'oralité) : vous obtenez un bordel impossible à gérer.
Pareil pour la coexistence entre la justice de la République française et la justice islamique représentée par un cadi. Comment avons nous pu tolérer ça ? J'étais pour la départementalisation de Mayotte a l'époque mais ce point m'avais franchement heurté au point de m'être dit "c'est louche tout ca !". Quelques années aprés, les iles Comores annonçaient avoir probablement découvert des nappes de pétrole...à ce moment là j'ai compris.
Merci qui ? SARKOZY !!!

4.Posté par Eno2016 le 14/01/2016 11:07

Qu'on enlève le statut de département à Mayotte et tout rentrera dans l'ordre !
Plus de gaspille ! Plus de trop de naissances !

5.Posté par jeff le 14/01/2016 11:20

et donc supprimer se département qui ne sert à rien et débarrassez nous de Mayotte !!!!

6.Posté par PEC-PEC le 14/01/2016 11:27

Une des plus belles conneries de ces dernières années.
A l'heure de l’Europe, de la mondialisation, comment nos politiques irresponsables ont fait intégrer une région ingérable....
Une île ayant multiplié sa population par 8 en 20 ans.
Combien y a t il de vrai mahorais dans l'île ? Personne n'est capable de le dire..
.Où en est le cadastre, où en est la formation des élus (en majorité analphabètes), où en est la réforme judiciaire, sachant que les cadis sont toujours les maîtres dans l'île.....De quels esprits fous est sortie cette départementalisation ?
Honte à la France insulte au français et aux vrais mahorais dans cette opération de prestidigitation.

7.Posté par ali baba le 14/01/2016 11:45

sarko n'a fait que confirmer le reférendum de stirn et giscard c'est là l'erreur!

8.Posté par Vital le 14/01/2016 11:48

Post 3: sauf que la carte vitale n'existe à Mayotte que depuis 2 ou 3 ans! Votre vérité vraie n'est qu'un gros mensonge de gros menteur...

9.Posté par Bebetecoco le 14/01/2016 11:56 (depuis mobile)

Rendons aux Comores Mayotte je suis d''accord.., Mais...ceux qui sont a la Réunion doivent partir aussi..Car leur seul effort c est de monter l''escalier de la Poste..

10.Posté par citoyen le 14/01/2016 12:09

La Réunion paiera très chère cette départementalisation de Mayotte : l'avenir nous le dira......................

11.Posté par Hugues Neau le 14/01/2016 12:11

Certains quartiers de st-denis n'ont rien à envier à Mamoutzou...

12.Posté par JMR974 le 14/01/2016 12:13

La départementalisation de Mayotte fut LA grande erreur de Chirac. Maintenant, cette erreur on va la payer jusqu'à plus soif. Deux amis qui reviennent de Mayotte (et qui ne se connaissent pas entre eux, je le précise) m'ont confié que "les Mahorais n'aiment pas la France, ils n'aiment pas les français, ils aiment l'argent de la France".
Belle réussite que cette départementalisation sur laquelle n ne peut même plus revenir.

13.Posté par polo974 le 14/01/2016 12:21

bof, dans le genre "l’alignement de la réglementation et de la législation applicables" et "passage à la fiscalité de droit commun", la corse, c'est pas terrible non plus...

14.Posté par Légadiamb le 14/01/2016 12:27

Respect de la résolution de l'ONU en vigueur: retour de Mayotte aux COMORES, son vrai pays!

15.Posté par Homère d'Alors le 14/01/2016 12:32

on n'a pas demandé l'avis des Français comme d'hab

quand le tricot est mal foutu faut le détricoter

16.Posté par Interlude le 14/01/2016 12:50

Résultat des courses, il suffit de demander aux réunionnais qui se trouvent à Mayotte de regagner leur île natale, pareillement dans l'autre sens pour les Mahorais qui se trouvent à La Réunion.

17.Posté par @JMR974 le 14/01/2016 13:17

Je suis à Mayotte et je ne vois pas ce mépris. Certes quelques généralités subsistent ( tout comme le mépris des blancs pour la population mahoraise).
En tout cas votre jugement est assez gratuit ! êtes vous déjà allé à Mayotte ?
Je précise que je suis réunionnais !

18.Posté par noe le 14/01/2016 14:18

Pour trancher les débats , je propose un référen-DOM dans les Comores en entier ... les habitants voteront pour leur avenir !
Pour l'instant qu'on le veuille ou non , Mayotte est un département (spécial) français ... les mahorais ne pourront pas être déchus de leur nationalité !
Ce sont des gens hautement sympathiques , accueillants comme les réunionnais ... il y a des esprits négatifs comme partout (des brebis galeuses) !

19.Posté par Hum 77 le 14/01/2016 14:56 (depuis mobile)

JMR974, savez vous que plusieurs métros qui ne se connaissent pas disent la même chose des réunionnais ? Des fénéants qui n''''aiment pas ma France mais qui aiment l''''argent du contribuable français pour se saouler la gueule

20.Posté par La vérité vraie... le 14/01/2016 15:01

Les Mahorais nés à Mayotte qui venaient s'installer à la Reunion, il se soignaient comment ? Sans carte vitale ? Ne passaient-ils pas par la CRÈC a kaweni afin de régulariser leur situation ? Vous devriez mieux enquêter et faire un tour du côté de la sécurité sociale, ou tient même mieux du côté des centres étudiants. Vous verrez le bordel que ca a été et que c'est toujours. Je le sais bien puisque j'en avais discuter avec des étudiants responsables de site a l'université et je suis resté estomaqué devant le calvaire d'un étudiant mahorais...dans ce cas en question, le pauvre gars qui etait honnête avait sorti 3 cartes vitale : une avant le passage de son dossier à la CRÈC, une après et une autre avec prénom et nom inversés...les 3 cartes avaient des droits ouverts, dont une pour un enfant bénéficiaire qu'il n'avait jamais eu !

21.Posté par rmiste le 14/01/2016 16:31

à la Réunion aussi, elle fût mal ficelée..

22.Posté par zanatane le 14/01/2016 17:07

attention freres mahorais, les chiens sont lachés. le peuple elus de la reunion a parlé.

23.Posté par Simandèf le 14/01/2016 17:58

Vu le nombre de mahorais à la Réunion effectivement la départementalisation de Mayotte est mal ficelée. Normalement, les mahorais aurait du être content d'être des français à part entière, ils auraient du rester chez eux pour développer leur île mais voila la départementalisation est un échec.

24.Posté par O Kaïdi, kaïdo, kaïda... le 14/01/2016 18:36

5.Posté par Homère d'Alors
on n'a pas demandé l'avis des Français comme d'hab
........................

Les français, les français? C'est quoi, c'est qui, c'est quoi ce zafair?
Ca existe? La preuve que c'est un mythe, en 2005, ces dits-français ont voté majoritairement NON au référendum concernant le traité européen. Devenu président, Sarkozy et les députés, contournant le NON des prétendus français, ont voté OUI. Il n'y a donc pas de français.....

25.Posté par kld le 14/01/2016 18:36

Que l'Histoire continue en fonction des "décisions" des tenants de l'Océan indien ( qui sont ils d'ailleurs ?), des décideurs dit "politiques " ou des sois disantes chatouilleuses ( comiques s'ils en est !!!) qui ont soit disant forgés l'histoires de ces iles de l'Océan dit Indien .................... , comme ils disent !!!!!! lord mercy !!!!

26.Posté par Comarese le 14/01/2016 18:45

Rendons Mayotte aux Comores, les Comores à Madagascar et rendons à César ce qui est à César...

27.Posté par Effé Ralgan le 14/01/2016 19:33

c'est drôle je suis ok avec post 1 ET 26 et les autres comme pour Maurice
AA devrait faire payer MAYOTTE/ RÉUNION 1.500 € et pour ceux qui sont basés à la Réunion et qui veulent retourner au Pays : RÉUNION/COMORES : 150 €

28.Posté par kafir le 14/01/2016 19:39

Bla , bla politique .

Je forme des vœux pour que les liens entre Mayotte ,et la France métropolitaine se resserrent encore plus d'avantage et que Mayotte demeure toujours terre Française !

kafir

29.Posté par kld le 14/01/2016 19:53

bon ; Mayotte est française , !!! plus d'immigration des frères comoriens , plus de kwassa kwassa , et des frères de l'océan indien qui meurent ds cette mer que nous chérissons en tant que "frères de la cotes" de cette océan .......... vive la République , dont Mayotte fé partie , puisque l'histoire l'a dit !!!!!! en toute sincérité : bienvenue ds l'assimilation framçaise bienvenue chez " Marianne" , bienvenue ds "l'intégration" , si ce mot a plus de sens que : "l'assimilation" , c'est tout ce que je souhaite !!!!!! !

30.Posté par citoyen le 15/01/2016 07:53

Il est un fait indiscutable que l'île de Mayotte a plus vocation à réintégrer l'archipel des Comores que de rester département français.
Du point de vue de Mayotte : rien dans l'histoire de l'archipel des Comores, dite des "sultans batailleurs", ne rapproche les us et coutumes de ce pays aux traditions françaises, ni la langue, ni la cuisine, ni les institutions, ni la loi, ni les affinités qui créent la cohésion d'une société.
Du point de vue de la France : empêtrée dans ses problèmes d'intégration et de communautarismes qui, on le voit de plus en plus, mènent directement aux extrémismes les plus sauvages, la nation française se délite et sombre peu à peu.
Concernant les politiciens : le manque de courage pour certains et l'avidité électoraliste pour beaucoup d'autres font que les décisions ne se font pas dans l'intérêt du peuple français mais dans celui des intérêts partisans ou personnels d'individus prêts à sauter sur le premier électorat venu.
Conclusion de tout ça : des rancoeurs qui s'installent face à l'imperitie des gouvernants complètement dépassés par cette chienlit qui s'installe, un mal - être général de la population qui sombre dans la déprime et le terrorisme qui s'installe.

31.Posté par JMR974 le 15/01/2016 08:26

à Citoyen

On n'aurait pas pu dire mieux ! Voilà qui redéfinit parfaitement le problème mahorais.

32.Posté par Maounga Pierre le 15/01/2016 10:23 (depuis mobile)

Amis réunionnais. Il n'est nullement indispensable de jeter des pierres sur vos voisins mahorais. Ici en métropole, on voit les Dom Tom du même œil, a savoir des profiteurs n'aimant que l'argent de la France.

33.Posté par Citoyen le 15/01/2016 12:12

Post 32 : Maounga. L'histoire et le destin de la Réunion sont tout autres. Lorsque la France, au nom du roi, prit possession de l'île Bourbon, aucun individu ni peuple n'habitait l'île. Les habitants qui l'ont peuplée n'ont jamais eu d'autres références que françaises. La Réunion a été et restera toujours française, ce qui n'empêche pas les critiques venant de l'hexagone lorsqu'elles sont justifiées, et elles le sont parfois.
La Réunion c'est la France, indéfectiblement et naturellement. Pour Mayotte, c'est une toute autre histoire, elle fait partie des Comores comme la Bretagne fait partie de la France. Son rattachement à la France est incompréhensible et illogique. A-t-on demandé aux Comoriens ca qu'ils en pensent?

34.Posté par Des chefs de services parisiens detaches de maniere permanente (Gloseur sensE) le 15/01/2016 17:18

A dire vrai, en 2008, le Pacte pour la départementalisation de Mayotte a été préparé par les ministères parisiens, et non par les élus mahorais.
Ce qui signifie que les mahorais ne sont pas responsables des erreurs commises à l'origine par les ministères parisiens, ni des mauvaises décisions unilatérales du gouvernement de François Fillon.
Aujourd'hui, la Cour des comptes présente son rapport sur Mayotte, et indique dans son chapitre IV, les actions prioritaires à conduire.
Cela va dans le bons sens, seulement combien de magistrats de la Cour des comptes sont-ils allés à Mayotte se rendre compte par eux-mêmes, sur le terrain, de la situation catastrophique du dernier département ?
Il serait utile que les ministères parisiens qui ont commis de grossières erreurs dès 2008, envoient désormais et à leurs frais, des chefs de services détachés de manière permanente à Mayotte, chargés d'encadrer et de conseiller les élus mahorais.

35.Posté par EKOLO le 15/01/2016 17:43

Mayotte est maintenant un département.
Les Mahorais sont français depuis plus d'un siècle.

Même si un jour la France rendait Mayotte aux Comores, les Mahorais résidant ailleurs qu'à Mayotte resteraient français, car on ne change pas la nationalité des gens sans leur consentement.

Comme tous bons citoyens français, la vocation des Mahorais n'est pas de faire du communautarisme, mais au contraire de se mélanger aux autres citoyens.
Le Coran n'est pas une barrière infranchissable : d'autres citoyens musulmans se sont mariés avec des non-musulmans (on en a des exemples parmi nos politiciens).
L'argument religieux n'a aucun poids en France, aucune personne ne peut s'opposer à un tel mariage.

La balle est dans le camp de nos cousin(e)s et compatriotes mahorais(e)s, que j'encourage vraiment à ne pas faire dans le communautarisme, même si légalement rien ne les y oblige (mais le bon sens le leur recommande).

36.Posté par Mayotte = explosif; ingérable! le 15/01/2016 20:11

3.Posté par La vérité vraie... le 14/01/2016 10:15

" avec 1 habitant de Mayotte sur 2 qui est clandestin nous pouvons vraiment nous demander qui est qui. Il ne faut pas oublier non plus que souvent les identités sont mêlées : les mahorais prenant souvent le nom des grands parents ou parents (inversés) et qu'il n'y a pas de trace (culture de l'oralité) : vous obtenez un bordel impossible à gérer."

Tout à fait d'accord, alors que les noms sont en fait des prénoms du père, mère, grand parents, etc..... Ce qui facilite les identités.

Ne pas oublier non plus le problème de la langue et de la religion: une population qui en majorité ne parle pas vraiment français et est de religion musulmane : donc qui a d'autres valeurs....

Sans compter les 20 000 migrants (kwassa kwassa par an au moins, en moyenne) et le départ des mahorais, au profit des comoriens, les 9 000 naissances par an pour 2015, dans une île où l'emploi ne doit pas courir les rues. etc etc

Oui, un vrai b....el, c'est le mot! Et aussi une bombe à retardement. IN-GE-RA-BLE?

Ma question: comment tout ceci est-il possible? Pourquoi tout cela n'explose pas ?


12.Posté par JMR974 le 14/01/2016 12:13 | Alerter

"La départementalisation de Mayotte fut LA grande erreur de Chirac"

Ou tout simplement un calcul électoral ?

37.Posté par kld le 15/01/2016 21:24

ekolo , a tout dit , comme souvent !

38.Posté par disque le 16/01/2016 06:48 (depuis mobile)

@KMR974. Et les réunionnais aiment tellement les français mais détestent l''argent des français que ce sont les mahorais qui écrivent sur les murs à la Réunion "zoreil dehors".

39.Posté par victoire le 16/01/2016 06:53 (depuis mobile)

Posté 36. N''oublie pas qu''en 1946 beaucoup de réunionnais ne parlaient pas le français. D''ailleurs en 2016, soit 70 ans après la départementalisation de l''île lorsqu''on connaît le taux d''illettrisme, ça donne des frissons.

40.Posté par Maloya le 16/01/2016 18:31

Post 39: n'exagérons pas: tous les réunionnais savent lire le mot "rhum", et pour eux cela suffit à devenir un membre éminent de l'intelligentsia locale...

41.Posté par Glassceiling le 28/01/2016 17:12 (depuis mobile)

Le Réunionnais est le peuple le plus raciste de l''océan... Que vous le veule ou non Mayotte est aussi français que la réunion. En métropole que tu sois réunionnais, mahorais on met dans la même sac: "étrangers". Alors fermer vos putains de guelles.

42.Posté par Gaspard le 29/01/2016 03:28 (depuis mobile)

Jusqu''où ira cette France , de ce bourbier qu''elle s''est plongée en s''accaparant d''un territoire qui n''est aucunement le sien .

43.Posté par anissa amina le 15/10/2016 20:23 (depuis mobile)

Moi je dis que si les français rendent Mayotte au comorien bah y''aura des problèmes et comment ils vont faire pour ceux qui on déjà la nationalité française a Mayotte comment ?an tout qu''a pour moi Mayotte est français en plus depuis longtemps.

44.Posté par kamadine le 13/11/2016 19:58

Qu'est ce qui a déclenché la départementalisation à mayotte ?
Comment ont-ils procédé pour obtenir la départementalisation ?
Étaient-ils "pour" ou "contre" le département ?
Quelles sont les effet et conséquences ?
Pourquoi mayotte à voulu son indépendance face aux comores ?
Mayotte regrette son indépendance aujourd'hui ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >