MENU ZINFOS

La dengue continue de sévir sur le sol réunionnais : restons mobilisés !

Jeudi 30 Avril 2020

Occultée un moment par la pandémie du COVID 19, l’épidémie de dengue à explosé ces jours derniers dans toutes les communes.

Nous le savons, les espaces verts sont les premiers lieux de développement de gîte larvaires. Aussi, la Ville de Saint-Leu maintient et intensifie depuis de longs mois  les nettoyages des 118 km2 que représente notre territoire.
 
 Ce travail long et fastidieux a continué malgré les mesures de confinement afin d’assurer la salubrité public et d’améliorer le cadre de vie des Saint-Leusiens.

Les agents des service environnement sont les premiers sur le front des espaces de dépôts sauvages qui -à peine nettoyés- sont malheureusement  à nouveau souillés par certains de nos concitoyens peu soucieux de l’effort des autres et du civisme à développer par ces temps difficiles.
 
Ainsi, les abords des rues et espaces relevant du domaine communal sont malheureusement nettoyés puis re-nettoyés constamment.


On constate dans une certaine mesure que  les cas de dengue se multiplient aussi du fait des manques de nettoyage des espaces privés sur lesquels seuls les propriétaires peuvent agir. La désinfection -on le rappelle- ne peut être efficace  sans l’effort collectif.

L’ARS est en charge du nettoyage (désinfection) des zones où les cas de dengue ont été signalés ainsi que des ravines.
La ville a tenu – compte tenu des signalements des professionnels de santé (SOS médecins) ainsi que des particuliers (notamment via nos réseaux)- à enjoindre les services de Lutte Anti Vectorielle de l’ARS à la reprise les traitements de nuits en plus de ceux actuels.  Ces traitements sont en cours et d’autres sont prévus dans les jours et semaines à venir sur les zones particulièrement touchées.


C’est pourquoi nous comptons fortement sur les Saint-Leusiens pour faire leur part et nous invitons encore chacun -dans un élan de solidarité et de respect pour ceux qui travaillent à l’extérieur malgré le confinement ( et on les en remercie )-   à procéder au nettoyage régulier de leur cour, leur  balcon, et de tous les espaces pouvant se transformer rapidement en gîte larvaire. Un moustique évolue dans un rayon de 50 mètres de son gîte larvaire, donc cette action de  sensibilisation doit fonctionner collectivement.
 
Ensemble, c’est mieux



Dans la même rubrique :
< >
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes